Santé

L'épidémie de bronchiolite s'essouffle

Durant les mois de février et mars 2011, l'Institut de veille sanitaire de la Réunion (INVS) a observé une augmentation des passages pour bronchiolite sur l’ensemble des services d’urgences de l’île, associée à une augmentation des hospitalisations pour bronchiolite. Le pic épidémique a été atteint en semaine 11 avec 97 passages aux urgences. Les deux dernières semaines de mars, une diminution de ces passages est constatée. L'institut table maintenant sur une tendance à la baisse de l'épidémie.


L'épidémie de bronchiolite s'essouffle



En février et mars, les résultats transmis par les laboratoires hospitaliers de Saint-Denis et de Saint-Paul ont montré un taux de positivité pour le virus respiratoire syncytial (VRS), responsable de bronchiolite, avec un niveau qui se situe au-dessus des moyennes saisonnières habituellement observées à cette période de l’année. 61 prélèvements se sont avérés positifs en mars 2011 contre une moyenne de 7 prélèvements mensuels pour l’année 2010. Une circulation du VRS est donc avérée à la Réunion depuis début 2011.

Depuis deux semaines, il est observé une décroissance de l’épidémie qui semble toucher à sa fin. Les indicateurs de surveillance sanitaires montrent une diminution des passages aux urgences pour bronchiolite depuis la mi-mars uniquement.

En zone tropicale, la recrudescence des cas de bronchiolite est observée pendant la saison des pluies. Cette maladie virale touche principalement les enfants avant l’âge de 2 ans. Dans la très grande majorité des cas, la bronchiolite évolue de manière favorable, spontanément ou plus souvent avec l’aide d’une kinésithérapie.

Transmission aisée

Dans de rares cas, cette pathologie impose l’hospitalisation, afin de pouvoir surveiller la fonction respiratoire et, éventuellement, de mettre en œuvre des mesures de réanimation. Les décès imputables à la bronchiolite aiguë sont très rares.

Le virus se transmet par la salive, les éternuements, la toux, le matériel souillé par une personne enrhumée et par les mains. Ainsi, un rhume de l'enfant et de l'adulte peut être à l'origine d'une bronchiolite chez le nourrisson.

La bronchiolite qui est facilement diagnostiquée par le médecin ou le pédiatre relève dans la très grande majorité des cas (95 %) d’une prise en charge en ville.
Mardi 12 Avril 2011 - 10:27
Ludovic Grondin
Lu 1236 fois




1.Posté par noe974 le 12/04/2011 17:14
Bien protéger nos bébés , SVP ...Ils sont trop fragiles ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales