Education

L'Université de la Réunion vote la révision de ses statuts à une large majorité

Le Conseil d’Administration de l’Université de La Réunion, qui s’est déroulé ce lundi 17 octobre, a voté par 21 voix pour, 8 voix contre et 2 votes blancs, la révision des statuts de l’établissement, conformément à la politique de gouvernance partagée portée par la nouvelle équipe de direction, élue le 8 septembre dernier.


L'Université de la Réunion vote la révision de ses statuts à une large majorité
Ce vote scelle un nouveau modèle de fonctionnement. Basé sur l’association des énergies et la collaboration, il a fait l'objet, depuis l’élection du Président Frédéric Miranville, de nombreuses consultations de toutes les instances : Conseil des Directeurs de Composantes, Commission des Statuts, Comité Technique d'Établissement, Conseil Académique en formation restreinte aux enseignants-chercheurs.

Cette concertation a permis d’enrichir notablement les dispositions de ce document déterminant pour le fonctionnement de notre université. S’inscrivant dans le cadre de la loi sur l’Enseignement Supérieur et la Recherche du 22 juillet 2013, le Président de l’Université Frédéric Miranville et le Pr. Gilles Lajoie ont proposé et fait valider hier les quatre points stratégiques de la nouvelle gouvernance par les élus du Conseil d’Administration :

• La présidence du Conseil d’Administration est dissociée de la présidence du Conseil Académique. Ces deux présidences sont désignées de façon analogue par le Conseil d’Administration.

• Les deux Conseils Centraux sont à présent confortés dans leur attributions stratégiques :
- le Conseil d’Administration détermine la politique d’établissement, la stratégie et les moyens ;
- le Conseil Académique détermine les politiques de formation et de recherche et la politique de gestion des ressources humaines des enseignants chercheurs et assimilés.

• Depuis hier, tout personnel titulaire de l’université peut se porter candidat à un poste de vice-président délégué.

• Pour la première fois, la parité femmes-hommes de l’équipe des vice-présidents est inscrite dans les statuts.

• Les acteurs de l’équipe présidentielle sont responsabilisés, leurs missions feront l’objet de restitutions formelles au sein du conseil d’administration.

• Les instances de consultation, dans le respect de leurs définitions réglementaires, sont renforcées.

Le Président Frédéric Miranville et son équipe remercient vivement chacun des membres du Conseil d’Administration pour leur confiance, l'ensemble des membres du Comité Technique d’Établissement pour avoir donné un avis favorable sur le projet qui leur a été soumis, ainsi que l'ensemble des collègues et partenaires qui ont contribué au document final (Conseil des Directeurs de Composantes, Commission des statuts, Conseil Académique restreint, Académie de La Réunion ainsi que la Direction des Affaires Juridiques).

“La tâche qui nous attend est immense. L’étape que nous venons de franchir avec la révision de ces statuts de notre université était primordiale. Aujourd’hui s’ouvre un avenir nouveau, porteur d’ambitieux projets que nous nous attacherons à mettre en oeuvre de façon partenariale et concertée”, souligne Frédéric Miranville.
Mardi 18 Octobre 2016 - 16:15
Lu 1206 fois




1.Posté par Stéphane le 18/10/2016 17:16
Des statuts au pays de Bongo.
Des statuts pour Lajoie qui scellent l'accord entre Lajoie et miranville. C'est une honte.

Une dictature du CA qui désigne tous les vice-présidents. Les autres élus ne sont que des benets.


2.Posté par De la pub le 18/10/2016 17:43
Miranville et Lajoie font leur pub.
On apprend que tout personnel titulaire de l’université peut se porter candidat à un poste de vice-président. C'est mal connaître le système en place que de croire naïvement que toute candidature sera bienvenue. Tout est déjà verrouillé et ceux qui suivent l'affaire connaissent les noms des heureux vice-présidents.
On apprend que les vice-présidents sont responsabilisés. Ah bon, ils n'étaient pas responsables précédemment ? Enfin, il est clair que c'est pur formalisme comme l'indique d'alors la propagande au pouvoir.
On apprend que la parité femme homme est écrite dans le marbre. Parfait. Mais alors que les vice-présidences qui comptent soient attribuées à parité entre les femmes et les hommes. Le président de l'université est un homme et le président du conseil académique sera un homme.
Les consultations sont bidonnées pour 8 ans encore.
La pub Miranville-Lajoie va continuer de nous endormir.

3.Posté par Vive la parité le 18/10/2016 17:47
Comme François Hollande qui aime les femmes a exigé la parité femme homme, Lajoie impose la parité à l'Université de La Réunion. C'est la fête dans le collectif Lajoie !

4.Posté par Greg le 18/10/2016 18:53
Ne serait-ce pas une révision imposée par des réglementations? Si oui, bonjour la connerie!

5.Posté par GIRONDIN le 18/10/2016 19:18
Jack, Averell et le 3eme est où ?


6.Posté par Réponse à Girondin post 5 le 18/10/2016 20:07
Post 5 Réponse à Girondin
Trop facile !
C'est Stéphane

7.Posté par youssef bouterfas le 24/10/2016 17:17
ce systéme francophone est redevenue obsoléte et c'est transformé en une
boite alibis pour soutirer l'argent du contribuable en cherchant des mots
qui font sençation Recherche Astrophysico bombe nuclearo chimique
les gens vont bien croire a ces aprentis sorcier qui divise l'indivisible pour creer l'identité
adminsitratif d'un coté et l'academique mais qui prime l'academqiue sur l'admnistratifd ou l'adminsitratif sur l'academaique c'est a dire en terme francophone de la gestion qui aura le budget entre les mains et fait les achats en surfacturation et faire une profiter une bande qui rode et s'incruste sur les budgets de l'etat.
c'est pourquoi la France face aux pays anglos saxons, elle traine sa patte
chez les anglos saxons l'université est privé et l'etudiant paye ses cours si l'ensemble des etduiants ne sont pas satisfait ni d'un administrateur qui roule les doigts derrière le bureau s'il ne fait pas des affaires ou du chantage il attends sa retraite et l'enseignant s'il ne fait pas preuve d'engagement dans la formation derrière chaque etudiants qui le sollicite de jour comme de nuits
ces deux personnes seront remercier par l'université car tout le monde reçoit ses salaires de la paye des etduaints.. lorsque l'etudiant paye ses parents exigent la qualités.. sinon ce gratuit en france n'a que trop durée et ne fait l'affaire que d'une junte nouvellement formé qui a dans certaine mesure ni participé a la révolution français ni avoir connu les revolutionnaires tous disparus ni meme jeter un coup d'oiel sur les prinipe fondateurs de la révolution.. la france a pondu une nouvelle génération qui n'ont rien avoir avec cette révolution d'autant ne plus rester dans ce systeme redevenue obsoléte et handicapants.
j'ai toujours batallé pour la fermeture des universités dans le regime francophone au moins pour 10 ans le temps de voir

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales