Politique

L'ex-adjoint à l'urbanisme de La Possession se défend de favoritisme à l'égard d'un promoteur


Henri Ananelivoua (au centre) explique cette drôle de journée du 28 mars révélée par Valère Souprayenmestry
Henri Ananelivoua (au centre) explique cette drôle de journée du 28 mars révélée par Valère Souprayenmestry
Opposition extérieure oblige, Jean-Hugues Savigny, Patrice Lauriol et Henri Ananelivoua répliquent tardivement aux dénonciations de Valère Souprayenmestry sur l'opération Constance de 160 logements à La Possession.

Il y a un peu moins de deux semaines, le candidat aux municipales a émis des doutes publiquement sur la signature d'un permis de construire dans la  Zac Moulin Joli. Particularité de l'opération: il s'agit d'un programme lourd - 160 logements - et il est porté par Laurence Gomez, épouse du promoteur Axel Gomez, ce dernier étant engagé par ailleurs dans la gigantesque opération de centre commercial l'R du temps dans la même Zac.

D'après les renseignements communiqués par Valère Souprayenmestry (président de l'association Transparence Possession Réunion), le permis de construire pour l'opération Constance a été signé le vendredi 28 mars, soit 48 heures avant le second tour des municipales qui a soufflé le vent de la défaite pour l'équipe sortante. Une simple coïncidence?

Il n'en fallait pas tant pour que Valère Souprayenmestry y voit une collusion entre la mairie et un promoteur bien connu de celle-ci. Particulièrement attendu pour ses explications, Henri Ananelivoua, adjoint à l'urbanisme d'octobre 2012 jusqu'aux élections, livre sa version des faits.

"C'est une opération qui aurait dû débuter en octobre 2013, commence-t-il par raconter. Le dossier déposé par le promoteur est passé en commission urbanisme, au comité de pilotage avec la SEDRE mais il manquait des éléments donc ça a été repoussé puisqu'on avait demandé au promoteur de nous présenter toutes les pièces. Le permis était donc bien avancé", d'autant plus qu'il pouvait, selon ses dires, s'affranchir de bons nombres de contraintes puisque le projet de logements s'inscrivait dans celui de la Zac, déjà bien balisé.

Une date effacée au blanco

L'ancien adjoint à l'urbanisme assure être passé ce vendredi 28 mars, entre midi et deux, au sein du service aménagement et sans connaissance préalable des dossiers qui l'y attendaient. "J'y passais tous les mardi et vendredi, témoigne-t-il jusque dans les détails sur son rituel. J'ai aussi signé d'autres documents ce jour-là et ça n'a pas posé problème", retient-il.

Hormis ce timing décidément fortuit qui prêtera toujours à débattre, l'ancien élu confirme néanmoins que le promoteur était par ailleurs lié aux subventions de la ligne budgétaire unique. La fenêtre pour en bénéficier se terminait à la fin avril. Le dossier de permis de construire avait été déposé par l'agence mandatée par Laurence Gomez le 11 mars.

Concernant cette fois les erreurs de frappe effacées au blanco qui achèvent de rajouter du doute dans l'esprit des observateurs, Henri Ananelivoua affirme que le document officiel interne ne comportait pas cette même anomalie. "Seul le document affiché en mairie" aurait essuyé une rectification de dernière minute.

Un dépôt de plainte en vue

"Je n'ai eu aucune consigne et je ne connais pas M. Gomez", fait-il valoir, si ce n'est son frère dans le cadre du TCO, "mais sans plus", ajoute-t-il. L'ancien adjoint se sent même obligé de partager "la foi en la religion" qui l'anime et qui l'éloignerait de ce genre de passe-droit pour un privilégié.

Passées les explications, l'offensive repart de plus belle contre un Valère Souprayenmestry qui "a un passé plus que douteux". Pour Jean-Hugues Savigny et Patrice Lauriol, également ex-adjoints, Valère Souprayenmestry "fait preuve d'une totale méconnaissance du dossier de la Zac". Étonnant pour un promoteur comme lui, ciblent-ils. Par ricochet, les deux ex-adjoints de Roland Robert demandent au maire en place de "clarifier ses liens avec Valère Souprayenmestry". "Il n'a aucune légitimité pour venir fouiller dans les tiroirs de la mairie", déclarent les deux opposants "extérieurs".

Cette histoire n'en restera pas au stade de l'échange par média interposé. "Je vais déposer plainte en diffamation car j'estime que mon honneur a été sali", conclut Henri Ananelivoua.
Mercredi 28 Mai 2014 - 19:16
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1922 fois




1.Posté par DE BONNE FOI le 29/05/2014 09:57
Je sais M. ANANELIVOUA, vous êtes certainement de bonne foi, vous avez signé les yeux fermés en confiance. Si vous avez envie de porter plainte, allez y. Sachez quand même que l'adjoint à l'urbanisme c'était vous et que Roland ROBERT, n'est plus. Sur qui va retomber la responsabilité? Certainement pas sur les accusateurs, parce que c'est cousu de fil blanc. On ne peut pas délivrer un permis en 17 jours.
Alors ce dossier aurait du débuté en octobre 2013, cela veut dire quoi?
Messieurs SAVIGNY et LAURIOL, essayez de défendre ce qui est défendable. Vous vous discréditez en voulant absolument communiquer sur tout ce qui bouge. Vos interventions ne sont pas sérieuses. L'alternative i fait pitié.
Bon courage!

2.Posté par écolo le 29/05/2014 10:18
Menteurs et compagnies.......................comme d'hab!

3.Posté par mi marche ec Melenchon le 29/05/2014 10:19
mort de rire. On dirait les clones de copé et cahuzac.

4.Posté par Fiscalité Communale le 29/05/2014 10:45
Valère SOUPRAYENMESTRY , c'est un très bon client pour renflouer les caisses de la commune avec toutes ses constructions sans permis. Madame le Maire , envoyez vos services le contrôler dés demain matin et surtout pas de faveur pour celui qui vous a soutenu pour votre campagne. TRANSPARENCE, TRANSPARENCE...........

5.Posté par JANUS le 29/05/2014 11:08
u[" les deux ex-adjoints de Roland Robert demandent au maire en place de "clarifier ses liens avec Valère Souprayenmestry". "Il n'a aucune légitimité pour venir fouiller dans les tiroirs de la mairie", déclarent les deux opposants "extérieurs". ]u

Voilà des élus qui ont une drôle de conception de la transparence des affaires publiques ...

Depuis quand un citoyen n'a-t-il pas droit d'accéder aux informations se trouvant dans une mairie ???
Depuis quand les documents d'un service d'urbanisme communal seraient considérés comme confidentiels et accessibles seulement par les élus ???

Peut-être que ces "drôles" d'élus ne connaissent-ils pas la CADA (Commission d'Accès aux Documents Administratifs) qui veille justement à ce que les droits des citoyens soient respectés ... entre autres, celui d'accéder aux documents administratifs du service de l'urbanisme d'une mairie ...

6.Posté par Ben dis donc le 29/05/2014 13:18
Le Mariage UMP / Front de Gauche sous la bénédiction du Pasteur...

7.Posté par sirolacuite le 29/05/2014 10:51
Accorder un permis de construire pour 160 logements en moins de 3 semaines.... Y a des mairies qui ont des choses à apprendre!!!! Moi je change de commune, pour 6 logements, on m'a fait attendre 1 mois et demi avant d'avoir l'avis du concessionnaire de la ZAC et des services du SDIS... Et après mise à la signature etc... 2 mois et demi pr 6logts et on dit que c'est presque le minimum possible...
Ou alors faudrait que je pose mes PC avant les élections peut être.....

8.Posté par Jeff le 29/05/2014 15:45
A chaque fois que l'on contredit Savigny, c'est la faute aux autres, d'accord mais moi je ne lui donne pas "le bon dieu sans confession" pour le passé, il va falloir fouiller, Savigny et Mélanchon = blanc bonnet et bonnet blanc, on conteste après moi le déluge.

9.Posté par baba le 29/05/2014 15:58
M; henri comment un homme comme vous peut il se laisser embarquer par ces deux personnes . Ils cherchent à vous utiliser . attention .

10.Posté par zeanclode le 29/05/2014 16:22
Zeanhugues lé trop tard ou sera pas le maire la Possession, ou lé même pas dans l opposition.

11.Posté par Jeff le 29/05/2014 17:42
Ce qui est terrible avec ces gens là, c'est qu'ils ne conçoivent l'opposition que dans l'échange agressif et non constructif. Comme tous, ils font des erreurs mais ils ne savent que regarder la paille dans l'œil de l'autre et pas la poutre dans leurs yeux. Ils veulent tellement se justifier que cela en devient suspect, si j'étais eux, je mettrais un bémol et laisserait une chance aux autres qui eux aussi feront des erreurs.

Calmez-vous messieurs, vous en sortirez grandi.

12.Posté par MITHRA le 29/05/2014 18:50
...qui a donné un PC modificatif de komplaisance au kamarade Dindar Saddeck dans l'opération " les vergers du soleil" à Sainte Thérèse!

...peut être, le Saint Esprit ou Sitarane ?

13.Posté par VIVE LE CHANGEMENT le 29/05/2014 21:48
il sait des choses valére.
vanessa quelle a été la contribution de valére pour ta campagne?
valére en tant qu'expert de l'urbanisme et grand demandeur de permis à t'il fait un audit des permis délivré par la ville l'année dernière? pour combien de millions d'euros?
quand tu va contrôler que toutes les constructions de valére sont en régle et qu'il paie tous ses impôts sur ses grosse caz?
qui est l'adjoint à l'urbanisme et combien de dossier sont sorti depuis ton élection?
les gens auré du envoyer les demandes de permis le lendemain de l'élection parce que le temps d'avoir une signature tous les permis aurait été accordé.
VIVE LE CHANGEMENT

14.Posté par Dimitri ALAIN le 30/05/2014 08:11
suffit de vérifié son patrimoine , de voir comment et combien par rapport a son salaire d'élu , sur son train de vie il risque de ne plus avoir d'adjoints a la mairie que la cour des comptes se penche sur le sujet !!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales