Blog de Pierrot

L'impudeur des bénéficiaires de parachutes dorés

Mercredi 1 Octobre 2008 - 21:55

Déjà, les contribuables français, dont le pouvoir d'achat est en baisse, ont mal au ventre de devoir payer avec leurs impôts les dizaines de milliards d'euros que le gouvernement va devoir sortir pour éviter que les banques ne s'écroulent, risquant d'entraîner avec elle la totalité de l'économie mondiale. Le krach de 1929 pourrait, avec du recul, n'apparaître que comme une gentille blague à côté de ce qui peut nous attendre. Et dont le risque n'est pas totalement écarté.


Mais, quand en plus, on apprend que l'un des deux dirigeants de la banque Dexia, que les gouvernements français, belges et luxembourgeois viennent de sauver en y injectant 6,4 milliards d'euros, va toucher 3,7 millions d'euros de "parachute doré", ça devient insupportable!
Devant la polémique naissante, le président Sarkozy vient de demander à la Caisse des Dépôts, bras armé de l'Etat et actionnaire de Dexia, de s'opposer au versement de ces indemnités de départ.
Et il en a profité pour réaffirmer son souhait de faire voter avant la fin de l'année un texte encadrant le système des parachutes dorés.
Il était temps. Car, à ce rythme et à force de ce qui peut être perçu comme des provocations par les calsses moyennes et les plus défavorisés, va pas falloir s'étonner si on retrouve le peuple dans la rue.
Il est plus que temps de moraliser la vie de nos grandes entreprises dont les patrons, qui ne sont parfois même pas actionnaires de leurs sociétés si ce n'est à travers des stock-options, s'octroient des salaires ahurissants, alors qu'ils ne cessent d'augmenter la précarité des salariés et qu'ils se font les spécialistes des plans de restrictions d'emplois.
Pierrot Dupuy
Lu 1430 fois



1.Posté par calamity Jane le 01/10/2008 22:53

Qu(attendons nous pour initier une REVOLUTION ? tous les ingrédients sont réunis
FAUT QU'CA PETE !!!!

2.Posté par GRENADE974 le 02/10/2008 08:31

Pas de précipitation PIERROT : depuis plus d'un an SARKO dénonce les parachutes dorés...mais que fait-il au bout du compte ? Comme d'habitude de la " com " au gré des évènements. Cela a-il changé ? RUSSO et TCHURUK pour ALCATEL-LUCENT ont-ils été privés de leurs parachutes dorés ? et ils ne sont pas les seuls ( Voir le site impôts-utile.com)
D'un côté SARKO dénonce, et veut soi-disant une loi (qui je le parierais) sera sans doute sera vidée de son objectif principal ou, dont le décret d'application ne passera (les lois ils les font pour eux d'abord).
ET PUIS SURTOUT CE SONT LES GROSSES ENTREPRISES ET LA FINANCE qui commandent les politiques et non l'inverse...c'est là le problème
Ouvrez les yeux bonnes gens : SARKO est un ultra capitaliste qui n'a pas envie que cela change....il aime le fric.
Pour quelqu'un qui se préoccupe des économies en matière de dépenses publiques, voyons un peu :
- Lui, son gouvernement et les députés cautionnent les conneries démesurées des banques privées avec l'argent des impôts, mais n'arrivent pas à trouver 1,5 milliards/an pour financer le RSA., ou sont choqués par une petite nouvelle taxe sur les revenus de placements qui pourrait le financer...(même si on peut le financer par des économies)
Ce n'est pas d'aujourd'hui que le système bancaire fait n'importe quoi..tous les politiques et les économistes le savent, mais on attend la catastrophe....pour ne rien faire de sérieux, car tant qu'on ne changera pas notre système capitaliste démesuré, on recommencera les mêmes conneries.
- il se commande un petit air force one
- il ne dit rien que son 1er ministre rentre de vacances (de la SARTHE à PARIS) en FALCON 900 alors que le trajet en train doit durer à tout casser 2 heures, coûter 25€, et ne pollue pas.
- il n'évoque même pas les régimes très spéciaux et avantageux des parlementaires mais s'est acharné à détruire ceux de l'EDF-GDF, la SNCF, RATP.
- les dépenses somptuaires du sénat et des sénateurs ne le tracassent pas.
Alors la REVOLUTION comme le dit CALAMITY JANE ?





3.Posté par patrick floc'h le 02/10/2008 08:43

2. Posté par GRENADE974 le 02/10/2008 08:31

Vous êtes un véritable libéral qui s'ignore MDR

4.Posté par Boyer le 02/10/2008 08:52


fillon est baleze pour depasser ses propres records d'arrogance:
a present il veut confisquer les livrets A au bénéfice des entreprises. Pendant des années le medef nous a soulé avec la bourse censée financer les entreprises: on a donc confirmation qu'il faut fermer définitivement les places boursieres.

5.Posté par Basile le 02/10/2008 09:33


Ne pas confondre parachutes et charaputes (ni soumises...)

6.Posté par Anonyme le 02/10/2008 10:32

On commence à voir un bout de la lorgnette qui démontre que la bourse est devenue une branche pourrie de l'économie. Les OPA ont ouverts une large brêche pour l'argent virtuel : La valeur d'un entreprise n'était plus basée sur ses actifs, mais sur du bluff et de la spéculation "impure" et dure pour permettre aux brokers de jouer quitte à gagner 0.01% au minimun dans la seconde.

On avance à grand pas vers la faillite des systèmes connus, il va falloir repenser les mécanismes économiques. Ni le communisme qui a plus que démontré ses limites, ni le capitalisme ne semblent être des systèmes adaptés à l'Humanité.

Le libéralisme devait être tenté probablement, mais là aussi c'est l'échec. A nos cerveaux pour proposer autre chose.

La violence n'a jamais rien résolue, sinon engendrée le désespoir. A travers l'histoire, les révolutions violentes ont démontrées quelles ne résolvaient rien : 1789 : des milliers de morts pour l'abolition des privilèges : on c'est empressé d'en créer de nouveaux. La révolution russe a créée de nouveaux tsars avec des méthodes bien similaire : prisons, meutres ou goulag. Le seule exemple qui me vient à l'esprit est la révolution des oeillets (Portugal), c'est faite sans effusions de sang et sans tout casser.

7.Posté par GRENADE974 le 02/10/2008 11:58

à patrick floc'h...je pense que vous me méconnaissez, ce que vous affirmez est sans doute très réducteur. On peut être libéral sur certains sujets et pas sur d'autres. Ma façon de penser n'est pas dictée par un courant...
Attribuer une étiquette à quelqu'un que vous ne connaissez pas peut-être source d'erreurs.
Donnez-moi des arguments précis pour étayer votre pensée.
Je suis prêt à en discuter avec vous

8.Posté par hamj@ le 02/10/2008 17:30

La veille du jour où Notre Président a fait son discours "révolutionnaire" sur le scandale des parachutes dorés, Notre Président était l'hôte tout ce qu'il y a de plus officiel, à New York, de Jean-Marie Meissier, dans le cadre d'une cérémonie publique, devant caméras et journalistes. Jean-Marie Meissier....vous connaissez, Jean-Marie Meissier? C'est peut-être Jean-Marie qui lui en a soufflé l'idée?

9.Posté par papapio le 02/10/2008 19:52

Basile: Non, De Liejoncourt n'était pas dans le lot cette fois-ci.
Rien à voir entre les Frégates de Taiwan et les "Charaputes rodés".
Il n'y a que les soirs de débauche extrémes qu'on peut confondre
"Glisser dans la piscine et Pisser dans la Glycine"
En tous cas Basile, c'est réellement grave et il faut vraiment faire cesser
cette émoragie d'irresponsabilité galopante. Moi j'ai déjà commencé à me battre...

10.Posté par Anonyme le 02/10/2008 21:30

L'histoire des parachutes dorés est malheureusement une erreur du droit : l'article 92 : tout PDG est révocale AD NUTUM, c'est-à-dire sans préavis et sans Assedic, alors ils se "protègent", comme les gens mordus de l'ITR CQFD.

11.Posté par Basile le 03/10/2008 15:27


- le monde est "au bord du gouffre"... vient de dire notre Premier Comique.

Hé bien Monsieur François Fillon, continuez la même politique, à avancer tout droit...

Après avoir évité le crash aérien, vous n'éviterez pas la chute libre dans le gouffre !

C'est Fillon droit !!!




12.Posté par Basile le 03/10/2008 16:06


Et demain, on saute ?


Le 30 septembre, Sarkozy :

"La France et l'Europe côtoient le gouffre."

http://www.lefigaro.fr/economie/2008/10/01/04001-20081001ARTFIG00130-le-jour-o-sarkozy-a-pris-la-crise-a-bras-le-corps-.php


Aujourd'hui, Fillon :

"Le monde est au bord du gouffre."


http://tf1.lci.fr/infos/economie/conjoncture/0,,4110329,00-fillon-le-monde-est-au-bord-du-gouffre-.html


13.Posté par Bill Vesée le 04/10/2008 08:31

Les gouvernements français, belges et luxembourgeois viennent de sauver en y injectant 6,4 milliards d'euros, la banque Dexia.

C'est bien, mais pas de vraies réponses :

Qu'elle est la part de la France sur les 6.4 milliards d'Euros?
Quelle est la personne (moral et physique) qui signe le chèque, virement (rayez la menton inutile) pour la France?
A qui sera adressé l'argent ?
L'argent versé sera-t-il du cash o(u des actions spéculatives ((=:) )?
Il y a t-il un document qui donne la liste des créances de la banque Dexia?
La dette correspond-elle à de mauvaises spéculations?

J'ai une liste de questions (et de réponses) en réserve.

14.Posté par contribuable le 04/10/2008 21:01

A partir du moment où de l'argent public est injecté dans les organismes financiers en faillite, les employés de ces organismes dirigeant inclus doivent avoir leurs salaires et primes alignés sur les grilles des fonctionnaires., sans autres indemnités.

15.Posté par curebien le 06/10/2008 12:17

le président Sarkozy vient de demander à la Caisse des Dépôts, bras armé de l'Etat et actionnaire de Dexia, de s'opposer au versement de ces indemnités de départ.

Je notes qu'il a fait augmenter SON salaire, alors que tous ses frais son payés par ailleurs, alors que la situation de la France n'était pas bonne.

Il ne s'est pas offusqué de la loi votée, qui octroie aux députés non réélus, de toucher leur salaire sur 6 ans, le temps d'une mandature...

Je me souviens aussi en 95 alors que juppé était au commandes, les députés n'avait rien trouvé de mieux à faire que de s'octroyer une augmentation alors qu'une bonne partie de la France était bloquée par les grèves...

Fait ce que je dis, ne fait pas ce que je fais.


16.Posté par curebien le 06/10/2008 12:35

Vu sur le blog zarabes

http://zarabes.blogspirit.com/archive/2008/09/18/crise-financiere-et-recession-“c-est-plutot-le-coran-qu-il-f.html


Extraits :

"Consacrant son éditorial du 11 septembre dernier, “Le pape ou le Coran”, à la crise financière qui ébranle le monde et à la venue du pape Benoît XVI en France, Vincent Beaufils surprend. Revenant sur l’ouvrage d’André Comte-Sponville sur la morale et le capitalisme (Le capitalisme est-il moral ?), l’éditorialiste congédie le pape et les textes pontificaux… pour inviter à lire le Coran. “C’est plutôt le Coran qu’il faut relire”, écrit-il. “Car si nos banquiers, avides de rentabilité sur fonds propres, avaient respecté un tant soit peu la charia, nous n’en serions pas là.”

Mieux, il rappelle l’actualité fracassante d’une conception très moderne de l’économie, celle de la finance islamique. Il suffit selon lui de voir comment les pays du Golfe ont “épousé” avec succès le XXIe siècle. Leur recette miracle : la règle islamique qui veut qu’on ne fasse pas de l’argent avec de l’argent. L’islam proscrit en effet très sévèrement toute transaction basée sur l’intérêt et l’usure (rîba)."



17.Posté par Coo2gle le 06/10/2008 13:06


Vous entendez bien ce qui se passe aujourd'hui lundi ?

On a donné vos milliards à des banques pourries et scélérates, mais apparemment en pure perte, puisque ça continue à s'effondrer !


18.Posté par Coo2gle le 06/10/2008 13:11



Coo2gle a dit : "Vous entendez bien ce qui se passe aujourd'hui lundi ?

On a donné vos milliards à des banques pourries et scélérates, mais apparemment en pure perte, puisque ça continue à s'effondrer !"

Oui, un peu comme si vous donniez à un voleur qui n'a pas réussi son coup, de l'argent, et qu'il aille le dépenser dans un bon gueuleton !!!


19.Posté par Brett le 06/10/2008 13:35


Effectivement, vous devriez suivre ce qui se passe actuellement de minute en minute.

C'est l'effondrement des bourses en direct !

C'est un lundi noir et historique qui se prépare...

20.Posté par Brett le 06/10/2008 13:48

Jusqu'à maintenant, les banques et les établissements financiers et de crédit perdaient leurs milliards, ceux de leurs actionnaires : on s'en foutait un peu.

Mais maintenant, elle perdent "nos" milliards, "vos" milliards, et là, ce n'est plus pareil !

21.Posté par Anonyme le 06/10/2008 14:06

Droit civil

Pourquoi ne peut-on s'opposer aux parachutes dorés? Il faut changer le droit.

Les PDG n'ont pas droit aux allocations de chômage et sont révocable Ad nutm.

Définition de Révocabilité Ad nutum

"Ad nutum" est une expression latine ou dérivée du latin qui caractérise le fait que celui qui a confié un mandat à une autre personne, est en droit retirer les pouvoirs qu'il lui a confiés sans avoir à justifier des motifs de ce retrait, ni observer un préavis, même s'il a été convenu à durée indéterminée et sans que, sauf application des règles de l'abus de droit, il puisse être contraint de lui verser un dédommagement.

Il en est généralement ainsi des mandataires et particulièrement des mandataires sociaux (gérants de SARL, PDG et administrateurs de sociétés anonymes). Mais selon la jurisprudence la plus récente, l'opportunité de la décision de mettre fin à la mission des dirigents de sociétés doit être appréciée par les Tribunaux. Ils estiment en particulier qu'une telle mesure peut être justifée lorsque la décision constitue l'épilogue inéluctable d'un processus de perte de confiance progressive et de détérioration des relations avec les administrateurs, lorsque cette révocation n'est pas attentatoire à l'honneur du dirigeant dès lors qu'il n'est pas prouvé qu'elle a entamé son crédit et sa réputation dans le milieu professionnel.


22.Posté par Anonyme le 06/10/2008 14:20

Les cathos ont en principe les mêmes règles que la riba. Mais les cathos pronent le pardon et l'oubli, alors ils oublient les dettes spéculatives, faut bien payer les campagnes anticontraceptives.


23.Posté par denis le 17/10/2008 22:25

le président Sarkozy vient de demander à la Caisse des Dépôts, bras armé de l'Etat et actionnaire de Dexia, de s'opposer au versement de ces indemnités de départ.
PIERROT

Bravo Sarko, je ne te donne pas raison sur tout, mais tu es en train de remettre le pays bien comme il faut !

CE SONT LES GROSSES ENTREPRISES ET LA FINANCE qui commandent les politiques et non l'inverse...c'est là le problème
GRENADE

Oui mais l'effet boomerang, l'arroseur arrosé leur pete dans la gu.... à ces richards de banquiers, investisseurs et PDG. Il ne fallait pas se croire un boeuf quand on est une grenouille !!!
Alors...les finances dirigent l'Etat...Mais l'Etat sauve les financiers? Et si on les laissait dans leur m.... Ne le meritent-ils pas? Juste retour des choses ! Oui, mais, me direz vous, l'economie va s'effondrer si on fait cela, et les "petits" vont en patir.... Alors on les sauve, meme si on est des petits, avec nos petits impots... C'est le rat qui est utile au lion pris dans les mailles du filet...Et comme d'hab, les lions n'auront aucun "merci" pour nous les rats, une fois sortis des mailles....

Ah, Jean de Lafontaine, que tu étais un fin sociologue !!!

24.Posté par denis le 17/10/2008 22:35

Mieux, il rappelle l’actualité fracassante d’une conception très moderne de l’économie, celle de la finance islamique. Il suffit selon lui de voir comment les pays du Golfe ont “épousé” avec succès le XXIe siècle. Leur recette miracle : la règle islamique qui veut qu’on ne fasse pas de l’argent avec de l’argent. L’islam proscrit en effet très sévèrement toute transaction basée sur l’intérêt et l’usure (rîba)."
CUREBIEN

peux tu etayer ta pensée ???

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter