Politique

L'abandon de la Taxe carbone selon Vincent Défaud

Le Premier ministre François Fillon a annoncé l'abandon de la Taxe carbone à l'échelle nationale en évoquant les risques encourus par la compétitivité des entreprises françaises et la nécessité d'une Taxe carbone européenne. Pour le porte-parole des Verts Réunion, Vincent Défaud, c'est le respect du principe "pollueur-payeur" qui est remis en cause par la majorité présidentielle.


L'abandon de la Taxe carbone selon Vincent Défaud
Elle devait être effective le 1er janvier dernier mais a été annulée quelques jours auparavant par le Conseil constitutionnel. En cause, une "rupture d'égalité devant les charges publiques" ou encore l'opposition entre "l'importance des exemptions totales de contribution carbone" et "l'objectif de lutte contre le réchauffement climatique".

Quelques jours plus tard, le 5 janvier 2010, alors que le gouvernement avait annoncé la présentation d'une nouvelle Taxe carbone le 20 janvier dans le cadre du projet de loi de finances rectificatives, le chef de l'État avait finalement décidé de "prendre plus de temps" à travers un projet de loi autonome. Projet qui aurait dû être voté après les échéances régionales de mars 2010. Christine Lagarde avait alors mis en avant un "élargissement partiel et différencié selon les secteurs aux entreprises industrielles soumises au marché européen des quotas de CO2".

On sait désormais que cette taxe ne verra pas le jour dans un cadre national mais plutôt européen. C'est en tous cas ce qu'a annoncé le chef du gouvernement vers 15 heures.
Pour Vincent Défaud, récente tête de liste aux Régionales sous la bannière d'Europe Ecologie Réunion, ces décisions suivent un cheminement qui était prévisible. Un cheminement qui démontre, selon le porte-parole des Verts Réunion, le manque de volonté du gouvernement et la puissance des lobbies industriels français.

vincent_defaud___abandon_de_la_taxe_carbone.mp3 Vincent Défaud - Abandon de la Taxe carbone.mp3  (2.37 Mo)


Mardi 23 Mars 2010 - 17:15
Ludovic Robert
Lu 2130 fois




1.Posté par Strog le 23/03/2010 17:19
Eh, oui Vincent Defaud quand on contribue à faire élire un député UMP Président de Région, je parle de Didier Robert , faut pas venir pleurnicher ensuite sur la taxe carbone que le vilain Sarkozy va mettre à la poubelle

2.Posté par JUBILATION le 23/03/2010 17:30
Mais c'est de la m.... la taxe carbone !!!

3.Posté par Patrick Floc'h le 23/03/2010 17:40
Il était temps d'en finir avec les réchauffistes et la secte verte ,Faut dire que pour des énergumènes comme Défaut la dette française reste en de bonnes mains , croyez moi l’Agence France-Trésor, ça résiste à toute épreuve , pas du genre à à faire comme certains en pleine faillite de Lehman Brother, la Banque de France lui prêtait encore du cash ! lorsque 15 septembre 2008 la banque d'investissement américaine Lehman Brother faisait faillite, secouant la planète financière.qui ditm ieuxquand las banque de France trouvait le moyen de prêté du cash dans une opération décriée de pension livrée (Repo) 105 qui sera achevée le 16 septembre 2008, au lendemain de la mise en faillite de Lehman Brother ! surprenant non ce n'est pas de la fiction c'est comme le réchauffement climatique de 0.02° avant fin 2100 juste 2 degrés Celsius la hausse pas de quoi fouetter la chatte à la voisine

François Fillon en annonçant aujourd'hui lors de la réunion de députés UMP l'abandon de la taxe carbone en soulignant qu'elle devait se faire au niveau européen pour "ne pas plomber la compétitivité" des entreprises françaises, dites donc les écolos vous croyez pas qu'il ya suffisamment de chômeurs

Finalement ils savent réagir rapidement à faire les bonnes réformes
Faut croire qu'ils ont pris des cours accélérés d’économie par correspondance ?
Au final ça nous aura coûté combien cette petite farce de la secte verte ?

quand il veulent ,il y arrivent , les élections régionales auront servi à quelque chose...en finir avec cette TIPP déguisée pour satisfaire une bande de talibans verts

4.Posté par bertel le 23/03/2010 18:04
C'est qui, vincent defaud ?

Bertel de Vacoa

5.Posté par fiuman le 23/03/2010 18:07
Mais qui voulait payer la taxe carbone ?

Il n'y a que les écolos pour être d'accord avec cet impôt nouveau!
N'oubliez jamais que les écolos viennent tous de l'extrême gauche, méfiance donc !

6.Posté par boyer le 23/03/2010 18:22
on s'en fout de Vincent Defaud, on veut Vanessa car elle dit beaucoup moins de conneries.

7.Posté par MS le 23/03/2010 19:23
A boyer : non elle en dit autant mais ça passe mieux, je ne sais pas pourquoi, étrange, non ?

8.Posté par laluno le 23/03/2010 19:44
Si Vincent Defaud n'est pas heureux de la suppression de la taxe carbone ? rien n'empêche a lui et ses amis de son église... Pour l'exemple de la payer....? on en ferait pas un plat net froide....

9.Posté par Justin Tain le 23/03/2010 19:51
L'abandon de la taxe carbone est la vaseline qui va faire passer la réforme des retraites et on l'aura ou ?
Merci l'UMP

10.Posté par boyer le 23/03/2010 21:29
la taxe carbone n'etait rien d'autre qu'une TVA sociale recyclée:

=>remplacer le pretexte de financer la secu par celui de l'ecologie pour

=>baisser les impots des grands groupes (2 milliards par an pour Arcelor-Mittal, GDF Suez, EDF, Total, Véolia environnement, Saint-Gobain, Dalkia, Lafarge) et les remplacer par un impôt indirect sur la consommation.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales