Social

L'Unsa veut la structuration des branches des entreprises

Face à l'accroissement des contrats précaires et de plus en plus de personnels en mal être au travail, l'Unsa appelle à l'union des organisations syndicales et à la désignation de référents pour les salariés des entreprises réunionnaises, qui sont pour le plupart des PME et TPE. Elle demande également la structuration des branches pour que des accords entre le patronat et les salariés puissent mieux se négocier.


Emplois précaires, management d'injonctions, les exemples de pressions au travail ne manquent pas, surtout ces derniers temps. "Les salariés ont de plus en plus peur de revendiquer, craignant de perdre leur emploi". Même si les salariés ont de plus en plus d'incertitude face à l'emploi, ce n'est pas pour autant qu'ils montent au créneau, "craignant un plan de reclassement", regrette Armand Hoareau, secrétaire général de l'Unsa Réunion.

Lors du congrès de l'Unsa-Réunion hier, il a été décidé la mise en place d'un projet syndical dans les entreprises, afin de le mettre en confrontation avec le projet d'entreprise. "Un syndicat d'entreprise doit présenter au patron un projet syndical. C'est la confrontation du projet syndical et du projet d'entreprise qui assurera le développement durable de l'activité de l'entreprise et de l'emploi durable".

Lors de son prochain congrès national prévus à Pau, les 24, 25 et 26 novembre prochain, l'Unsa mettra sur la table les grandes préoccupations des salariés en ces temps dits de crise. Le discours de l'Unsa est clair :"Il faut s'unir contre un Etat qui favorise les emplois précaires pour faire tourner le système".

A cause de l'absence des conventions collectives dans les entreprises, un cadre autant pour l'employé que pour l'employeur, le salarié est contraint d'effectuer des heures supplémentaires souvent non rémunérées. "La mise en place de RTT n'est souvent pas respectée, vu que le salarié est en permanence en heures supplémentaires" regrette Armand Hoareau.

La structuration des branches

Selon Armand Hoareau, "97% des entreprises réunionnaises sont des TPE et PME". Difficile donc d'être syndiqué lorsque l'entreprise a moins de 11 salariés, quand on sait que 60% des salariés de l'île font partie de ces entreprises. Ces 60% des salariés échappent aux conventions collectives, "d'où notre souhait de réclamer une structuration des branches par corps de métier pour que la négociation entre patronat et salariés soit possible". La désignation de référent pour les salariés est aussi envisagé, à défaut d'être syndiqué.

"Une pyramide des âges inquiétante"
chez les syndicats

De passage sur l'île, Pascal Priou, secrétaire national chargé du développement, assure que "le champ du possible est énorme", même si seulement 8% des salariés sont syndiqués en France, dont uniquement 3% dans le secteur privé. "Les cartes syndicales vont bientôt être battues dans ce pays qui est en ce moment en mouvance".

Pascal Priou assure que pour faire face au démantèlement des services publics et à la précarisation de l'emploi de manière générale, il faut plus que jamais mettre en place "un partenariat durable entre les organisations syndicales", qui souffrent "d'une mauvaise image liée entre autre à une pyramide des âges inquiétante. Les jeunes ne se syndiquent pas" regrette le responsable syndical.
Mardi 13 Octobre 2009 - 12:35
Karine Maillot
Lu 634 fois




1.Posté par malolle le 13/10/2009 15:19
LE SEUL SYNDICAT QUI DETRUIT L'EMPLOI = UNSA

2.Posté par kissassa le 13/10/2009 15:21
c'est encore une pompe a fric pour les syndicats qui ont de moins en moins d'adhérents .... La révolution est en marche

3.Posté par niaouli le 13/10/2009 15:24
Hoareau l'exemple même de la gesticulation sans neurones - qu'attendent les mandants pour le remplacer !!!

4.Posté par Jacky - le Moufia le 13/10/2009 21:44
Le post N° 1 ne fait-il pas confusion avec un autre syndicat ? Ou bien a -t'il connaissance de faits qui peuvent étayer sa thèse.

5.Posté par malolle le 14/10/2009 12:09
les exemples sont légions - l'UNSA devrait plutot s'appeler l' Union National pour Sans Abris ....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales