Culture

L'expérience Corvec


Pour clôturer le mois de l'art contemporain, Vincent Corvec s'est produit à la médiathèque du Tampon le vendredi 25 septembre.

Pris en mains dès l’entrée, les spectateurs reçoivent un programme qui annonce le menu. Tout en buvant un thé, ils se baladent au milieu des œuvres de l’exposition Memento avant de rejoindre l’ambiance feutrée de l’auditorium.

Le musicien est entouré sur scène d’un synthé et de machines électroniques. Les images du vidéaste Pierre Moulin sont diffusées sur l’écran derrière. Un surprenant Vacoa volant - terre en l’air de l’artiste Alain Gernigon- , un chandelier et un crâne complètent le décor.

La musique qui nous parvient est électronique et symphonique, les basses sont omniprésentes ; des rythmes de trip-hop viennent parfois ajuster le tout.

La mélodie : profonde et puissante, nous envoie dans les nuages. Lynda et Cyril sont venus pour faire découvrir à leurs deux enfants de nouveaux horizons « ça change de la musique créole traditionnelle. Je suis ému, c’était bien, c’est une musique qui respire ». Erwan, 9 ans semble avoir été touché par la force des compositions. « J’ai adoré ! Parfois, je sentais mon cœur battre, j’avais l’impression qu’il allait sortir de mon corps ».

Le couple de DJs V Russe et Ago, ont été « captés par la mélodie ». Elle, parle de « mélancolie dans la solitude » et lui « une parenthèse, un voyage ». Ils s’entendent  sur les références musicales : « ça nous a fait penser à du Portishead ».

Si un spectateur nous a confié s’attendre à un peu plus de folies dans les compositions vidéos,  la plupart ont été émerveillés par les projections melting pot d’images en noir et blanc, avec ou sans effet. Estelle  a apprécié les vues aériennes : «  Les vidéos de paysages accompagnés de cette musique  m’ont fait découvrir mon île différemment ! »

Sur les  trois derniers morceaux, la chanteuse Marie Lanfroy accompagne l’artiste sur scène, pour terminer en douceur.

Le public applaudi généreusement, et semble surfer sur une vague planante en rejoignant l’apéro concocté par l’équipe, les impressions fusent : « pureté, organique, reposant, joie, tristesse, épanouissement… ». L’expérience est vécue comme un  véritable ascenseur émotionnel !  

Si vous l’avez manqué, Vincent Corvec se produira en 2016 à Maurice, en Inde et en métropole. D’ici là, il nous réservera prochainement quelques surprises sur l’île. Vous pouvez le suivre sur sa page Facebook :

https://www.facebook.com/Corvec-118227748324948/timeline
http://corvec.net

L'expérience Corvec
Jeudi 1 Octobre 2015 - 12:43
Nicola Maio
Lu 881 fois




1.Posté par Arnaud le 01/10/2015 15:01
Bof, pas terrible.
Le VRAI c'est Karl HUNGUS. Tous ceux qui sont ici sont de pâles imitateurs.

2.Posté par maçonnerie le 01/10/2015 22:31
2.
tu t'es lu quand tu as bu ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales