Politique

L'UNL Réunion (lycéens) dénonce la "démocratie caricaturale" de la Région

L’UNL Réunion a tenu à travers un communiqué de presse dénoncer les pratiques de la Région Réunion concernant le mode d'élection effectué dans les lycées en vue d'élire le Conseil Régional des Jeunes. Voici l'intégralité du communiqué.


L'UNL Réunion (lycéens) dénonce la "démocratie caricaturale" de la Région
"L’UNL Réunion, premier syndicat lycéen de l’île se félicite de l’élection de Camille Bigot à la Présidence du Conseil Régional des Jeunes.

Camille Bigot, scolarisée au sein du lycée Moulin Joli à la Possession a été élue sur le programme présenté par le syndicat lycéen majoritaire dans le département. Les projets de Camille en matière de santé, de culture et de transports urbains sont, pour l’UNL, en adéquation avec les préoccupations des jeunes réunionnais.

Cependant, l’UNL par le biais de ce communiqué, tient à dénoncer la démocratie caricaturale pratiquée par la Région Réunion autour de l’instance régionale des jeunes.

Dans bon nombre d’établissement les jeunes n’ont pas été élus mais désignés par les services administratifs des lycées alors que la légitimité des jeunes doit découler d’une élection préalable par les délégués de classe.

En outre, les statuts du Conseil Régional Jeune et notamment l’article 11 précise que "l’élection du Président se fait à scrutin majoritaire à deux tours", or, les services de la Région Réunion ont demandé aux jeunes de procéder à un scrutin à trois tours et ce, malgré l’interpellation des jeunes élus sur l’illégalité de la procédure.

L’UNL dénonce une véritable démocratie illusoire où la Région Réunion utilise l’image de la jeunesse réunionnaise dans l’optique de servir les intérêts de l’actuelle majorité.

L’UNL étudie actuellement les textes réglementaires et se réserve le droit d’engager des poursuites au tribunal administratif à l’encontre de la Région Réunion pour le non-respect des statuts qui régissent le fonctionnement du Conseil Régional des Jeunes.

Pour l’UNL Réunion,
Laurie Jade Payet"
Jeudi 17 Novembre 2011 - 06:25
.
Lu 1050 fois




1.Posté par Philippe le 17/11/2011 09:41
c'est quoi l'UNL ?
On m'a dit que c'était l'anti chambre du PCR ou dev l'Alliance.
Vous qui donnez des leçons de démocratie, comment se passe les élections dans votre pseudo mouvement ?
Retournez donc en cours et apprenez bien vos leçons.
Pour le reste on en reparlera quand vous serez plus grand!

2.Posté par Armand le 17/11/2011 13:20
"Les projets de Camille en matière de santé, de culture et de transports urbains sont, pour l’UNL, en adéquation avec les préoccupations des jeunes réunionnais."
Si les projets en matière de santé concernant les jeunes sont en adéquation avec les idées de l'UNL,, les jeunes lycéens devraient avoir du souci à se faire !!!

3.Posté par jyves974 le 18/11/2011 01:24
deux tours et non trois ? ben on a affaire aux futurs bureaucrates de la Reunion, mais deja membres de la CGTR...

4.Posté par thomas le 19/11/2011 16:55
je suis militant a l'unl reunion depuis 2 ans et l'unl a raison car eux o moins ils se soucis du sort des lycéens et ce n'est pas qu'une façade récupéré par certains partis !!
ils ont su ou essayent de faire avancé les choses moi perso ils m'ont bcp aidez
ils proposent des projets conkré eux au moins et vous vous faites quoi dans votre vie?? critiqué c'est facile mais en attendant vous n’êtes que des individualiste et moraliste a deux sous
vive l'unl !!!!!

5.Posté par Caton2 le 19/11/2011 19:14
La Région donne la possibilité aux jeunes lycéens de jouer un rôle au niveau régional. On peut trouver ça démago, manipulateur etc.. Mais dans ce cas là on ne joue pas le jeu.
Voilà un "syndicat" qui joue le jeu sans le jouer. Bref, qui ne récuse pas l'institution, mais qui accuse la Région de ne pas respecter les règles. Moi je dis à ce syndicat qu'il n'a qu'à faire respecter les règles, puisqu'il se dit majoritaire.
En fait, ces jeunes-vieux de l'UNL sont des nostalgiques de l'ancien régime, qui veulent foutre la merde, mais qui n'ont pas le courage de s'opposer à ce projet, de peur de perdre leur emprise sur les lycéens.
Menacer d'un procès au tribunal administratif une institution qui vous offre la liberté de vous exprimer, il faut le faire!
Leur chefs sont déjà murs pour le syndicalisme du style EN. Ils ont compris le mode d'emploi pour foutre la merde tout en se donnant l'air d'être au service de la démocratie!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales