Faits-divers

L'ancien maire de Saint-Leu, Jean-Luc Poudroux, relaxé


L'ancien maire de Saint-Leu, Jean-Luc Poudroux, relaxé
Le 1er octobre dernier, le tribunal correctionnel de Saint-Denis se penchait sur le cas de Jean-Luc Poudroux, ancien maire de Saint-Leu, et de son chauffeur et bras droit Maxime Turban. L'ancien maire était accusé et poursuivi de délit de concussion : il aurait été conciliant avec son homme de confiance concernant un terrain communal que ce dernier occupait.

En 2003, Jean-Luc Poudroux octroie une parcelle communale de 1.000 m2 pour 35.000 euros à Maxime Turban, où ce dernier fait construire sa maison mais ne paye pas immédiatement. Trois ans plus tard, le chauffeur veut se mettre en règle mais le terrain a été réévalué à 76.000 euros, aucun règlement n'intervient.

Puis, Thierry Robert est élu maire de Saint-Leu et fait annuler la délibération accordant la vente du terrain. Une bataille juridique est alors entamée. Maxime Turban assigne la commune devant le TGI de Saint-Pierre pour que le prix soit remis à 35.000 euros et attaque Thierry Robert au tribunal administratif. Les deux affaires sont en cours.

Le 1er octobre denier, le parquet de Saint-Denis avait requis contre Jean-Luc Poudroux 18 mois de prison avec sursis et 40.000 euros d'amende et contre Maxime Turban 9 mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende.

Poudroux et Turban relaxés

Hier, le tribunal correctionnel de Saint-Denis n'a pas suivi les réquisitions du ministère public et a relaxé l'ancien maire de Saint-Leu, Jean-Luc Poudroux et son ancien bras droit, Maxime Turban au terme du délibéré. La plainte déposée par l'actuel maire de Saint-Leu, Thierry Robert dont la commune s'était portée partie civile, pour détournement de fonds publics a été jugé irrecevable.
Samedi 13 Novembre 2010 - 10:27
Julien Delarue
Lu 1841 fois




1.Posté par Dominique le 13/11/2010 09:32
C'est une honte cette justice à deux vitesses !!!

2.Posté par mwa la pa di le 13/11/2010 10:14
Bravo Bravo et encore Bravo, monsieur T Robert est un killer, retour de bâton ?

3.Posté par noe974 le 13/11/2010 10:31
La justice est souveraine ! n'en déplaisent à certains détracteurs - pays que nous connaissons bien !

4.Posté par dream97436 le 13/11/2010 11:48
Quand on utilise la justice à des fins politiciennes, quand la manipulation est avérée alors la justice rétablit la balance.

Thierry ROBERT devrait méditer : "tout ce que vous faitesvous reviendra un jour, le meilleur comme le pire. Comme les ondes crées par une pierre que vous avez lancée dans l'eau".

5.Posté par Lalo le 13/11/2010 11:54 (depuis mobile)
Franchement pr un terrain... mn dieu ms ou va le monde T ROBERT etant maire peut avr pleins 2terrains ms nn il faut se disputer et allé au tribunal pr un terrain

6.Posté par deuxpoidsdeuxmesures le 13/11/2010 12:59
Maurice Gironcel: deux ans d'inégibilité pour n'avoir pas été regardant dans l'utilisation des fonds communaux par des associations dirigé par son homme de confiance....soit.
Jean Luc Poudrouc: relaxé, car pas regardant dans l'utilisation d'un terrain vendu (jamais payé) a son chauffeur, homme de confiance...manque de preuve materielles.
enfin, honni soit qui mal y pense...........

7.Posté par laluno le 13/11/2010 20:25
Certainement le chauffeur a cru que Paudrouc serait réélu ...de ce fait le terrain acheté mais non payé aurait pu attendre ..Mais trois ans à l'occupant sans frai . ? belle faveur ,et bonne confiance à un amis avec un bien public.. .

8.Posté par laluno le 13/11/2010 20:25
Certainement le chauffeur a cru que Paudrouc serait réélu ...de ce fait le terrain acheté mais non payé aurait pu attendre ..Mais trois ans à l'occupant sans frai . ? belle faveur ,et bonne confiance à un amis avec un bien public.. .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales