Société

L'USPPM: "Les policiers municipaux sont aussi des cibles potentielles"


"Des cibles potentielles", c’est le sentiment qu’ont les policiers municipaux depuis les trois attentats terroristes perpétrés en Métropole en janvier dernier, lors desquels la policière municipale Clarissa Jean-Philippe a perdu la vie, ainsi qu’un autre policier et un agent chargé de la protection du caricaturiste Charb. 

Un risque qui a été reconnu par l’Etat, qui a décidé de renforcer les moyens de protection et de défense des policiers municipaux, en proposant notamment aux maires une participation financière dans l’achat de gilet pare-balles. Dans un courrier, la préfecture de la Réunion a aussi rappelé aux élus l'existence d'un danger potentiel et de cette aide financière exceptionnelle.

Seulement voilà, "certains maires refusent de doter les fonctionnaires de ces moyens", déplore l’USPPM (Union syndicale professionnelle des policiers municipaux). "Les collectivités favorisent l’assassinat de ces agents au nom de la libre administration", lâche même Jean-Louis Del Pistoia de l’USPPM Réunion. Une libre administration qui devient selon lui "une libre interprétation des textes de loi par certains maires".

D’après Jean-Louis Del Pistoia, ce choix relève de "l’inconscience" : "On ne peut pas exposer des policiers municipaux à des dangers réels et visibles et leur priver de moyen de se protéger et se défendre". Le syndicat suggère également que les autres agents, non équipés mais portant l’uniforme, tels que les ASVP, puissent exercer en civil. 

"Ces fonctionnaires sont généralement vêtus d’un uniforme bleu ou noir qui ressemble fortement à celui d’un policier national, poursuit-il. De loin, il est difficile de faire la différence. Pourtant, leur tenue n'est pas réglementée. "Les maires pourraient choisir de leur faire porter du rouge, du vert, etc., c’est tout à fait possible". 
Vendredi 13 Février 2015 - 15:26
GG
Lu 1047 fois




1.Posté par Nono le 13/02/2015 19:39
"Les maires pourraient choisir de leur faire porter du rouge, du vert, etc., c’est tout à fait possible".

Et du jaune !!! Ce serait très joli, en vert jaune et rouge. Et sans rangers svp, mais avec des grosses chaussures à la Ronald McDonald.

2.Posté par maroco le 13/02/2015 20:28
qu'est-ce qu'un policier municipal ?
(A st louis, si vous voulez les voir, il faut aller à la mairie, derrière les secrétaires ...).

3.Posté par citoyen le 13/02/2015 20:32
Le maire n interprète pas le texte M.DELPISTOIA car le texte autorise le maire à demander l'armement de sa police au Préfet mais n'oblige pas le maire à le faire et le Préfet qui représente l Etat ne peut obliger le maire à armer sa police donc les maires et l AMDR appliquent la loi et aucun tribunal ne condamnera un maire qui n'arme pas sa police : on attend l USSPPM dans l affaire de la Policière Municipale lâchement assassinée en région parisienne sans arme.

4.Posté par USPPM le 13/02/2015 21:40
@citoyen
Effectivement à part le pragmatisme rien n'oblige les maires à doter les policiers municipaux de moyens de protection et de défense, nous attendons aussi la réponse du parquet de Nanterre car la libre administration des collectivités territoriales a tout de même favorisé cet assassinat..
Le maire était au courant du danger par les diverses notes du Ministère de l’Intérieur et il n'en a pas tenu compte.. ou il les a interprété à sa façon .Lorsque je parlait d'interprétation c'était surtout à ce sujet, le CGCT et le CSI sont clairs: le bon ordre, la salubrité, la SECURITE, la tranquillité publiques et comparer les villes à Chicago comme c'est souvent le cas, est une réponse trop facile. peut-on garantir qu'un agent au détour d'une rue ne rencontre pas un individu armé et déterminé ? Comment un agent censé protéger autrui peut le faire sans moyens ?

5.Posté par noe le 14/02/2015 07:39
Ils sont balaises ...ils ne craignent personne ....
Il est inutile de leur fournir des armes ...ils pourraient tirer sur des gens !

6.Posté par Lolita le 14/02/2015 07:57
Canon le policier sur la photo. J'aimerai qu'il m'arrête. Houu

7.Posté par unmaire le 14/02/2015 08:35
@l'USSPPM Le Parquet ne peut attaquer le maire dans la mesure ou la loi ne l'oblige pas à donner une arme à son policier municipal : le maire ne commet aucune faute il faut bien le comprendre même si cela parait aberrant
La notion de libre administration de la collectivité n'a rien à voir avec le port d'arme pour le procureur de la République qui défend les intérêts des victimes et de la société : c est une notion élémentaire du droit pénal pas de texte pas de répression ; vous verrez bien l 'USPPM il n'y aura aucune suite pour le maire de cette commune : c est là dessus que l'amalgame juridique est tendancieux dans cet article et pourrait faire croire que le maire est pénalement responsable dans cette triste affaire mais que "neni" et moralement même si ce maire est condamnable, pour le juge administratif ou pénal : il n'y a aucune faute : "élémentaire mon cher watson"
Une note d'un ministre de plus n'est qu'interprétative, l USSPM mais n'oblige nullement un maire à réagir c est la loi qui oblige encore une fois : la notion de libre administration reste générale et absolue par rapport aux compétences des autres collectivités et de l'Etat,

8.Posté par USPPM le 14/02/2015 10:08
@unmaire le parquet ne peut pas attaquer un maire dans la mesure où la loi n'oblige pas à doter les policiers municipaux d'arme certes mais qu'en est-il de la notion de ne pas exposer un agent, le danger est reconnu, les mesures ne doivent-elles être prises, le maire n'est-il pas agent de l'Etat ...?
Quant au principe de la libre administration issu de l'article 72 de la constitution de la 5e République, c'est la réponse habituelle de l'Etat alors qu'il a imposé, l'uniforme des agents, la couleur des véhicules de service, la sérigraphie, la carte professionnelle et le code de déontologie...

9.Posté par Laïcien le 14/02/2015 10:54
Lé pas nouvo ça ,, néna des maires i enfout dla loi hein !
Et en mêm temps , c'est combien la caisse de poulet svp .

10.Posté par Citoyens du sud le 14/02/2015 13:32
A St-Pierre on ne les voit pas trop bouger. Le seul risque pour eux c'est de recevoir les fiantes des milliers de pigeons. Et le maire doit les choisir à son image: ils sont gras avec d'énormes bidons... Alors une arme pour quoi faire?!

11.Posté par kartel le 15/02/2015 07:58
NON !!! tous le monde est une CIBLE potentiel ....pas que la police ,gendarmerie ou juifs .........

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales