Société

L'Observatoire Marin de la Réunion fête son septième anniversaire


L'Observatoire Marin de la Réunion fête son septième anniversaire
L'observatoire Marin de la Réunion (OMAR) vient de fêter ses 7 ans d'existence. A cette occasion une grande journée de fête était organisée ce jour au Port pour faire découvrir au public le travail que mène depuis de nombreuses années l'Omar dans notre île.

L'observatoire réalise des études scientifiques sur le monde marin à l'île de la Réunion. Un observatoire piloté par Mickaël Rard, président de l'Observatoire Marin de La Réunion. Le travail de l'Observatoire sert avant tout à la sensibilisation du grand public et des scolaires sur la faune et la flore qui composent notre océan. L'observatoire marin sert également de "relais" entre le monde scientifique et le grand public.

L'Omar est une structure qui compte énormément sur l'oeil vigilant du grand public en matière d'observations. Elle centralise les observations du milieu matin autour de notre île en effectuant un travail de quotidien de référencement des espèces observées telles que les dauphins, baleines ou autres cétacés. L’Observatoire caractérise son travail sur trois axes d’actions sur le milieu marin. Il réalise des études scientifiques à court, moyen et long terme, il vulgarise les résultats de la recherche et il sensibilise le grand public et les scolaires.

L'Observatoire Marin de la Réunion fête son septième anniversaire
A cette occasion et pour mieux découvrir le travail de l'Observatoire une grande fête au Port était organisée à l'occasion de son septième anniversaire. "A cette occasion, il a été présenté les derniers résultats de l'OMAR sur le milieu marin, ainsi que quelques rapports de synthèse, les coffrets de photos, les ouvrages réalisés, et aussi la possibilité de nous rejoindre pour l'année 2012 et participer à toutes nos sorties", a expliqué Mickaël Rard.

En plus de l'ambiance festive, des baptêmes d'activités nautiques, une exposition sur le milieu marin, des ateliers marmailles (pâte à sel, dessins d'animaux marins, noeuds marins, constructions en MikaBois, ...), des maquettes en taille réelle de dauphin, dorade coryphène, requin bouledogue… ont été proposés au public.

Avec les données récoltées sur le terrain, ainsi qu'auprès du grand public, l’Omar peut travailler et échanger des informations avec des organismes mondiaux reconnus scientifiquement. Par ses actions, l’Observatoire Marin de La Réunion souhaite être un élément actif dans le grand réseau des organismes de recherche et autres structures qui participent à l’étude, à la surveillance et à la protection du milieu marin au niveau mondial.
Dimanche 4 Décembre 2011 - 14:48
Lu 1047 fois




1.Posté par Thierry le 04/12/2011 20:08
Moi, je dirais tout simplement qu'en SEPT ans, ils n'ont pas dû observer grand chose sinon rien ou alors que du haut de leurs bureaux climatisés ils n'ont rien pu voir....

POURQUOI ???? S'ils avaient réellement fait des études, ils auraient OBSERVé la présence ANORMALE de REQUINS

Je suis peut-être mauvaise langue, mais n'est ce pas que c'est un peu VRAI sinon même Très VRAI...

Et pour être capable d'aller jouer sur le milieu MARIN MONDIAL (et demander des financement à la hauteur du "mondial"), il faudrait déjà jouer son plein RÔLE juste autour de la Réunion.... et nous ne serions, de fait, certainement pas en situation de "crise requin" (sans en oublier les pertes en vie humaines) .... affectant de plein fouet l'économique et les loisirs... balnéaires.

Espérons que leur âge mûr sera le 07 (Département ????) et qu'à sa huitième année l'OMAR sera pleinement émancipé. Cela nous ferait l'économie d'une multitudes d'organisations pour étudier chaque bébète la mer...

2.Posté par NEMO le 04/12/2011 20:44
Au travers de l'expérience incontestable, acquise depuis 7 ans sur les baleines; dauphins et autres cétacés autour de l'île, pourquoi l'OMAR n'intervient-il pas en ce moment ,en procédant au marquage et au suivi scientifique des requins avec l'IRD et le Comité régional de plongée ?

La méconnaissance actuelle des squalidés par les autorités en charge de ce dossier, due notamment à un manque de réactivité des services de la commune de Saint-Paul, et l'urgence de trouver des solutions pérennes pour protéger les lieux de baignades où d'activités nautiques afin de relancer l'économie dans ces zones sinistrées ne doivent-ils pas mobiliser toutes les compétences???

3.Posté par Thierry le 04/12/2011 22:24
A Post 2....

En complément, je dirais qu'il y a déjà GLOBICE (chez nous) pour les baleines et les autres dans le monde, pour ce qui est de l'expérience incontestable et le copier-coller des informations, ça existe.

Qui ne connait pas le copier-coller. Cela leur laisserait davantage le temps de travailler UTILE....

Ce n'est pas de la compétence d'une mairie d'étudier tout et n'importe quoi. Il y a déjà des structures qui sont subventionnées gracement -tandis que les + utiles non- pour faire ce travail.

4.Posté par L''Ardechoise le 04/12/2011 23:06
Ils n'y connaissent rien aux requins, c'est pourtant pas sorcier !
Z'ont qu'à venir à Trois Bassins.
Vendredi, un petit requin d'un mètre environ est venu nous faire coucou.
Bébé requin, bébé velours, bébé requin, bébé d'amour...

5.Posté par Thierry le 04/12/2011 23:58
Bébé requin, MAMAN et PAPA requin .... Si y a bébé d'amour c'est qu'y a parents zavoir FAIM miam Miam..

Tu vis dangereusement.


6.Posté par Le troll 974 le 05/12/2011 10:51
Ca coute combien par an ce machin pays ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales