Société

L'Etat s'engage "plus" dans la lutte contre les violences faites aux femmes


L'Etat s'engage "plus" dans la lutte contre les violences faites aux femmes
Ce vendredi s'est tenu un forum "pour agir contre les violences sexistes là où elles s'exercent" au Parc des Expos de la Nordev à Saint-Denis en compagnie de tous les acteurs institutionnels et associatifs qui luttent au quotidien contre les violences faites aux femmes. Une journée rythmée par les débats et interventions des participants et clôturée par la signature d'un protocole d'accord entre l'Etat, représenté par le préfet Michel Lalande, et le Cevif (Collectif pour l'élimination des violences intrafamiliales) présidé par Thérèse Baillif.

Un protocole d'accord qui prévoit la mise en place de quatre volontaires du service civique. Des volontaires mis à disposition du Cevif pour coordonner l'action de l'ensemble des acteurs qui gravitent autour de la lutte contre les violences faites aux femmes. "Il y a eu huit morts cette année et il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Il faut continuer le travail et les partenariats (…). ne perdons pas le cap, ne perdons pas espoir", a martelé le préfet devant les protagonistes présents au forum.

Des volontaires qui vont permettre au Cevif de "multiplier" les actions sur le terrain et permettre de "continuer le travail dans de bonnes conditions", souligne Thérèse Baillif, présidente du Cevif. Pour elle, "il reste énormément de travail à faire". Des volontaires qui seront désignés pour continuer à mettre en place le réseau qui opère entre les associations qui occupent le terrain et les partenaires institutionnels. "Notre travail sera plus efficace, nous serons plus près des personnes concernées par ce fléau et nous pourrons toucher davantage de jeunes, jeunes qui prendront la relève dans quelques années", rappelle-t-elle.

De plus en plus de moyens sont mis à disposition pour lutter efficacement contre les violences faites aux femmes. "Les moyens de luttes existent, comme le 115, un livret de prévention, la mise en place d'assistantes sociales dans les commissariats de l'ile (…)", explique le préfet. En 9 mois de travail au sein des commissariats du Nord de l'île, il a été relevé 179 situations de violences conjugales subies par les femmes, 526 personnes ont été reçues pour des faits de violences intrafamiliales. Mais du côté de la justice : "Nous avons été saisis seulement 8 fois", souligne de son côté Mme Santoro, juge des affaires familiales.

Il reste encore beaucoup de travail pour toutes les associations et tous les partenaires institutionnels, afin que les personnes "victimes" de violences intrafamiliales osent tout simplement en parler…
Samedi 3 Décembre 2011 - 07:35
Lu 798 fois




1.Posté par touriste le 03/12/2011 07:32
Si nous voulons avancer , signez le PACTE 2012 POUR LA JUSTICE , voir site internet pacte 2012.fr ........... et regarder la video du policier .....

2.Posté par Euh............... le 03/12/2011 08:43
Et allons donc ! Encore un coup de pub tout çà ! De la part du gouvernement pour faire croire qu’il se sent concerner par le problème des femmes battus et le cevif pour faire croire qu’ils font quelque chose autre que la fameuse marche blanche qui ne sert a rien, puisqu’elle arrive trop tard ! Une petite signature par ci, une petite signature par là et tout le monde il est content ! Du papier qui comme d’habitude ne servira a rien !
Du concret, assez de blabla !
Si vraiment des choses existées, et grand luxe, des choses qui marchent ! Aujourd’hui nous n’en serions pas là !
C’est quoi cette habitude d’attendre que la maison soit en cendre pour appeler les pompiers?!

3.Posté par Noé BABET le 03/12/2011 08:45
noe974
Les violences conjugales sont terribles et la plupart du temps ce sont les femmes , les mères qui paiyent le plus lourd tribut ! surtout actuellement avec le non emploi , le chômage qui perdure , de nombreux problèmes surgissent surtout si l'homme se calme avec des drogues (zamal , alcool , cigarettes ... des addictions se réveillent) .

Il y a aussi les problèmes liés à l'insécurité qui est un fléau pour tout le monde . Elle crée des drames dans les vies et les familles ...
Tous les lieux , écoles , campagnes , villes sont des lieux de violences ...

Il y a trop d'effets d'annonce et pas assez de recherches de solutions !


4.Posté par Cambronne le 03/12/2011 11:03
http://www.bivouac-id.com/billets/arabie-saoudite-la-victime-dun-viol-collectif-condamnee-par-la-justice/

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales