Société

L'IRT encourage le développement d'hébergements "insolites"


Des cabanes, des maisons tout en métal, des concepts éphémères, des sites historiques revisités en lieu d'habitation, des éco-lodges aquatiques, des hôtels terrasse,… On rêverait parfois de changer d'espace, de lieu de vie sans forcément partir loin.

La Réunion pourrait le proposer dans un futur proche. C'est en tout cas le souhait formulé par le président de l'IRT, Patrick Serveaux qui, à l'occasion d'une conférence de presse, a annoncé mettre tous les moyens au service de porteurs de projets "insolites" et "originaux". La Réunion est belle c'est vrai, mais selon le patron de l'IRT, elle le sera encore plus si les offres d'hébergement se diversifient.

Il existe bien quelques yourtes situées à 50 mètres de la mer, en bordure de la forêt domaniale de l'Etang Salé. Et d'ici la fin de l'année, le premier coup de pioche d'habitats transparents sera donné dans la forêt des Makes. Mais face à une rude concurrence du tourisme mondial, notre île tropicale doit pouvoir s'améliorer et se développer au travers de projets ambitieux et innovants, croit-on à l'IRT.

Accompagner les porteurs de projet, c'est le travail qui sera mené par les équipes de l'Ile de la Réunion Tourisme. Les influencer aussi. L'IRT a publié un fascicule intitulé "Carnet d'inspiration pour hébergements insolites" visant à donner des idées de concepts qui sortent de l'ordinaire.


Carnet d'inspiration en bref:

Ce document édité par l’IRT est le fruit d’un travail mis en place sous forme d’ateliers de créativité avec des architectes, paysagistes et des architectes d’intérieur. Il s’adresse aux porteurs de projets, aux investisseurs, aux différents partenaires du développement touristique, et pourrait servir aussi de motivateur pour les collectivités et les services d’urbanisme afin de leur donner des envies et des idées en fonction de la règlementation et de ce qui pourrait être envisageable.

Les préconisations s’articulent en fonction du territoire de La Réunion car le but de cette démarche est de générer une offre innovante et adaptée à notre ile. Les conseils se destinent donc aux projets selon trois types de site : les Hauts, les mi-pentes et les littoraux.

Pour chaque territoire, des types de produits spécifiques sont préconisés, selon les trois grands axes que l’on souhaite développer pour La Réunion:

 Biodiversité, écologique, durable : la sensibilité environnementale grandit chez les voyageurs, de plus en plus attentifs à l’empreinte écologique de l’hébergement choisi. Cette demande est en phase avec la volonté réunionnaise de développer un tourisme orienté sur la découverte et le respect du patrimoine naturel insulaire.

 Caractère de La Réunion/ Tradition /Patrimoine : La mise en avant de l’esprit du lieu et de l’identité locale est indispensable pour distinguer un hébergement parmi la multitude des offres. L’identité créole originale de La Réunion, île au carrefour des cultures et des continents, favorise cette démarche qui gagne à s’inspirer de la grande diversité humaine et naturelle de l’île.

 Exclusivité / originalité / innovation : Choix architectural, développement d’un concept original, innovation technologique, implantation exclusive sur un site, sont autant d’atouts pour donner à l’hébergement réunionnais une vraie notoriété et satisfaire un public en quête d’expériences inédites.
Samedi 4 Octobre 2014 - 07:31
MR
Lu 5954 fois




1.Posté par Bla bla le 04/10/2014 09:31
L'IRT vous êtes misérables.
Ce n'est pas ce genre d'initiative qui fera venir 600 000 touristes.
Le billet d'avion doit être toute l'année et sans conditions a 750€

Tout le reste, toutes les autres idées ne sont que palabre, et bout de chiffons

22 millions de budget pour l'IRT pour un tel résultat en 2013 et 2014......

Et vos sud africains , ils ne viendront jamais en masse a la Run. Que d'argent perdu , mais pour les voyages des copains et les bouffe , pas de soucis

Misérable

2.Posté par noe le 04/10/2014 09:44
Je me verrais bien dormir dans un hamac sur la mer ! sous la NRL ! sur le Piton des Neiges !ou dans une cabane en plein ciel !

3.Posté par jean97413 le 04/10/2014 11:09
le plus recherché, le plus traditionelle, c'est précisément ce qu'on perds de vue qui fait tout le charme et la douceur de vivre créole: la bête case lontant avec confort sommaire, volets de bois et nature luxuriante..
Le confort, le vrai, c'est la nature et le climat ici présent qui permet que le simple soit confortable..
imaginez vous que vous pouvez enfin vivre la simpicité sans subir le climat! c'est cela l'intérêt d'une île tropicale!

exemple: îlet à Chicot.

Les touristes sont déjà passés par la perte d'authenticité, dans les années 1970 à 1990 avec "la fin du paysage" de la côte d'azur, de l'espagne et autres paradis de soleil, qu'ils sont las, dégoûtés de tout "le tape à l'oeil" et que les constructions "bizarres" soit disant écologiques mais "qui ne ressemblent pas à des maisons" sont rédibitoires...du coup ceux là ne viennent plus c'est au tour des chinois qui "vivent les années 1970", On frise le greenwahching hi tech dans une déception difficile à cerner: la non authenticité, l'impression de ne pas avoir fait un "voyage" mais d'avoir "consommé un produit"..
Impression? NON, RÉALITÉ voyez! dans ce texte on parle ce langage commercial à faire fuir tout être humain en recherche de frères dans un voyage

" Pour chaque territoire, des types de produits spécifiques sont préconisés"


LES TOURISTES RECHERCHENT QUELQUE CHOSE D'AUTHENTIQUE, SIMPLE, ET HUMAIN QUI ÉTAIT ENCORE L'ATTRAIT MAJEUR DE LA RÉUNION.

NOUS ALLONS PERDRE CES VISITEURS!!!

quand à l'environement naturel, il est de ces choses si simples que le murmure des cascades au chant des oiseaux par un beau coleil matinal, qui était là, gratuitement, comme cadre paradisiaque à faire rêver le monde entier..
Cela que nous avons perdu à Cilaos à cause de tourisme de masse, cautionné et accepté comme une fatalité allant de soi sous prétexte que "c'est le tourisme" tout l'espace naturel reste à voir certes mais n'est plus qu'un décors sans confort à visiter par hélicoi: vous assisterez en fait à un meeting aérien et la randonnée est fatiguante, non ressoursante, inconfortable, bientôt sans intérêt et même "interdite sous peine d'amende de 1500 euros " (oui, les pencartes du dernier cyclone sont encore là il faut lire très attentivement pour découvrir que l'arrếté a pris fin)

La case lontant de plein pieds sur le murmure des cascades au chant des oiseaux matinal doit être isolée, climatisée et insonorisée et du coup disposer du conforte de la ville étant donné qu'il est devenu pénible de marcher...

Vous sortez d'Ilet Chicot presque soulagé de trouver une pétition contre le bruit à signer!

En ce qui concerne l'habitat humain et la recherche d'authentique: les gites qui marchent (encore) fort à Cilaos, ressemblent à des bêtes cases en tôle toute simple, sans plus, où les touristes se plaisent à causer entre eux et tenter d'apprendre leu créole avec leur hôte. Visiblement l'attrait est le coté sympan humain traditionnel.. beaucoup me font part de leur nostaligie de la Réunion des années 1980: on avait un confort royal avec une case en tôle sans carreaux aux fenêtres.

seulement des grosses structures se font un pactole quitte à faire des nuisances massives par facilité. (par exemple des frigos de gros hotels qui donnent dans la rue et imposent aux voisins un bruit constant de climatisation)

le pourissement du cadre de vie rend inconfortable, voir insalubre ce qui était un confort rêvé à l'époque, il faut alors construire isolé, insolnirisé, moderne... un autre confort mais moins de charme.
Alors on innove: c'est curieux, mais ce n'est pas authentique, souvent marketing, parfois même greenwasching..
"Vous" l'avez bien compris, le tourisme vert repose sur l'environnement, mais le paysage n'est pas qu'un décors...

ATTENTION au tourisme forcé qui ne repose que sur une image marketing et non pas un ressenti acquis et qui sera vendu en package et tout organisé par des grosses structures qui prospectent en dehors du département, pour aller à la pêche aux riches qui ne vont pas faire du tourisme, mais simplement consommer un "mode de vie" ostentatoire, et nous récolterons les nuisances..

ATTENTION RÉUNION, DE NE PAS PERDRE TON ÂME...

4.Posté par blattaria le 04/10/2014 11:48
Vous avez bien raison post 1.
Au fond, ils s'en fichent du tourisme à la Réunion. Ce qui les intéresse c'est se gaver. Tous.
Et en faire profiter un max les amis, genre "ambassadeurs", famille, les potes...

Il faut que je retrouve l'article, mais il y a une semaine encore, un sondage dans l'hexagone pointaient encore une fois les deux hics : prix du billet d'avion et rapport qualité/prix des hôtels...

Ils font semblant de s'intéresser.. pendant ce temps les touristes se barrent ailleurs.

Rien à voir, mais ce matin j'ai regardé un court reportage sur France 5, la Martinique vue du ciel.
Epoustouflant. Super. (De la série de documentaires : Dom Tom Vu du Ciel, mais je n'arrive pas à retrouver celui consacré à la Réunion, si quelqu'un l'a, merci !)

www.youtube.com/watch?v=Mx1IGZEnbIo

5.Posté par John Galt le 04/10/2014 12:37
c'est bon pour moi j'ai donné dernière inexpérience en date pour ce pays de tarés 3 ans et 3 permis pour sortir un 5 étoiles ras le bol d'affronter les crétins technocrates qui ne feront jamais rien de remarquable de leur existence ils vont jusqu'à remettre en cause vos compétences alors qu'eux sont de fieffés ignorants incapables et incompétents

6.Posté par ALEXANDRA le 04/10/2014 12:49
J'espère que l'IRT ne va pas cautionner un soit disant projet sur un terrain protégé/classé qu'une personne a squatté ......malgré plainte déposée par la DRAC !!!

7.Posté par KLD le 05/10/2014 12:48
insolite , vous avez dit insolite ? vive l'amdr !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales