Société

L'IRT invite l'Etat et les communes de l'Ouest à "prendre des décisions efficaces"

Dans un communiqué, la présidente de l'IRT et sénatrice de la Réunion, Jacqueline Farreyrol, estime ne pouvoir "que déplorer la mort de ce jeune surfeur et son imprudence fatale". Et invite "les services de l'Etat ainsi que les communes qui sont en charge de la sécurité des utilisateurs dans les premiers mètres de la mer" à prendre "des décisions efficaces" avec "les moyens financiers adéquats". Nous publions le communiqué dans son intégralité :


Jacqueline Farreyrol
Jacqueline Farreyrol
L'ile de la réunion tourisme présente ses sincères condoléances à la famille et aux amis du surfeur décédé brutalement en pratiquant son sport.

Cet accident est survenu dans la zone des brisants / roches noires vers 12h dans des conditions extrêmement défavorables à la pratique du surf. En effet, depuis ce matin l'ensemble des spots de surf de l'Ouest avaient dressé le drapeau orange requin, la sécurisation des sessions de surf libre avait été annulée en raison du manque de visibilité sous marine et les maîtres nageurs interdisaient la pratique de tous les sports aquatiques.

Il s'avère que ce touriste est passé outre les interdictions et recommandations pourtant visibles et connues de tous. Des pratiquants réguliers ont tenté de le dissuader d'aller surfer dans cette zone... Il ne les a pas écoutés.  Le risque requin est réel, des mesures ont été prises pour le réduire, il faut que les usagers de la mer les respectent pour qu'elles soient efficaces. Ce comportement individuel ne reflète pas aujourd'hui le comportement d'une grande majorité des surfeurs qui suivent scrupuleusement les mesures de sécurité en vigueur. Nous pouvons hélas que déplorer la mort de ce jeune surfeur et son imprudence fatale.

L'IRT est l'institution en charge de la promotion de la destination Réunion, elle n'est en aucun cas une institution en charge de la réduction des risques dues à une activité sportive ou touristique. En revanche, elle participe à toutes les commissions et réunions en charge du développement des solutions pour réduire le risque requin, entrant dans son champ de compétence, notamment dans les aspects de la communication et la promotion.

C'est dans ce cadre que l'IRT demande aux pouvoirs publics de mettre en place l'ensemble des moyens connus et traditionnels de lutte contre le risque requin. Les services de l'Etat ainsi que les communes qui sont en charge de la sécurité des utilisateurs dans les premiers mètres de la mer doivent prendre des décisions efficaces et mettre les moyens financiers adéquats. L'interdiction de la pratique des sports aquatiques doit être plus fortement respectée et son non-respect plus durement sanctionnée, il en va de la vie des pratiquants et de la réputation touristique de l'île.

La pédagogie, l'information, la sanction si nécessaire et la mise en place de mesures efficaces et en grand nombre doivent  être à nouveau relancés et accentués. Les communes du grand Ouest ont désormais pour obligation avec le concours de l'état de trouver des solutions rapides et opérationnelles tout en respectant la loi. C'est un défi à relever car il est vital pour la Réunion.

 
Jacqueline FARREYROL
Sénatrice
Présidente de l'Ile de La Réunion Tourisme
Mercredi 8 Mai 2013 - 19:08
Lu 3089 fois




1.Posté par eric le 08/05/2013 19:45
je suis d'accord avec elle. cela suffit les autorités doivent prendre leurs responsabilités

2.Posté par lulu le 08/05/2013 20:18 (depuis mobile)
c facile de taper sur un mort...

3.Posté par caro le 08/05/2013 20:52
Arrêtons de croire que les vigies suffiront à résoudre le risque requin à la Réunion! (Malgré leur travail exemplaire)..............ce pauvre homme a été attaqué à 50 mètres du bord........je vois des gens et des enfants se baigner tous les jours à 50 mètres du bord aux brisants;à Boucan ,à st pierre en pleine journée rassurés par la présence des maitres nageurs...........(et j'en fait partie..)............ce n'est pas qu'une question de conditions de mer ou de circonstances ;............c'est beaucoup plus grave ! ...........arrètons le massacre ............arrêtons l'hypocrisie et passons aux choses sérieuses! il y en a marre de voir des êtres humains mourir et des familles souffrir!.............nos enfants ne sont même plus en sécurité où qu'ils se baignent...........

4.Posté par mazenbron le 08/05/2013 21:28
Ya ka, fo kon mette des radars sur les plages pour flasher les surfeurs et les planches .Na !

5.Posté par Anonyme le 08/05/2013 22:03
Mme Farreyrol n'est pas très cohérente : ou ce jeune homme est mort à cause de son "imprudence" (je cite Mme Farreyrol !) ou bien ce sont les communes et l'Etat qui sont responsables de ce décès.
Mme Farreyrol pourrait-elle être plus précise aussi lorsqu'elle écrit "l'IRT demande aux pouvoirs publics de mettre en place l'ensemble des moyens connus et traditionnels de lutte contre le risque requin. Les services de l'Etat ainsi que les communes qui sont en charge de la sécurité des utilisateurs dans les premiers mètres de la mer doivent prendre des décisions efficaces et mettre les moyens financiers adéquats." ? Quels sont concrètement ces "moyens connus et traditionnels" - à part " l'interdiction de de la pratique des sports aquatiques" ?
Si l'on allait jusqu'au bout de cette logique, pour éviter les risques de décès en montagne, on pourrait aussi interdire toute excursion ou simple promenade en montagne. On pourrait aussi interdire tout usage des véhicules à moteur - voire des bicyclettes - pour éviter les accidents de la circulation.
Mme Farreyrol a perdu une bonne occasion de se faire oublier. Drôle de façon de présenter ses condoléances à la famille de ce jeune homme.

6.Posté par Questions le 08/05/2013 23:16
Est ce que ce touriste est venue sur l'ile de la réunion suite à une campagne de l'IRT ?

La réserve marine est une réserve à bouledogue Pourquoi ne pas réguler les bouledogues tout simplement ?

Touts mes condoléance à ce pauvre jeune Homme et à sa famille....quel gâchis.

7.Posté par @ le 08/05/2013 21:52
Incroyable que la responsable du tourisme de La Réunion puisse accabler ce pauvre homme de la sorte, quelle belle démonstration du savoir faire de l'IRT !!! La plus grosse imprudence qu'a fait ce touriste, c'est certainement de venir en vacance ici. Le message sera certainement bien reçu chez les tour opérateurs...Si en plus on risque de prendre des amendes quand on surfe...

8.Posté par Paul(St Gilles) le 09/05/2013 04:20
Sincères condoléances à la jeune veuve et à toute la famille .
Malheureusement, le surfeur aurait été imprudent....sans écouter les conseils/recommandations de quelques surfeurs péi !!!!
Alors,Mme la sénatrice-présidente de l'IRT votre demande aux pouvoirs publics-Etat et communes de l'ouest- semble être un peu cavalière/déplacée/inutile,car vous ne pourrez jamais empêcher à des imprudents de prendre des risques quelque soit le niveau d'information affichée sur nos plages.
Depuis votre mandat de sénatrice Mme Farreyrol,quelle démarche avez-vous déclenché auprès des pouvoirs publics pour lutter contre d'autres fléaux tuant bien plus de réunionnais chaque année : alcoolisme,suicide des jeunes(pont Entre Deux),violences aux femmes,accidents sur nos routes...
A c'est vrai,vous avez votre casquette de présidente de l'IRT,vous vous deviez de réagir/communiquer à ce malheureux accident.Mais,de grâce un peu moins de précipitation/d'agitation et davantage de prudence/modération dans votre communiqué car vous le dites vous même,ce surfeur a été "imprudent",alors que peut faire Mme Bello ou M.Marx ????

9.Posté par Max le 09/05/2013 06:19 (depuis mobile)
La honte sur tantine la de coser comma!!!

10.Posté par ALEXANDRA le 09/05/2013 06:41
Je n'apprécie pas le terme imprudence de ce communiqué.quand on y associe des condoléances.
Surf ou bodyboard ? Sports à risque bien sûr, mais ici cela devient la roulette russe !
Il me semble que, en ta qualité de Sénatrice, donc proche des hautes instances de l'Etat, tu pourrais défendre bec et ongle ce sujet à Paris et notamment faire supprimer le garde manger des squales.
Merci de bien vouloir intervenir effectivement et efficacement afin de redorer l'image touristique de notre île sur ce sujet ainsi que sur les tarifs de nos compagnies aériennes.

11.Posté par Imprudence le 09/05/2013 06:44
on ne surfe pas , après une journée de pluie. la pluie est tombé dans les haut mais aussi sur la cote hier. Et évidemment aujourd’hui on prend le risque de surfer dans une mer pas toujours propre. et n’oubliez pas, les requins n’attaque pas l’homme, ils attaquent les planches de surfe qui ressemble dans des eaux troubles à une tortue. La réunion regorge de tortue de mer et les requins sont attirés par cette nourriture et malheureusement ils se trompent de cible en eaux troubles
respectez la mer, respectez les requins et ne vous croyez pas au dessus des lois et de la nature...

12.Posté par touriste le 09/05/2013 07:00
pour qui elle se prend
on ne réagit pas comme ça apres un drame
c'est parceque son IRT est incapable de faire venir plus de 200.000 touristes qu'elle s'en prend à l'Etat et la ville de st Paul
regardez ce qui se passe dans votre fonctionnement pluto que dans la mer

13.Posté par Bib bip bip le Coyote le 09/05/2013 08:18
Des solutions rapides et peu coûteuses il y en a :
tuer une centaine de requins bouledogues et les évacuer de leur petite zone de confort au large des Roches Noires, et dégager les conservationnistes incompétents qui s'autoproclament scientifiques spécialistes du requin.
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151203107699671&set=o.394576783957842&type=3&theater

14.Posté par Némo le 09/05/2013 10:03
Tant que les services de l'Etat continueront à tolérer que des Mairies laissent se poursuivre la pratique d'activités de baignade et de surf non sécurisées à 100 pour 100 avec des filets dignes de ce nom, dans une réserve marine ( Roches noires-brisants-Boucan-3 basses) qui a pour objet de reconstituer un écosystème donc forcément attirer les squales en haut de la chaîne alimentaire.... tous les conseilleurs et élu-e-s ,qui depuis 2 ans déblatèrent autour des tables de réunion sans avoir jamais mis un petit orteil dans la mer qu'ils détestent, auront sans aucun doute, encore beaucoup de drames sur la conscience.

Toutes mes sincères condoléances à la famille de ce monsieur +

15.Posté par Ginrol le 09/05/2013 12:17
Et encore un kamikaze qui donne de la Réunion une image de sanguinolence et de désespoir qu'elle ne mérite pas, Flamme, avis des surfers locaux négatifs mais non j'y vais quand même, alors stop aux geignards de toute sorte. Le prédateur et la population qu'il faut réguler, ce ne sont pas les requins, mais les idiots qui ignorent toutes les règles de leurs passions, alors stop aux partisans de la chasse aux sorcières, fussent t'ils bouledogues, et oui au renforcement des maîtres nageurs pour pénaliser et éduquer les utilisateurs de notre front de mer !!! Nous ne sommes pas dans un aquarium, mais en plein océan.

16.Posté par "VIEUX CREOLE" le 09/05/2013 12:24
Je n'ai pas été toujours d'accord avec certaines initiatives de Jacqueline Farreyrol (que j'admire par ailleurs comme artiste ) et de l'IRT , je l'ai dit ,ici même ,je crois :subvention au club français le plus riche , financé par le Qatar , reboisement d'une île des Seychelles par exemples ..... Mais j'approuve entièrement les mesures qu'elle 'préconise (en collaboration bien sûr avec des professionnels ,les autorités et les collectivités locales . ) ! . Ce n'est pas "TAPER SUR UN MORT "que de remarquer qu'il a fait preuve de beaucoup d'imprudence ,avant le drame qui lui a coûté la vie !!! Le même comportement est observé (malheureusement trop souvent ) ici , à L'OCCASION DES CYCLONES , LORSQUE DES RADIERS SONT SUBMERGES ...., en Métropole , EN MONTAGNE , A CHAQUE HIVER !!!
TOUTES LES MESURES DE SÉCURITÉ , TOUS LES CONSEILS DE PRUDENCE QU' ON POURRA ,N’EMPÊCHERONT PAS QUE DES COMPORTEMENTS INCOMPRÉHENSIBLES "D'INCONSCIENCE " SE PRODUISENT ! ! !

17.Posté par timagnol le 09/05/2013 12:35
MON DIE MOI LA PER ! zakline y vé fé per rekin !!! C'est sûr qu'avec de telles "invitations pressantes" nos fosses septiques vont déborder et encore attirer ces satanées bestioles. Pitié pou la K. NN .RIE de zakline et paix à l'âme de ceune homme.

18.Posté par Thierry le 09/05/2013 10:43
Nul comme chanteuse et encore moins comme présidente de l Irt.
À t elle au moins un peu de dakatine sous son petit crâne.

19.Posté par jaco le 09/05/2013 15:26
l'info est t'elle bien faite?
POURQUOI LE DRAPEAU ROUGE REQUIN N'EST PAS LEVE QUAND MÊME LES VIGIES NE SONT PAS A L'EAU??????????????
LES AUTORITES SONT ENTIEREMENT RESPONSABLES

20.Posté par Mwa la pa di le 09/05/2013 18:35
Ma chère jacqueline, vous me faites pitié ! en effet, cela ne concerne pas seulement l'Etat et les communes, mais l'ensemble des réunionnais et aussi la région de votre cher Didier et le département de dame Dindar. Vouloir encore cliver les réunionnais est une bêtise. Tous le monde de la Réunion doit se positionner sur les grands sujets :Requins, délinquance, solidarité et lutte contre les élus condamnés.....

21.Posté par Elodie le 10/05/2013 05:20
La mer est infestée de requins.Déjà j'aime bien le mot infesté,c'est comme dire une ville infestée d'humains.Ensuite,je plonge sans cesse en PMT et cela depuis des années et n'ai jamais vu un seul requin.Peut être, eux m'ont vue mais je n'étais pas sur une planche.

22.Posté par ti kaf le 10/05/2013 08:04
Je ne pensais pas qu'elle etait si faible.pistonner la pauvre.fait pas trop honte la reunion.

23.Posté par Mauricien le 10/05/2013 18:06
Personne n'avait élevé la voix lors de l'extermination des moustiques qui transmettaient le chikunguya... Et pourtant, ces petites bestioles font partie intégrante de l'écosystème ! Ou étaient les écologistes ? Deux poids deux mesures ?? Allons donc, un peu de sérieux ! L'homme a le devoir de limiter les nuisances des espèces dangereuses (à moins que les nuisances aux 'zoreils' soient un moindre mal ?)

24.Posté par Ginrol le 12/05/2013 12:16
Interdire le surf à la jamaïque et devant le barachois serait une tragédie, il faut prélever !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales