Société

L'association Tara a besoin de familles d'accueil le temps de monter son refuge


L'association Tara a besoin de familles d'accueil le temps de monter son refuge
L'échéance arrive à grands pas pour l'association Tara, "Pour les coeurs sans chaîne de La Réunion". Suite à un contrôle des services vétérinaires intervenu à la mi-février au domicile-refuge pour chiens d'Angéline Teston, la présidente de l'association doit trouver une solution de repli.

Le code rural est ferme. Un particulier ne peut posséder plus de neuf chiens à son domicile. La famille Teston a largement dépassé ce seuil, ce que la propriétaire des lieux explique par les cas incessants de chiens estropiés, mutilés, maltraités que son réseau de bénévoles trouve au bord des routes ou récupère chez des particuliers après des signalements.

La présidente de l'association reconnaît le dépassement du nombre légal de chiens - "heureusement qu'il y a des contrôles" - mais précise l'appréciation finalement très favorable de la part de l'inspecteur de la DSV. "Chiens en forme, bien traités, bien nourris", détaille le procès-verbal, "seul leur nombre a posé problème", insiste celle qui s'y consacre depuis des années, bien avant la création de Tara.

Tous les efforts sont consentis depuis cette date pour donner une bouffée d'air au refuge. "Nous faisons appel à la solidarité car nous avons une trentaine de chiens. Il nous faut des familles d'accueil", déclare, émue, Angéline Teston. Au mieux, l'adoption définitive serait un plus.

Le projet de refuge tout ce qu'il y a de légal est en ordre de marche. Un terrain a été trouvé à la Plaine des Cafres. Il faut savoir que Tara, implantée au Tampon, rayonne principalement dans le bassin Sud depuis 2013. "Nous avons un bail pour neuf ans", se félicite la présidente de Tara, du nom d'une de ses chiennes décédée en 2013.

Mais sur le terrain, tout reste à faire. Une chaîne de solidarité doit s'organiser. "Nous avons besoin de main-d'oeuvre, de matériaux". L'objectif étant de réaliser un refuge à l'allure présentable pour, à terme, concrétiser le projet plus global portée par Angéline Teston : accueillir les enfants sur un refuge pédagogique.

"La date butoir arrive vite : c'est le 19 avril", rappelle Angéline Teston pour se donner du courage.  Passé ce délai et un second contrôle des services vétérinaires, c'est la fourrière et donc l'euthanasie qui est promise aux locataires du Tampon.

-----
Page Facebook
0692 09 90 49
Lundi 10 Mars 2014 - 17:36
LG
Lu 1886 fois




1.Posté par Thierry le 11/03/2014 09:37
La DSV devrait poser aux chiens la seule question qui soit de mise, à savoir où préféreraient-ils être ? Et ça dérange qui, les animaux, je ne le pense pas ... surtout qu'une démarche de régularisation de la situation est en cours ... le tout reste que ce soit le résultat des comportements des humains qui persistent dans la maltraitance animale mais aussi de ses semblables ...

Il y a des lessives qui lavent plus blanc que le blanc disait Coluche ... le monde parfait dans les abattoirs, les élevages, etc... si ce n'est à la Réunion seule, et dans le reste de la planète ...

2.Posté par Ladi Lafé le 11/03/2014 12:24
pas question pour moi de nourrir ces saletés d'animaux qui viennent ensuite détruite mon élevage qui me fait vivre!

3.Posté par Nanou le 11/03/2014 17:02 (depuis mobile)
Laid lafé , ce n''est pas la peine de commenter pour écrire des horreurs pareils, parce que c''est justement ce genre d''association qui permette de réduire le nombre de chiens errants ! La faute n''est pas aux associations mais aux gens irresponsables!

4.Posté par titidoux le 11/03/2014 17:39
Franchement merci Nanou je pense exactement comme vous...on est pas là pour sortir des commentaires désagréable mais pour essayer de trouver une gentille famille à ces pauvres bêtes.franchement si Ladi Lafé n'a pas envie de les prendre ben tant pis pour cette personne..mais laissez la place au autre dans ce cas la.

5.Posté par HOERTER CELIA le 05/08/2014 20:58
BONJOUR
> vous avez rejoint notre pétition pour une stérilisation obligatoire, que nous faisons tourner avec Jacqueline Raynaud ( Jacquou Alf) depuis deux ans!
> > Pour la version Française nous sommes actuellement à 16 000 signatures dont plus de 500 de plus en trois semaines !

> > Nous avons ouvert une page afin de promouvoir cette pétition, écrire aux élus, notamment les Députés de chacune de nos Régions afin de les alerter sur l’urgence de la situation!

> > Nous voulons essentiellement rallier sur cette page les associations partenaires ainsi que toute autre association , SPA , même si tous les bénévoles et particuliers œuvrant à endiguer cette misère sont les bienvenus!

> > C’est une page de travail et de réflexion, de partage des expériences et de promotion pour une loi concernant la stérilisation ;

> > Le terme obligatoire fait mouche à tous les coups mais même si cela paraît utopique, exagéré, excessif et autre comme nous l’entendons, il n’en est pas moins urgent de responsabiliser les détenteurs d’animaux , ici en l’occurrence de chats que ceux ci soient stérilisés ou que pour ceux qui souhaitent des portées, cela soit légiféré. Il apparaît urgent d’encadrer les naissances , less élevages, d’interdire les dons sur les sites comme le bon coin ou autres, la vente dans les animaleries.

> > Contactons nos élus dans ce sens et en faveur d’une loi pour une stérilisation obligatoire de tous les chats errants, avec des campagnes de stérilisation par les Mairies, d’une loi pour une stérilisation conditionnelle de tous les chats domestiques de particuliers.

> > VENEZ NOUS REJOINDRE SUR CETTE PAGE

> > DANS CETTE ATTENTE

> > CORDIALEMENT

> > LE COLLECTIF 100% STERILISATION

> > CELIA HOERTER

> >

> > https://www.facebook.com/profile.php?id=1395807627340706&ref=ts&fref=ts COLLECTIF 100% STERILISATION OBLIGATOIRE

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:03 Saint-Leu : L’opération 10.000 arbres lancée

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales