Faits-divers

L’affaire Lemerle-Hily : un mystère jamais résolu


Photo du journal Le Mauricien de Jean Hily
Photo du journal Le Mauricien de Jean Hily
C’est avec consternation que nous apprenons la disparition de Me Paul Lemerle.  Nous présentons nos condoléances attristées à toute sa famille.

Si le nom Lemerle est connu, les activités familiales, il faut le rappeler, ne se limitent pas à l’enregistrement d’actes authentiques, loin de là. Le papa du disparu, notaire lui-même, a écrit quelques-unes des plus belles pages de notre histoire réunionnaise en compagnie de son ami Jean Hily. Et pas qu’un peu !

Paul Lemerle l’Ancien, avec ses amis Samat  et Jean Hily, fut l’un des grands pionniers de l’aviation réunionnaise. Ils furent les premiers à réaliser la liaison Réunion-Maurice à bord de leurs petits engins qui, alors, s’ils hypnotisaient les foules, avaient de quoi faire peur. L’imagination les avait fait surnommer « les poux du ciel » avec leurs drôles d’engins pétaradant, minuscules points noirs dans l’azur.
C’était entre les deux Guerres et leur épopée est digne d’un récit de Saint-Ex et de l’Aéropostale.

En 1938, après moult essais infructueux mais armés d’une d’obstination chevillée au corps, Lemerle (père) et Hily réalisent la première liaison aérienne Réunion-Maurice et retour. Ils le referont plusieurs fois mais un jour…

Un jour d’octobre, Me Lemerle s’en va seul, faire un tour à Maurice, par beau temps, aucun souci. Il ne reviendra pas. Un an plus tard, jour pour jour, son ami Jean Hily s’envole, seul, son avion chargé de brassées de fleurs qu’il compte déverser en mer, entre Réunion et Maurice, en hommage à son ami Lemerle.

Il ne reviendra jamais.

Aucune explication n’a été trouvée concernant ces deux disparitions mais le mystère ne s’arrête pas là. Le soir de la disparition de Jean Hily, alors qu’il régnait un temps orageux épouvantable sur La Réunion, plusieurs personnes des Hauts disent avoir entendu un avion en difficulté, semblant chercher sa route dans le mauvais temps.

Les témoignages divergent. Certains situent l’avion en perdition au-dessus de Piton-Bleu, sur les hauteurs de Grand-Bassin. D’autres parlent de Bébour et du Trou-de-Fer. Les recherches, nombreuses et fouillées, n’ont rien donné.

Le mystère Lemerle-Hily restera longtemps entier. Comme la fin de Calamity Jane ou celle de Saint-Exupéry (c’est de circonstance, non ?)

Saluons la mémoire de ces deux grands hommes de notre histoire bourbonnaise et redisons notre affliction à leurs familles… à mon ami Claude Hily, fils de Jean. Les vrais héros ne sont pas si nombreux ; soyons fiers des nôtres.

PS : Lire également l'article du Mauricien sur le sujet : "Jean Hily, premier Mauricien à assurer la liaison aérienne Réunion-Maurice "
Vendredi 3 Juillet 2015 - 19:14
Jules Bénard
Lu 3906 fois




1.Posté par maçonnerie le 03/07/2015 19:26
pas de quoi fouetté un chat , désolé Jules..

2.Posté par Ange le 03/07/2015 20:46
Si . on peut fouetter . Ya déjà eu tellement pire.

Et puis j'adore l'aviation. Même si c'est des gros blanc exploiteurs. Moi j'aurais été fier en mon temps d'être majordome de ce monsieur là. C'est mieux que de travailler au champs. Après faut voir. Les conditions de travail. j'ai pas encore signé

3.Posté par PSH Lepret le 03/07/2015 21:41
Ce n'étaient pas des "Poux du ciel", Jules, jette un coup d'oeil à Wikipedia, rubrique "Pou du ciel".
je crois me souvenir que l'avion dans lequel a disparu Lemerle était un Caudron. A verifier.
Ange : en quoi étaient ils "exploiteurs"? Parcequ'ils étaient blancs? Pilotes? Notaire?

4.Posté par François FONTAINE le 03/07/2015 22:16
Pas plus tard que hier, je discutais avec Claude Hily à Ste Clotilde. 87 ans le bonhomme et toute sa tête remplie de souvenirs extraordinaires sur la Reunion longtemps. Il avait 5 ans quand son père a disparu. Il m'expliquait que son père avait été mécanicien auto chez Samat puis pour la famille OMARJEE, le "zarab" milliardaire de l'époque qui en autres, possédait une écurie de courses de chevaux. Le magasin de ce zarab se trouvait là où il y la BR actuellement. Amitiés à toi Claude qui regrette cette époque de la Reunion longtemps. C'était une autre mentalité.

5.Posté par môvélang le 03/07/2015 22:42
Je me rappelle de cette époque, j'avais 43 ans , je travaillais à l'usine de Ravine Creuse, un jour, leur avion est passé au dessus du village, on croyait à la fin du monde, des gens disaient que ceux qui étaient de ce côté allaient resté en vie et ceux de l'autre côté devaient mourir

6.Posté par Jean TRANSCÈNE le 04/07/2015 07:34
Sauf erreur de ma part, c'est Jean Hyli qui disparait en 1er, au retour d'un voyage à Maurice et un an plus tard, en allant jeter des fleures au dessus de l'océan Paul Lemerle, père, à disparu à son tour
Effectivement la disparition de l'avion de J Hyli et des corps, il n'était pas seul à bord, reste un mystère,
Beaucoup d'histoires circulent encore et hélas on ne connaitra jamais la vérité.

7.Posté par Paysan Créole le 04/07/2015 07:45 (depuis mobile)
Post 4 merci de rappeler que Jean Hily et certainement l l''autre n étaient pas de gros Blancs et que le premier travaillait chez un gros Zarab milliardaire. Racisme anti Créole anti Blanc a encore de beaux jours !!!

8.Posté par maçonnerie le 04/07/2015 09:50
4.
de quelle époque parlez vous ? de celle où la Réunion était une colonie sous développée ?? le doux temps où la misère n'avait pas droit à la parole??

9.Posté par zoe le 04/07/2015 13:02
Excusez moi mais ce beau récit est immédiatement tâché de commentaires qui puent la propagande actuelle fortement teintée de ce néo jacobinisme post 68ard qui ruine notre société .

Beau récit , évocation de la Réunion-longtemps ( peu importe quelques inexactitudes ) dont j'ai souvent rêvé par exemple à la lecture du livre "Du battant des lames au sommet des montagnes" de C. Lavaux

Cette société ( métropolitaine avec une certaine contamination outre-mer ) rongée par cette idéologie mortifère est en train de s'écrouler . J'attends avec impatience le renouveau qui suivra

10.Posté par C une belle histoire le 04/07/2015 13:54
C une bien belle histoire.
Nous avons besoin d'espace de respiration ds un monde dur et brutal.
Merci M. Benard.

11.Posté par Jean TRANSCÈNE le 04/07/2015 18:28
Poste 7 Racisme anti Créole anti Blanc a encore de beaux jours ça veut dire quoi cette phrase, je croie entendre les leaders communistes des années 70 à leurs meetings !!!
Et franchement je ne vois pas ce que vient faire ce type de commentaire quand on évoque une page de l'histoire de La Réunion, qui est ce quelle est, avec des riches, des pauvres, des travailleurs ou des patrons, peu importe c'est l'histoire et vous n'y pouvez rien changer.

12.Posté par olivier Montfort le 04/07/2015 21:47
Jules Bénard, vos écrits me froissaient et souvent j'ai quelque peu critiqué, je me suis appercu qu'en fait vos procédés narratifs n'étaient faits que pour égayer de tristes situations. Là je trouve bienvenu cet hommage à ces hommes hors du communs qui ont fait avancer notre monde, le style de vie de notre société , et qui restent un peu plus anonymes que d'autres alors que leurs exploits restent identiques. C'est bien de le faire savoir et d'évoquer leurs mémoires.
PS: Concernant St Saint-Exupéry, je crois qu'il n'y a plus de mystère puisque si j'ai bonne mémoires sa gourmette a été retrouvée par hasard au fond de la méditerranée. A vérifier.

13.Posté par François FONTAINE le 05/07/2015 03:51
8.Posté par maçonnerie le 04/07/2015 09:50 | Alerter
4.
de quelle époque parlez vous ? de celle où la Réunion était une colonie sous développée ??
.....................
De cette période:
- où la parole donnée avait un prix
-où les créoles se respectaient
- celle où il y avait moins de canailles ou pas du tout (on pouvait se promener en toute tranquillité, laisser la porte ouverte etc...etc.....).

Et aujourd'hui elle n'est pas néo-colonie?

14.Posté par PECPEC le 05/07/2015 09:50
Il en faut une belle couche de connerie pour écrire des saloperies sur les Lemerle et les Hily. Des gens qui eux ont fait avancer le pays contrairement à ces sombres crétins qui eux ne sont certainement que des suceurs de la société ne faisant rien de leurs dix doigts, sauf critiquer leurs fières anciens. Je connaissais personnellement, Paul et Claude la génération suivante mais aussi "ti Jean" Hilly qui a renouveler la traversée sur les traces de son grand père en réalisant la même en ULM. Merci, Jean, Paul, Pierre et les autres, que les honneurs leurs soient rendus.

15.Posté par La Réunion longtemps en l'air le 05/07/2015 12:05
13.Posté par François FONTAINE le 05/07/2015 03:51

Cette Réunion existe encore mais de moins en moins, peut-être.

La faute à qui? A tout le monde peut-être, car il y a de plus en plus de monde, d'activité, de "modernité" technologique... ? A à la montée des nouvelles générations "branchées" PC/téléphones/TV/voitures et européanisées .....? A de moins en moins de nature et de ruralité, et de plus en plus de vie en voiture et en immeubles? etc

Je n'ai pas connu et ne connais pas ces personnes, mais je ne peux m'empêcher néanmoins de penser qu'ils semblent issus de milieux favorisés (je relève que Claude Lemerle avait plusieurs maisons en métropole, dirigeait une société (RELAIS) ou plusieurs etc... et était notaire de père en fils). Et donc ne pas oublier, au passage, les "petites" gens qui n'avaient pas les moyens de voler.

Mais la jalousie n'a pas sa place ici (ou ailleurs, d'ailleurs). Tant mieux si les Lemerle et Hily sont issus de tels milieux et ont pu vivre leur passion aéronautique.

Il faut aussi reconnaître que traverser la mer dans leurs "coucous" dans les années 1920-13030 voire 1950, même sur "seulement" 200 kms pour relier Maurice ou en revenir, demandait de l'audace voire du courage.

Car à l'époque, pas de bouées NAVSAT, de balises de détresse, d'hélicos, de téléphones portables, etc etc ... Quand on tombait ou allait à la baille, c'était définitif.... La preuve: Jean Hily, Paul Lemerle, disparus... en vol!

C'est donc une belle page d'histoire de l'aéronautique locale de la Réunion qui est tournée et évoquée ici, et les considérations politiciennes ou sociales n'ont donc pas vraiment de place ici, à mon avis. Encore moins les insultes ou échanges au vinaigre (voir post 14) .

Il reste peut-être à Jules Bénard à nous concocter un récit plus détaillé de cette ou ces traversées, ou d'aventures plus récentes, via une ou des histoires imaginées s'inspirant des faits réels. Mais peut-être que cela a déjà été fait par lui ou d'autres ?

Peut-être aussi des articles notamment de Zinfos974 aussi sur des exploits aéronautiques locaux plus récents ou actuels seraient certainement bienvenus également... Surtout en période de vacances!

Histoire de .... décrocher du quotidien?

16.Posté par Jules Bénard le 05/07/2015 13:30
à posté 15 : les aventures formidables du trio Lemerle/Hily/Samat ont été racontées avec le talent qu'on lui connaît par mon collègue et ami Daniel Vaxelaire dans "notre" Mémorial.Dans le tome 5, de mémoire. Amitiés.

17.Posté par GERARD Michel le 05/07/2015 15:49
Consternant, j'ai bien connu Maitre Paul Lermerle, je n'ai rien d'un gros blanc, et ces hommes de qualité, s'ils ont du fric, alors ca rend fou les autres jaloux. Faites la même chose et vous aurez autant de fric. Il existe un ouvrage formidable sur l'histoire de l'aviation à la Réunion, qui évoque ces hommes qui avaient des tripes, pas comme toutes ces ramasses qui ne peuvent que critiquer et pleurer sur leur minable sort;

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales