Société

L'intersyndicale réclame une priorité statutaire pour le retour au péi des fonctionnaires


Depuis plusieurs décennies, les organisations syndicales du département de La Réunion combattent auprès des fonctionnaires ultra-marins en poste dans l'Hexagone afin de limiter leur temps de séjour loin de leurs centres d'intérêts matériels et moraux (CIMM), rappelle l'intersyndicale dans un communiqué.

Sous l’impulsion de ces mêmes organisations syndicales, certaines administrations ont construit différents dispositifs de mutations dérogatoires. De fait, cela y a généré "des disparités importantes dans la Fonction Publique d’État ainsi que vis-à-vis des autres Fonctions Publiques, tant au local qu’au national".

Ces dispositifs, "fragilisés" selon les syndicats par des actions en justice, "doivent être confortés par une sécurité juridique qui doit se faire au niveau du statut de la Fonction Publique".

"Notre action légitime s'appuie sur une situation de handicaps structurels et par l'absence d’un réel dispositif de continuité territoriale", poursuivent-ils.

Une mesure Fonction Publique permettrait d'après eux d’atténuer les difficultés liées à l'éloignement par rapport à l'hexagone et au coût "prohibitif" du transport aérien obligatoire mais aussi "de répondre humainement aux situations particulièrement douloureuses des séparations familiales"

L’intersyndicale de La Réunion, CFDT, CGTR, FSU, SOLIDAIRES, UNSA réclame ainsi l'inscription du principe statutaire d’une priorité s’appuyant sur les CIMM qui serait accordée aux fonctionnaires d’État ultra-marins dans le cadre des mutations: "Cet acte politique et social peut se faire rapidement dans le cadre d’une modification de l'article 60 de la Loi 84_16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique d’État".

Elle conclut: "Cette priorité, à l'image de celle accordée pour les agents en situation de handicap, ou éloignés de leur conjoint, facilitera le retour des ultra-marins vers leur CIMM. Trop de parcours professionnels demeurent inachevés voire brisés à cause de nos handicaps structurels".
Vendredi 5 Juin 2015 - 15:58
Lu 1344 fois




1.Posté par Crocpake le 05/06/2015 17:23
Bien, il va falloir réfléchir et se mettre en face de la réalité.
On ne peut pas être francais et bénéficier des textes et lois que dans un sens... qui dit concours national dit nomination nationale. Ou alors, il faut entrer dans une police municipale. Les fonctionnaires 974 ne se plaignent pas de leur super certitude de carrière ( chômage , bons salaires er sursalaire, retraite indexée et bonification de 1 an pour 3 ans travaillés ).
Par contre, lorsque les textes de nomination nationale sont utilisés ce qui est plus que normal, tout le monde se plaint. Bref, le beurre, l'argent du beurre, le sourire de la crémière et même la crémière ??

2.Posté par olivier Montfort le 05/06/2015 17:24
Une chose est frappante sur notre île, je ne connais pas de haut gradé d'origine réunionnaise, le plus haut grade connu ( par moi) pour un policier est, brigadier chef, et à mon sens c'est la seule espérance de grade qu'un policier local puisse avoir, maintenant il y a bien des locaux d'origines métro beaucoup de capitaines, mais il sont descendant de nos gros blancs et je ne trouve pas sa normal, car le policier métro "muté" ici ne connait guère les mœurs locaux et parfois certaines choses ne sont pas comprises par le policier métro, un peu comme ce jeune abruti de juge d'instruction dans "l'affaire outreau" pour qui c'était sa première grosse affaire à sa sortie de l'école de la magistrature, alors un fils à papa se retrouvant muté chez les ch'tis ça dérape obligatoirement, ce type a été complétement dépassé, nous connaissons la suite. C'est un peu ce qui se passe ici lorsqu'il y a un différent entre un métro d'origine et un local, ce dernier aura toujours raison car le policier ou autre a trop peur qu'on le taxe de racisme s'il donne raison au métro d'origine. Et si une fille local, porte plainte pour harcèlement, à tort, ça tourne quand même au cauchemar, parole contre parole c'est automatiquement la garde à vu pour le métro. Alors il serait quand même bon que des réunionnais soient enfin appréciés à leurs juste valeur en occupant des postes à responsabilité autre que policiers sur la voie publique.

3.Posté par austrodoudou le 05/06/2015 17:42
Et c'est reparti. Ca pleure, ça pleure, ça pleure. Ce n'est pas une ministre qui demandait d'arrêter de pleurer la bouche pleine????? .

4.Posté par chikun le 05/06/2015 18:54
Une chose est sûre ; si ces gens là n'avaient pas signé un contrat ils seraient restés ici et feraient ou ne feraient pas l'intéressant .
Quand on a signé un contrat on le respecte , non ? Sinon c'est qu'on a une parole de p.......


5.Posté par Titi or not Titi le 05/06/2015 19:03
@2 😄😄

Encore Un Qui Sort Des Flamboyants !!

Chef de la Circonscription de la Sécurité Publique du Port
Commissaire M. Nicolas HOARAU

6.Posté par Zeb BULO le 05/06/2015 19:24
@2 Olivier Monfort.
Je vous propose de lire les billets d'une certaine Marie http://www.zinfos974.com/Mutation-des-policiers-La-pre-liste-ne-contiendrait-qu-un-seul-Reunionnais_a85531.html]. Il semblerait qu'elle soit dans la Police nationale, et pour avoir de meilleures chances d'être mutée à la Réunion, son ile natale, elle a refusé de monter en grade.
Alors comment voulez-vous retrouver à la Réunion, des réunionnais pure souche, occupant des postes à responsabilités. Un tel comportement est une preuve de médiocrité.
Pour les locaux d'origine métro, rejeter la faute sur les descendants gros blancs est la seule parade pour les médiocres ou ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.
Le principe des mutations est basé sur le mérite. Et je suis conscient que "le piston" s'exerce à tous les niveaux.
Si je suis votre raisonnement, un fonctionnaire breton n'aurait pas le droit d'exercer dans le lyonnais ou au Pays basque au seul prétexte qu'il ne connaît pas les us et coutumes de Villefranche-sur-Saône ou de Saint-Jean-de-Luz ?
Hier les syndicats nous bassinaient avec les promesses (effets de manche) de Hollande lors de sa venue ici à la Réunion et de Cazeneuve pour traiter rapidement le dossier des CIMM, aujourd'hui ils nous bassinent avec la priorité statutaire.
Je suis bien heureux que des actions en justice aient été menées contre les dispositifs mis en place pour favoriser le retour dans leurs lointaines contrées de la République de fonctionnaires qui rayonnent par leur médiocrité.
Ils ont passé un concours national, alors qu'ils l'assument jusqu'au bout.

7.Posté par PJ le 05/06/2015 19:58
2. Et, euh, le chef de la police à La Réunion, le DDSP, ce serait pas un Réunionnais du nom de Jean-François Lebon par hasard?

8.Posté par KLD le 05/06/2015 19:59
repatriate , repatriate !!!!!! "vivre et travailler au péi" , vieux slogan toujours d'actualité !

9.Posté par Fafa le 05/06/2015 20:10 (depuis mobile)
La meilleure façon de débattre ou de porter un jugement sur ce sujet qui accable la majorité des ultramarins en attente d''une mutation à la Réunion, c''est de vivre la situation à long terme (sur 10 ans)... Ce courage n''est pas donné à tout le monde

10.Posté par Fafa le 05/06/2015 20:29 (depuis mobile)
- En sortie d''école pas de poste proposé à la Réunion même pour pour le major de promotion...
- Un malade, un rapprochement d''époux, un divorcé grillent la priorité à la pers. stable et équilibrée; un monde à l''envers...
Elle est où cette parité ????

11.Posté par histoire le 05/06/2015 20:48
faut envoyer les réunionnais en Corse, histoire qu'ils adoptent les méthodes et discours syndicalistes qui privilégient avec succès le travail corse !!

12.Posté par L''''INDÉPENDANT le 05/06/2015 21:06
L'intersyndicale devrait plutôt logiquement, demander l'indépendance de notre île. Au moins, ils resteraient tous sur cette île qu'ils veulent à tout prix rejoindre...
Fini les emplois occupés par de vilains étrangers, les bonnes places aux Réunionnais !
Comme il n'y en a pas assez pour tout le monde, va falloir faire des concours, ou mieux, faire marcher les relations, le piston quoi !
Bien sûr, fini les primes et la sur -rémunération, fini les congés bonifiés etc...
Comment ça on veut rester Français ? Faudrait savoir, à moins que... J'ai compris, c'est le fric qui les intéressent, ils veulent le beurre et l'argent du beurre et le séant de la crémière...
Arrêtez de pleurer la bouche pleine, apprenez à lire un contrat avant de signer et respectez le une fois paraphé par vous même.

13.Posté par caniardland le 05/06/2015 21:29
le mieux est de ne pas partir comme ça on arréte de pleurnicher,jamais la réunion arréte de pleurer pour un oui ou pour un non!prenez pas de risque ne quittez pas votre beau pays comme cela aucun probléme!rest ou caze

14.Posté par La belle occasion ! le 06/06/2015 08:54
Je suis prêt à parier qu'un gouvernement prochain va profiter de cette "demande" syndicale pour passer un alinéa dans la statut de la FP (genre bonification de points), et en échange "égaliser" les traitements, donc supprimer la sur-rémunération !! C'est gros comme le volcan... et ce ne sera pas la première fois (voir la suppression de la prime d'installation en 2002).

Les syndicats pourront claironner : "on a eu gain de cause"... comme d'hab.

PS : Je rappelle aux vindicatifs du post que la sur-rémunération revient à 80% à des fonctionnaires réunionnais ! (source : TPG). Celui qui dit que c'est une "prime-zoreil" est un menteur ou, au mieux, ne sait pas de quoi il cause.

15.Posté par lorema le 06/06/2015 09:30
Hollande pourrait le faire pour gagner des voix en outre-mer, tout démagogue qu'il est.

16.Posté par Feniasse le 06/06/2015 09:37
Debat récurrent au sein de la Police reunionnaise, il serait temps de le regler une fois pour toute. Mr Valls merci de prendre en compte et de rapatrier rapidement les reunionnais sur l île. Marre de voir nos peis eloignes dans le froid avec des salaires de miseres.

17.Posté par maçonnerie le 06/06/2015 11:14
9 et 10.
tu as raison fafa, il n'existe pas d'égalité ni d'équité dans cette fonction publique.
certains CRS avaient été récemment rappelé à l'ordre en Bretagne je crois, vu le taux de maladie pour faire connaître leur mécontentement à leur ministre de tutelle.

il est peut être temps que des brassards noirs soient portés par les policiers localement, afin de dénoncer le peu de cas qui est fait avec la situation de nos compatriotes en Métropole. il est aussi peut être temps de modifier certaines règles à la Réunion, sur les affectations de fonctionnaires qui ne sont réunionnais ni de près ni de loin, sur la base de ce qui existe dans d'autres territoires ultra marin, avec une possibilité de rester au maximum 2 fois deux ans et ensuite, retour au bercail.

nous réunionnais, nous ne pouvons plus supporter que nos compatriotes dans l'éducation nationale ou la police, servent de "bouche trou" dans les départements défavorisés des grandes métropoles hexagonales. si le scandale des enfants de la Creuse a mis des années avant d'être porté sur la place publique, celui des mutations honteuses et tout aussi scandaleuse, mérite qu'il soit mis en place des exceptions de principe, celui de la préférence régionale en est une.

préférence régionale qui doit s'appliquer également aux hexagonaux qui souhaitent avoir une mutation dans leur région ou département d'origine.

il serait pour cela intéressant département par département, de mesurer le taux de natif du département concerné, dans les fonctions d'Etat et territoriale, par catégorie d'emploi. nous verrions alors peut être se confirmer certaines vérités qui ne sont pas bonnes à montrer.

en tout cas, il est temps que les forces syndicales se bougent un peu plus, on entend pas d'ailleurs sur ce sujet, le CREFOM...oté Karam, t'es déjà en vacances ??


Courage en tout cas à Lyon, et salutations à Fred !

18.Posté par Talion le 06/06/2015 11:14
Le "Bien vivre ensemble à la Réunion" est un attrape touriste qui ne fait plus illusion. La Réunion a l instar de la metropole est en train de se renfermer sur elle même. De plus en plus de discours raciste envers le malgache, le mahorais et le zoreil. La justice c est l équité devant la loi et ce quel que soit son origine et cela bon nombre de reunionnais ne veulent pas l admettre. Malheureusement c est ammener le Reunion vers un avenir peu réjouissant que de se prevaloir de la preference regionale, il faudra l expliquer a nos enfants!!!

19.Posté par maçonnerie le 06/06/2015 11:17
14.
aucune donnée de ce type, n'est officiellement exploité.
les affirmations du TPG n'engagent que lui...et sauf erreur, il n'est pas "local" !

20.Posté par olivier Montfort le 06/06/2015 11:19
Post 7 Milles excuses, en effet Monsieur Lebon est effectivement réunionnais, et excellent d'ailleurs, ce qui prouve que les réunionnais sont meilleurs dans leur environnement. Néanmoins ce cas est exceptionnelle.

21.Posté par olivier Montfort le 06/06/2015 11:32
Post 6 Je n'ai pas parlé de "droit d'exercer" je parle de finesse dans le jugement , je parle d'une adaptation aux mœurs de chacun. Aux mœurs de chaque région, Je me souviens d'un jour , il y a trés longtemps, je suis descendu à Marseille retrouver des amis qui avaient des amis locaux, lorsque je suis arrivé l'un des marseillais content heureux de me voir avec mon ami me dit " Vé salut enculé ", je suis Breton d'origine et je lui ai mis un coup de tête... J'ai compris plus tard que "enculé" n'était pas une insulte sur la Canebière...Néanmoins il est bien évident qu'un policier doit effectuer des missions un peu partout avant d'être réintégré dans sa région d'origine.

22.Posté par justedubonsens le 06/06/2015 11:55
Oui le débat est récurrent et sans solution équitable à moyen et long terme. Aujourd'hui pour faire de la "clientèle" les syndicats se battent sur ce problème pérenne parce qu'une association de policiers d'origine réunionnaise s'est formé en métropole.
Où est le problème ? la majorité des effectifs actuels à la Réunion sont des Réunionnais, les "zoreils" étant largement minoritaires dans quasiment tous les Corps (Gardiens, Officiers, Commissaires). Ces effectifs ne sont pas progressifs ou dans une petite mesure.
En admettant que le "solde non réunionnais" de ces effectifs le deviennent très rapidement et que "zoreils" n'aient pu droit à être affecté à La Réunion, qu'adviendra-t-il ?
Très simple ! Compte tenu d'un nombre assez important de Réunionnais, policiers en France métropole, un petit nombre obtiendra satisfaction, limitant ainsi encore plus le "turn over", et tous les autres ainsi que ceux qui s'engageront dans ce métier seront bloqués à vie ou presque en attendant les départs en retraite.
Ou alors et tant pis pour les malchanceux, les concours ne seront ouverts que pour les postes "budgétés" à La Réunion c'est à dire une entrée pour un départ et un avancement dans le respect des quotas des grades.
Bel avenir pour la majorité !

23.Posté par justedubonsens le 06/06/2015 11:59
@post20. Non monsieur ce cas n'est pas exceptionnel. la majorité des Officiers sont également d'origine réunionnaise !

24.Posté par colo le 06/06/2015 12:56
Le retour des créoles au pays est le seul moyen de lutter contre le colonialisme moderne.
En effet, le colonialisme est aujourd'hui qualifié du terme ' berceau ' ou du terme ' desfisc ' car il fait profiter avant tout à ceux qui ne sont pas du 'pays'.
VIve le retour de nos frères

25.Posté par Talion le 06/06/2015 17:18
@ poste 22
Tu portes bien ton nom !

26.Posté par @maçonnerie le 06/06/2015 18:31
TPG ne veut la dire LE Trésorier Payeur Général mais LA Trésorerie... et ses agents en très large majorité réunionnais. Faut tout expliquer... pffffff

Pour les chiffres, il suffit de vérifier toi même, avec un tel pseudo, tu dois bien avoir un "frère" dans la boutique, à moins que tu ne fasses dans le bâtiment ! En attendant, tais toi quand tu ne sais pas. Il paraît que le silence est une règle....

27.Posté par Pat 974 le 06/06/2015 18:42
pat974
@24
(( seul moyen de lutter contre le colonialisme moderne.))
S'est du bon sens solidaire
(( desfisc ' car il fait profiter avant tout à ceux qui ne sont pas du 'pays ))
Faux,
C'est qu'en même grâce à la DEFISC de ceux qui investissent et habitent soit: rarement sur place et surtout à des milliers de Km. Que certaines entreprises du BTP vivent et fassent vivre des milliers d'emplois direct ou indirect en construisant des immeubles ( logement sociaux ), des cases, des locaux d'entreprise (vide),des achats de matériels lourds etc....et ceci par et pour une solidarité au particularisme local évident.
Sans cela ??????
(( VIve le retour de nos frères ))
Et bien sur pas de création ou d'emplois pour les 200 ou + de 300000 réunionnais qui ont choisis pour certains et préféré pour d'autres l'exil pour une meilleure vie sociale.

28.Posté par Proteus le 07/06/2015 09:12
C est quoi un creole reunionnais? Un gars qui vit à la Reunion ? Qui y est né ? Qui y a sa famille ? Combien de temps sur place ? Ou alors il faut disposer d un ancêtre ayant fait partis des premiers habitant ?
On ne sait plus vraiment qui peut se prevaloir d un tel privilege !

29.Posté par Crocpake le 07/06/2015 20:55
Bon, puisqu'il faut des précisions et sachant que les premiers occupants habitants de l'île ont été des bretons et des normands, il faudrait demander un rattachement à ces régions ... :)
pour la défisc, c'est ce qui permet de créer des logements car la région n'y arriverait pas ( surtout avec tout le fric détourné ) et beaucoup de réunionnais ont construit des cazes en defisc pour les louer cher à des gentils zoreys venus travailler dans un département français ( département qui appartient donc à tous les français... et pas seulement à qui vous pensez )

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales