Société

L'IRD dément être lié de trop près à l'ARDA et sa ferme aquacole

Maintes fois attaqué sur ses liens supposés avec l'Association Réunionnaise de Développement de l'Aquaculture (ARDA), l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) se défend aujourd'hui de toute connivence avec la structure qui gère l'une des cibles des surfeurs : la ferme aquacole de Saint-Paul.


Les cages en baie de Saint-Paul sont suspectées d'attirer les requins (Photo : aquamarine de Bourbon)
Les cages en baie de Saint-Paul sont suspectées d'attirer les requins (Photo : aquamarine de Bourbon)
La chasse au(x) responsable(s) des attaques de requins est lancée depuis un an. L'IRD, en première ligne de la phase scientifique, n'échappe pas à la vindicte.

Alors que les conclusions du programme de connaissance des requins sur les côtes de la Réunion se font attendre, nombre de surfeurs font remarquer que l'IRD n'aurait aucun intérêt à désavouer le rôle de la ferme aquacole en baie de Saint-Paul. Celle-ci étant accusée d'attirer les requins près de la côte Ouest.

"Nous n'avons pas de contrat financier avec l'ARDA", explique Marc Soria, docteur en écologie comportementale marine. Une affirmation appuyée par le fait que l'IRD n'est autre qu'"une structure de recherche universitaire et donc publique".

"Interaction scientifique"

"Notre laboratoire n'a eu que des interactions scientifiques avec l'ARDA", précise Marc Soria. Et le spécialiste d'évoquer les projets "POLARUN" ou celui du futur "Pôle régional mer" attendu pour rassembler tous les acteurs marins de la Réunion sur un seul site.

L'IRD dément être lié de trop près à l'ARDA et sa ferme aquacole
Mis à part cette mise au point, il rappelle à qui veut l'entendre que "personne de l'ARDA ne siège au conseil d'administration de l'IRD, l'inverse étant vrai aussi".

Enfin, dans le cadre du programme CHARC en lui-même, l'ARDA a bien mis à disposition son site de ferme aquacole situé en baie de Saint-Paul pour les caméras des chercheurs. Mais encore une fois, cette coopération relève justement de la levée de doute quant au caractère supposé de "garde-manger à requins" des "cages" aquacoles. Des cages dans lesquelles sont élevées des milliers d’ombrines tropicales.
Mercredi 22 Août 2012 - 11:54
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2106 fois




1.Posté par Problématique du porte monnaie le 22/08/2012 12:06
Tiens tiens....ça commence.....:)

2.Posté par tienbo largue pa le 22/08/2012 13:09
Ok d'accord, ils ne sont pas dans le même CA, mais leur coopération est financée par la Région Réunion.
Donc si il n'y a plus de ferme aquacole, il y a des subventions publiques qui sautent. Ma source ? le site de la région :
http://www.regionreunion.com/fr/spip/Innovation-et-recherche-signature.html

Et qu'est-ce qu'on y lit ?


l’Association Réunionnaise de Développement de l’Aquaculture (l’ARDA) et l’Institut de Recherche pour le Développement (l’IRD) ont signé aujourd’hui un accord qui porte sur :

· La réalisation conjointe de programmes de recherche & développement ou d’actions spécifiques décidés en commun,

· La valorisation des résultats de la recherche et le transfert de technologie,

· Les actions de formation à la recherche et au perfectionnement de personnels et d’étudiants,

· La documentation, l’information et la valorisation scientifique et technique,

· La participation aux manifestations et activités de valorisation scientifique et technique,

· La recherche de financement nationaux, régionaux et internationaux,

· Et plus généralement, toute autre forme de coopération sur laquelle les parties s’accordent.


Il y est écrit réalisation conjointe de recherche,ok ils l'ont dit, mais les autres points, ils en parlent ici ?
A combien se chiffre ce financement de la Région pour ces 2 organismes ?
Et en introiduction de l'article sur le site de la Région, quand il est écrit :
Partenaires scientifiques et techniques notamment dans le cadre des projets RUN Sea Science, Prosper, Caprun, Polarun


L'IRd et l'ARDA travaillent conjointement sur ces projets, et on veut nous faire croire qu'ils seront impartiales sur leur propre partenaire ?

Humm, permettez de rester perplexe encore 1 fois !

3.Posté par Créole curieux le 22/08/2012 14:17
Combien l'ARDA a-t-elle perçue de subvention depuis sa création et combien continue-t-elle à percevoir chaque année pour élever ces ombrines non consommées par les Créoles,... et pour polluer cette partie de la baie avec les fientes qui attirent les prédateurs ou lorsque la nourriture qui passe au travers des filets est jetée aux poissons ???

4.Posté par Mwa la pa di le 22/08/2012 14:18
Les surfeurs ont l'analyse un peu simpliste et qui veut tuer son chien dit qu'il a la rage.....

5.Posté par Carte de presse le 22/08/2012 14:23
Bizarre... ça évoque le commerce de l'observation des baleines... Où une association rafle la plupart des fonds de l'Etat pour des raisons, disons, de relations étroites... Je ne parle pas en l'air... Mis à part le côté révoltant qui consiste à expliquer au "couillon de base" le comportement à adopter face aux cétacés (fais ce que je dis, mais pas ce que je fais), je pense que le business baleines qui se cache volontiers derrière de prétendus idéaux biologico-scientifiques sont réellement nauséabonds et il serait temps qu'un pavé soit jeté dans l'océan ... en évitant les baleines, évidemment...

6.Posté par Le muet le 22/08/2012 15:15
@2 et 3

VOUS AVEZ DIT SCANDALEUX ???

Le 22 août 2012 lors de sa Commission permanente :

Les conseillers régionaux ont alloué une enveloppe de 163 800 euros en faveur de l’ARDA (l’Association Réunionnaise de Développement de l’Aquaculture) pour son fonctionnement, au titre du 3ème acompte à valoir sur la subvention de 2012. De la même façon, 70 000 euros ont été attribués à la structure pour son fonctionnement.

7.Posté par tienbo largue pa le 22/08/2012 15:41
@4 Posté par Mwa la pa di :
analyse simpliste des surfeurs, d'accord, mais comment qualifier alors votre analyse ? j'appellerai plus ça + que succinct ! On y apprend rien en fait !

8.Posté par mwa la pa di le 23/08/2012 06:47
post 7, d'abord aucune étude n'est terminée. Puis beaucoup d'éléments ont été notés : sur pêche au large avec la bénédiction de nos armateurs ( long liner, chalut....) , puis eaux sales versées dans la mer près de plages, baignade en eau troubel, surf à la tombée du jour alors que tout le monde sait que les prédateurs viennent à la cote le soir, .... Le requin comme vous et moi est dans la survie et pour cela il faut manger. DSi on lui capture sa bouffe que va t il faire ? checher ailleurs... Et le surfur ressemble dans l'eau à une belle et grosse tortue..... Pour ma part, pêcheur en barque j'inscrit en premier la sur pêche comme cause principale de la recehrche des piossons à la cote par les requins. Il est normal que les requins cherchent la nourriture là où elle peut se trouver puisque nous chassons sur ses "terres".

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales