Politique

L'UMP s'interroge sur les projets de la Région : SPLA et MCUR

SPLA et MCUR, deux sigles sur lesquels se questionne le groupe "UMP et apparentés" du Conseil régional. L'engouement récent de la Région pour créer une Société Publique Locale d'Aménagement de la Réunion est contesté par le groupe, qui soupçonne une manœuvre déguisée de la pyramide inversée pour contrôler certaines opérations d'aménagement de l'île aux dépends des SEM (Sociétés d'Economie Mixte)...
Autre sujet sur lequel se questionne le groupe "UMP et apparentés" de la Région : la Maison des Civilisations et de l'Unité Réunionnaise et son rapport d'information qui sera présenté aujourd'hui en assemblée plénière au Conseil régional.


Le groupe de l'opposition "UMP et Apparentés" du Conseil régional se questionne et a fait part de ses inquiétudes sur quelques points avant l'assemblée plénière de mardi à la pyramide inversée. Deux sujets viennent sur le tapis pour alimenter les débats : la SPLA et la MCUR.

La premier dossier, sur la Société Publique Locale d'Aménagement, est contesté dans sa base même puisque le groupe s'interroge sur l'utilité de sa création. Selon Dominique Fournel, président de l'UMP et Apparentés au Conseil régional "il existe déjà des outils de développement harmonieux du territoire Réunionnais".
La volonté "partagée" de développer durablement le territoire s'exprime déjà concrètement dans le Schéma d'Aménagement Régional (le SAR). Ce dossier est d'ailleurs de la compétence "stricte" de la Région.

Le SAR déjà en retard

Le SAR est en retard de deux ans selon les élus UMP. "Vaut mieux s'en occuper avant de créer une SPLA qui menacerait à terme les SEM - Sociétés d'Economie Mixte- créées précisément pour ces missions de développement de territoire". "Que vont donc devenir les SEM?", s'interroge Dominique Fournel.

L'aspect juridique de cette SPLA est particulière et Thierry Sam-Chit-Chong se demande "comment la Région peut-elle être actionnaire majoritaire et détenir la présidence dans une société qui a pour champ d'actions le logement, l'habitat... ne relevant pas du tout de ses compétences?"  

Autre interrogation : "Pourquoi cette volonté de regrouper le Conseil régional, qui serait majoritaire au sein de cette SPLA, et toutes les communes de l'île?". La question vient inévitablement : est-ce un stratagème politique avant les régionales ? La réponse de Dominique Fournel fuse : "Oui, on peut le penser, mais les maires sont aveuglés par les sirènes qui chantent, ils seront déçus s'ils croient bénéficier de certains avantages prochains".

La MCUR, un dossier très secret...

Le dossier de la Maison des Civilisations et de l'Unité Réunionnaise intrigue c'est le moins que l'on puisse dire. Pour le groupe "UMP et Apparentés", des interrogations subsistent et les réponses tardent à venir...
Ce n'est qu'en Assemblée plénière que le rapport d'information (épais de 256 pages) sera présenté à l'ensemble des élus de la Région. L'occasion donc pour l'opposition de donner sa position concernant le projet. 

Tout d'abord sur l'aspect financier. 100 millions d'euros, "c'est colossal", par ailleurs le groupe dénonce "le fait que les Réunionnais se soient prononcés lors de l'enquête publique sur le projet évalué à 61 millions d'euros, alors qu'aujourd'hui, il avoisine les 100millions".

Quant au financement du projet... Il est jugé "curieux" aux yeux de l'opposition. "Le budget régional du secteur culture pour cette année 2009 se répartit entre les 10 millions d'euros de fonctionnnement et les 2,5 millions d'euros de financement". Le groupe UMP mentionne que "les subventions aux structures muséales sont de 2,6 millions d'euros par an pour des établissements comme Kélonia, Stella Matutina ou encore la Maison du Volcan... Et celle de la MCUR atteint à elle seule les 1,8 millions d'euros".
 
La lumière sur ces chiffres sera demandée par le groupe UMP, sans compter que ce dernier ne va pas oublier de pointer du doigt les dépenses faites pour le personnel -en partie existant de la MCUR- qui s'élèveraient à quelque deux millions deux cent mille euros.

Autant de points abordés et de questions qui restent en suspens pour le groupe "UMP et Apparentés" qui attend à ce jour, et au même titre que l'Association Réagir contre le gaspillage de l'argent public qui soulevait déjà le problème la semaine dernière, rapport d'information à l'appui, des réponses.

Mardi 21 Avril 2009 - 09:05
Magali Payet
Lu 1133 fois




1.Posté par boyer le 21/04/2009 13:43
Fournel en particulier et l'UMP en général devraient mettre un goni sur leur tête. La loi 2006-872 qui a créé les SPLA a été votée le 31/1/2006:

Victoria: Non votant
Audifax:

Pour
Bello: Contre
Payet: Contre
TAK: inéligible

2.Posté par darkalliance le 21/04/2009 19:20
Les artistes pris dans leur propres pièges ! L'Union pour un Maximum de Profits de passe plus dans l'opinion. Il en va de même pour le Parti Capitaliste Réunionnais.

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 21/04/2009 21:01
disponible sur le site du monde.fr :
http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/04/21/qui-sont-les-fantomes-de-l-assemblee_1183311_0.html

"Lorsque la loi Hadopi a été rejetée, le 9 avril, le phénomène de l'absentéisme parlementaire a été sévèrement pointé du doigt : sur les 577 députés, trente-six étaient présents ce jour-là, soit un peu plus de 6 %.

Une semaine plus tard, le journaliste Vincent Nouzille a donc jugé "amusant, voire instructif", d'étudier le travail législatif des deux dernières années de chacun des 577 élus, en comptabilisant le nombre de leurs interventions en séance publique et le nombre de leurs interventions en commissions. Des données "officielles recensées par le site de l'Assemblée nationale", explique le journaliste dans son article sur Lesinfos.com.
Vincent Nouzille et la rédaction du site ont produit un tableau, "indicateur d'activisme des parlementaires", qui classe les députés du moins actif au plus actif, entre juillet 2007 et le 15 avril 2009.

DE ZÉRO À 303 INTERVENTIONS

Résultat : selon ce classement, 142 députés sont intervenus moins de dix fois en séance ou en commission et huit d'entre eux ne sont jamais intervenus. Pierre Bédier (UMP, Yvelines), Guy Chambefort (PS, Allier), Laurent Cathala (PS, Val-de-Marne), Sylvia Bassot (UMP, Orne), Albert Facon (PS, Pas-de-Calais), Maryse Joissains-Masini (UMP, Bouches-du-Rhône), François-Xavier Villain (app. UMP, Nord) et Franck Marlin (UMP, Essonne) sont les huit députés les plus fantomatiques.

Parmi les 142 habitués de l'inactivité, on note en vrac Xavier Bertrand (UMP, Aisne), Christian Estrosi (UMP, Alpes-Maritimes), Jean Tiberi (UMP, Paris), Jack Lang (PS, Pas-de-Calais), Daniel Vaillant (PS, Paris), Jean-Christophe Cambadélis (PS, Paris).

A l'autre bout du tableau, parmi les hyperactifs, Didier Migaud (PS, Isère, 303 interventions en tout) arrive en tête. Le président de la commission des finances devance Patrick Ollier (UMP, Hauts-de-Seine, président de la commission des affaires économiques) de 68 interventions. Pierre Méhaignerie (UMP, Ille-et-Vilaine, président de la commission des affaires culturelles et sociales), lui, totalise 222 interventions."


et qui voit on ? le premier des umpistes, xavier bertrand, un autre non moins célèbre, estrosi, ex secrétaire d'état à l'outre mer, dont tout le monde se souvient du sketch sur rfo télé réunion..

que chacun se souvienne combien sont mis à disposition par député par les finances publiques, ainsi que les indemnités liées... certains méritent des baffes..

4.Posté par Choupette le 21/04/2009 21:15
Enfin, il était temps que l'UMP met les pieds dans le (S)PLA...!

5.Posté par franck974 le 21/04/2009 23:31
post 1 : bien vu votre analyse de vote d'approbation d'une loi
sauf que cela ne prouve rien dans le cas présent !

on peut très bien être d'accord sur le principe de spla
je trouve que c'est d'ailleurs une bonne idée

mais ici, à un an des élections, il y a anguille sous roche
et des sem qui n'auront plus de travail...

quid en outre des compétences de la Région ?

alors les votes en 2006 d'une loi, c'est loin...

je résume : quelle est l'utilité de cette spla ?

6.Posté par boyer le 22/04/2009 11:54
5. Posté par franck974

autrefois on condamnait les maires qui saucissonnaient leur marché pour éviter la mise en concurrence et aujourd'hui la spla légalise....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales