Société

L'UFR: "Il faut que les violences faites aux femmes deviennent un problème de santé publique"

L’Union des Femmes Réunionnaises, le CEVIF, ainsi que d'autres associations de lutte pour les droits des femmes se sont réunies ce matin pour une conférence de presse.


Suite à l'émotion suscitée par le cinquième meurtre d'une femme par son conjoint cette année, une quarantaine de membres d'associations de lutte pour les droits des femmes se sont réunis ce matin.

"Le bilan est très lourd et envoie le message aux femmes de ne pas profiter de leur liberté, de rester auprès d'un conjoint malgré les violences, sous la menace" explique Evelyne Corbière, secrétaire générale adjointe de l’UFR.

"Nous encourageons les femmes à continuer de porter plainte et rappelons le droit fondamental de la liberté, reconnu dans la constitution" poursuit-elle.

Aujourd'hui, les associations observent un recul des droits des femmes, et tiennent par ce genre d'action à montrer leur présence partout sur l'île.

Pour projet, en cours d'année se tiendront les assises sur les violences faites aux femmes. "Nous souhaitons que tous,  forces de l’ordre, représentants de la justice, médecins, se mobilisent autour de cette question. Nous appelons l’investissement et l’engagement des hommes". Pour la secrétaire générale adjointe de l’UFR, tant que la lutte pour les droits des femmes restera un combat uniquement féminin, aucune prise de conscience au niveau de la société n'est possible.

"Il faut que cela devienne une véritable question de santé publique. Ce n’est pas une question d’ordre privé lorsque l’on en arrive à un homicide" conclut Evelyne Corbière.
Dimanche 10 Avril 2016 - 17:32
Lu 1138 fois




1.Posté par Anne le 10/04/2016 17:47 (depuis mobile)
Inutile ce que vous faites. Marche blanche encore et encore ? Inutile ça.J ai la solution. Il faut aller manifester dvt le bureau de Mr le procureur voir boucher les routes quand c est des récidivistes.
Pkoi la police ne prend pas au sérieux

2.Posté par Eno2016 le 10/04/2016 18:39
Qu'on équipe gratuitement les femmes de tazers à 1 millions de volts !

3.Posté par frank le 10/04/2016 19:01 (depuis mobile)
Ta raison anne quand une femmes porte plainte aux flics si il y a pas sang ils viennent pas que fait cette justice de nos jours malheureusement çà continuera toujours! !@

4.Posté par Eno2016 le 10/04/2016 19:05
Il arrive qu'une femme rencontre une épave et qu'elle décide d'en faire un homme sain. Elle y réussit parfois. Il arrive qu'une femme rencontre un homme sain et décide d'en faire une épave. Elle y réussit toujours.
Respectons les femmes !

5.Posté par Tir Malol le 10/04/2016 19:30
"Nous encourageons les femmes à continuer de porter plainte et rappelons le droit fondamental de la liberté, reconnu dans la constitution" poursuit-elle.
Avec des raisonnements pareils et Voila comment y commence le zaffair au lieu de demander la création d'un centre de médiation au tribunal pour traduire en parole la souffrance de l'un et de l'autre
et éviter cette phrase [ "si moin té ou"]b .......beaucoup se reconnaîtrons dans cette phrase qui fait tuer ....ah cette UFR

6.Posté par tout simplement le 10/04/2016 19:50
Pourquoi la Police ne prends pas ce sujet au sérieux , et bien parce que nous avons une POLICE ou Gendarmerie incompétente
Une administration rigide
Une enquête qu îl va falloir mener
Du travail en plus
Des Hommes et Femmes non formés
Bref des gens qui font peur etre la même chose
Madame Écrivez au procureur directement
Et croyez moi cela sera au moins enregistré et diligenté ensuite vers le service compétent

7.Posté par Tir Malol le 10/04/2016 22:38
Post 6 tout simplement Faux lire post 5

8.Posté par Didier NAZE le 10/04/2016 22:39
Je suis horrifié par cette violence faite aux femmes !.....je n ai pas de réponse à ma question....pourquoi subissent t elles autant de souffrance ?!.....pourquoi , façon de parler, pour certaines, ont elles de telles fins tragiques ?.....les femmes n ontpas été mises sur cette terre pour souffrir....mais pour ètre AIMER et PROTEGER par nous les hommes!....on se doit de les chérir et de les rassurer......et je me répète.....de les aimer.....avec leurs qualités et leurs défauts.......si ce ne sont pas nous les hommes qui devont les protéger ?...qui pourrait le faire à notre place ?!.....sincèrement je ne vois pas.....

9.Posté par pense le 11/04/2016 00:27
Je constate que Mme BELLO et autres associations pour la cause des femmes et trés peu de reunionais n'ont pas fait un saut à la marche pour l'enfant mahorais de 4ans violée. Quelle hypocrisie de ces personnages et de la classe politique. Racisme. Continuez vos manifestations pour vos poche.

10.Posté par Sortons de la France. le 11/04/2016 06:16
Il faut complètement repenser le problème de la violence envers les femmes. En effet depuis 30 ans des associations type UFR n'ont absolument rien apporter comme solution.
Ce mouvement à juste permis à madame Bello de faire son beurre.

Et au fond y a t'il une solution contre cette violence? Ce n'est pas certain malheureusement. Car remettre la faute sur les flics est un peu facile et ridicule.

11.Posté par Juliette Caranta-Pavard le 11/04/2016 07:21
*Des années et des années consacrées à des gesticulations ridicules, à des tirades indignées, à des mises en scène de grimaces - et...de sang versé. Tout ça pour alimenter le press-book d'Huguette et celui de ses acolytes, sauveuses de femmes...

*Isnelle, au secours!! (Isnelle Amelin est la créatrice de l' UFR - "oubliée" d'Huguette...)

12.Posté par on a tout compris le 11/04/2016 07:36
violence, violence, violence, et pendant ce temps, les gros blancs i continue inonde la Réunion avec de l'alcool pas chère, commence par cause de çà non?! à moins que i va dérange ce lobby

13.Posté par Port le 11/04/2016 11:38
Bello, qu'avez-vous proposer comme texte de loi, pour la défense du droit de la femme en 3 mandatures??? Vous rêviez d'un 4ème mandat? En tout cas , c'est ce qui circule dans votre entourage. Un conseil, vaut sortir par la grande porte, et ne pas vous représentez. Parce que là, le PLR y prend le fond.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:32 Saint-Pierre: Un requin bouledogue prélevé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales