Politique

L'état de catastrophe naturelle déclaré "avant la fin du mois" s'engage Victorin Lurel


L'état de catastrophe naturelle déclaré "avant la fin du mois" s'engage Victorin Lurel
Suite aux interventions des députés réunionnais Huguette Bello et Jean-Jacques Vlody lors des questions au gouvernement ce mardi 7 janvier, le ministre des Outremer, Victorin Lurel, s'est engagé à prendre un arrêté de catastrophe naturelle d'ici la fin du mois. Un fonds de préfinancement de 10 millions d'euros est également activé en attendant les indemnisations des assurances.

"La Réunion a été durement frappée par le cyclone tropical Bejisa les 2 et 3 janvier. Je m’y suis rendu très rapidement pour constater les dégâts et pour y réaffirmer la solidarité nationale. Comme je vous l’ai affirmé à La Réunion, la solidarité nationale ne manquera pas et l’arrêté de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle devrait être pris avant la fin de ce mois", a renouvelé Victorin Lurel, applaudi par le groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR) et du groupe socialiste (SRC).

Jean-Jacques Vlody a quant à lui réitéré son inquiétude face aux lenteurs administratives qui ont vu, lors des derniers épisodes similaires, les agriculteurs attendre plusieurs mois avant d'être reconnus.

"Après le cyclone Felleng en 2011, la sécheresse de 2012, le cyclone Dumile en 2013, c’est la troisième année consécutive que l’agriculture réunionnaise subit des catastrophes naturelles", relate le député de la 3e circonscription. "Nombre d’agriculteurs ont dû attendre un an pour être indemnisés : cela ne doit pas se reproduire, car ces délais sont insupportables", a-t-il affirmé dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

Quant au préfinancement de l'Etat en attendant les indemnisations des assurances, le ministre a annoncé que "10 millions d'euros de l'Etat ont été avancés par l'Etat à l'AFD (Agence française de développement) pour faire ce préfinancement et passer cette période de transition".

Le ministre a dévoilé que seules cinq communes du département avaient hier déjà envoyé leurs dossiers de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle : Saint-Paul, Cilaos, Trois-Bassins, l’Étang-Salé et les Avirons.

Mercredi 8 Janvier 2014 - 10:17
Lu 789 fois




1.Posté par Bertrand le 08/01/2014 11:12
POUR LIVRER DES ARMES AUX MERCENAIRES SYRIEN ... FACILE
POUR PAYER 20 MILLIONS POUR LES OTAGES ...FACILE

POUR RÉGLER L'URGENCE FAUT ATTENDRE ET REMPLIR UN TAS PAPIERS

2.Posté par didier le 08/01/2014 14:33
Le socialiste Lurel a annoncé que la Réunion serait déclarée sinistrée et s'est engagé, au nom de son gouvernement, à indemniser les patrons et les propriétaires fonciers réunionnais pour les dégâts dont ils ont été victimes suite au passage du cyclone Bejisa.

On attend que le gouvernement décrète aussi que les journées de travail non effectuées soient intégralement payées aux salariés par les patrons pendant la période d'alerte rouge.

On ne comprendrait bien sûr pas qu'un gouvernement socialiste légifère uniquement en faveur des plus riches... !!!

3.Posté par Dimitri ALAIN le 08/01/2014 15:51
oubli pas la corniche didier robert a besoin de mesure exeptionelle

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales