Faits-divers

L'UFR réclame une loi-cadre contre les violences faites aux femmes

L'Union des Femmes Réunionnaises (UFR) organisait aujourd'hui une conférence de presse à Saint-Louis autour du thème des violences faites aux femmes suite à "l'assassinat" de Coralie Palany. Huguette Bello, la présidente de l'association était présente, et a rappelé sa volonté de mettre en place une loi-cadre contre ce fléau.


L'UFR réclame une loi-cadre contre les violences faites aux femmes

C'est en réaction à la mort de Coralie Palany que l'association UFR avait décidé d'organiser une conférence de presse aujourd'hui à Saint-Louis. Pour l'association qui lutte notamment contre les violences faites aux femmes, le drame de Saint-Louis était une triste occasion de rappeler leur combat pour les femmes maltraitées. Huguette Bello, la présidente de l'association, était présente et a longuement évoqué le combat des femmes et leur impuissance contre l'inaction des responsables politiques et du gouvernement.

Selon la député-maire de Saint-Paul, la situation des femmes battues est particulièrement négligée en France. Elle a par ailleurs évoqué le manque de moyens pour le suivi psychologique des hommes violents et particulièrement lorsqu'ils sont dans un cadre carcéral. Huguette Bello a d'ailleurs cité Robert Badinter ("la prison est l'école du crime" ) pour illustrer le manque de moyens des prisons et leur inefficacité pour régler la problématique des violences faites au femmes. D'après elle, ce manque de moyens concerne également la justice "comme l'a révélé la récente grève des magistrats" , a-t-elle précisé.

L'UFR réclame une loi-cadre contre les violences faites aux femmes
Une loi cadre et plus de moyens

Huguette Bello réclame donc davantage de moyens et surtout le vote d'une "loi-cadre qui permettrait de lutter contre le phénomène des violences envers les femmes dans ses multiples aspects. Un cadre légal permettrait d'agir à tous les niveaux allant de la prévention à la répression, elle témoignerait aussi d'une volonté politique d'éradiquer ce fléau", a-t-elle souligné. En novembre 2007, la député-maire a présenté un texte qui est resté "lettre morte" selon ses propres termes.

Enfin, l'association a également soulevé la problématique des capacités d'hébergement des victimes qui sont inégalement réparties sur l'île, aussi le sud et l'est souffriraient d'un déficit important en comparaison avec les autres micro-régions de La Réunion. Huguette Bello en appelle aux politiques et au gouvernement pour la mise en place d'un cadre légal plus ambitieux pour protéger les femmes. Elle a insisté sur la nécessité de traiter le problème au niveau national car, selon elle, "les violences aux femmes sont universelles, elles existent partout sur la planète".
Jeudi 21 Avril 2011 - 18:25
Lilian Cornu
Lu 1685 fois




1.Posté par noe le 21/04/2011 18:57
Femmes du Monde , battez-vous contre les machos !

2.Posté par mwa la pa di le 21/04/2011 19:17
Madame BELLO, soyez un peu sérieuse des lois il y en a, c'est l'application qui pêche.... Ce sont les moyens, la volonté et le souci de l'autre qui font défaut...

3.Posté par Eco-Vérité : inventer plutôt une loi pour donner travail au le 21/04/2011 19:33
Mme Huguette : expliquez- nous pourquoi vous faîtes rien pour mettre en place des propositions de lois destinées à améliorer la vie des Réunionnaises et des Réunionnais ? Depuis combien de temps vous fonctionnez en qualité de législateur ? Quel bilan ? Dites nous plutôt que vous profitez du système. Eco-vérité

4.Posté par Le Troll le 21/04/2011 19:34
La coupeuse de T shirt ne parlant pas anglais est a nouveau bien partie pour se couvrir de ridicule !! !!

5.Posté par Bibi974 le 21/04/2011 19:56
Je tiens à saluer l'action de Mme Bello pour la cause des femmes!

C'est bien la seule élue à la Réunion qui prend position ouvertement et fait de réelles propositions pour essayer de faire changer les choses, les mentalités. De plus, elle le fait sans pour autant stigmatiser La Réunion en rappelant que les violences faites aux femmes sont universelles...

Aux autres élues à qui parfois il prend l'envie de se faire un ti coup de pub en intégrant tel ou tel collectif de lutte contre ceci ou cela, ou en passant un coup aux zactualités pour dire : "c'est pas beau, c'est pas bien..."; revoyez votre copie ou changez de thématique.

Bibi si ou rode ali, ou trouve ali...

6.Posté par alots tak le 21/04/2011 20:05
alors on bosse avec tak et aprés on veut une loi.
tu te fou de qui?

7.Posté par Guillaume le 21/04/2011 20:37
les députés sont élus pour faire des lois ......

ah bon vous êtes député !!!


8.Posté par MCB le 21/04/2011 21:27
Indignons-nous!
Dame Huguette s'indigne contre "l'inaction des responsables politiques...". Il doit y avoir une erreur quelque part. Elle i fait pas partie des responsables politiques, elle..? Des lois et encore des lois... pour empêcher des hommes de battre, de violer, de tuer..? Pas besoin d'être juriste pour savoir que Trop de lois tuent La Loi.
La perle du jour: "Les violences faites aux femmes sont universelles, elles existent partout sur la planète". Elle la trouve ça toute seule ou elle s'est mise à plusieurs..? C'est un peu comme Monsieur Lapalisse qui disait: "Quand il y a du soleil, il ne fait pas noir". Feue Dalida ne chantait-elle pas: "Paroles, paroles, paroles..?" . En clair (sans décodeur): i cause, i cause, i cause... dans le vide. Ma grand-mère disait: "Mon enfant, tourne out langue sept fois dans out bouche, avant de causer"!. Fin de citation.

9.Posté par Vivien DURIEUX le 22/04/2011 08:18
Si la justice cherchait la vérité, cela ferait longtemps que cela se saurait"

, Eric de MONTGOLFIER, Procureur de la République intègre de la république, nommant en 2004, une commission rogatoire à LA REUNION, dans l'affaire Jeanne FRUTEAU, parente de Pierre HEIDEGER, victime avec MARIANNE, LA RES PUBLICA, de "LA MAFIA DES TRIBUNAUX" , dénoncée par Me Bernard MERRY, que nous prendrons comme avocat, si notre plainte, à la demande écrite, le 01.02.11, de la nièce de Pierre HEIDEGER, déposée le 03.02.11 à la Gendarmerie de ST GILLES, avec copie au Procureur Général de la République le 22.03.11 avec AR est enfin ouverte et non mise à la poubelle, comme le 05.02.11 au TRESOR PUBLIC de ST PAUL, dans une affaire où SARKOZY, intervient au moins, 3 fois, étant un véritable calvaire et chemin de croix, pour la France qui s'enfonce dans des arrêts rendus « AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS » cocu par 222 ans de « SEXES, MENSONGES & VIDEOS » !?

Affaire pour laquelle, l'escroc ayant fait faire le faux bail , toujours contesté par Jeanne FRUTEAU et Françoise SCHNEIDER, la nièce de Pierre HEIDEGER, intervenant jamais, pour mieux spéculer à TROIS BASSINS, où le chômage dépasse 69% chez les jeunes, avec Pierre HEIDEGER, estimant à juste titre que « la pièce maitresse de ce châteaux de cartes, est l'escroc de Jeanne FRUTEAU », protégé 3 fois au mois par SARKOZY et 3 fois en Cour de Cassation, en 2001 et 2008, où le parquet non indépendant du pouvoir, comme l'a reconnu le Président NADAL de la Cour de Cassation, devant M. Michel MERCIER, Garde des Sceaux, est intervenu, pour sauver "l'escroc, le bourreau de Jeanne FRUTEAU" , selon un corbeau , informant bien, la justice, ainsi que moi mandaté par Jeanne FRUTEAU et sa famille, encore le 01.02.11,en pure perte de temps, « les juges des tutelles ne faisant rien pour Jeanne FRUTEAU » selon accusation de Françoise SCHNEIDER du 28.06.08 avec sa dernière Juge des Tutelles, que j’ai rencontrée le 26.01.11,et le 13 avril 2011, par écrit payée par nous LA RES PUBLICA, se lavant les mains, pire que PONCE PILATE!?

Car "Si la justice cherchait la vérité, cela ferait longtemps que cela se saurait" Eric de MONTGOLFIER!?
En attendant la France, sombre , ce n’est plus un chemin croix, avec Nicolas SARKOZY, c’est le calvaire du TITANIC FRANCE , du déclin de la France, de NAPOLEON à NABOLEON, par le code napoléonien, niant le parjure, la base de la justice et du progrès.
« Le déclin de la France n’est pas inexorable, mais bien des coups de pieds aux culs se perdent dans les microcosmes de la politique politicienne » selon Raymond BARRE m’écrivant « Ne rien pouvoir faire pour son île, car le Maire Pierre HEIDEGER avait ses propres projets » refusés par nos investisseurs en 1980 et 2010 avec notre dernier investisseur, tentant même se pendre, le 10..11.10, refusant de prendre le projet de l’architecte du RPR-UMP !?

10.Posté par Electeur Salinois le 22/04/2011 08:52
Que dites-vous des violences faites aux femmes et hommes par l'élu de la saline (Monsieur F...) qui a perdu aux cantonales.Ce Monsieur est aigri et méchant envers les employé(es) de la commune, mettant pression et disant que tous les employé(es) de la commune habitant à la Saline vont lui payer,est-ce comme cela que vous protégez les personnes.Ce Monsieur n'est pas digne de représenter la population Saint pauloise.

11.Posté par le congo chez tintin le 22/04/2011 09:45
les cocos critiquent sarko qui nous pond une loi par fait divers, mais ils ne font pas mieux....

12.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 22/04/2011 13:17
Vôtre sexisme vous pousse a vous ridiculiser une fois de plus....
quand ce n'est pas au Tribunal d'appel de St Denis, c'est en public....
Vous êtes manifestement en mal d'électorat Mme BELLO pour en appeler encore au seuls droits des Femmes, quand Enfants et pères ne sont, eux, toujours pas représentés...
Droit des citoyens, ça vous intéresse ? non, bien sure, il vaut mieux clientéliser....

mais c'est vrai que les Enfants ne votent pas
et que le "respect pour vôtre Mari" reste purement théorique... ses droits, vous en avez rien a battre...
j'espère au moins que vous direz merci aux Femmes que vous utilisez pour vôtre carrière personnelle, quand vous serez à la retraite et grassement rémunérée... le plus tôt sera le mieux...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales