Société

L'Union de la Jeunesse Résistante : "En 2014, il faudra compter avec nous"


Photo d'archives
Photo d'archives
Mouvement créé après les violences urbaines qui avaient éclaté en février 2013, l'Union de la Jeunesse Résistance Réunionnaise (UJ2R) a tenu à faire un point les combats qu'ils mènent depuis sa création.

Pour rappel, ce mouvement a sollicité les acteurs économiques et politiques de La Réunion afin de créer des projets créateurs d'emplois pour les jeunes. Mais huit mois après, et bien qu'un projet ait été déposé en préfecture, notamment, l'UJ2R n'a obtenu aucune réponse des pouvoirs publics.

"Après les révoltes, on est partis à la rencontre de tous les décideurs avec comme objectif de crééer 1500 emplois. Mais aujourd'hui, rien n'a été fait et on est toujours dans l'attente. Il ne faut que les pouvoirs publics croient que que notre mouvement n'était qu'un feu de paille. On est déterminés", lance Frédérik Maillot, porte-parole de l'UJ2R et par ailleurs président du Rskp.

Pour preuve, l'Union de la Jeunesse Réunionnaise Résistance lance donc un message à l'attention "des décideurs" économiques et politiques de La Réunion. "En 2014, il faudra compter avec nous. Nous pouvons même envisager de présenter des candidats" aux prochaines élections municipales, renchérit Frédérik Maillot.

Le jeune mouvement souhaite toutefois du temps pour s'organiser. "Il faudra attendre un petit peu", confirme Frédérik Maillot, pour en savoir plus.

En attendant ces échéances électorales, l'UJ2R organise ce soir un kabar de solidarité pour fêter la libération de ses "frères résistants". Jonathan Camillot, chanteur du groupe Kozman Ti-Dalon et Brice Trulès avaient été respectivement condamnés à 1 an de prison dont 6 mois ferme et de 8 mois avec sursis et 4 mois ferme à la suite des violences urbaines.

Après plusieurs mois passés derrière les barreaux (4 mois et demi pour le premier, 2 mois et demi pour le second), Jonathan Camillot  et Brice Trulès, connus pour leur implication dans la vie culturelle et sociale à Saint-Louis sont désormais libres. Tous deux souhaitent désormais se réinsérer professionnellement  et "travailler pour la jeunesse". Le kabar aura lieu à partir de 17h30 sur le site du Moulin à Maïs, à Bois de Nèfles Coco, à Saint-Louis.
Samedi 5 Octobre 2013 - 15:25
Lu 1620 fois




1.Posté par Laurent le 05/10/2013 16:36
les "donanou"

2.Posté par maroco le 05/10/2013 16:41
La Réunion est sauvée !?!?!?

3.Posté par O LD le 05/10/2013 21:05
bel élan !

levé jeuness,

assez de ces vieux dinosaurus ou des gigolos dingos de politicien !

4.Posté par marie le 05/10/2013 22:05
bravo a vous!!!!! c bien de ne pas s'endormir et de voir que ces hommes qui sont à la tête de La Réunion font tout pour que vous restez en bas!!!!! montrez leur que vous n'êtes pas des moutons!!!!!!!!!
allez la jeunesse réunionnaise!!!!!!!!!!!

5.Posté par Citoyen St denis C le 06/10/2013 10:28
arrête causer ! la route sera long avant de faire bouger les bonnes choses , vous ne serez plus jeunes ? allez courage de l 'espoir ! Attention , l 'espoir ne fait pas vivre il empêche de vivre ! bon
j'arrête les amis
Médité au calme frère !

6.Posté par ti'''' artisan le 06/10/2013 13:42
Au lieu de quémander des emplois aux élu-e-s cumulards spécialistes de la démagogie qui s'enrichissent avec de l'argent public et qui ne feront que vous utiliser pour accroître avant tout LEURS propres intérêts,...

Pourquoi ne créez-vous pas, votre propre entreprise pour sortir de l'assistanat et participer au développement économique de notre île ???

7.Posté par SAINT-LOUISIEN EN COLERE le 06/10/2013 17:33
J'ai lu avec intérêt votre déclaration.. . Vous avez , je crois, été victimes de tous ces" politicards" qui ont dirigé jusqu'aujourd'hui notre commune .Vous avez aussi été (sans vous en rendre compte sans doute ) manipulés par la démagogie et le populisme de ceux qui ,finalement ,n'ont "rien à foutre" ( malgré leurs déclarations enflammées) des problèmes et des difficultés des gens du peuple,des classes défavorisées ! Méfiez-vous des slogans lancés par certains :"nous lé capabl'e " "nou lé pas plis mais nous lé pas moin" ," p 'tits z'enfants i plèrent pas i gaingn' pas tété" , "priorité de l'emploi aux natifs de l'île" ( vérifiez si vraiment ,ce principe est appliqué dans la commune !! ) Ce sont des slogans qui ont été vidés de leurs contenus !! Vous vous êtes révoltés contre des injustices ,vous vous êtes révoltés contre cela sur des barrages ,et , vous avez été condamné mais aussi ....abandonnés par ceux qui vont "poussés à la roue" ! Ne reprenez plus des slogans qui semblaient mobilisateurs à l'époque ,ne reprenez plus des slogans dits "révolutionnaires " ! Ceux qui les reprennent ,aujourd'hui , ont d'autres" arrière- pensées " ! VOUS HABITEZ UNE COMMUNE ABANDONNÉE ,SALE , ENDETTÉE ...Soyez des citoyens responsables ,intègres ,au service du bien public ! N'acceptez pas ces" p'tits bons " si largement distribués parfois ! N'acceptez plus aussi ces" dépenses de prestige" (scénépolis " sur un site inondable et interdit ,subvention importante à une "association familiale "pour favoriser des voyages touristiques" comme la mémorable virée de plus de 150 "dévoués camarades" en Afrique du Sud ... OU un hippodrome et un hyper-marché au Gol ! MEFIEZ-VOUS de tous ces gens qui seraient trop heureux de vous avoir sous leur emprise ! ET, BONNE CHANCE !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales