Faits-divers

L'évadé prend 16 mois ferme

Mathieu Agathe, interpellé pour violences sur sa compagne s'était enfui de sa garde à vue vendredi dernier. Ce matin, il a été jugé au tribunal de Saint-Pierre en comparution immédiate. Le juge l'a condamné à 16 mois de prison ferme pour évasion et violences sur sa compagne.


L'évadé prend 16 mois ferme
Cette matinée a été douloureuse pour Isabelle*. Celle-ci assistait à la comparution immédiate de son ex-compagnon, affaire dans laquelle elle s'est portée partie civile.
Agée de 26 ans, deux enfants à charge, Isabelle rencontre Mathieu Agathe, âgé de 20 ans, au mois de mars dernier. "Il est rapidement devenu violent. Il ne voulait pas que je sorte, ni que je vois mes amis. Il ne voulait même pas que j'accompagne mes enfants à l'école ou que j'aille au travail", raconte Isabelle.

Isabelle est arrivée dans l'association Momon Papa lé là sous les conseils d'un gendarme. "On l'a accueillie dans une de nos caches dans les hauts de l'île depuis que son ex-compagnon s'est enfui de sa garde à vue", explique Patrick Savatier.

Isabelle a été défendue, ce matin, par Maître Brigitte Hoarau. "Combien de fois il m'a menacé en me disant que s'il partait en prison par ma faute, il me tuerait", redoute Isabelle qui, à 11 heures, a dû affronter son regard qu'elle n'avait pas croisé depuis plusieurs jours.

Isabelle craignait également beaucoup de devoir aller témoigner à la barre : "J'ai très peur de cela, et de la suite, quand il sortira de prison...". Sous l'émotion, celle-ci a préféré pendant un moment quitter la salle. Lui a affirmé à la cour qu'il regrettait et a avoué les faits qui lui sont reprochés. Des faits qui ont, ce matin, été énumérés devant la cour : coups de ceinture, de serpillière, des humiliations...

Le verdict  est finalement tombé. Mathieu Agathe requiert une peine de 10 mois de prison ferme pour l'évasion, 6 mois de prison ferme avec 10 mois de sursis pour les violences envers Isabelle, et une interdiction d'approcher la victime.
"C'est une décision normale, qu'on se le dise la loi frappe fort désormais concernant les violences faites envers les femmes. Nous nous porterons désormais systématiquement parties civiles pour ce type d'affaires" a conclut Patrick Savatier.

*nom d'emprunt
Mercredi 4 Novembre 2009 - 13:04
Melanie Roddier
Lu 1164 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 08:15 Saint-Paul: Un scootériste décède

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales