Economie

L'hôtellerie réunionnaise se rassemble pour être plus forte !


L'hôtellerie réunionnaise se rassemble pour être plus forte !
 
La Réunion n'a pas été épargnée depuis le début de l'année par des problèmes impactants directement le tourisme : requins, incendies… de quoi pénaliser l'activité hôtelière sur l'île. Les deux clubs d'hôtellerie (Club de l'Hôtellerie Réunionnaise et Hôtellerie Créole Indépendante et Familiale) à la Réunion ont décidé de prendre les choses en main en se rapprochant pour améliorer leur image.

"C'est la "fusion" des deux clubs pour donner le même sens aux activités touristiques et aux stratégies à mettre en avant à la Réunion", explique Philippe Doki-Thonon, président de l'UMIH (Union des métiers et des industries de l'Hôtellerie), syndicat professionnel qui englobe les deux clubs d'hôtelleries à la Réunion. "L'idée principale est de mutualiser et créer une synergie. On doit renforcer les actions menées par les deux clubs par une présence et une visibilité plus importantes, quelle que soit la taille et la structure de l'hôtel, ainsi que sa localisation géographique", souligne Saima Martin, présidente de l'Hôtellerie Créole Indépendante et Familiale. Car l'idée est bien celle d'unir les "petits" et "gros" hôtels de l'île faisant partis des deux clubs pour améliorer leur commercialisation, leur promotion et leur formation.

27 établissements et 1.100 lits

Autre volet important pour les deux clubs: la formation. "C'est un sujet cher aux hôteliers. La formation des employés est très importante. Par exemple, dans les grandes structures, il n'y a pas de problèmes, mais dans les petits hôtels c'est plus compliqué. (…) Le rapprochement des deux clubs permettra aux uns et aux autres de multiplier les formations et être plus efficaces", explique Stéphane Baras, président du Club de l'Hôtellerie Réunionnaise.

Deux clubs qui réunissent 27 établissements à travers toute l'île et comptent 1.100 lits. En face des deux clubs, l'UHR (Union des Hôteliers Réunionnais) qui représente 1.300 lits mais compte "moins d'établissements", précise Philippe Doki-Thonon.

Rassembler les deux clubs permettra de mettre en commun les actions de promotion des hôtels membres sur l'île de la Réunion. Une démarche visant à inciter les propriétaires des établissements qui ne sont pas classés à se faire connaitre auprès des clubs d'hôtelleries. "Le système de classement (ndlr : le nombre d'étoiles) a évolué. Il se fait désormais sur la base du volontariat et la tâche des deux syndicats sera d'inciter les hôtels à se classer. Ils pourront ainsi figurer dans les documentations officielles", ajoute le président de l'UMIH.

A terme, les deux clubs de l'hôtellerie réunionnaise souhaitent continuer le travail en commun et vouloir se rapprocher de l'UHR pour créer une grande fédération des hôteliers de la Réunion. Un moyen plus efficace de promouvoir l'image de l'hôtellerie réunionnaise à travers le monde.  
Mardi 6 Décembre 2011 - 16:11
Lu 1869 fois




1.Posté par Murènerrante le 06/12/2011 16:05
Il était temps de comprendre que l'union fait la force et que les acteurs du tourisme, c'était vous en priorité. La nouvelle direction de la Région l'avait compris avant vous.

2.Posté par Qualité KK le 06/12/2011 16:31
Si la qualité s'écrit encore avec 2 K, on sait que c'est de la daube encore une fois !

3.Posté par Le troll 974 le 06/12/2011 18:07
Encore un rassemblement pays qui va durer jusqu'a ce qu'il y en ait un qui se tire avec la caisse !! Je me marre !!

4.Posté par Thierry le 06/12/2011 20:29
Un tour de magie pour pomper du fric... et le répartir encore entre les mêmes... entre CLUBS de réflexion.

Ceux d'en bas ne vont en récolter que les miettes.... il n'auront plus qu'à lècher le plat comme l'auriculaire....

Ces grands cuisisniers finiront par passer plus de temps dans les réunions qu'au fournaux.. ce sera normal qu'après tout ils soient rémunérés en conséquences... ceux qui râlent et sont mécontents ils zavé ka faire PAREIL... GOut A NOU !!!!!

Les obligations de formation pour le personnel existent depuis des siècles et ce n'est qu'aujourd'hui qu'ils évoquent le sujet, mais juste pour mieux faire passer la pillule... Les bons samaritains... les petits hotelliers, le personnel...

Une Hiérarchisation bien pensée :

- créations de CLUBS (à la tête les mêmes personnes de la confrèrie),
- créations de CLUBS des clubs (les mêmes, mais on secoue le sac),
- des UNions (toujours le même contenu du sac et secoué),
- et enfin une FéDéRATION, bien entendu même sac, etc.

Qui c'est qui trinqueront ???? les structures petites car pour en faire partie, il faudra régler des cotisations à la SUEUR pendant que les pondeurs de clubs seront au frais et en réunion, colloques et demandes de SUBVENTIONS (y a pas que les agriculteurs).... et ceux qui n'en auront pas les moyens iront droit à la casse..........

MALIN !!!!!!!!!! c'est juste un copier-coller de ce que tout le monde fait pour ce la couler douce....

Bon APPETIT, qu'en même !!!!!!!! BEUUUURKKKKK !!!!!!!!!!!

5.Posté par tout à fait thierry le 06/12/2011 22:35
tu as raison man.

Cette année nous avons depenser au moins 3000 euros pour se payer un sejour dans un 4etoiles plus à l'ile Maurice.

Les Hotels à LA REUNION, non merci.
Pas d'acceuil, pas de nettoyage digne de ce nom, pas de service, ....
Eh puis toujours les mêmes cons à la tête. Ces mêmes cons qui vont passer leurs vacances ailleurs.



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales