Politique

L'ancien ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, est arrivé à La Réunion


Photo d'archives (© Pierre Marchal / Anakaopress)
Photo d'archives (© Pierre Marchal / Anakaopress)
Après les visites d’Alain Juppé et de Nicolas Sarkozy, au tour de Bruno Le Maire de venir chercher à La Réunion des soutiens locaux pour la primaire de la droite. Le député de l’Eure est arrivé ce lundi peu après 8h30, reçu par les les responsables de son comité de soutien dans le département, Philippe Ghanty, délégué Les Républicains de la 6ème circonscription et Jean-Max Moutoussamy, adjoint au maire de Saint-Pierre.

Troisième homme de cette primaire selon les derniers sondages, Bruno Le Maire entend casser les codes pour présenter aux électeurs des idées neuves, sur le thème du renouveau. Né le 15 avril 1969 à Neuilly-sur-Seine, le parlementaire a suivi un parcours académique exemplaire, passant par l’Ecole normale supérieure, premier de l'agrégation de lettres modernes, Sciences Po et l’ENA.

À sa sortie de l’ENA, il entre au ministère des Affaires étrangères et rejoint ensuite l’équipe du secrétaire général de la présidence de la République de l’époque, Dominique de Villepin. Il le suit ensuite au ministère des Affaires étrangères et à Matignon lorsque Dominique de Villepin devient Premier ministre.

En 2007, il devient député dans la première circonscription de l’Eure avant de d’obtenir le poste de ministre de l’Agriculture et de la Pêche en 2009. Il gardera ce maroquin jusqu’en 2012.

Lors des dernières élections législatives de 2012, il garde sa circonscription de l’Eure avec 58% des voix. Il brigue sans succès la présidence de l'UMP deux ans plus tard face à Nicolas Sarkozy mais obtient tout de même 45.317 voix sur 155 000 exprimées, soit 29,18 %.

En février 2016, il annonce sa candidature à la primaire présidentielle Les Républicains de 2016.

Bruno Le Maire s’est notamment positionné contre le cumul des mandats, déposant en 2012 un projet de loi qui prévoit une limitation de trois mandats successifs par élu. Il prône également la suppression de la fonction publique territoriale, la fusion des conseils départementaux et régionaux, une réforme complète de la fiscalité favorable au risque et au travail ou encore une allocation sociale unique.

Dans le domaine de l’éducation, Bruno Le Maire propose la mise en place au collège d’un tronc commun mathématiques-français-histoire-langue vivante de 20 heures, auquel serait adjoint des options.

En 2014, alors que se posait à droite la question de l’abrogation de la loi de 2013 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe, il s’était prononcé contre.
 
Lundi 13 Juin 2016 - 09:45
Lu 1130 fois




1.Posté par une citoyenne de l''Ouest le 13/06/2016 11:05
BIENVENUE A LA REUNION à cet homme politique sympathique au parler vrai, qui mérite notre attention et que je serais ravie d'aller voir et écouter mercredi soir au ciné cambaie de Saint-Paul !!!

2.Posté par Veridik le 13/06/2016 12:38
Il vient juste contrôler les comptes des bénéficiaires des minimas sociaux

3.Posté par Romain le 13/06/2016 14:42
Concernant la protection animale (un sujet qui me tient à coeur) Bruno Le Maire a été très décevant à ce sujet car lorsqu'il a été ministre de l'agriculture il n'a rien fait pour améliorer la condition animale, il avait soutenu l'élevage en batterie (la pire forme d’élevage) et laissé en vigueur l'abattage rituel des pauvres bêtes qui endurent des souffrances atroces, insoutenables et intolérables..

4.Posté par Didat le 15/06/2016 06:38
C le renouveau pourquoi toujours les mêmes ensuite pa taties par tâta les français ouailles
Jeudi 16 juin 2016 salle CANDIN ST DENIS à 18 h 30 invitation à échanger Sr ls enjeu présidensiellle 2017
Nous comptons Sr votre présence
Libérer la parole Question Réponse

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales