Société

L'IRD marquera finalement 86 requins au lieu de 80


L'IRD marquera finalement 86 requins au lieu de 80
A ce jour, l'IRD a marqué 77 requins, soit 39 tigres pour 38 bouledogues. Elle salue à ce titre l'apport des apnéistes sur le marquage plus délicat des bouledogues. Six l'ont été selon cette méthode d'approche sous-marine, au plus près de l'animal.

L'objectif des 80 marquages de requins prévu en octobre 2011 sera légèrement rehaussé. La faute à la durée de vie limitée des premières balises utilisées. Prochainement, les premiers requins taggés deviendront muets car la durée de vie des balises utilisées au début de CHARC était de un an et demi. Les nouvelles balises dont l'équipe dispose depuis juin 2012 durent cette fois-ci deux ans.

Le dernier relevé de décembre 2012 faisait apparaître 13 requins bouledogues détectés sur les 17 marqués à l'époque et neuf tigres seulement sur les 26 marqués. Si la mort ou la pêche des requins marqués pourrait expliquer un certain nombre de perte de traçabilité, leur éloignement des côtes peut également expliquer le phénomène.

C'est justement pour tenter d'expliquer encore plus distinctement leur trajet que les données de toutes les stations seront récupérées fin avril.

Le tracking prend en chasse le requin

Le déploiement des stations d'écoute n'est lui aussi pas complet, mais proche de l'être. 42 stations ont été disposées sur tout le flanc Nord-Ouest-Sud, du port de Sainte-Marie jusqu'à, prochainement, une autre au large du port de Sainte-Rose. Deux stations supplémentaires devaient être placées sur des dispositifs de concentration de poissons. Fort heureusement, leur installation n'avait pas été faite, souffle un membre de l'IRD, car "ces DCP ont disparu au moment de Felleng".

Le calendrier de l'IRD passe aussi par l'annonce d'un marquage un peu spécial : le tracking. Au lieu d'attendre que le requin passe à proximité d'une station d'écoute, une équipe suivra les déplacements de l'animal avec la station embarquée sur plusieurs heures. Cette nouvelle approche est prévue pour la mi-mai.

Dans l'immédiat, ce sont les marquages traditionnels qui sont au centre des attentions. Les scientifiques sortent une nouvelle fois en mer cette nuit. Objectif désormais : 86 requins marqués.
Lundi 8 Avril 2013 - 11:24
LG
Lu 1288 fois




1.Posté par allo? non mais allo quoi! le 08/04/2013 12:04
C'est dommage que l'argent public ne permette pas d’accéder à la transparence des observations.

2.Posté par noe le 08/04/2013 12:47
Maintenant je sais pourquoi je ne vois plus de requins dans mes plongées ! Ils se barrent tous vers des eaux plus clémentes ....

3.Posté par Questions le 08/04/2013 15:00
Il parait que maintenant que les marquages se finissent, l'un des pécheurs qui marque pour l'IRD voudrait croquer du gâteau de la sécurisation et tente de foutre par terre les projets de ses petits camardes.
Son projet ne sera pas retenu, il a donc changé d'avis et de tactique et commence à changer de discours.
Quand la soupe est bonne et que les subventions coulent à flot on est prêt à tout semble t-il...affaire à suivre donc.

4.Posté par Message a noe? le 08/04/2013 17:54
noe ca suffit tes conneries avec tes commentaires ridicules. Je suis sur que tu ne fais même pas de plongée. Tu critique tout article. Arrete un peu dont! jamais content koué! lais a zot fé lo travail bana i coné mieu ke ou. et pou la tite histoire, i fé 8 ans mi fé plongé et ek mon club nou lé daccord pour dire que baliser les rekins i ca pas avoir un impact sur nout plongé. Bana i tu pa zot la. Ts arrete un peu fé le fort dan toute domaine si ou plé merci. d'habitude mi laiss jms commentaaire mais la ma sent' a moin obligé

5.Posté par Requin cocotier. le 08/04/2013 19:51
Quand ils auront fini de faire joujou avec l'argent public, leurs petites balises et leurs petits poissons, on conclura quoi?
Que plutôt que de relâcher des spécimens de tailles maximales devant les plages, et de les laisser se reproduire pour l'émerveillement de quelques bobos écolos fraîchement arrivés dans l'île, il aurait fallu les tuer et les filer à manger à ceux qui en consomment.

6.Posté par Question le 08/04/2013 19:53
@3 :"Quand les subventions pleuvent"... elles ont surtout plu sur l'IRD, 800 000 euros pour l'instant, pour une efficacité en terme de gestion du risque égale à zéro. Car CHARC n'est qu'un programme de biologie animale (dixit certaines voix de l'IRD même) et est totalement déconnecté de la gestion du risque...

Pourquoi manipuler les enfants du primaire avec un joli programme de propagande squalophile avec de gros mensonges par omission (les facteurs indubitables de la ferme et de la réserve ne sont même pas abordés, par contre ça y va en méga-mensonges sur les comportements de surfers qui auraient changé, et Même Mme Chabanet, ancienne surfeuse de l'Ouest se fend de l'argument de "personne ne se baignait à Boucan") ?

Bref pourquoi mentir quand on est dans le vrai ;-) ?

La question finale est : pourquoi fixer la paille chez le voisin quand ton œil est fichu d'une poutre king size ?

7.Posté par Anamagom le 08/04/2013 21:31
L'IRD = l'Institut des Requins Déviants!
Pas les requins marins, mais bien les spécimens terrestres côtiers, sédentarisés près de la pompe à fric qui tourne en circuit fermé, qui n'ont rien fait d'autre que pourrir la situation pour aboutir à une impasse dans laquelle ils s'autoproclament spécialistes de tout et de rien pour continuer de percevoir des espèces sonnantes et trébuchantes.

8.Posté par Questions le 08/04/2013 22:35
Posté par Question le 08/04/2013 19:53 ps: laisse mon pseudo nmdd :)

Avec un peu de chance, Ils finiront bien par s'étouffer avec les baleines de leurs parapluies.

En attendant, on se demande vraiment a quoi vont servir ces études puisque les balises ont une durée de vie limitée.
A moins que l'objectif principal est qu'elles soient reconduites régulièrement, bien sur ! (re-jackpot/youpi)

Si tout cela se faisait sans oublier la sécurité du domaine public, ce serait mieux.
mais bon, on devrait soit sortir du tunnel bientôt, ou alors on va nous le rallonger de quelques tronçons histoire de se sucrer un peu plus (met encor napa assé)

Sortir du tunnel tôt ou tard car n'oublions pas de reprendre et citer le rapport de la DEAL de 2011
(je cite ce rapport) :
-"(...) cette mesure doit se comprendre ( les études) comme une disposition provisoire dans l'attente de l'acquisition des connaissances scientifiques qui permettront d'établir un plan de gestion des risques et des populations de squalidés. " (...)

Ce qui laisse supposer que :
-maintenant que l'on sait qu'il ya des bouledogues, et des gros, à proximités des plages
(alors qu'au début on nous disait que non)

-que lesdits bouledogues, sédentaires par nature (dixit IRD), ne sont là "que de passage" ( ahahah ! ) d'après Soria qui refuse d'admettre l'évidence et leur sédentarité (cela ouvrirait la voie à la régulation dans la réserve marine euh pardon, sur le domaine public ah ? c'est au même endroit ????

ah oui....on comprends mieux...

A suivre donc...(sans la mort d'un baigneur si possible merci).

9.Posté par popo-RR le 08/04/2013 23:09
oui Anamagom, ils sont méchant à l'IRD. moi j'utilise un shampoing à l'eau oxygenée. ca marche aussi pour les poils dans le dos c'est super 3 basses.

10.Posté par Le sanguinaire Robert le Simple et les autres Fêlégrav ( MadMarx et Fêlurel ) le 08/04/2013 23:23
Payer ces " parasites sur le dos du requin " c'est l'équivalent en résultat que de jeter l'argent public dans les chiottes ! "ces scientifiques " ... ce serait plus juste de dire ces scientistes prétentieux et incapables sauf à pomper l'argent public .

11.Posté par gebe le 09/04/2013 13:37
Réponse post 6

Erreur de jugement.. le projet peda, si c celui de vendredi ds le jir,dont tu fais mention est cplt indépendant et se veut peda..je t'invite a prendre contact avec la porteuse du projet et tu verras les productions des eleves toutes disciplines confondues.
Vicieux de parler de manipulations.. Tout est abordé sans tabou par les élèves, cf site internet, dont des questions, liées aux cages, posées aux chercheurs.après envisage que ce sont des marmays de 9 ans et que leurs questions est de leur libre choix, après 6 mois de projets... On ne va pas leur souffler des questions polémiques, j'espère!! Dont a mon avis personne ne peut répondre rigoureusement..

Quand on sait pas, on koz pas comme ça...

Laisse vivre les bonnes initiatives...

12.Posté par @11 FAUX, archi-faux ! le 09/04/2013 16:11
Faux : ce projet est orienté, je suis allé justement sur le site (pour lequel des moyens exceptionnels ont été mis au détriment des autres projets péda ;-) et il s'agit d'une opération de propagande squalophile GROS DOIGT.

Quand on l'interroge sur les causes des attaques, Mme Chabanet de l'IRD (qui a oublié son passé de surfeuse de l'Ouest) ne prononce même pas les mots "réserve marin"e et "ferme aquacole", or y'a débat (voir les propos de Séret entre autres) sur les causes, c'est le moins que l'on puisse dire. Débat totalement occulté (GROS mensonge par omission) en revanche la responsabilité des surfers, ça non. On appelle cela mentir par omission, tronquer, manipuler.

Prouve moi le contraire et on en rediscute. D(ailleurs le simple fait que les associations de défense d'usagers n'aient même pas été consultées/associées (contrairement aux assos pro-requins) est une GROSSIÈRETÉ sans nom.

Mais inquiète pas on va en reparler très bientôt de ce truc : instrumentaliser les marmays et l'école publique c'est assez abject et pour ton info, ça ne passe pas du tout, mais alors pas du tout.

A bientôt.

13.Posté par Projet pédagogique neutre ? le 09/04/2013 19:08
Pour que chacun puisse se faire une idée de l'objectivité des RÉPONSES données par Mme Chabanet de l'IRD aux enfants :

http://ien-stlouis.ac-reunion.fr/lenquete-radiophonique/interview-de-la-chercheuse-de-lird-pascale-chabanet.html

A la question n° 7, elle évoque bien des "cages aquacoles"... Mais pour minimiser l'assiduité des requins bouledogues sur le site. Pour cela elle s'appuie sur des images qui auraient été filmées sous les cages : tiens, tiens, là aussi il a été démontré que les images en question ne signifient pas grand chose... (Par contre, pour ce qui est de l'explication des attaques, effectivement on n'évoque même pas le rôle présumé de la réserve marine ni de la ferme de St Paul.)

EXTRAITS de l'enquête très sérieuse et poussée du JIR du 8 septembre 2012, laquelle n' a appelé aucun démenti ni droit de réponse, il faut le souligner : "la présence massive de requins autour des cages semble incontestable. Pourtant l'IRD, qui a récemment immergé une caméra sous la ferme assure ne pas avoir observé la moindre concentration de squales. S'il ne nous appartient pas de contredir coûte que coûte une affirmation scientifique, il faut tout de même remettre l'étude dans son contexte. UNE SEULE CAMERA AVEC UNE VISIBILITÉ INFÉRIEURE A 10 M. Dans ces conditions, l'observation d'un seul requin aurait déjà donné des indications sur leur présence. Or l'IRD en a distingué plusieurs sur ses images et jusqu'à quatre individus simultanément."

Et tout est comme ça, alors oui on peut parler de projet pédagogique orienté de fait par les réponses données aux "chercheurs" sollicités.

Car oui on peut vraiment douter de la sincérité de ces chercheurs puisqu'on en peut être juge et partie. Ces affirmations sont douteuses, pour ceux qui auraient oublié cet article dérangeant de M. Dupuy : http://www.zinfos974.com/A-qui-profitent-la-ferme-aquacole-et-le-projet-CHARC_a45924.html

Donc Gebe, il y a quelque chance que vous ne connaissiez que de façon parcellaire le "dossier". A un moment ou à un autre la farce devra s'arrêter. Avec ce projet "pédagogique", on franchit un nouveau pallier dans la supercherie : l'instrumentalisation de scolaires pour faire passer des vessies pour des lanternes.

A suivre

14.Posté par A l''attention de Mr L''IEN de ST LOUIS et de Mme CHABANET le 09/04/2013 19:57
Madame, Monsieur,

S'AGISSANT D'UNE DEMARCHE SCIENTIFIQUE QUI N'EN A QUE LE NOM, CE DOSSIER PEDA EST UNE VERITABLE HONTE CAR ELLE ECARTE D'EMBLEE CERTAINES HYPOTHESES POURTANT RECEVABLES!! L'INSPECTION DE ST LOUIS, AINSI QUE Mme CHABANET DE L'IRD, VOS PROPOS SONT HONTEUX, FAITES PREUVE PLUS DE PARTIALITE!!!!

La réserve marine et la ferme aquacole font partie des causes de cette crise requin!!! Mais effectivement, il est préférable de botter en touche et surtout ne JAMAIS les citer pour ne pas froisser et désavouer vos petits copains!!!!!

S'agissant de la ferme aquacole, des requins ont été aperçus QUOTIDIENNEMENT!!!! C'est pourquoi certains employés refusaient d'y plonger pour réparer les filets anti-requins !!!
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=584617874885944&set=pb.580971398583925.-2207520000.1365522303&type=3&theater

S'agissant du rôle de la réserve marine, je vous laisse le soin d'analyser les propos de Bernard SERET.
http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/crise-requins-a-la-reunion-bernard-133026

15.Posté par PROJET PEDAGOGIQUE ???????? le 09/04/2013 21:57
Si c'est une plaisanterie, elle est de très mauvais gout...Vous appelez "projet pédagogique" un projet qui amène des enfants de primaire à dire qu'un requin est "un animal qui est gentil et qui embête ceux qui viennent l’embêter" alors même que ces enfants habitent une île devenue l'endroit le plus dangereux au monde pour les attaques de requin !!!
ll n'y a plus qu'à se ruer dans l'eau, puisque le requin est gentil !
Y a pas un instit qui a pensé à dire à ces pauvres marmailles que certains requins sont "gentils", mais d'autres sont très dangereux ?
Et les victimes et les amputés sont donc des vilains qui sont allés embéter les requins ?
En fait, ils ont donc mérité ce qui leur est arrivé, n'est-ce pas ?

Aujourd'hui, il suffit dans l'éducation nationale de monter un projet vaguement connoté "développement durable" pour passer dans le journal ou à la télé, et se faire mousser auprès de l'inspection nationale.

Si mon marmaille était dans cette école, j'aurais envoyé une belle lettre à l'inspecteur de l'éducation nationale pour dénoncer cette propagande irresponsable.

16.Posté par A l''''attention de Mr L''''IEN de ST LOUIS et de Mme CHABANET le 10/04/2013 11:27
@11
"après envisage que ce sont des marmays de 9 ans et que leurs questions est de leur libre choix, après 6 mois de projets... On ne va pas leur souffler des questions polémiques, j'espère!! "

Honteux et faux!
En terme de réponses attendues, il est du devoir de l'enseignant d'orienter quelque peu les questions et le débat..., d'élargir le champ d'investigation, tout en faisant preuve de la plus grande des objectivités...! Demande à n'importe quel enseignant, PE, ou IEN, ils le font tous!!!! Et c'est là leur quotidien. Du moins c'est censé l'être.

http://www.education.gouv.fr/cid54820/la-main-a-la-pate.html
"Chaque enfant doit pouvoir ainsi approfondir sa compréhension des objets et des phénomènes qui l’entourent et DEVELOPPER SA CURIOSITE, sa créativité ET SON ESPRIT CRITIQUE."

Une dizaine d'attaques en - de 2 ans sur quelques kilomètres de cote! Les enfants n'en ont prétendument pas parlé, donc on n'en parle PLUS! Et on réécrit l'HISTOIRE!!! Tout en préservant nos petits copains comme cochons scientifiques, nos petits politiques qui nous ont pondu une réserve marine, une ferme aquacole, en plein espace récréatif réunionnais.

17.Posté par IRD submarine le 10/04/2013 12:54
Curieusement, plus personne pour défendre ce beau projet pédagogique sur cette page ? Comme c'est curieux ! silence radio comme après chaque révélation sur les méthodes Nord Coréennes de l'IRD ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales