Culture

L’histoire des «Esclaves Oubliés de Tromelin» révélée en avant-première à Paris

Ouvrant les cérémonies officielles du 10 mai 2010, le film-documentaire "Les Esclaves Oubliés de Tromelin" était diffusé hier, en avant-première, au Musée du Quai Branly à Paris. Le film reconstitue une enquête archéologique visant à comprendre les conditions de survie des naufragés d’un navire négrier qui s’échoua sur l’île de Tromelin en 1761. On y apprend notamment comment les fouilles ont mis au jour des éléments fondamentaux pour la connaissance de l’histoire de la traite dans l’Océan Indien.


©Terres Australes et Antarctiques Françaises
©Terres Australes et Antarctiques Françaises

En présence de Marie-Luce Penchard, Ministre chargée de l’Outre-Mer, de Françoise Vergès, présidente du Comité national Pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CPMHE) et de Rollon Mouchel-Blaisot, préfet et administrateur des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), le musée du Quai Branly projetait hier, en avant-première, le film-documentaire "Les Esclaves Oubliés de Tromelin". A l’occasion de la Ve journée des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, c’est l’histoire méconnue de naufragés malgaches abandonnés sur l’île de Tromelin, après l’échouage de l’Utile, le navire négrier qui les transportait illégalement, que racontent les réalisateurs Emmanuel Roblin et Thierry Ragobert.


L’histoire des «Esclaves Oubliés de Tromelin» révélée en avant-première à Paris

Leur film révèle les premiers éléments de l’enquête menée par le Commandant Max Guérout, membre fondateur et vice-président du Groupe de Recherche en Archéologie Navale (GRAN). Le projet de cet ancien officier de la marine française a démarré en 2003, sous le haut patronage de l’UNESCO dans le cadre du programme la «Route de l’Esclave». Les fouilles ont permis de retrouver de nombreux objets de la vie quotidienne "aux valeurs patrimoniales exceptionnelles", selon le préfet des TAAF. Si les archives retracent en détail les circonstances de la tragédie, reste la question des conditions psychologiques de survie de ces personnes «oubliées» sur un îlot d’un kilomètre carré pendant 15 ans. L’équipe de chercheurs ne sait pas encore, non plus, comment les rescapés ont organisé leur microsociété.


Thierry Ragobert, Emmanuel Roblin et Max Guérout
Thierry Ragobert, Emmanuel Roblin et Max Guérout

Une version courte du film documentaire sera diffusée sur Thalassa le 21 mai prochain, date à laquelle l’esclavage et la traite ont été reconnus comme crimes contre l’humanité en 2001. D’ailleurs, pour Françoise Vergès, «en démontrant que les esclaves ont pu se débrouiller par leurs propres moyens, l’enquête et le film leur rendent toute leur humanité, eux qu'on ne considérait pas tout à fait comme des Hommes».


L’enquête a également inspiré des auteurs tels qu’Irène Frain dont le roman "Les Naufragés de l’île Tromelin" a remporté de nombreux prix. Une exposition itinérante sera présentée en avant-première à la Réunion en décembre 2010 à Saint-Pierre. Il est prévu qu’elle aille ensuite jusqu’à Maurice, pays qui revendique Tromelin, mais avec lequel un accord de cogestion a été signé en février.


Max Guérout, Françoise Vergès et Rollon Mouchel-Blaisot
Max Guérout, Françoise Vergès et Rollon Mouchel-Blaisot
Samedi 8 Mai 2010 - 06:18
Bérengère Lefèvre
Lu 4259 fois




1.Posté par Appat rate chik le 08/05/2010 09:24
Qu'attend DR pour casser ce CPMHE de par la grâce de sa brillante volonté culturelle !

2.Posté par Abul larak le 08/05/2010 09:32
Té nen a un zoli kolier fifille !!!


on dirait ce que portent les membres d'une confrérie vinicole, genre d'écuelle pour gouter le vin !


Sinon...il y avait même pas un blanc rescapé ???.....ou fifille ne s'intéresse qu' aux noirs, transformant une belle histoire commune de naufrage en sordide histoire particulière d'esclavage ???

La cheftaine de la feu MCUR renforce les arguments de ceux qui faisaient état des ris ques de révisionnisme historique à tendance communautariste de sa part !

3.Posté par Maboule larak le 08/05/2010 10:07
Moi j'ai paaaaaaas besoin des cuelles, Hips , j'avale direct au goulot !!

4.Posté par Jackiri le 08/05/2010 11:43
Naufrage sur Tromelin vous avez dit ? Ça peut se mettre sous la dent ce genre de reportage, en attendant le prochain de « nous sommes tous sur le même bateau » : Le naufrage de la planète Terre et ses habitants, comment ont-ils fait pour survivre dans leur société pendant des millénaires ?

5.Posté par jujuBES le 08/05/2010 11:56
les esclaves, les vrais étaient enchainés. . . . .
ce collier si discret serait il une représentation de l'enchainement rendant ainsi hommage à nos ainés disparus. Merci de votre participation, vous avez une belle breloque au cou mam'zelle!!

6.Posté par UMPei le 08/05/2010 12:38
Dans un but d'apaisement DR pourrait construire la MCUR à Tromelin, non ?

7.Posté par Maoul974 le 08/05/2010 17:14 (depuis mobile)
Faut-il vraiment être d' une ignorance crasse, d' un misérabilisme à vomir ou d' un jemenfoutisme a toute épreuve pour oser parler d' esclaves oublies ! Ils n ont été esclaves ke le temps du trajet et après, Tromelin étant inoccupée, ils ne l ont plus été ! Encore une manifestation prout prout ouech ouech ki a du couter un max pour la bouffe, l alcool bref le coquetelle et un minimum de travail scientifique ! Faut bien gaver ce beau monde et justifier ces bombances a outrance en faisant croire au petit peuple censé etre ignare ke c est pour son bien que tout ce bazar ! BEURK !

8.Posté par Foxtroot le 08/05/2010 19:54
Encore elle ?
Qui a payé son billet ?
Sera t-elle à la première du futur film " Les esclaves oubliés du PCR", ces laissés pour compte des promesses de Polo ?

9.Posté par kaloupillé le 08/05/2010 21:45
pour l'histoire des Esclaves oubliés de Tromelin ? quel rapport avec L'ile de la Réunion et Françoise Vergés ? à l'heure Actuelle pendant que les Réunionnais en ce moment demande du TRAVAIL et moins se faire Arnaquer dans les Magasins d'Alimentation ( la vie chère )
mr Max Guèrout qui est un Ancien Officier de la Marine Française et Vice Président du Groupe Archéologie Navale de TOULON ( G.R.A.N. de France )s'interesse vraiment à Françoise Vergés ? car l'histoire les esclaves oubliés de Tromelin n'a rien à voir avec les gens de l'ile de la Réunion à l'heure Actuelle surtout que Tromelin se trouve à 450 km à l'Est de Madagascar et 535 km au Nord de l'Ile de la Réunion entourés des Fonds Marins à 4 000 métres de profondeurs dont le sommet émmergé 'un Volcan sous Marin mr Max Guéront serait t- il un Chasseur des TRESORS ? chercherait t-il les Objets Monnayables ? chercherait -il le corp de Sabine ? ( la tete se trouve déja exposé au Musé du LOUVES , son Ami Amiral ROZE qui passe pour un grand Rameneur d' Antiquités empreinte au 4 Coins du Monde et qui Rapatrie les Stéles qui sont embarqués dans les Soutes du MAGENTA ( une superbe Frégate en Bois et Acier prés de 100 métres de Long )est ce la meme Magenta qui a mouillé dans la rade de Toulon explosé le 31 octobre 1875 à 3h du matin et tous les papiers disparus ? Françoise Vergés serait t-elle entrain de chercher l'utile Part de BAYONNE pour les MASCAREIGNESdu 17 novembre 1760 L'HISTOIRE DU Commandent La Fargue qui décide d'Embarquer 60 Esclaves contre les Ordres de Gouverneur qui a mis le Cap sur l'Ile de France (Actuellement devenu l'Ile Maurice , la Corvette Commandée par le Chevalier de TROMELIN Officier de Marine Royale ? est ce que L'U.N.E.S.C.O. soutien Financiérement le Programme de SCHLUMBERGER , ou c'est Françoise Vergés qui cherche des SPONSORS Privés pour financer mr Max , c'est pour ça que Françoise s'enchaine à son cou la plus grosse Médaille des Esclaves Enchainnés? à Méditer !!!

10.Posté par un citoyen français le 11/05/2010 03:50
Franchement, vu de métropole, vu de l'extérieur de La Réunion, tous vos commentaires sont affligeants et désespérants. S'ils vous font plaisir et vous donne une haute opinion de vous mêmes, continuez à faire preuve de vulgarité et à régler vos petits comptes minables. Qu'est ce que vous apporte de répéter que l'histoire de Tromelin et d'esclaves du 18e siècle ne vous intéresse pas? Qu'est-ce que vous apporte cette grossièreté vis à vis de Mme Françoise Vergès?

11.Posté par pipi caca le 17/01/2011 20:34
c'est vrai pas la peine de dire quon aime pas parce que si vous aimer pas porquoi venir

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales