Santé

L'avance de frais chez son opticien va être facilitée

Petite révolution dans le monde de l'optique et des frais à avancer pour les clients : la signature d'une "charte d'engagements" ce matin a pour ambition de lever les freins vers les soins optiques, souvent boudés à cause de leurs coûts financiers.


 
"Faciliter la dispense totale d'avance des frais au client". La très officielle "charte d'engagements" entre les opticiens et les organismes d'Assurance Maladie Complémentaires de la Réunion paraphée ce matin ne manquera pas d'interpeller ces milliers de clients potentiels qui y réfléchissent à deux fois avant de franchir le paillasson de leur opticien.

En point d'orgue des engagements signés ce matin à Saint-Denis ressort à n'en pas douter l'aspect purement financier, ce qui fait aussi la mauvaise réputation des soins optiques. En effet, combien d'entre nous ont laissé tomber des corrections de vue pourtant nécessaires à cause de l'avance des frais jusque-là réclamée.

Désormais, pour tout client bénéficiaire d'un contrat d'un organisme de complémentaire santé signataire, l'opticien s'engage à proposer chaque fois que possible une offre en tiers payant visant à faciliter la dispense totale d'avance des frais.

En complément de cette approche qui a pour but de réconcilier clients et opticiens, un autre rappel à l'ordre est introduit dans cette charte. "L'opticien s'engage à respecter les tarifs en vigueur dans son magasin et à ne pas influencer le client en fonction du niveau de prise en charge par l'organisme d'assurance maladie complémentaire", précise la charte.

200.000 Réunionnais potentiellement concernés

Après les opticiens eux-mêmes, les professionnels de l'assurance maladie devront à leur tour faire un effort. Toujours dans l'objectif de faciliter le choix des clients vers la prestation la plus adaptée, ils devront informer "dans les meilleurs délais du niveau de garantie du client et du montant de sa prise en charge", précise Michel Mottet, directeur général du Groupe CRC.

"Ce qui est innovant c'est que ce sont des concurrents qui s'entendent dans l'intérêt du client", en sourit Frédéric Narrassiguin, président du syndicat des opticiens de la Réunion qui regroupe à lui seul 26 enseignes et 75 magasins dans l'île. En tout, à travers cette charte de bonne conduite dont la campagne d'information s'étalera d'ici le 1er octobre, date formelle du début de ce dispositif, ce ne sont pas moins de "200.000 Réunionnais qui sont concernés", rappelle Noor-Olivier Bassand, le président des consommateurs réunionnais solidaires, satisfait de la mise en place d'un comité de contrôle qui oeuvrera pour appliquer un droit de regard sur les engagements de ce 30 août.
Mardi 30 Août 2011 - 13:53
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2306 fois




1.Posté par JAP le 30/08/2011 14:01
Aller faire vos lunettes a Maurice et profiter des vacances pour le même coût d'une paire de lunettes à la Réunion

2.Posté par frustré le 30/08/2011 15:22
il,faut aussi faire quelque chose pour les dents car pour avoir un dentier il faut débourser ce que tu n'as pas

3.Posté par JAP le 30/08/2011 15:52
Pour les dents aussi a Maurice c'est moin cher - Certain dentiste et prothésiste de la Réunion fond faire les appareils dentaires a Maurice et l'importe par DHL - Cela les rapportent beaucoup d'argent qu'ils ensuite les dépenser dans les hôtels de luxe a Maurice.

4.Posté par Marsupilami le 30/08/2011 18:15
Couzin mauricien, oté! Surtout, cherches pas la qualité des lunettes et des dentiers "made in maurice", à la Réunion on dit "bon marché i coute cher". Après tout, chacun fait ce qu'il veut de son argent et surtout, de sa santé! Wayo...

5.Posté par Sansblague... le 30/08/2011 21:39
Est-ce qu'on fait l'avance des frais pour un serrurier parce que la besoin fé tak barro d'un piter.....goyave....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales