Faits-divers

L’ex-directeur du GHER définitivement condamné pour la caisse noire du Cogohr


Le Cogohr, une institution depuis 1966, profite aux agents hospitaliers et à leur famille sur le littoral de Trois Bassins
Le Cogohr, une institution depuis 1966, profite aux agents hospitaliers et à leur famille sur le littoral de Trois Bassins
Arsène Nerbard a été définitivement condamné pour recel ce 5 juillet 2015. L’ancien président du comité de gestion des œuvres sociales de La Réunion - plus connu sous son sigle Cogohr - s'était pourvu en cassation suite à sa condamnation en appel du 20 mars 2014. Il lui était reproché d’avoir "recelé le produit d’abus de confiance de son directeur".
 
L’an dernier en appel, Arsène Nerbard avait été condamné à six mois de prison avec sursis, au paiement d’une amende de 20.000 euros, plus 6.500 euros à titre de dommages et intérêts à la partie civile (le Cogohr) et d’une interdiction d’exercer la fonction d’administrateur social de façon définitive.
 
Si elle ne retient pas les motifs du pourvoi appuyés par Arsène Nerbard, la Cour de cassation réduit sa condamnation d’exercer sa fonction d’administrateur à vie par une interdiction maximale de 5 ans. La raison est à trouver uniquement sur la forme puisque "la cour d’appel a condamné en 2014 le prévenu à une peine qui n’était pas prévue par la loi au moment de la commission des faits", a estimé la Cour de cassation. Arsène Nerbard échappe donc à une radiation à vie.
 
Avec cette condamnation définitive, c’est un chapitre judiciaire de six ans qui se referme. Le 25 juin 2009, des fonctionnaires hospitaliers écrivent au Procureur de la République de Saint-Denis pour lui faire part de l’existence probable d’une caisse noire au sein du comité chargé, depuis 1966, de gérer des activités de village vacances au profit des personnels d’hôpitaux publics et de foyers de l’enfance à La Réunion. Association de loi 1901, le Cogohr est financé par le versement par les hôpitaux de 1% de leur masse salariale. A titre indicatif, son budget atteignait par exemple 5 millions d’euros en 2013. De quoi attiser les tentations.

Des billets qui profitaient à la famille, aux frères de loge maçonnique, à la maitresse,…
 
Arsène Nerbard, ancien président, et son directeur administratif et financier de l’époque, Christian Pressouyre, avaient été appelés à la barre du tribunal correctionnel de Saint-Pierre le 18 avril 2013. Le premier devait s’expliquer sur le fait d’avoir bénéficié personnellement, ou d’avoir fait bénéficier des membres de sa famille, des proches et sa maîtresse, de voyages d’une valeur totale de 43.000 francs financés par des remises consenties par l’agence de voyages Transcontinents au Cogohr.
 
Le second, Christian Pressouyre, aujourd’hui exilé au Canada, avait validé l’achat de 27 voyages sans rapport avec l’objet social du Cogohr d’une valeur totale de 68.000 francs, à son bénéfice, à celui d'Arsène (Joseph) Nerbard, et à celui de membres de leur famille ou d’amis.
 
Malgré la découverte du pot aux roses en 2009 et la tempête judiciaire qui s’en est suivie, Arsène Nerbard a continué d’occuper la fonction de directeur du groupe hospitalier Est jusqu’en 2014. Il a même été nommé en avril 2015 délégué régional de la puissante Fédération hospitalière de France (FHF) Océan Indien, succédant à David Gruson, directeur du CHU de La Réunion.




L'historique des premiers signalements (extraits du jugement de la Cour d'appel de mars 2014) :


Mercredi 9 Septembre 2015 - 22:43
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 7217 fois




1.Posté par @ Mytho le 10/09/2015 00:17
Quel imbécile

l'arzen lé pa a li lui est monté à la tête

2.Posté par kachane le 10/09/2015 07:40
Et avec la magouille et copinage, il va garder sa place de délégué régional de la puissante Fédération hospitalière de France (FHF) Océan Indien. Payé, avec tous les avantages en nature.......

3.Posté par ma connerie le 10/09/2015 08:20
Qui donc l' a propulsé secrétaire 974 de la Fédération Hospitalière de France Océan Indien?
Au nez et à la barbe des autres directeurs dont la passivité devient une complicité digne du code noir...

bref : je te tiens, tu me tiens par la barbichette, le premier condamné sera....le chef!
MDR

4.Posté par mibaistout le 10/09/2015 08:23
Il faudrait aller également fouiller dans les comptes de certaines associations réunionnaises pour y constater l'enrichissement crapuleux de certains (soit disant) cadres...

5.Posté par roll in le 10/09/2015 08:32
on en apprends des choses...
Pour les initiés, voilà une une photo qui répond à certaines interrogations....

http://archives.clicanoo.re/local/cache-gd2/d6bd927ef7649d470bdc2b939f45a767.jpg

6.Posté par Unretraité le 10/09/2015 09:40
l Arzent y manque a nou.................................

7.Posté par gajamuk le 10/09/2015 09:57
Le COHGOR , une institution depuis 1966,qui profite surtout aux dirigeants, aux administrateurs , directeurs , élus etc..., essayer de faire une investigation, et voyez combien de voyages profitent par an à tous ces VIP, qui continuent malgré tous ces détournements et condamnations, à profiter largement de certaines avantages au détriment des agents lambda et de leurs familles.

8.Posté par Gloseur sensE le 10/09/2015 10:00
Dans cette affaire Cogohr, à l'historique des premiers signalements faits auprès du procureur de la République de Saint-Pierre, sur la base de l'article 40 du code de procédure pénale, au point 10, il y est mentionné des propos menaçants par un membre de la Franc-Maçonnerie :
-« … ces personnes (de la Franc-Maçonnerie) ont plein pouvoir et tiennent une liste de personnes à qui rien ne réussit… » ;
-« La Franc-Maçonnerie agit dans l'ombre et ils touchent toi et ta famille. » ;
-« Il faut que Expédit Lock Fat fasse attention, il ne doit pas oublier qu'il a une famille et des enfants ».

Il s'agit, en effet, de graves menaces !

Puis, formulons l'hypothèse suivante : Vous souhaitez créer ou développer une activité professionnelle, mais étrangement et de manière suspecte, malgré le bon projet que vous portez et vos efforts pour réussir, vous subissez des refus injustifiés, des harcèlements, des préjudices, etc.
Alors, posez-vous légitimement la question de savoir si vous ne seriez pas une victime inscrite sur une liste noire d'une société occulte et ésotérique, et si vous ne devriez pas transférer votre entreprise et mettre votre famille à l'abri de gens mauvais.

9.Posté par citoyen le 10/09/2015 16:15
Oui post 8
il s agit de menaces graves... et là visiblement le but recherché est de faire taire celui qui veut porter plainte...
Celui ci a quand même osé et est parti jusqu'au bout.

Car " la force des oppresseurs c 'est bien la peur des oppressés... " non?

10.Posté par mouais le 10/09/2015 17:03
C'est ça oui il ose ha ha ha que je rigole bien fort ! Il a pas de c... le mec, fais ce que je dis mais ne fais pas ce que je fais !!!!

11.Posté par maçonnerie le 10/09/2015 18:34
Il en pense quoi le nouveau DAR ?

12.Posté par Yabos le 10/09/2015 19:06
Triste image de la franc maçonnerie, si les propos relatés sont véridiques !!! J'espére que ce personnage n'en fait plus partie et qu'il a été exclu ?

13.Posté par Maîtresse Marcelle le 10/09/2015 19:23
il s'auto congratule aucune crédibilité

14.Posté par Un le 11/09/2015 08:39
Franc maçon ou pas le NERBARD a été condamné dans cette affaire : le jugement rendu au nom du peuple Français sonne le glas pour ce personnage................
mais que fait il encore dans les couloirs de l hôpital de Saint Benoit, il serait encore Directeur ? surtout il ne faut lui donner à surveiller la caisse enregistreuse car il pourrait facilement se payer des billets d'avions pour aller se promener avec sa famille et ses copains...............

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales