Social

“L’Etat va financer d’ici décembre 11.000 contrats aidés” annonce la Préfecture

La Préfecture a mis en place hier une cellule de sauvegarde de l’emploi, et ce à travers les différents dispositifs de l’Etat en la matière. L’objectif est le renforcement de la mobilisation de tous les acteurs locaux et la mise en œuvre des mesures en faveur de l’emploi.


Michel Theuil, secrétaire général de la préfecture, avait hier après-midi autour de lui, le Pôle Emploi, les collectivités locales, les missions locales, les chambres consulaires, les socioprofessionnels, les organisations syndicales et les services de l’Etat.

“La mobilisation pour l’emploi nécessite une parfaite coordination de l’ensemble des acteurs de terrain”, a indiqué Michel Theuil à l’issue de la réunion. “Nous avons réfléchi à l’optimisation des outils et des moyens pour la sauvegarde de l’emploi”.

“Trois axes ont été définis. Il s’agit d’abord de protéger les salariés les plus exposés par des dispositifs d’aides à la formation. Il s’agit également d’aider à la création d’entreprises, notamment pour les chômeurs, avec le plan Nacre et le microcrédit. Il s’agit par ailleurs d’aider au retour à l’emploi”.

“L’Etat va financer d’ici décembre 11.000 contrats aidés, des contrats passerelles pour les jeunes diplômés. Il y a également les contrats d’autonomie où La Réunion est une région expérimentale en la matière. Nous avons des objectifs fixés sur ce point précis, s’agissant de ces contrats, notre île est la troisième de France, après l’Hérault et la Meurthe et Moselle”.


“Nous avons de bonnes bases de travail, il faut les exploiter. Il est vrai que nous sommes en période de crise, mais ce n’est pas une raison d’ajouter du scepticisme, de la morosité voire du catastrophisme, comme nous avons pu le constater dans de récentes déclarations”, a déclaré Michel Theuil, secrétaire général de la préfecture.

Sur la vidéo, Yvan Hoarau, secrétaire général de la CGTR a une position mitigée sur “la cellule” en question.
Vendredi 25 Septembre 2009 - 11:25
Jismy Ramoudou
Lu 1412 fois




1.Posté par Barcator le 25/09/2009 12:47
Toujours la même chose, dans quelque soit la situation.
Toujours des mesures d'urgences qui ramèneront de toute façon les bénéficiaires de ces emplois aidés à une précarité certaine ( ça c'est sur au moins !).
Toujours le même discours depuis 2007 sur " Meeeeuuuuuh non, tout va bien !" alors que l'inflation de l'époque s'est tragiquement transformée en crise économique.
Toujours des réunions d'acteurs socio professionnels et institutionnels pour trouver LA solution.
Mais à quand les vrais actes ?
A quand la Réunion au somment de son avantage en tant que "ultramarine européenne" ?
Pourquoi nous retrouvons nous systématiquement embourber dans des analyses socio-financière en contraste avec la réalité du terrain ?
Il faut commencer à se réveiller sérieusement ... dans les urnes.
Nos politiciens ont réussi à nous dégouter de cette société, stigmatisé par le taux d'abstention sans précédent.
Mais, "Vox populi, Vox Dei", et quand celle ci tonnera en faveur d'une évolution prospère pour notre île, attention Messieurs les Technocrates, il va falloir très vite se recycler.

2.Posté par JUBILATION 57 le 25/09/2009 13:07
L'ETAT organise des réunions, veut plus d'emplois et autres. Le nombre de fonctionnaires diminuent et l'ETAT refile le bébé aux acteurs sociaux. Où est la morale?

3.Posté par du sud le 25/09/2009 14:57
bravo, M. Theuil! La seule issue a mon sens est que l'etat calme le jeu de certains qui veulent tout detruire pour amener la reunion dans un mcur, pardon dans un mur!

4.Posté par William le 25/09/2009 17:01

Voilà... on va encore faire croire à des pauv' gens qu'ils ont gagné un boulot mais en fait c'est de la précarité... quand les contrats seront finis, tout le monde viendra pleurer dans les jupes d'Yvan HOARAU puis dans celles du préfet !

5.Posté par jp le 25/09/2009 18:06
ce n'est pas des emplois aidés qui ne sont que des faux emplois qu'il nous faut, mais des entreprises....pas d'entreprise, pas d'emploi, cqfd

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/09/2009 23:03
toutes les autres formules ont montré leur limite...embaucher du précaire oui, le former réellement...on en reparlera dans quelques temps, quand le terme de ces contrats viendra...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales