Faits-divers

L'adjudant Fontaine innocenté par une expertise de la gendarmerie


L'adjudant Fontaine innocenté par une expertise de la gendarmerie
Le hasard faisant parfois bien les choses, c'est pendant son séjour à la Réunion que Hervé Morin, ministre de la Défense, a appris qu'un rapport d'expertise de la gendarmerie sur le feu qui a détruit en juillet dernier 1.200 hectares de végétation aux portes de Marseille innocenterait l'adjudant Philippe Fontaine, ce militaire Réunionnais jusque là très bien noté, soupçonné d'être à l'origine du sinistre.

Interrogé par la presse sur cette affaire, le ministre de la Défense, Hervé Morin, s'est défendu de tout "acharnement" contre le militaire, qui a commis selon lui une faute avérée. "Dans cette affaire il y a eu clairement une erreur, une désobéissance", a-t-il déclaré.

Hervé Morin, a toutefois souligné qu'indépendamment de l'enquête judiciaire, le militaire avait commis une erreur en faisant usage de balles traçantes par forte chaleur, ce qui est formellement interdit.

Selon le journal La Provence, qui s'est procuré ce "pré-rapport", les experts de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) affirment que ce ne sont pas les balles traçantes au phosphore tirées dans le cadre de l'exercice dirigé par l'adjudant Philippe Fontaine qui ont provoqué l'incendie.

"Sous réserve d'investigations complémentaires qui viendraient contredire cette expertise, je vois difficilement comment on peut continuer à poursuivre Philippe Fontaine", a dit pour sa part l'avocate du militaire.

Désigné comme "seul responsable" par sa hiérarchie militaire, le légionnaire a été mis en examen et suspendu de ses fonctions pour avoir utilisé le 22 juillet des balles traçantes pour l'exercice, ce qui est interdit dans le sud de la France.

Interrogé par la presse lors de son séjour dans notre île, le ministre a rappelé que le soldat n'avait pas respecté l'interdiction de faire usage de balles traçantes dans les périodes où il y a des risques d'incendies.

"Il s'agit pour nous d'un enjeu important, ça n'est pas le premier incendie que nous avons eu sur des camps militaires. On connaît la sensibilité de l'opinion publique sur ce sujet", a-t-il rappelé.

Hervé Morin a souhaité que l'instruction judiciaire "suive son cours", avant d'ajouter que, pour lui, "l'homme en question, c'est un militaire, il n'est ni Réunionnais, ni Normand, ni Breton".


(L'adjudant Philippe Fontaine est titulaire de la Médaille militaire avec 2 citations, la médaille civile des actes de courage et de dévouement et devait recevoir la croix de la valeur militaire)
Vendredi 16 Octobre 2009 - 17:22
Pierrot Dupuy
Lu 2267 fois




1.Posté par alain BLED le 16/10/2009 19:42
"Hervé Morin a souhaité que l'instruction judiciaire "suive son cours", avant d'ajouter que, pour lui, "l'homme en question, c'est un militaire, il n'est ni Réunionnais, ni Normand, ni Breton". "
Ben, vaut mieux, des fois que les Normands déclarent la guerre aux Bretons ! N'empêche que des fois on a envie de tous s'unir pour déclarer la guerre aux Parisiens, face à leur langue de bois ministérielle qui n'a d'égal que les silences de la Grande Muette.
Alors, ce serait une bouteille qui aurait mis le feu à la garrigue. peuchère, un boug' qui avait bu trop de pastis avec le cagnard (précision linguistitique :le cagnard, là bas, n'a pas le même sens que chez nous. Il ne met pas le feu au c...mais à la garrigue).
Par conséquent, l'adjudant réunionnais serait innocent. Bon, il a peut-être tiré des balles traçantes interdites pour cause de danger d'incendie, mais ce n'est pas ça qui a mis le feu.
Notre honneur est sauf, et silence dans les rangs !

2.Posté par André974 le 16/10/2009 20:44
Il ne semblait pas très à l'aise le ministre quand le sujet fut abordé par la journaliste,il en ressort que l'adjudant -chef Rivière lynché médiatiquement ",flingué" par le premier ministre à la télévision ,n'était pour rien dans les causes de l'incendie.Présomption d'innocence bafouée une fois de plus,c'est une habitude

3.Posté par osak le 16/10/2009 22:08
Hervé Morin a souhaité que l'instruction judiciaire "suive son cours", avant d'ajouter que, pour lui, "l'homme en question, c'est un militaire, il n'est ni Réunionnais, ni Normand, ni Breton".

A son retour Brice Jenike lui répondra" ben oui c'est un auvergnat"....

4.Posté par lorant le 16/10/2009 23:56
Enfin, le ministre a quand même précisé qu'il avait néanmoins commis une faute en supervisant un exercie à balles réelles, qui étaient interdites. Même si c'est pa slui qui a mis le feu.

5.Posté par mansour le 17/10/2009 09:23
L'actualité est cruelle pour nos actuels gouvernants.
Il a beaucoup été question ces jours -ci de "chasse-à-l'homme" qui révulse nos élites gouvernementales et médiatico-parisiennes suite aux conduites de Mrs Mitterrand Fréderic et Sarkozy Jean.
Quelle "chasse-à l'homme" en effet pour ce Monsieur héritier d'un patronyme, dont il entend le rentabiliser avec détermination, "condamné" à faire la une de TF1,invité vedette de grandes émissions de télé ,de grandes chaines de radios et de multiples quotidiens pour "défendre son honneur" suite à un étalage glauque et marchandisé de ses consommations sexuelles.
Ce monde ,notre monde est vraiment impitoyable obligé un grand bourgeois du 16è arrondissement parisien à s'expliquer ,parce que ministre" d'UNE République ,patrie des Droits de l'HOMME" sur son consummérisme sexuel dans LE pays exotique où chacun sait qu"on est gosse jusqu'à 40 ans"!
Quelle "chasse-à -l'homme" en effet pour ce pauvre étudiant dont le parcours n'est qu'échec et qui galère ,comme la multitude des étudiants mal orientés en 2 è année de Droit à 23ans.
Certes il y a de nombreux plans de réussite scolaire et universitaire qui existent ,des instituts privés qui tentent de rattraper ces jeunes en perdition mais pour les plus paumés d'entre-eux la situation semble désespérer !Comment ne pas comprendre les soucis des parents légitimement déterminés à aider leurs enfants à réussir dans la vie en mobilisant toutes les aides ,toutes les énergies ,tous les conseils qu'ils peuvent rassembler .
Ce monde notre monde est impitoyable avec les faibles ,les largués de nos centres de formation,les exclus de nos systèmes d'insertion condamnés à pointer aux missions locales et autres poles "emploi" et particulièrement les jeunes !
.De quoi SCANDALISER tous ceux qui ont fait de la politique un sacerdoce et de la défense de l'interet général leur drapeau !
Chasse à l'homme pour le militaire Fontaine ,engagé aux périls de sa vie pour défendre la FRANCE dans des pays meme pas exotiques désigné coupable et jeté en pature avant meme toute enquète devant l'émotion d'un feu de garrigue par ces meme autorités gouvernementales?
Quelle drole d'idée!
Mais ce militaire n'est ni parisien,ni homosexuel,ni jeune ,ni étudiant en échec,ni noir,ni juif,ni auteur d'un livre glauque dont le président de la République aurait lu et apprécié où il étalerait ses "tourments" sexuels sur ses terrains de guerre entre deux patrouilles?
Une histoire " I N V E N D A B L E"!
ET SI Mr DUPUY et ZINFOS se mobilisaient pour défendre l'honneur de cet homme dont la lubie est de servir son pays alors qu'il existe il est vrai des destinations plus porteuses et des ambitions plus nobles ?
,


6.Posté par thierry le 17/10/2009 13:02
la gendarmerie innocentant l'armée...un grand classique pour les enfants de la grande muette.

A quand une expertise indépendante ?

7.Posté par Cambronne le 17/10/2009 13:35
Encore une fois le manque des respect sur l'intérêt de respecter scrupuleusement la présomption d'innocence. Et l'empressement du gouvernement accusateur plutôt que d'attendre la fin des enquêtes avant de se forger une opinion.

D'ailleurs en Soviétie Française il est plus qu' étrange que tous ces politiques , majorité en tête avec une mention très spéciale pour les sulfureux accusateurs Gaudin et Fillon qui se glosaient sur le lynchage médiatique de Mitterrand neveu et Sarkozy fils et ils en oublieraient presque aussi vite leurs déclarations à l'emporte pièce le soir même de l'incendie . Tous ces individus politiques si propre sur eux n'ont-ils donc jamais commis d'erreur dans leur vie ? Oh que non ! Bien sûr...ils représentent notre élite ...

L'adjudant Fontaine car pour lui ce n'était pas suffisant pour être jeter en pâture aux chiens galeux voulant un bouc émissaire dont le nom et le prénom origine a été humilié, sali par la presse, il serait en droit d'attendre des excuses publiques présentées à l'armée mais comme ce n'est décidément pas le courage et l'honnêteté intellectuelle qui les caractérisent... Il est vrai que pour eux il ne s'agit sans doute que d'un militaire.Heureusement qu'il y a encore dans ce pays de fous ...des enquêteurs sérieux et qui vont au bout de leur tache.

Un conseil faites donc comme votre serviteur Cambronne en bon libéral écrivez juste un petit mot de courtoisie au maire arrogant de Marseille sur le site de sa ville juste pour lui rappeler son comportement accusateur et au passage votre sentiment sur la justice VOX POPULI car je doute qu'il ne vienne lire Zinfos 974 sur ce sujet .. pas plus que toute la structure hiérarchique rien que ce remarque Jacobin et si brillant préfet de région quand au chef militaire il doit se sentir bien seul dans son uniforme... belle leçon de démocratie ! une de plus en Soviétie Française

vive la Légion vive l'Armée Française et une pensée toute particulière pour nos soldats en Afganistan qui n'ont rien à faire dans ce pays (...) . LEGIO PATRIA NOSTRA

Il serait bien que Henry Guaino s'attache d'écrire une lettre pour le président de la république et que ce dernier ordonne à sa bande d'incapables , ministre de la défense Préfet ; de scribouillards de préparer leurs plus belle plume et remettre leurs plates excuses à cet exemple d'homme qu'est l'adjudant Fontaine.

8.Posté par Le crotellois le 17/10/2009 15:14
La prise de risque de ce militaire reste un fait. Soit, ce ne sont pas les balles tirées par ses hommes qui ont provoqué l'incendie mais le danger était pris. Sa responsabilité et son inconscience restent toujours présentent!

9.Posté par phyllie le 17/10/2009 16:17
Ce cher Hervé, a-t-il fait son service national au moins ????
Quel était son grade ?
Ce serait formidable un ministre qui n'aurait pas pris de responsabilités lorsqu'elles se présentaient à lui et qui s'intéresserait à la défense de la nation par la suite .......
Rassurez moi, ce n'est pas le cas ??????


Ne faut il pas rappeler le principe de présomption d'innocence dans ce dossier ? Tant que l'adjudant n'est pas reconnu coupable il est innocent., enfin je le crois !!!!!! je le croyais.

Par ailleurs, il est prévu dans le code de discipline générale des armées des articles qui sanctionnent la désobéisance ect ect ect.
L'usage de munitions non conformes, le non respect d'un rêglement de "pas de tir ", lui vaudront en interne quelques désagréments mineurs si il invoque l'article concernant les incidents n'ayant entrainés aucun dégat matériel et humain....(Sous réserve que ces articles existent toujurs et qu'il ne soit pas à l'origine du feu.....).

Pas de quoi en faire toute une bouillabaisse. Comme le souligne un peu tard ce cher Hervé qui s'est laissé entrainé un peu vite par le sang chaud des marseillais et de leurs presse, laissons le dernier mot à la justice.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales