Société

L'ancêtre de l'hélicoptère débarque à la Réunion


L'ancêtre de l'hélicoptère débarque à la Réunion
Johnny Vaulbert est un passionné d'aviation depuis l'âge de 16 ans. Il propose pour des vols touristiques deux ULM de type FK9 et, depuis peu, sa flotte se compose d'un gyrocoptère, un bipale qui est l'ancêtre de l'hélicoptère. "Il a été inventé par l'Espagnol Juan de La Cierva en 1923", explique-t-il.

L'ancêtre de l'hélicoptère débarque à la Réunion
Le gyrocoptère, plus économique que l'hélicoptère

Le gyrocoptère, appelé aussi autogire, est un aéronef dont "le rotor est libre alors que le rotor de l'hélicoptère est motorisé". Il revient à la mode pour des raisons économiques. Si "l'hélicoptère standard consomme de 40 à 60 litres par heure, le gyrocoptère ne consomme que 15 à 20 litres par heure", indique le passionné d'aéronef. "A l'heure où le prix du pétrole flambe", les patrouilles de police se font de plus en plus avec ce type d'appareil, tout aussi fiable et maniable que l'hélicoptère. "L'aéronef est aussi de plus en plus utilisé pour la surveillance de réserve animalière en Australie et en Afrique du Sud", complète Johnny Vaulbert

"Cette classe d'appareil n'existe pas sur l'île pour le moment. C'est un appareil qui est très populaire aux USA mais peu connu en Europe. Il commence à faire son apparition en France", assure le passionné. L'appareil n'a besoin que de 20 à 80 mètres pour décoller et de 0 à 10 mètres pour attérir. "Contrairement aux hélicoptère qui ont des patins, le gyrocoptère à un train d'atterrissage mais il peut se poser à la verticale", précise Johnny Vaulbert.

Zen altitude Ulm propose des circuits touristiques au départ de Gillot et survole quasiment toute l'île. "On est en tandem dans le gyrocoptère. Ce sont surtout les photographes qui me sollicitent et ils s'assoient devant pour avoir des photos sans reflets. En ULM, il n'a pas de vue panoramique et c'est moins pratique pour avoir de belles photos", explique le gérant. Fort du succès que rencontre son activité, Johnny Vaulbert s'apprête à acquérir un deuxième appareil.

Si vous souhaitez faire une balade en tandem à bord de l'ancêtre de l'hélicoptère et prendre de belles photos de l'île intense, rendez-vous sur le site www.zenaltitude-ulm.com.
Le Piton des Neiges vu du gyrocoptère
Le Piton des Neiges vu du gyrocoptère

Les chutes du Niagara vues du gyrocoptère
Les chutes du Niagara vues du gyrocoptère
Mercredi 1 Août 2012 - 18:13
Lu 2497 fois




1.Posté par magnol le 01/08/2012 18:38
Que d'avantages ! Mais pourquoi donc le bestiau n'a t'il pas supplanté l'hélico ? (question qu'aurait pu poser la commentatrice). Tout simplement parce qu'il ne peut pas faire de vol stationnaire (excusez du peu !). Il reste donc un gadget d'aimable amateur sans aucun avenir pro (CQFD).

2.Posté par PSH Lepret le 01/08/2012 18:41
il y en avait déja ici il y a au moins quinze ans ...

3.Posté par Bug Dany le 02/08/2012 06:30
EUh , désolé mais si ce sont les propos fidèles de M Vaulbert qui sont rapportés ici, je ne suis pas certain qu'on puisse le qualifié de "passionné d'aviation" car un autogire n'a absoluement rien à voir avec un hélico et n'en est pas l'ancètre...La technique de vol et de sustentation en l'air ainsi que le pilotage et l'utilisation sont radicalement différents, l'autogire s'apparente plus à un avion dans ses trajectoires, son décollage et atterrissage et n est absolument pas capable de faire du stationnaire ou des évolutions du type d'un hélico.
L'article maériterati une refonte complète si vous souhaitez un minimum de crédit.

4.Posté par Yvan le 02/08/2012 10:03
Avant de faire des commentaires laissons la parole au professionnelle. Je suis pilote de ligne, j'ai passé mon brevet de gyrocoptère avec Zen Altitude ULM. Mon instructeur c'était Johnny Vaulbert qui a commencé l'ULM quand Félix ULM commencait son activité sur la base du Port à l'époque. J'ai rencontré un gars super sympa et surtout très passionné. Johnny Vaulbert est aujourd'hui le seul instructeur de cette classe d'ULM sur l'île. Je peux comprendre que ça peut déranger beaucoup de société surtout quand on est le précurseur d'une activité. Cependant, je découvre des sensations unique au travers du gyrocoptère et je confirme qui est bien l'ancêtre de l'hélicoptère. Sensations unique de part le domaine de vol de cette appareil : possibilité à cet appareil de voler à très basse vitesse 35km/h minimum, pouvoir faire un stationnaire, pouvoir se poser sur une distance de 0 à 10 m donc atterrissage très court et donc très sécurisé, appareil très stable en turbulence contrairement au autre classe d'ULM et avec une visibilité extrême de part la position du pilote et du passager en tandem. C'est un appareil qui ne décroche pas, qui ne peut pas partir en vrille, qui ne prend pas plus de 4G en facteur de charge à n'importe quelle inclinaison en virage. Les confirmés comprendront avec ses qualités que cet un appareil très sécurisé. Avant de donner un avis, réserver déjà un vol avec le gyrocoptère. Car selon moi les personnes qui ont donné les avis ci-dessus non jamais poser leur fesse dans un gyrocoptère. Les seuls compétents aujourd'hui pour pouvoir discuter de cet appareil c'est la société Zen Altitude ULM qui est agréé par la FFPLUM (Fédération Française des Planeurs Léger Ultra Motorisé) en école pour la classe multiaxes et gyrocoptère. Je suis toujours sur le tarmac de gillot pour ceux qui voudrait me rencontrer. Je totalise aujourd'hui plus de 26000 heures de vols sur plusieurs type d'appareil et celui que je préfère je vous laisse deviner.

5.Posté par PECPEC le 02/08/2012 10:24
Tout à fait d'accord avec les commentaires précédent, l'autogire est un aéroplane à voilure tournante, c'est à dire que le rotor horizontal n'est qu'une aile destiné à la sustentation uniquement. Rien à voir avec l'hélico, pourquoi peu de développement, tout simplement car jusqu'à quelques années c'était une machine peu fiable pour ne pas dire dangereuse...Depuis quelques temps ça s'améliore sur ce plan là. Et il y a déjà eu un appareil il y a 25 ans à la Réunion, je confirme.

6.Posté par Christophe le 03/08/2012 09:30
Tout est dit par Yvan!... Avant de critiquer , faîtes un vol à bord du gyrocoptère, ou tout d'abord faîtes un vol tout simplement.. il est très facile de critiquer lorsqu'on se trouve toujours au sol

7.Posté par fer a repaser le 03/08/2012 10:26
au fait , c'est quoi la finesse de ce genre d'engin en cas de panne moteur

8.Posté par toto le 04/08/2012 10:26
la même que celle d'un hélico en cas de panne moteur.

9.Posté par mouaisbof le 24/09/2014 21:06

Il s'avère que c'est l'engin qui cause le plus de nuisance sonores lors de son passage.
C'est expliqué dans ce dossier.

Curieusement le mieux "noté" de ce dossier est aussi un hélicoptère...
mais lisez attentivement c'est très doccumenté...


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales