Social

L’intersyndicale des transporteurs dépose un préavis de grève pour lundi

Le préavis de grève a été rédigé cet après-midi, il sera déposé demain matin à la préfecture. Les professionnels du transport réclament le renouvellement de l’enveloppe de 2,5 millions de la Région Réunion, et une baisse de 20 centimes sur le litre de carburant à la pompe. Et une baisse également du prix de la bouteille de gaz.


L’intersyndicale des transporteurs dépose un préavis de grève pour lundi
C’était dans l’air depuis un moment, des barrages filtrants étaient en préparation et à l’issue de la réunion lundi soir à la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion, certains transporteurs avaient annoncé la couleur: “On veut une baisse significative du prix du carburant à la pompe”.
Ces professionnels s’étaient retrouvés à Sainte-Marie, le soir même, pour définir une stratégie. Ce soir-là, ils avaient décidé de “bloquer” la pyramide inversée et le site de la SRPP.
Finalement, la présence d’Ary-Claude Caro, porte-parole de l’intersyndicale et président du Syndicat des taxis de La Réunion, et de Michel Bègue, président de la STROI, entre autres, ont permis d’attendre la rencontre d'hier soir avec la Région Réunion.
Toutefois, la levée de la suspension du paiement de la prime de carburant, est insuffisante pour les transporteurs. Hier soir, ils ont également demandé à Raymond Lauret, conseiller régional, “le renouvellement de cette mesure” contenue dans le protocole d’accord.
Voici ce qui est écrit dans ce document : “Cette mesure sera renouvelée en fonction des disponibilités tirées des recettes exceptionnelles du Conseil régional et dans l’attente des conclusions de la mission de l’inspection générale”. Cette inspection générale est attendue dans l’île au début du mois prochain.
Si l’on ajoute les propos tenus par le président du Conseil régional, Paul Vergès, ici même sur notre site internet le 13 novembre 2008 : “Les 2,5 millions de la Région sont un geste provisoire et limité dans le temps”, la reconduction de cet article du protocole d’accord semble bien incertaine.
Il est peu probable que Paul Vergès accepte le renouvellement de cette décision qu’il juge injuste et qui ne relève pas de sa responsabilité.
L’autre revendication -la baisse de 20 centimes du prix du carburant- relève par contre de celle du préfet de La Réunion, Pierre-Henry Maccioni.
Mais, même si le baril est désormais aux alentours de 35 dollars, le dispositif de fixation du prix à la pompe, au niveau local, ne permet apparemment pas une application mathématique de la chute du prix du carburant.
Alors que va-t-il se passer d’ici lundi prochain? Il est sûr que le préfet va multiplier les rencontres. Une fois encore, au moins un médiateur secret sera désigné.
Mais pourra-t-il stopper le mouvement des terrassiers, des artisans et des transporteurs qui ont désormais le vent en poupe?
La Réunion échappera-t-elle aux barrages filtrants déjà décidés et définis?
Réponse lundi 26 janvier.
Mercredi 21 Janvier 2009 - 20:27
Jismy Ramoudou
Lu 903 fois




1.Posté par Traine savate le 21/01/2009 22:37
Pas besoin d'avoir fait St Cyr ou Sciences petits Po voir l'ENA pour se douter de ce qui allait se passer.........qui sème le vent récolte la tempête!!!!! comment faire avaler aux routiers (et accessoirement à tous les réunionnais...)que la baisse du prix du baril qui a été divisé par 3 en moins de 6 mois ne puisse pas se traduire par une baisse significative du même ordre en ce qui concerne la partie prix de la matière première entrant dans la composition du prix du carburant.
La reconstitution des marges des profiteurs du système est passée par là.......se refugier derrière de faux pretextes, même pour un Préfet qui sait faire une règle de 3,ne tiendra pas longtemps........il souhaite peut être un retour promotionnel vers la métropole?
De toute façon ce seront encore les cochons de payants qui auront à souffrir de cette situation de blocage, pas les profiteurs du système.......à quand une révolution???

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 21/01/2009 22:46
il faudrait que l'ensemble de la population réunionnaise fasse "journée île morte" pour protester contre le prix du pétrole à la pompe, et autre aberration sur le niveau des prix à la Réunion...le faire systématiquement une fois par mois pendant un trimestre, puis deux fois par mois pendant un autre trimestre...

que l'Etat reconnaisse la faiblesse de son action depuis TOUJOURS fasse au pouvoir économique local..


3.Posté par Zorro est arrivé hé hé ... Petit prophète dit-on.... le 22/01/2009 03:45
Ah quand même ! Et revoilou notre nouveau Zorro local ( quoique c'est un frère antillais ).
Baisse du prix du carburant, c'est bien
Baisse du prix de la bouteille de gaz, je ne comprends pas le lien avec le transport routier
Baisse du prix de la barquette riz carri, à proposer bien sur.
Sacré Joél, tu me fais wigoler
Taquinerie à notre Zorro : mais tu as grossi toi ....
Et pour finir, j'ai cherché sur internet " Saint Joel ", résultat prémonitoire:
....Joël ou Yohel est l'un des douze "petits prophètes" de l'Ancien Testament. On ne sait rien de sa vie sinon qu'il devait exercer des fonctions liturgiques au Temple. Il est surtout le prophète de l'effusion de l'Esprit, de la Pentecôte et aussi de la pénitence.
Il prophétisa dans le Royaume de Juda et surtout à Jérusalem. Par delà les menaces pour exhorter son peuple au vrai repentir, il nous fait entrevoir le retour de la faveur divine qui répandra l'Esprit-Saint sur toute chose : "Il arrivera après cela que je répandrai mon Esprit sur toute chair." (Joël 3.1)

4.Posté par FRANCO le 22/01/2009 07:20
A la Réunion nous évoquons souvent la fait que les Corses depuis juillet 1974 bénéficient d'une authentique continuité territoriale qui leur a permis depuis 35 ans de compenser leur insularité et leur éloignement de la métropole accessible en avion et en bateau aux justes prix. Pourquoi oublier que d'avril à fin juin 1974, DONC 3 MOIS DURANT, TOUS les Corses ont totalement bloqué leur île dans laquelle pas même une souris ne pouvait entrer ou sortir ! C'est cette solidarité résolue qui leur a permis d'arracher au nouveau président de la République d'alors Giscard et à son 1er ministre Chirac leur continuité territoriale.

Quand je vois qu'une partie de la population, quand les transporteurs, au nom de leurs intérêts certes, parce qu'ils en ont la volonté et la capacité, se battent pour la JUSTE BAISSE des prix des carburants, qui sera une baisse POUR TOUS, se plaignent et râlent pour la plus grande joie des pétroliers trop heureux d'avoir affaire à de tels imbéciles solidaires par leur bétise de leurs profits sur le dos de tous ! Que les transporteurs fassent baisser de 20 cts pour tous les prix des carburants n'est que justice et il est du devoir de chacun et de l"intérêt général de tous les Réunionnais d'accepter les embarras occasionnés par leurs actions. Quelques jours d'embarras pour des mois de baisse des carburants : le jeu vaut la chandelle ! La Guyane nous a prouvé que ceux qui luttent unitairement et solidairement obtiennent gain de cause pour l'intérêt général. Observons la Guadeloupe aujorud'hui et tirons en la leçon.

5.Posté par cris974 le 22/01/2009 08:33
Franco je suis d'accord avec vous, mais là où je ne suis pas d'accord c'est que les transporteurs "se la jouent tous seuls" . Pourquoi ne font-ils pas un rapprochement avec toutes les autres associations "censées" défendre TOUS LES CONS-OMMATEURS. Il sera difficile de trouver un terrain d'entente avec MONGIN qui ne pense qu'à son EGO. Il faut le voir à la télé. Il avait du mal à jouer les "doublures" face au Président national de son syndicat" et avec M. CAROUPAYE "il y a de l'eau dans le gaz"
Nous, consommateurs, comment peut-on admettre que MONGIN parle encore du partage d'un gâteau que nous avons fait pour les 3/4. Ne peut-on l'empêcher de dire des conneries et proférer des "menaces" contre NOUS ? En effet nous promettre des bouchons c'est une dépense de carburant supplémentaire à laquelle il nous oblige.

6.Posté par Basile le 22/01/2009 09:06
Les transporteurs demandent une nouvelle "baise" de la population...

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/01/2009 10:54
franco, suggèrerais tu le manque de solidarité de la population réunionnaise, solidarité et cohésion qui sont également souhaités par paul vergès par exemple...

je rêve d'un mouvement locale réunionnais général, sans aucun parti politique pour jouer les récupérateurs, donc un mouvement citoyen, réclamant l'arrêt du foutage de gueule concernant les prix à la Réunion.

La seule solution offerte, c'est la "régionalisation" de nos structures d'approvisionnements.
Cette régionalisation doit concerner également la production d'énergie électrique à partir de la bagasse..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales