Blog de Pierrot

L'ignoble tentative de récupération du PS et du FN de la victoire de Syriza en Grèce

Lundi 26 Janvier 2015 - 21:29

Capture Twitter
Capture Twitter
Alexis Tsipras, le dirigeant de la gauche radicale Syriza qui a remporté hier soir largement les élections législatives grecques, n'avait pas encore été dormir après sa victoire historique que déjà les vautours tentaient en France de récupérer son succès.

A l'exception de l'UMP, tous les partis, peu ou prou, se déclaraient proches de Zyriza ce matin.

Le plus naturel est sans doute Jean-Luc Mélenchon qui, par nature, est le plus proche des idées d'Alexis Tsipras. N'oublions pas que le désormais Premier ministre grec ne cache pas son appartenance à l'extrême gauche... Le leader du Front de Gauche s'est réjoui que la "toute puissance arrogante des libéraux" se soit "fracassée en Grèce". Et de formuler ce souhait : "A partir de notre victoire en Grèce, on peut imaginer un effet domino". Outre le refus de l'austérité, les deux formations ont en commun leur programme social, par exemple de relève des minima sociaux.

Beaucoup plus choquante est la tentative de récupération de Bruno Le Roux, président du groupe PS à l'Assemblée, qui a salué ce matin sur France Info la "belle victoire" de Syriza, une "bonne chose pour l'Europe". "Nous partageons beaucoup de choses en commun", a-t-il encore affirmé, citant "la volonté de réorienter la construction européenne, de sortir des politiques d'austérité". Et d'assurer : "Nous serons un point d'appui pour M. Tsipras dans la question de la restructuration de la dette" et "de la croissance pour l'Europe". Cet homme n'a aucune pudeur ! D'autant que Pierre Moscovici, le nouveau commissaire européen socialiste, avait fait le déplacement à Athènes il y a quelques jours pour soutenir... le candidat de Droite !!!

Mais là où on touche au summum de la tentative de récupération politique, c'est quand on voit le FN applaudir les alliés grecs de Jean-Luc Mélenchon. Ou comment être prêt à tout, même aux pires compromissions, pour tenter de faire croire aux Français les moins au courant de l'actualité politique, qu'on est du côté des gagnants ! Selon Jean-Marie Le Pen, Alexis Tsipras a infligé un "désaveu" à l'Union européenne. Et selon Marine, c'est "l'ouverture du procès de l'euro-austérité".

Même raisonnement chez le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, qui se réjouit de la décision de Syrisa de former son gouvernement avec les Grecs indépendants, un parti souverainiste ami. Le mariage de la carpe et du lapin. Là aussi, le vrai visage de Dupont-Aignan se révèle, celui de quelqu'un de prêt à tout dans l'espoir, illusoire, d'accéder un jour au pouvoir en France. Quitte à s'allier avec son pire ennemi !

D'ailleurs, l'eurodéputé et cadre de Syriza Dimitris Papadimoulis a immédiatement réagi, en apprenant le soutien du FN : "Le programme de Syriza est complètement différent de l'extrême droite. La 'sympathie' alléguée de Le Pen à Syriza est fausse et dégoûtante".

Le grand écart est décidément une des disciplines préférées de nos hommes -et femmes- politiques. Mais attention à la déchirure musculaire !

Là zot la fé un l'erreur, là...
Pierrot Dupuy
Lu 1662 fois



1.Posté par KLD le 26/01/2015 22:38

ignoble pour le fn , d'accord , pour le ps , je demande à voir ..............

2.Posté par KLD le 26/01/2015 22:39

quand à "assis la république " , y faut des rigolos partout , à la Réunion , leurs représentants ne le ont pas vraiment , hein ?

3.Posté par Lilas le 26/01/2015 22:45

Je trouve ça au contraire assez cohérent de la part de Dupont-Aignan, qui au fond ne peut que se réjouir de voir élu un parti qu'il perçoit vraisemblablement comme un parti anti-européen et hostile à la main mise des financiers sur les budgets nationaux. C'est d'ailleurs sensiblement la même raison pour le FN.

Quant à Le Roux, il ne fait que rappeler la ligne présidentielle sur les rapports à l'Europe. En soi, il ne s'attribue pas leur victoire.

Là-dessus, je trouve que c'est surtout que chacun voit midi à sa porte, pas vraiment une preuve d'hypocrisie.

En revanche, j'ai du mal à percevoir la logique derrière Estrosi se réjouissant de cette élection comme montrant un refus d'une politique austéritaire voulue par les socialistes. Estrosi et l'UMP ne m'ont jamais frappé comme des anti-austérités.

4.Posté par Jules Bénard le 27/01/2015 06:29

Il est particulièrement comique de voir des dirigeants français se réjouir de la victoire de ce parti de gauche en Grèce. Quand on sait qu'une bonne partie de la dette grecque est détenue par l'Allemagne... et la France !

5.Posté par jos974 le 27/01/2015 07:50 (depuis mobile)

Selon pierrot la récupération politique des autre partis sauf l ump lol, dsl pierrot faut se renseigner avant d ecrire le parti grecque independant est en effet le partenaire de NDA tout comme UKIP. Quand serez vous objectif pierrot.

6.Posté par jos974 le 27/01/2015 07:52 (depuis mobile)

De plus pierrot dupont aignant avant les election avait deja confirmé que syriza ferait alliance avec les grecques independant, ce qui vous gene je pense est la deroute de votre parti mais rassurez vous en france aussi ca va venir

7.Posté par DOM le 27/01/2015 08:08

pauvre pierrot "Le mensonge part toujours de la crainte ou de l'intérêt, et par conséquent de la bassesse."La calomnie se plaît à répandre parmi nos détracteurs cent bruits divers.

8.Posté par franck le 27/01/2015 08:16

que KLD se taise une fois pour toute par pitié !
il est presque pire que noe dans ses commentaires socialo passéistes. il croit quoi ? que la France est encore à gauche ? qu'il se réveille cette fois
.
post 3 : le Roux une ligne cohérente ? vous plaisantez j'espère ? faites une recherche google. et d'ailleurs bonjour l'amitié PS et Mélanchon chez nous lol

post 4 est assez juste je trouve

9.Posté par jean-jacques le 27/01/2015 09:26

je suis d'accord pour le fn mais le PS gouverne et nous détenons 40 MILLIARDS de dette
Grecque alors il ne serait pas très responsable de condamner ce dirigeant ELU par le peuple dans le dangereuse situation actuelle.

10.Posté par Créole depuis 1600 le 27/01/2015 09:50

J'ai pas du tout interprété le comportement de F.N comme un aval ou récupération la victoire du grec. Elle a mis en évidence la contestation de la suprématie de l'Europe (c'est aussi son leitmotiv) sur le pays qui entraînerait la contrainte du peuple, mais comme disent les spécialistes les payeurs jusqu'à présent sont les Français et les Allemands qui ne feront plus l'effort de nouvelles contributions. Les grimaces de Merkel, c'est davantage pour alerter les grecs qui ne payent pas d'impôts que la comédie est terminée, elle les plaindrait plutôt , car le dindon de la farce doit changer de lieu. Par ailleurs la promesse pour atteindre le pouvoir est toujours différente de l'application de la gestion du pays. Demandez à Hollande et consorts : exemple significatif ..au tour du grec de relever un défi! Après tout qu'importe, le pouvoir restera aux Capitalistes, même les chinois ont depuis longtemps rangé le livre rouge du stalinien mao sur la dernière tablette des water closette

11.Posté par Laïcien le 27/01/2015 10:55

La semaine Européen ,, à force la gauche et la droite qui font la même politique ,,voilà le résultat ,, à force de prêter de l'argent aux banques et l'ancien gouvernement Gréque ,,bin la population la pas vue la couleur de cette argent ,,la population i giny pi pèy zot zimpot , 300 milles personnes privés d'électricité ,,bin i étonne pas du tout ce résultat + l' église lé pas séparer de l'Etat + 320 milliards de dettes ,,bin nou domand koman li sa fait po pèy tou sa là .
Et là ,,, aparament la Grèce i kont crée 300 milles emploies + donné de l'électricité gratuit à toutes les personnes les plu démunies ,, L'Espagne , Italie lé dans lo kolimator et sa craint pour la FRANÇE ,,c' la guerre ÉCONOMIQUE ,, Berlin lé à la konkét après la coupe du MONDE de foot .

12.Posté par " VIEUX CREOLE " le 27/01/2015 12:39

Je ne sais pas si Bruno Leroux a parlé en son nom personnel ou au nom de son Parti ..Certes ,il est Président du" groupe socialiste et républicain" de l 'Assemblée nationale .Il,me semble cependant que le 1er Secrétaire du Parti socialiste est toujours monsieur Cambadelis .Ce dernier pourra -t-il longtemps se taire ? Que le Front de gauche ,les communistes et des électeurs de gauche se réjouissent de la victoire de l'extrême -gauche grecque n'a rien de surprenant .. . Cette victoire est d'ailleurs aussi saluée par la Présidente du F.N.et du Président de la "France debout" , Nicolas DUPONT (opposés tous deux à l'Europe !). En revanche Daniel Cohn Bendit ,ancien parlementaire européen des verts ," A FUSTIGÉ " l'alliance du nouvel Elu grec avec " les indépendants ",xénophobes et racistes" : avec cette alliance "le Syrica " joue avec le feu " ! En quelque sorte ,c'est un peu comme si Mélechon s'alliait avec le Front national pour gouverner en France ! L'U.E. suivra de près la composition du nouveau gouvernement et la politique que celui-ci compte mener pour résoudre les graves problèmes auxquels le Pays est confronté La dette de la Grèce s’élève à 300 milliards d'euros : es Européens( dont principalement les Allemands et lesFrançais) contribuent largement à aider - par leur contribution - ce pays à sortir de la situation où il se trouve !!!

13.Posté par syriza tiendra-t-il ses promesses ? le 27/01/2015 15:09

Quand le FN ou le PS s'expriment c'est une ignoble récupération ? wow !
Et quand l'UMP s'exprime c'est quoi ? parole d'évangile ?

Rien de tout ça, C'EST DE LA POLITIQUE dans tous les cas car c'est leur job et ils disent ce qu'ils veulent.

Sur le fond, il n'y a plus vraiment de droite, gauche et extrêmes, mais il y a d'un côté des néolibéraux (UMP et PS) et de l'autre ceux qui sont opposés à l'Europe de Bruxelles, et le PC, le PS, Mélenchon, le FN, tout comme l'UKIP de Nigel Farage chez les anglais en font partie, même s'ils sont opposés sur bien d'autres sujets. Donc pas étonnant qu'ils avaient envie de voir Syriza gagner plutôt que le gouvernement sortant soutenu par la Merkel et le PS et l'UMP chez nous.

Maintenant Syriza est au pouvoir, ils ont promis qu'ils allaient raser gratis. Et on sait que le pouvoir corrompt ... et puis l'Allemagne va sans arrêt leur mettre la pression et des batons dans les roues.

Attention va pas falloir décevoir les Grecs encore une fois !
Sur un autre site on dit : vont ils passer sous la table (= se soumettre) ou renverser la table ? Je penche plus pour la 1ère hypothèse, ce sera encore une occasion perdue.

14.Posté par Ni "ignoble ni "absurde" le 27/01/2015 16:37

Si Pierrot avait attendu un jour de plus avant d'écrire ce hasardeux papier, il aurait su que Syriza (d'extrême gauche) vient de s'allier avec l'ANEL, parti de "droite populiste" (comme dit notre Sainte Inquisition Médiatique).

Cette alliance de circonstance conforte l'analyse du FN: les notions de "droite" et de "gauche" s'estompent devant le reclassement entre d'une part les partisans de l'indépendance nationale (qu'ils soient de "droite" ou de "gauche"), et d'autre part les euro-mondialistes.

La petite pique partisane de Pierrot contre le Front national tombe donc complètement à plat.
Marine Le Pen ne "récupère" rien du tout: elle a expliqué avant le scrutin que Syriza n'allait certes pas au bout de sa logique en refusant la sortie de l'euro, mais qu'elle souhaitait une victoire de Syriza car cela contribuerait puissamment à ouvrir un débat quasiment interdit en France: celui de l'indépendance monétaire, économique et donc politique.

Le FN est donc parfaitement cohérent, et la présence dans le titre du terme d'"ignoble" avec sa connotation absurdement morale apparaît complètement déplacé.

15.Posté par francette le 27/01/2015 16:44

Le PS n'a jamais montré le moindre soutien à Syriza.
Ils ont belle mine!
Le PS français va avoir le même sort que le PASOK en Grèce et il l'aura bien mérité.
A tous ceux qui reprochent à Syriza de s'allier avec le souverainiste, il ne vous a pas échappé que jusque là le PASOK, le centre droit et les fachos d'Aube Dorée.
Et que dire en France où le PS et l'UMP s'amuse avec le FN pour essayer de rester au pouvoir!

16.Posté par Pascal Maillot du Rassemblement Bleu Marine le 28/01/2015 06:57

Pas d'accord avec toi Pierrot! Sur l'Europe, nous sommes en phase avec de Tsipras, pour dire non, pour dire non au dictact de Bruxelles et etre nous mêmes! Les souverainistes c'est nous, ne plus être sous le joug de cette eurocratie a toujours notre combat!
Ou, le FN se reconnait plus ou moins dans cette victoire du peuple!
En France, le peuple comprend de plus en plus que notre salut passe par la sortie de cet euro de paille et par notre liberté. Et je ne parle pas de cette nouvelle justice que nous voulons instaurer....de cette lutte contre les privilèges....de cette lutte contre cette immigration massive qui pèse sur notre économie....Je m'arrête ici.

17.Posté par L'INDÉPENDANT le 28/01/2015 20:42

La présidente du parti, Marine Le Pen, avait mardi dernier déclaré souhaiter "la victoire de Syriza", précisant : "Nous ne sommes pas d'accord avec tout leur programme, notamment sur le plan de l'immigration, mais nous nous réjouirons de leur victoire"
]qthttp://www.francetvinfo.fr/monde/grece/marine-le-pen-souhaite-la-victoire-du-parti-de-gauche-radicale-syriza-en-grece_802115.html
Elle n'a pas attendu la victoire de Syriza pour la souhaiter, tout en précisant bien ses raisons.
Voir nos "comiques" s'en réjouir, c'est de la récupération politique, tout comme celle du 11 janvier
Au prochaines échéances, nous verrons bien si ces récupérations bassement politicienne, aura eu l'effet escompté sur les Français...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter