Société

L'association Vie Océane réagit à un tract distribué à St-Pierre

Réaction de l'association Vie Océane au tract "Protégeons nos enfants":


L'association Vie Océane réagit à un tract distribué à St-Pierre
"Marché de la peur

Un tract "Protégeons nos enfants" a été distribué samedi matin au marché forain de Saint-Pierre et sur la voie publique en différents lieux. Quelques-uns de nos membres en ont pris connaissance. Qui pourrait ne pas être d’accord avec un tel slogan ! Car prendre en référence la protection que nous devons à nos enfants touche notre sensibilité humaine la plus profonde comme cet instinct de toute vie animale à protéger sa descendance.

Mais c’est aussi un principe de communication bien connu que de susciter de l’indignation contre ceux qui ne permettraient pas aux adultes de remplir ce rôle. Reste ensuite à désigner des cibles ou des responsables : en particulier ceux qui nous mentiraient ou ne nous diraient pas tout… Pour couronner cela, il ne suffit plus que d’habiller le papier d’un graphisme s’inspirant des techniques utilisées pour semer la terreur à une époque pas si lointaine. La démonstration se veut alors d’une logique irréprochable.

IGNOBLE ! C’est le mot qui nous a été le plus souvent rapporté pour juger à la fois cette manière de faire et les propos tenus sur le verso dudit tract. Merci à ceux qui ont employé ce qualitatif : leur esprit critique permet de vérifier que tout tract accepté (souvent à la volée) n’est pas un tract adopté. Et dans le cas présent, c’est heureux.

Le décès d’une jeune fille de 15 ans, dans les conditions où cela s’est passé à Saint-Paul, est dramatique, comme toute mort d’un enfant qui a priori avait l’avenir devant lui. Mais que certains jouent sur l’émotion que tout le monde ressent pour développer des arguments simplistes, réducteurs et crier au scandale n’est pas digne. Et c’est ce qu’a fait ce tract.
Entrons un peu dans les détails des écrits, paragraphe par paragraphe.

En 1 du paragraphe CONSTATS. Selon les auteurs, il y aurait "prolifération de requins bouledogues". L’arrêt de la pêche aux requins du fait de l’interdiction de commercialiser est mis en cause pour faire valoir un supposé accroissement du nombre d’animaux à la côte. Or aucune donnée n’est disponible et c’est trop rapidement faire fi des difficultés inhérentes à ce genre de pêche et aux réticences des acheteurs potentiels. Les pêcheurs "d’avant interdiction" n’étaient pas beaucoup enclins à les capturer et à les mettre sur le marché ; ils n’ont jamais beaucoup fait recette dans les assiettes réunionnaises. Dans un tel contexte, la population de requins ne devait pas être beaucoup impactée.

L’évocation de la faculté de ces requins à (beaucoup) "procréer" n’est pas plus vérifiée. Et l’on ne voit pas ce qui aujourd’hui permettrait de dire qu’il y aurait une augmentation globale de leur nombre. De plus il est suffisamment fait état de l’absence de données antérieures pour normalement conduire à adopter plus de prudence pour de telles affirmations. D’autant plus que, selon l’étude CHARC, la femelle bouledogue n’est mature qu’au bout de 10 ans, qu’elle ne se reproduit que tous les deux ou trois ans et que sa progéniture subit une forte prédation suite au cannibalisme dans l’espèce et de la part d’autres espèces de requins : de récifs en particulier (quand on n’a pas provoqué la disparition de ces derniers). Mais les auteurs du tract ont leur propre certitude : ils "estiment que" et annoncent "plusieurs milliers" de requins de ce type autour de l’île … Où sont les preuves ? Où sont les sources et sur quelle validité ?

En 2 il est annoncé que nous disposerions "d’études scientifiques peu fiables" avec comme exemple l’étude dite "point zéro de la Réserve Marine (RNMR)" qui "n’aurait recensé aucun requin bouledogue". Par ce raccourci explicatif sidérant, les auteurs se permettent d’affirmer que "soit l’étude est fausse soit la RNMR les a attirés" !! Voilà une belle démonstration d’ignorance (ou de mauvaise foi) vis-à-vis de la connaissance de ce que peut représenter l’approche scientifique du "point zéro" d’une telle aire marine.

Que le point zéro de la réserve naturelle marine (2004-2006) ne recense aucun requin n’a rien de surprenant si on se penche un peu sur les objectifs recherchés (évaluation de l’état de santé du récif corallien) et les méthodes spécifiques qu’il convenait d’utiliser. En effet, cet état des lieux a été effectué sur les organismes "clés" des récifs coralliens : coraux constructeurs et les poissons directement associés (dont va dépendre le développement de la chaine alimentaire). C’est-à-dire les indicateurs biologiques les plus pertinents pour évaluer au cours du temps la reprise de la vitalité récifale : le fameux "effet réserve". Dans un tel protocole à la méthode validée scientifiquement, les recensements effectués au cours de l’état zéro sont pour la plupart réalisés en plongée bouteille, de jour et par bonne visibilité. Il faut aussi reconnaître que, dans de telles conditions, l’opportunité de rencontrer un requin bouledogue est quasi nulle. Les plongeurs "bouteille" actuels ne peuvent le démentir, eux qui les cherchent en vain. Mais, il va de soi que l’absence d’observation de requin ne peut conduire à aucune interprétation ni sur leur absence ni sur leur présence.

Quant à la supposé « sédentarité du bouledogue », l’interprétation qui en est faite montre bien que les avancées des études scientifiques ne sont pas comprises de la même manière par tout le monde ; surtout lorsque la partialité vous rend aveugle.

Ce que l’on sait, c’est que les requins tigres et les requins bouledogues ont toujours été présents sur les côtes de La Réunion. Que les requins bouledogues sont des prédateurs côtiers et qu’ils aiment les eaux troubles et dessalées. C’est ainsi que dans les premiers résultats du rapport CHARC, il est fait mention de leur présence face à l’étang du Gol (un exutoire et une rivière Saint-Etienne proche), au large des Roches Noires (ravine St Gilles pérenne) comme en baie de Saint-Paul (aboutissement des eaux de l’Etang et de la Rivière des Galets). Cette présence peut s’expliquer par les apports d’eau douce (et ce qu’elles transportent) qui caractérisent ces lieux. Deux études du Laboratoire Géosciences Réunion (1985 et 1991) exploitant des images de thermographie infrarouge aéroportée ont montré clairement la présence de ces écoulements et de leur diffusion dans la masse marine. Mais ces squales sont mobiles, en Floride, il est connu que ces animaux peuvent effectuer plusieurs milliers de kilomètres en longeant les côtes. A La Réunion, ils peuvent tout autant se déplacer tout autour de l’île que plus au large. Ils se déplacent d’une aire à une autre, conditionnés par certains stimuli méconnus à l’heure actuelle. Pour le moment ces lacunes de connaissance et une insuffisance de données corrélant conditions environnementales et comportement de ces requins ne permettent aucune affirmation. Mais qu’importe, les auteurs du tract, de toute leur suffisance, ne se privent pas d’imposer les leurs…

En 3, revient la sempiternelle accusation de réserve naturelle "garde-manger et zone idéale de reproduction pour les requins". Informations que les résultats des suivis scientifiques ont toujours dénoncées. Mais comme ces scientifiques sont décrétés unilatéralement "peu fiables", on ne se prive pas pour ajouter la petite dose d’anthropomorphisme nécessaire et transformer ainsi un animal purement instinctif en un être pensant, rusé voire démoniaque. N’est-il pas écrit : un requin bouledogue "comptant bien régner en maître absolu" sur cette zone ? Le syndrome "dents de la mer" fait recette. S’il n’y avait pas tant de perfidie à vouloir tromper des gens par de telles élucubrations, on qualifierait simplement ces dires de grotesques. Personne aujourd’hui n’est en mesure d’expliquer pourquoi il y a eu des attaques de requins. Seules des hypothèses sont avancées. Certaines sont plus étayées que d’autres et pourront ou non être confirmées par les études scientifiques en cours.

Au vu des derniers recensements, rien ne permet de dire que les populations de requins ont augmenté sur l’aire marine protégée depuis sa création. Les nombreuses sorties d’apnéistes et de plongeurs sur ces lieux et ailleurs peuvent aussi encore une fois en témoigner. Par ailleurs, nous ne le répéterons jamais assez, les bouledogues ne sont pas des requins affiliés aux récifs coralliens. Donc préserver et augmenter la qualité de ces espaces, leur redonner leur vitalité originelle – à savoir les objectifs de la RNMR - est sans doute la meilleure façon de lutter contre la présence du bouledogue ; si d’aventure il devait y pulluler. Rien n’est moins sûr mais quand bien même ce serait le cas, il se nourrirait alors des ressources reconstituées en poissons. Ils ne seraient alors plus dans cette détresse alimentaire qui est une cause majeure souvent évoquée pour expliquer l’agressivité d’un prédateur.

Paragraphe SOLUTIONS. Pour la plupart les auteurs du tract s’approprient celles déjà discutées depuis plusieurs mois dans les groupes techniques sur la problématique requin ; toujours discutées car comportant à la fois avantages et inconvénients voire des risques possibles d’aggravation du problème. Cela d’autant plus qu’aucune réponse parfaite (ou solution miracle) n’a encore été trouvée de par le monde. Mais les auteurs du tract les veulent "immédiates"… Au diable la prudence du groupe technique !

Nous ne commenterons pas davantage ces aspects car n’étant pas invités à ces ateliers, nous avons l’honnêteté de reconnaître que des informations nous échappent à ce propos. On remarquera cependant que d’autres possibilités (systèmes de télésurveillance, répulsifs acoustiques...) ne sont pas évoquées alors qu’elles seraient en cours d’étude et de perfectionnement et qu’elles n’opposeraient pas, ou moins, la vie naturelle du milieu et ses utilisateurs…

Concernant les pêches, en dehors de leurs motivations discutables, ce qui nous inquiète c’est qu’elles ne pourront qu’apporter des biais dans l’actuelle étude CHARC au point peut-être de finir par lui ôter sa validité. Comment comprendre le comportement naturel des requins alors que toutes sortes de dispositifs de pêches auront pour but de les appâter dans des zones précises ? Ce qui revient à déterminer pour eux des parcours qu’ils n’auraient peut-être jamais faits… On aura donc dépensé des financements non négligeables à la fois pour chercher à comprendre leur vie naturelle et pour empêcher que celle-ci se déroule naturellement. Un comble et un beau gaspillage d’argent public !…. Rappelons tout de même qu’en ce qui concerne le requin tigre, les données disponibles à Hawaï montrent que les prélèvements sont inefficaces. Quant aux bouledogues, il semblerait que leur comportement ne soit pas lié au nombre d’individus présents. Sérieusement, ne serait-il pas plus sage de laisser les études se dérouler sur le protocole choisi, de favoriser la mise en place de dispositifs de surveillance non impactants pour le milieu, d’avoir la patience d’attendre plus d’informations pour mieux cerner les habitudes des squales incriminés et de prendre alors les mesures les plus adaptées ?

Dans ce paragraphe nous ne pouvons cependant pas faire l’impasse sur cette proposition d’étendre la chasse sous-marine à l’intérieur de la RNMR alors qu’elle dispose déjà de plus de 40% de sa surface et de plus de 90% du littoral de l’île. Cette activité a été la première à déséquilibrer l’écosystème corallien dans les décennies 70 et 80 en exploitant de manière excessive les poissons récifaux de taille commerciale et en réduisant de ce fait les principaux régulateurs de l’équilibre biologique du milieu corallien. Quant à la présenter dans son exercice comme un rempart vis-à-vis des squales, nous pourrions rappeler tous les stimuli attractifs que cette activité développe pour les squales, les attaques passées sur les chasseurs sous-marins et rapporter les retraites précipitées et sans gloire de champions de chasse de de l’époque devant l’animal rendu agressif par la proie fléchée. De plus on sent bien dans cette demande, les motivations sournoises et pernicieuses d’opposants frustrés par la perte de leurs "prés carrés" avec l’installation de la réserve marine ; ce qui les a rendus relativement haineux vis-à-vis de cette RNMR et, d’une manière générale, des scientifiques et des associatifs qui l’ont portée. Les drames liés aux attaques de requins furent une belle opportunité pour remonter au créneau à coups de porte-voix. A nos yeux et puisque nous avons affaire à des adeptes de futurs plaidoiries (onéreuses d’où l’appel aux rentrées d’argent, sans doute…), nous pourrions presque leur conseiller de porter plainte contre l'Etat pour sa responsabilité dans le dérèglement de l'écosystème récifal en ayant autorisé aussi longtemps la pratique de la chasse sous-marine sur les récifs coralliens à La Réunion. Ça serait assez classe, non ?... Nos îles voisines (Maurice, Seychelles, Maldives) n’ont-elles pas interdite cette activité depuis longtemps pour protéger leurs écosystèmes coralliens et les grands enjeux environnementaux et économiques qui leur sont liés?

Venons-en au dernier paragraphe du tract "NOS ACTIONS FUTURES".
Personne ne peut être insensible à la mort de cette jeune fille comme de celle des autres jeunes gens.
Mais est-il logique que les fantasmes les plus fous voient le jour sous couvert de protection des enfants ? Voilà maintenant qu’on nous sert la théorie d’un complot orchestré par les scientifiques et les autorités qui, parait-il, cacheraient des vérités !?... Nous pensons personnellement que ce tract se nourrit d’une vision égocentrique et partisane d’un problème qui demande au contraire une approche élargie et objective. Ce qui nous interpelle et nous heurte c’est qu’il joue sur les drames pour faire le lit d’intérêts particuliers qui consistent à repositionner dans la RNMR des activités interdites issues d’un règlement obtenu par le consensus de nombreux usagers, en adéquation avec les nécessités et les objectifs de cette création de réserve. Cette action s’inscrit dans le plus grand mépris des enjeux de plus grande ampleur vis-à-vis du long terme et pour lesquels cette réserve a été mise en place. Par des accusations infondées voire malhonnêtes, par des idées fausses élevées au rang de dogmes, les inspirateurs de ce tract distribué dimanche nous disent vouloir protéger l’avenir de nos enfants alors qu’ils ne cessent d’affaiblir celui des générations futures.
Cette démarche exploitant les drames dans une rhétorique malsaine est indigne et révoltante.

Association VIE OCEANE"
Vendredi 6 Septembre 2013 - 11:51
Vie Océane
Lu 2295 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

69.Posté par la balle dans le pied le 09/09/2013 22:02
@65 coup dans l'eau !

Par contre j 'ai fais fait mouche !!! LOL
Il y a deux procerorduriers , un qui n 'est même pas sur l'ile et qui se la joue "je connais trop bien la run j 'y faisait du funboard il y a trente ans" et un autre en mal de procès depuis le début qui s'est toujours prétendu juriste ...peut être mais juriste au chômage alors !!!!LOL
La balle dans le pied c'est bien toi !!!!!

68.Posté par cabris, mangeur de salade le 09/09/2013 10:53
67.Posté par @la balle dans le pied
i[Nous ne prétendons pas détenir la vérité, nous demandons aux tribunaux de dire le droit, c'est tout.
]i

super! Les surfeurs verbalisés et obligés de se mettre au palme-masque-tuba jusqu'au 1er octobre a cause de vous vont apprécier.

67.Posté par @la balle dans le pied le 09/09/2013 08:39
Toi y'en a pas comprendre, PNE ce n'est que le début, la fin c'est pour les manipulateurs sharklovers scientifrics et c'est pour très bientôt. Il ne s'agit pas de trouver des responsables par principe : il s'agit de la JUSTICE la plus élémentaire.

Nous ne prétendons pas détenir la vérité, nous demandons aux tribunaux de dire le droit, c'est tout.

Pourquoi s'affoler si tout a été fait dans les règles, pourquoi un tel fiel ?

Le ton de cette fatwah de VO, l'asso qui obtenait 53 000 euros pour réaliser un film pédagogique (par un mauricien ?) et qui était composée des gens qui sont en partie responsables de cet enlisement de la crise requins : vous voilà bien... dans la panade.

Allez trêve de bla bla, on se retrouve au tribunal, bisous les copains

66.Posté par vide océane le 08/09/2013 20:31
Cv de Vie Océane : http://www.zinfos974.com/A-qui-profitent-la-ferme-aquacole-et-le-projet-CHARC_a45924.html

65.Posté par Frêle de la glotte le 08/09/2013 19:55
posté par 59, 60, 61

Merci à toi Christophe

64.Posté par jean francois, le samuel mouen du surf le 08/09/2013 19:37
62.Posté par Jean - François
(sauf Thierry bien sur !)


tuer le surf pour cirer les pompes de thierry, c'est assez sordide

63.Posté par mwen lé pa ou, ou lé pa mwen le 08/09/2013 19:19
@53 Savalli : Pour l 'instant seuls les requins sont soumis à des expériences scientifiques et ce ne sont pas des humains donc tout va bien .
@44 Toussaint : t'as toujours pas d'humour !! putain fait quelque chose !!!!!

62.Posté par Jean - François le 08/09/2013 17:30
Merci Messieurs Les Scientifiques , merci l'IRT , merci Mrs les politiques (sauf Thierry bien sur !) ,merci les plongeurs ,merci Didier Derand , merci Paul Watson , merci la réserve marine , merci Brigitte Bardot , merci les écolo qui regardent leur télé , merci les lobbies pétroliers , merci Obama , merci francis (Cabrel, anti corrida) , merci Benzema (je sais plus pourquoi...?) ,merci merci merci !!!!!!!!!!!!!!!!

61.Posté par Une balle dans le pied le 08/09/2013 11:09
@60
Explication :
Attaques systématiques et gratuites dans le but de trouver des coupables d 'une situation engendrée globalement par l'homme (tous les hommes : surpêche , sururbanisation , surpolution , sursurf)
= DéCRéDIBILISATION= FIN

60.Posté par Cocolococo le 08/09/2013 09:54
Au post 59 > "ce qui prédit inévitablement la FIN toute proche de cette assoce ...?" :-)
Sûr que le recours administratif et la plainte au pénal doivent faire frémir les adhérents et le bureau de cette association de bénévoles....

59.Posté par Une balle dans le pied le 07/09/2013 23:01
Certes un peu long mais il fallait répondre , c'était plus que nécessaire , merci !
"Protégez nos enfants" , c'est évident que c'est de la récupération et qu' ils jouent sur la peur qu'ils entretiennent , un président pas méchant mais quelques proches acolytes parmi les plus extrêmes des pro-prélèvement , procédurier comme on a jamais vu , qui veulent déboulonner du scientifique à tout va , ce qui prédit inévitablement la FIN toute proche de cette assoce .

58.Posté par jean francois ducon le 07/09/2013 20:06
tous les indicateurs sont au rouge, la situation economique est CA-TA-STRO-PHI-QUE !!!

la crise requin a meme impacté le G20. il suffit de prendre un article au hasard pour lire que le sommet à ete un echec. Voila ou nous menent le lobby des scientifiques copains comme cochons qui ont enfumé obama et poutine.

57.Posté par Cocolococo le 07/09/2013 19:00
Vide Océane, la RMNR, le conseil scientifique de la RMNR, et toutes les structures satellites = copains comme cochons.
Ce n'est qu'un gigantesque fiasco, tous les bilans sont désastreux, et il n'y a qu'eux pour s'en gargariser.

56.Posté par le schpountz le 07/09/2013 16:23
excellent commentaire n°52. on dirait le schpountz qui est capable d'exprimer les sentiments les plus divers. tout est dans l'expression

la crainte: "tout condamné a mort aura la tete traaanchée"
la pitié: "tout condamné a mort aura la tete tranchée"
interrogatif: "tout condamné a mort aura la tete tranchée"
affirmatif: "tout condamné a mort aura la tete tranchée"
pensif: "tout condamné a mort .... tranchée"
comique: "hi hi hi, tout condamné a mort (hi hi hi) aura la tete tranchée"

55.Posté par conseil d''''etat le 07/09/2013 16:02
super! le conseil d'etat a reussit a satisfaire tout le monde: pleureuses et gens normaux. L'association des infographiste peut donc se cotiser pour aller a nouveau au TA, s'ils ne sont pas déboutés le conseil d’état remettra les pendules à l'heure.

-------------------

derniere minute:
ST LEU ALERTE les PV TOMBENT. rend a nou la mer ....

hi hi hi, merci jean francois. La strategie est payante continu, on ne change pas avec une equipe qui perd.

54.Posté par 51 je t''''aime le 07/09/2013 14:28
...j'en boirai des tonneaux !

Je te suggérerais d'aller expliquer ton interprétation personnelle (de profane) de l'arrêt du Conseil d’État à des professionnels du droit, histoire de les faire rire un peu.

C'est une victoire immense pour le camp des usagers de l'océan, des vrais amoureux de la Nature. Le conseil d’État parle de faute de l’État, dit que le droit à la vie a été bafoué... par qui ? Par l’État... qui a écouté les menteurs professionnels de la subvention et de la manipulation (grossière)...

le fait de reconnaître le caractère exceptionnel de notre situation, l'urgence qu'il y a à agir est un camouflet pour les conservationnistes et autres animalistes extrémistes, qui tentent de faire passer des vessies pour des lanternes.

Juridiquement, l'appel du ministère est globalement infondé et la victoire revient ,comme les motifs de la décision le montrent clairement, à la mairie de St Leu.

Vous êtes soit un menteur soit un âne, soit les deux monsieur 51.

53.Posté par savalli hugues le 07/09/2013 13:38
Nul ne doit être soumis à des peines, des traitements cruels ou dégradants, en particulier, il est interdit de soumettre une ou plusieurs personnes, sans leur consentement à une experience scientifique. Cette phrase vient du texte des nations unies elle date de 1966 "Relation entre l'éthique et les droits de l'homme". C'est pourtant ce que bafouent allegrement et en toute impunité, l'IRD, vie Océanne, l'Arda et toutes ces associations qui ne sont en fait que les mêmes personnes dispersées pour cause de biodiversité et de subventions.

52.Posté par academie francaise le 07/09/2013 12:12
48.Posté par breizhatoll

dans l’attente des effets éventuels des autres mesures annoncées ou envisagées,

attente: signifie que pour le moment il n'y a rien.
éventuels: signifie qu'il n'y a rien d'etablit, d'affirmé. Synoyme: "on ne sait pas"
annoncées ou envisagées: le fait de distinguer les mesures entre celles annoncées et celles envisagées signifie la volonté de ne rien affirmer.

Comme thierry Robert et maitre coco rasé on ete censuré dans l'article 2, cela signifie que le conseil d'etat apres avoir précisé au prefet qu'il devait diffuser des plaquettes publicitaires, confirmait que le prefet gardait les rennes et que le TA avec son ordonnance bidon etait prié d'aller mettre un goni sur sa tete.

bien sur libre à chaque pleureuses de rester de l'incantation sur la lecture. C'est aussi respectable que ceux qui voit le visage du christ dans le coussin d'une chaise. Il parait que le samuel Mouen du surf va tenir un stand a la fete de la salette avec ses amis de l'association de l'infographie.

51.Posté par Conseil d''''Etat le 07/09/2013 11:59
@47 : voici un peintre qui sait mieux lire une décision du Conseil d’État que des juristes, et même qu'un doyen de la fac de droit ! Bravo !

Info sur la décision du Conseil d’État :

Le CONSEIL D’ÉTAT a listé les mesures envisageables à moyen et long terme : filets, régulation, drumlines, palangres de fond etc... POUR EUX c'est ok, juste que dans le cadre de l'urgence absolue, les seules mesures que peut prendre le juge administratif en référé est un interdiction de baignade, la plus à même d'éviter un carnage, car pour le conseil d’État, au vu du nombre d'attaque dans un si petit périmètre, le littoral Ouest est d'une dangerosité extrême.

Le Conseil d’État n'est pas une assemblée de conservationniste négationniste mais des juges de très haut vol qui font application comme PNE de la technique du faisceau d'indices : il faut être un abruti fini pour oser dire aujourd'hui qu'il n'est pas prouvé que les bouledogues sont en surnombre près des plages, il faut être un malade mental, un cynique, un fou furieux....

Le Conseil d’État confirme la décision du TA sauf sur un point et déboute le ministère et le préfet =>État condamné à payer les frais de justice à la mairie de st Leu.

De 2 choses l'une n°47 (qui continue de mentir à ce sujet alors qu'il s'est déjà fait recadrer) :

-soit tu es un débile profond et tu es tout excusé

-soit tu es un manipulateur qui sait qu'il ment mais qui essaie de faire illusion

Quoi qu'il en soit tu peux aller te faire voir ailleurs : tu es absolument RIDICULE et tu t'humilies bien comme il faut.

C'est fini les conservationnistes, vous avez déjà perdu, l'escroquerie est terminée. L'heure des comptes astèr.

50.Posté par requin roi le 07/09/2013 11:36
49.Posté par Feelgood

didier derand utilise une cape d'invisibilité pour nager dans la reserve integrale et utilise des gousse d'ail pour bodysurfer au coucher du soleil et traverser la baie de st paul sans se faire dévorer cruellement a la sauce tartare par les hordes assoiffées de requins bouledogue de combat.

il a des super pouvoirs et c'est la raison pur laquelle les requins ne l'ont jamais attaqués de pres ou de loin

49.Posté par Feelgood le 07/09/2013 10:49
Pourquoi Didier Dérand qui rentre à l'eau à des heures tardives à St Pierre ne le fait pas dans l'ouest?

Si la situation n'a rien d'anormal ou d'inquiétant, que les membres de Vie Océane aillent en famille, et pourquoi pas devant les médias, se baigner à Roches Noires, Boucan Canot comme nous l'avons fait pendant des années. Juste le plaisir de se baigner, faire du PMT et prendre quelques vagues tous les jours pendant une semaine. A des heures et dans des conditions acceptables bien évidemment.

CHICHE?

48.Posté par breizhatoll le 07/09/2013 10:20
Article 1er : Il est enjoint au préfet de La Réunion de prendre, dans le délai de dix jours, les mesures mentionnées au point 11 de la présente ordonnance

11. Considérant que, dès lors, dans l’attente des effets éventuels des autres mesures annoncées ou envisagées, il est urgent de mettre en place une signalisation adaptée des interdictions ou des limitations de baignade et d’activités nautiques, en précisant clairement la nature des risques, ainsi que d’assurer une information sur ces interdictions et risques non seulement de la population permanente mais aussi des personnes ne résidant pas habituellement dans l’île et qui sont donc moins sensibilisées à ces risques

vous avez raison nous n'avons pas la même interprétation du texte !

c'est moins que ce nous aurions désiré mais ce n'est pas totalement négatif non plus comme vous semblez le prétendre pour la régulation des requins.

47.Posté par le droit c est interessant et sympa le 07/09/2013 09:08
44.Posté par Dominique TOUSSAINT

sans deconner, en ecrivant ce genre d'anerie te rends tu comptes pourquoi vous vous faites cataloguer comme talibans des mers? vas lire l'arret du conseil d'etat:

article1: il demande au prefet d'avertir le public
article 2: il annule l'arret du TA

46.Posté par capture d'ecran le 07/09/2013 07:10
a 40: ca y est le samuel mouen du surf s'est rendu compte de sa bourde et à nettoyé ses etrons

45.Posté par Dominique TOUSSAINT le 07/09/2013 01:01
Allez un petit rappel, à l'époque où est sorti cet article pour le moins compromettant, ils ont bien fait les canards chez les négationnistes de Vie Océane, on les a pas entendu braire...

http://www.zinfos974.com/A-qui-profitent-la-ferme-aquacole-et-le-projet-CHARC_a45924.html

44.Posté par Dominique TOUSSAINT le 07/09/2013 00:52
Est-il vraiment nécessaire de répondre aux inepties de l'association officielle de la Réserve Marine, Vie Océane ?

Rappelons pour le moment que le Conseil d’État, plus haute juridiction administrative de France, considère que l’état français est en faute à la Réunion et porte atteinte au droit à la vie, 1er des droits fondamentaux qu'un État doit protéger (voir le référé-liberté intenté par le maire de St Leu et perdu par l’État). Or, si la dangerosité extrême de nos côtes de par la présence anormale de requins bouledogues est reconnue par la haute juridiction, c'est bien que nos pseudo-scientifiques pour qui rien ne prouve scientifiquement qu'il y ait un danger particulier à la Réunion sont DISQUALIFIES.

Ainsi les affirmations des gens de l'IRD et de la réserve (donc de Vie Océane) autour de la soit-disant non prolifération des requins bouledogues relèvent de simagrées, pas de la "science". Ils paniquent, et on les comprend.

Chers "amis", il ne sert à rien de calomnier et d'insulter comme vous le faites dans cette pauvre tentative de démonstration (tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ?), donnons-nous rendez-vous au tribunal, on verra bien si nos affirmations sont si idiotes et infondées que cela, non ?

ps : rappelons encore que les Irreverseables ont démontré que les préconisations des usagers de la mer étaient parfaitement acceptables pour le conseil de l'Europe, la convention de Berne pour la protection de la biodiversité étant absolument compatible avec TOUTES nos préconisations. C'est M. Eladio Fernandez, en charge de la protection de la biodiversité au sein de ce conseil de l'Europe qui le dit, pas nous.

@post39: péce gatér kwé ta po raconté zoiso...@33: alé pendill ton vié mémé! si lenseignement superieur i convien pa ou kitt ton nénenn, la pa tér la po rouv' ton ki... kontinué komm ou fé, ou rend service.....mi wa ton linutilité... bour ton 53% vie dan out boyo makro é toufe dédan. fasson koz po kozer.. RDV TRIBUNAL.....la langu na pwin lo zo? é la pli i gliss si feuill songe...

43.Posté par association contre les aveugles bornés fan de requin tueurs le 06/09/2013 22:36
Posté par 41

Pète un coup tu as l'air constipé mec...

Si l'avenir que tu proposes à nos petits enfants c'est de regarder du bord nos plages infestés de requins bouledogues et, de temps en temps, pour la bonne cause, accepter de se faire déchiqueter à 3 mettre du bord pour sauver les requins du monde entier ( LOL ) et bien je dis que tu manque de discernement.
( j'ai pas dis que tu étais un abrutis ou une grosse buze putride :))

42.Posté par breizhatoll le 06/09/2013 22:12
a post 39

et le bœuf que vous mangez dans votre assiette il a droit a la vie? vous représentez exactement le genre d'ineptie cité plus haut par vie oceane . les gens qui défendent la régulation des requins ne défendent qu'un principe simple de rétablissement d'un équilibre . aujourd'hui les fanatiques dans votre genre protègent un poisson au détriment des hommes qui fréquentent la cote , zoreil comme créoles !
ce n'est pas le verbiage pompeux cité plus haut qui me contredira !

ce qui est ignoble ce n'est pas que des gens se battent contre l'immobilisme imbécile dans ce dossier . ce qui est ignoble c'est qu'en dépit des morts les mêmes partisans conservationnistes continuent a nier les résultats des etudes faites par les memes scientifiques qu'ils idolâtrent. pour preuve je reprendrai l'argumentaire de vie oceane expliquant que comme ils ont fait des ronds dans l'eau lors du point zero ils n'ont évidemment pas pu comptabiliser les requins bouledogues car ceux ci n'étaient pas visibles. ce qui me sureprend en premier c'est que pour 128000 euros on ne comptabilisent pas toutes les espèces apparemment . ca fait combien de plongée 128000 euros d'ailleurs ?

et cela ne choque absolument pas ce monsieur , qu'un état zéro qui est une photo dans le temps d'un ecosysteme ne comptabilise pas de prédateurs ? ces gens sont des spécialistes du plancton et des coraux et n'ont qu'une vague idée du maintien d'un ecosysteme !

avancer que la réduction du risque requin passe par l'augmentation de la biomasse de la réserve est extraordinaire de betise ! admettons que la réserve ai produit le fameux effet réserve (ce qu'elle n'a pas du tout démontrer étant encore entre 200 et 400 kg de biomasse ) la capacité des bouledogues a se reproduire dans un milieu favorable est exponentielle (entre un a treize petit tout les dix mois cf fiche bull shark uicn)

l'effet de ses réserves marines est contesté comme l'atteste cette étude du wwf sur les réserves marines et leurs effets :

Hawkins et Roberts (2000) ont évalué les différences de biomasse en poissons prédateurs récifaux entre des îles de la caraïbe subissant une pression de pêche importante et une pression faible. Plus de 54% de la biomasse des assemblages de poissons dans les îles hawaïennes du Nord-Ouest, excentrées et peu pêchées, étaient constitués de prédateurs de bout de chaîne, alors qu’ils représentaient moins de 3% dans les îles principales où les ressources sont largement exploitées (Friedlander and DeMartini 2002).

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&frm=1&source=web&cd=1&ved=0CDMQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.observatoire-eau-martinique.fr%2Fles-outils%2Fbase-documentaire%2Feffets-des-reserves-marines-sur-les-activites-de-peche%2Fat_download%2Ffile&ei=dhUqUpOaMoaYtQbD-YHwBg&usg=AFQjCNEYpor1th5XqolLMpcxHrZ5RvAywA&sig2=xV2LFFWU9x0H6bf8KjHB0Q&bvm=bv.51773540,d.Yms

de la a dire que les requins ne peuvent pas annuler l'effet réserve mais qu'au contraire cet effet réserve est la seule solution est d'un rare aveuglement.

enfin revenir sur le fait que sur l'étude charc rien ne prouve la sédentarité des bouledogues est terrifiant pour n'importe qui a pu lire les résultats : 37 % sédentaires , 39 % nomades (cad signalé sur les autres balises) le reste ayant disparu des radars (balise détachée, hs , etc ). cela constitue une désinformation manifeste qui je l'espère sera jugée dans un proche avenir !

dernière chose : si vie océane n'a rien a gagner dans l'histoire qu'ils nous expliquent comment ils ont pu obtenir une subvention de 53000 euros pour réaliser un film pédagogique . ca fait cher de la pellicule non ?

c'est sur que quand le PARC MARIN se paye pour 276000 euros de communication entre 2002 et 2005 , 53000 euros sont une gageure !

allez peche don ton requin zepine !

41.Posté par Association Contre les Ignobles et leurs Ignorances le 06/09/2013 21:20
Merci à Vie Océane de rappeler à ces ignobles braillards le niveau de conneries qu'ils ont atteint.
Et concernant ce prof d'histoire qui tient les manettes de cette association de bouffons décérébrés.
J'ai juste une question à pauser "Comment penses tu que te jugerons tes pairs ?; oui les historiens du futur ? Comme l'inculte enseignant qui voulait hypothéqué l'avenir de ses arrières petits enfants pour ces gamins puissent aller surfer peut'être?

40.Posté par jean francois, le samuel mouen du surf le 06/09/2013 20:56
mort de rire en regarde le blog d'opr sur facebook avec leurs affiches de boutonneux anti tourisme 974.

Partout dans le monde les acteurs du surf soignent leur image pour attirer les sponsors avec des arguments porteurs: le soleil, les filles, la vague ecolo etc....

Jean francois lui fait le contraire pour se marginaliser davantage, ridiculiser les surfeurs de la reunion et les marginaliser encore plus.

39.Posté par Valoux le 06/09/2013 20:35
Les Réunionnais, vous nous gavez avec vos idées toutes faites. Je suis 100 % d'accord avec l'article. La mort de jeune fille est tragique, certes, mais à partir du moment où vous savez que des requins, des espèces que vous qualifiés de "Monstres, prédateurs sanguinaires, dévoreur d'homme, etc", sont présentent dans l'eau, qu'allez vous faire là??? Pourquoi allez vous appater ces pauvres bêtes? Si vous auriez devant vous une cage remplie de lion, rentreriez vous dedans? Non, je suppose, donc pourquoi aller dans une mer remplie de requin? Les requins sont chez eux, ils ont toujours été là, bien avant l'homme. L'eau est LEUR élément. Si nous serions fait pour l'eau,nous aurions des branchies et des nageoires. Et en même temps, si l'homme ne pêcherais pas tous les poissons ( il y a énormément d'espèces en voie de disparition), si l'homme ne se prendrait pas pour DIEU, peut--être que les requins n'auraient pas besoin de venir se nourrir auprès des côtes, il y aurait encore suffisamment de nourriture pour eux, sans que l'homme ne fasse partie de son menu! Ce qui se passe c'est que le pire prédateur du monde, c'est l'homme et qu'il ne supporte pas d'être la proie mais qu'en même temps il veut s'approprier tout: la mer, la terre,, les forêts, les savanes, l'espace etc, tout y passe! On trouve scandaleux qu'un requin mange une enfant mais on éventre des femelles pleines et on laisse mourrir leur petits! Eh ben, vous savez quoi? On est pas mieux! Mais l'homme ne supporte pas que quelconque espèce ai le dessus sur lui alors qu'est-ce qu'il fait? Il détruit, il tue, il massacre. L'être humain à tuer bien plus de requins que le requin n'a tué d'homme. L'homme coupe les ailerons des requins vivants puis les relâchent dans la mer, où ils agonisent des heures avant de mourir. N'est-ce pas horrible? L'homme veut avoir le contrôle de tout, tout mettre derrière des vitres, des cages, être propriétaire à part entière de la terre. Mais bon sang, il existe des piscines pour ceux qui veulent nager, fouter la paix à ces animaux qui étaient là bien avant vous, n'allez pas les ennuyer et vous resterai entier! La mer à besoin de ces animaux pour continuer d'exister. De plus les requins devraient nous acceuillirent sans broncher mais quelle serait notre réaction si un requin venait à miraculeusement à évoluer et à savoir marcher sur Terre? Il ne ferait pas deux mètres sur la plage qu'il se ferait descendre.

C'est l'homme qui produira la fin du monde... En tout cas, je pense qu'il y a d'autre moyen que de tuer ces animaux.

38.Posté par le point godwin du pauvre le 06/09/2013 20:25
"Mais c’est aussi un principe de communication bien connu que de susciter de l’indignation contre ceux qui ne permettraient pas aux adultes de remplir ce rôle. Reste ensuite à désigner des cibles ou des responsables : en particulier ceux qui nous mentiraient ou ne nous diraient pas tout… Pour couronner cela, il ne suffit plus que d’habiller le papier d’un graphisme s’inspirant des techniques utilisées pour semer la terreur à une époque pas si lointaine. "

Mouahhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!


ça sent le raclage de fonds de tiroir chez fake océane...

37.Posté par dites 33 le 06/09/2013 20:18
@33 : dites 33...

Tu viens donc de prouver qu'on peut être titulaire d'un doctorat et être un parfait imbécile. Comme quoi la proportion de crétins des Alpes est la même quelque soit les catégories socio-professionnelles !

Mais ne serais-tu pas, ô aigri qui fait l'unanimité contre toi, un certain M. Rard ?

36.Posté par citoyen le 06/09/2013 20:12
Article trop long fraudai raccourcir c'est un roman la!!

35.Posté par docteur la tete le 06/09/2013 19:48
28.Posté par vie océane est pour la pêche des requins !!!

l'art des bouffons de fabriquer des polémiques là ou il n'y en a pas.

34.Posté par Humour le 06/09/2013 19:48
"Nous ne commenterons pas davantage ces aspects car n’étant pas invités à ces ateliers, nous avons l’honnêteté de reconnaître que des informations nous échappent à ce propos. On remarquera cependant que d’autres possibilités (systèmes de télésurveillance, répulsifs acoustiques...) ne sont pas évoquées alors qu’elles seraient en cours d’étude et de perfectionnement et qu’elles n’opposeraient pas, ou moins, la vie naturelle du milieu et ses utilisateurs… "

Vous êtes sérieux ? Vous prenez vraiment les gens pour des cons, c'est fabuleux !!!

Pas invités ? Mais certains de vos membres y sont au co4r et compagnie !!! Et puis votre histoire de répulsif acoustique, vous êtes absolument à côté de la plaque... ou c'est encore de l'humour ?




33.Posté par Implacable le 06/09/2013 19:31
Titulaire d'un doctorat en biologie marine, je m’émeus de la fulgurance de vos arguments pseudo économico socio scientifiques. (Au regard du niveau de l’enseignement supérieur à la Réunion, plus rien ne m’étonne). J’ose cependant une explication quant aux maux que connait aujourd’hui le littoral réunionnais.
Si les requins prolifèrent sur nos cotes, si les attaques se multiplient, c’est parce que le requin est le prédateur naturel des gros cons.

Etonnant non ?


32.Posté par gé974 le 06/09/2013 19:04
je suis chasseur et pour la réserve marine , bien avant la réserve marine y a toujours des requin tout autour de l'île . je suis bien d'accord avec cet article qui la pur et simple vérité !! mai ce qui ma touché quand g vu le tract et quand je lis vos commentaire de m.... vous pour dire que vous êtent des amoureux de la mer !!!! mi lé créole depuis mi lé marmaille les vieux la toujour dir moi y joue pas avec la mer na plein requin . par contre les ga prend zot un masque tuba allé faire un ti tour la ou zot y surf en face le port de saint-leu , regard comment la mer lé propre !! télement propre que quand ou arive sous 5m l'eau lé couleur de merde .

31.Posté par Jean-Sébastien Gau de la Tour le 06/09/2013 18:32
Chers tous,
sans vouloir vous offenser, auriez vous l'obligeance de bien vouloir vous corriger afin de susciter l'ardent désir du lecteur qui se perd dans cette véritable pauvreté, pour ne pas dire mocheté orthographique. hu hu hu.
Ne vous en déplaise, les mots utilisés et orthographiés à bon escient porteront vos remarques et critiques avec force et compréhension. hum.
ok les narbés ?!!

30.Posté par herbert le 06/09/2013 18:16
On reconnait le style d'écriture des profs, d'ailleurs vie océane en est composée à 80%.
Long, ennuyeux alors que ca se voudrait passionnant, dommage. Et toujours le côté moralisateur du prof..

29.Posté par Tibs le 06/09/2013 18:04 (depuis mobile)
Merci a Vie Ocean(ale) pour cet article... Vs avez donne le baton pour vs faire battre et vs vs etes fait demonte! Rouv'' ton zie, ecout'' do moun y kone la mer... Et pui arret'' kayak la dan'' lagon siouple...

28.Posté par vie océane est pour la pêche des requins !!! le 06/09/2013 17:46
je cite :
" Les pêcheurs "d’avant interdiction" n’étaient pas beaucoup enclins à les capturer et à les mettre sur le marché ; ils n’ont jamais beaucoup fait recette dans les assiettes réunionnaises. Dans un tel contexte, la population de requins ne devait pas être beaucoup impactée. "

Si la pêche commerciale "impacte peu" la population de requins, il devient inutile de s'y opposer, non ?

27.Posté par looool le 06/09/2013 17:27
Pour en savoir plus sur Vie Océane,trés bon travail de journalisme sur ce même site : http://www.zinfos974.com/A-qui-profitent-la-ferme-aquacole-et-le-projet-CHARC_a45924.html

26.Posté par mort océane le 06/09/2013 17:26
Ce qu'ils veulent, c'est un océan transformé en labo d'étude des bouledogues. Pour ça : il faut enlever les usagers à risque de l'eau (baigneurs et surfeurs principalement) , faire en sorte que les études scientifiques ne finissent jamais (chaque réponse doit amener davantage de questions) et appater l'IRT avec le bizness des plongées requin...
Les deux premiers points sont atteints. Gaffe au dernier, réunionnais !

25.Posté par Ami d alexandre le 06/09/2013 17:23
Vie océane, menteur !! continuez de dire aux médias qu'il n'y a pas de problème, que rien n'est prouver....
La désinformation dans ce cas peu être mortel pour des gens. Vous comprenez que les conneries que vous racontez ont des conséquences réels.

Trop bonne idée de vider les plages pour remplir le lagon, très écologique !! à non pardon faudra attendre vos études décennale pour prouver un impact CATASTROPHIQUE des activités sur le lagon.

j'aimerai tellement que vous ayez des enfants fan de surf, assez vieux pour prendre la décision d'y aller malgré le risque. J'aimerai voir votre tête quand il part surfer. Vous comprendrez l'utilité et la pertinence d'une aso comme "protégeons nos enfants"

Vous êtes tellement drôle à piaillé comme vous le faites sur les réseaux sociaux, on vous entend tellement peu en dehors de ça. Restez bien caché comme vous le faites.
Aucune légitimité sur le lagon, aucun conseil à donner aux réunionnais, aucun professionnalisme et aucun coeur. BANDE D AMATEUR.
Un jour vous le paierai !

24.Posté par les deux pieds dans l'étron, ils fanfaronnent gaiement le 06/09/2013 16:31
Rappel pour Vie Océane, l'association de l'IRD et de la réserve. Forcément, ils n'aiment pas PNE qui leur met le nez dans le caca.

ceci dit d'après Vie Océane, L'IRD, la réserve, Sea shepherd et Brigitte Bardot : "il n'est pas prouvé scientifiquement que le caca sente mauvais"... ça va alors...

http://www.zinfos974.com/A-qui-profitent-la-ferme-aquacole-et-le-projet-CHARC_a45924.html

23.Posté par maman inquiete et en colere le 06/09/2013 16:26
ces terribles ces associations qui reclament des subventions de peche pour leur sport égoïste alors que dans les ecoles on a pas assez d'asem et un manque crucial d'AVSI. On paye deja beaucoup d'impot et tout le monde n'a pas la chance d'avoir la protection du maire.

22.Posté par Parent le 06/09/2013 16:09
Franchement rien à foutre de ce que pense une association qui préfère laisser proliférer une espèce qui tue des enfants à deux mètres de la plage


21.Posté par Zbob le 06/09/2013 16:09
Ils commencent tous à me les brouter menues avec leurs histoire de requins!
Il y en a toujours eu autour de l'île et merde!

20.Posté par Amiral La Po le 06/09/2013 15:56
Je me rappelle de la phrase d'un moniteur de club de plongée où je m'initiais à la plongée sous-marine qui disait:"Ils nous font ch....les surfers,ils voient des requins partout!Moi cela fait plus de 20 ans que je plonge à la Réunion,j'ai dû en voir 2 ou 3!!!!!

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales