Faits-divers

L'ex-président du Football Club des Avirons placé en garde à vue à la brigade financière


L'ex-président du Football Club des Avirons placé en garde à vue à la brigade financière
Depuis l'ouverture, il y a un peu plus d'un an, d'une enquête de la brigade financière de la gendarmerie de Saint-Pierre, les choses semblent s'accélérer dans le dossier du Football Club des Avirons.

Ce matin, à Piton Saint-Leu, une perquisition a été menée par les enquêteurs de la gendarmerie au domicile de l'ex-président du club de football des Avirons, Joël Murat. Ce dernier a été placé en garde à vue (toujours en cours à l'heure où nous écrivons ses lignes) dans les locaux de la brigade financière, à Saint-Pierre. Une information confirmée par le parquet de Saint-Pierre cet après-midi.

Depuis avril 2012, les enquêteurs s'intéressent à la gestion de ce club de football. Une enquête démarrée après qu'Eric Ferrère, conseiller municipal d'opposition aux Avirons, ait déposé une plainte contre X au tribunal de Saint-Pierre (voir ici : Gestion du Football Club des Avirons : E. Ferrere saisit la justice ).

Des transferts d'argent supposés entre la coopérative des Avirons et le club de football

Cette plainte a fait suite à l'audit commandé par la mairie des Avirons sur le club de football. Dans l'audit, il était mentionné que le déficit du club avait atteint 76.000 euros alors que l'association avait arrêté son bilan sur un résultat positif de 400 euros pour l'année 2010. D'autres manquements avaient été soulignés dans l'audit : Risque de redressement fiscal, non-déclaration des charges sociales pour des joueurs salariés, primes annuelles non comptabilisées et absence des justificatifs inhérents à la gestion de la trésorerie.

Mais les enquêteurs se pencheraient également sur un "trou" dans la trésorerie du club de plus de 100.000 euros, avait expliqué Charles Ethève, actuel président du FC Avirons, lors de son interrogatoire par la même brigade financière en avril 2013 (voir ici : Le président du Football Club des Avirons entendu par la brigade financière ).

Les enquêteurs s'intéresseraient par ailleurs aux transferts d'argent supposés entre la coopérative des Avirons et le club de football. Joël Murat étant également directeur de cette coopérative à la même époque.

Le président actuel de la coopérative, Ary Mondon, avait porté plainte contre X en début d'année pour faire toute la lumière sur cette affaire. (voir ici : Détournement d'environ 100.000 € : La Coopérative des Avirons réagit )
Mercredi 9 Octobre 2013 - 16:54
Lu 2864 fois




1.Posté par noe le 09/10/2013 17:19
On voit que souvent les gens qui se shootent dans des bulles d'air en cuir brassent du fric en grande quantité et la tentation est grande d'en mettre un peu dans sa poche ....
C'est lamentable !

"La première nuit après la mort, forcement on dort très mal"

Jean-Marie Gourio

2.Posté par oté le 09/10/2013 17:22
heureusement qu'il y a un homme politique qui a fait son travail ! Sans Eric ferre toutes ces magouilles seraient aujourd'hui passées sous silence. Tout ca avec la bénédiction de michel Dennemont qui le jour où il présentait cet audit s'était exclamé : l'audit est positif , vous pouvez nous applaudir !
Ca va être plus dur d'applaudir avec des menottes.

3.Posté par zozo le 09/10/2013 17:56
si la mairie des avirons n'avait pas eu un doute et commandé un audit, ferrere n'aurait rien vu et n'aurait pas sauté sur l'occase de se faire mousser à bon compte. c'est tellement facile de s’accaparer le bébé.

4.Posté par alin le 09/10/2013 17:58
C'est malheureusement le mode de fonctionnement de la quasi des clubs. Mais comme personne n'ose dire aux autorités (qui sait ? ... avec les élections municipales qui arrivent à grand pas, on ne sait jamais), ces affaires judiciaires restent exceptionnelles.
" non-déclaration des charges sociales pour des joueurs salariés, primes annuelles non comptabilisées et absence des justificatifs inhérents à la gestion de la trésorerie. " Tous les clubs connaissent cette situation, surtout ceux qui composent l'élite. Les municipalités principales bailleurs de fonds attribuent des subventions souvent des milliers d'euros sans exercer de réel contrôle. L'institution, elle ferme les yeux, idem pour sa commission, la CDCG, on laisse courir, et on préfère les mettre dans un état de servitude. On attend le bon moment ... Que dire de ces sociétés et de ces prestataires de services qui gravitent autour des municipalités, qui sont comme pas hasard des généreux sponsors, qui règlent certaines factures ....
Autres faits pervers qui brouillent souvent les cartes, les dirigeants qui avancent les fonds (surtout en début de saison, pour payer les engagements et affiliations, afin que le club ne disparaît pas...) et que dès l'attribution des subventions (deniers publics) tombent, se font remboursé illico-presto. Cette situation est connue de tous. Et c'est comme cela que notre football "bouge encore"... A force de laisser faire, de pratiquer des petits arrangements entre amis, il sera difficile d'y remédier, de mettre de l'ordre, surtout que la santé financière des clubs est mise à mal. Certains clubs sont au bord de l’asphyxie.
Que le ciel s'assombrit pour notre football peï, après un club dans l'ouest y il y a quelques semaines, à présent c'est autour de ce club, décidément c'est la série, des procédures judiciaires qui s'accumulent. Et dans toute cette affaire, on ne pense pas aux dizaines de licenciés...

5.Posté par tabouète le 09/10/2013 18:21
A oté
Tu viens de demander de conduire la liste de michel dennemont et comme il t'a jeté, alors tu rechange de stratégie...
Ca va chauffer pour toi oté....
Le ballon est au centre ti coq ... plus rien ne sera caché.
Tu l'a voulu tu l'aura...
Faudra assumer maintenant ...
Et seul pour une fois...
La chasse aux merles maurices est ouverte ...

6.Posté par Obladi le 09/10/2013 18:55
C'est rassurant de savoir que nous avons aux Avirons un homme politique qui fait preuve de courage. Merci M. Ferrere d'avoir mis le doigt sur cette affaire. Les quelques "favorisés" qui riaient de cette procédure n'on plus qu'a rire jaune à présent.
De la à penser qu'aux Avirons certains se pensent au dessus des lois et détournent nos impôts il n'y a qu'un pas.

7.Posté par alin le 09/10/2013 19:40
C'est malheureusement le mode de fonctionnement de la quasi des clubs. Mais comme personne n'ose dire aux autorités (qui sait ? ... avec les élections municipales qui arrivent à grand pas, on ne sait jamais), ces affaires judiciaires restent exceptionnelles.
" non-déclaration des charges sociales pour des joueurs salariés, primes annuelles non comptabilisées et absence des justificatifs inhérents à la gestion de la trésorerie. " Tous les clubs connaissent cette situation, surtout ceux qui composent l'élite. Les municipalités principales bailleurs de fonds attribuent des subventions souvent des milliers d'euros sans exercer de réel contrôle. L'institution, elle ferme les yeux, idem pour sa commission, la CDCG, on laisse courir, et on préfère les mettre dans un état de servitude. On attend le bon moment ... Que dire de ces sociétés et de ces prestataires de services qui gravitent autour des municipalités, qui sont comme pas hasard des généreux sponsors, qui règlent certaines factures ....
Autres faits pervers qui brouillent souvent les cartes, les dirigeants qui avancent les fonds (surtout en début de saison, pour payer les engagements et affiliations, afin que le club ne disparaît pas...) et que dès l'attribution des subventions (deniers publics) tombent, se font remboursé illico-presto. Cette situation est connue de tous. Et c'est comme cela que notre football "bouge encore"... A force de laisser faire, de pratiquer des petits arrangements entre amis, il sera difficile d'y remédier, de mettre de l'ordre, surtout que la santé financière des clubs est mise à mal. Certains clubs sont au bord de l’asphyxie.
Que le ciel s'assombrit pour notre football peï, après un club dans l'ouest y il y a quelques semaines, à présent c'est autour de ce club, décidément c'est la série, des procédures judiciaires qui s'accumulent. Et dans toute cette affaire, on ne pense pas aux dizaines de licenciés...

8.Posté par TRASHMAN le 09/10/2013 20:01
Le football : un sport inintéressant pour un public nombreux.
Je comprends pas que l'on puisse payer autant des hommes pour chooter dans une baballe

9.Posté par ala le 09/10/2013 20:49 (depuis mobile)
Je vous fiche mon billet que très rapidement le Ferrere de mes deux sera en mairie pour supplier Michel donneront de ne voir là qu''une stratégie normale.
Et c''est pas contre toi Michel...
Le vendu...
Le boulet...
Comme dit l''autre le merle

10.Posté par Ôté le 09/10/2013 20:54
@zozo
Michel dennemont n'avait nullement l'intention de porter ces magouilles devant la justice. C était circulez il y a rien à voir, avec 2 élus au conseil d'administration, Michel dennemont est gestionnaire de fait. Cette municipalité c'est magouille et compagnie !

11.Posté par con-tribuable le 09/10/2013 20:57
ouai ça c'est bien, quand je vois qu'il y a encore des imbéciles qui fabules en disant que Mr Ferrere , en quelque sorte, se venge alors, qu'ils cotisent dans cette commune, mais débile est un adjectif qui faudrait requalifier, oui il faut que tout ça soit dénoncer, oui il faut continuer car, aujourd'hui cette personne s'approprie un squar qui appartient aux avironais et avironaies!!!!

12.Posté par Coupé décalé le 09/10/2013 22:53
....et après ça on vient chercher des noises à des surfers de niveau mondial... pour qui on a jamais dépensé un euro... pendant que des amateurs de troisième zone de footchébonl claquent le fric du peuple toute l'année sans aucun résultat sportif...

13.Posté par JPG le 09/10/2013 21:30
Merci Eric Ferrere pour votre combat.

14.Posté par jph le 10/10/2013 11:23
Le clan de la mairie va tomber comme un fruit trop mur. Tout cet argent détourné, c'est inadmissible et je suis sur que ca fait des années que ça dure devant nout gueule.

15.Posté par dada884 le 11/10/2013 15:10
c'est marrant de voir les commentaires débiles des footix genre ouais pourquoi on paye pour voir ça ou les amateurs claquent , leur fric , je suis spécialiste du foot peï et certains diront le contraire quand ils sauront ce qui se passe ici dans le milieu du foot

16.Posté par Paul le 26/10/2013 12:23
Il est temps de mettre de l'ordre dans cette association. Pourquoi la municipalité na t'elle pas contrôlé ce club ? Est elle complice ? A la justice de nous le dire.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales