Politique

L'Etat répond au souhait de Vlody sur l'extension des emplois d’avenir aux petits commerces


Le député Jean Jacques Vlody se dit "satisfait" de constater que l’Etat vient de décider d’étendre les emplois d’avenir au secteur du commerce.

Un souhait que le député de la 3e circonscription avait formulé à la ministre des outre-mer lors de la commission du 29 octobre 2014.

Pour Jean Jacques Vlody, "c’est une nouvelle encourageante pour la jeunesse réunionnaise qui est en attente d’une solution d’emploi et qui a envie de démarrer dans la vie active ;  c’est une bonne nouvelle également pour les petits commerces locaux : 17.000 commerces sont désormais éligibles au dispositif, soit 60% des commerces". Face à l’ampleur des défis à relever, dit-il, "les emplois aidés doivent être de véritables outils d’insertion professionnelle".

Cette satisfaction passée, le député de La Réunion voit plus loin et propose cette fois que les groupements d’employeurs du secteur agricole puissent bénéficier du même taux de prise en charge par l’Etat que le secteur associatif. Il explique sa démarche.

"Le groupement d’employeurs est une structure au statut intermédiaire entre l’association et la société. Son but est de recruter des salariés et de les mettre en activité chez plusieurs agriculteurs répondant ainsi à leurs besoins saisonniers en main d’œuvre. Il serait donc légitime de lui faire bénéficier du taux le plus favorable afin de lui donner les moyens de ses ambitions : l’insertion des jeunes", conclut le député PS dans un communiqué.
Jeudi 19 Février 2015 - 07:00
Lu 1157 fois




1.Posté par bon courage le 19/02/2015 06:45
bon courage aux petits commerce.

d'un le dossier administratif est extrêmement lourd
de deux le suivi avec les missions locales sont compliqués (jalousie et incompétence des fonctionnaires)
de trois il faut faire l'avance du salaire et donc si peu ou pas de trésorerie c'est impossible

de quatre à six, dans le désordre
il faut les former dans des centres de formations externe, donc absent de votre entreprise
les jeunes traine les pieds, sont susceptibles, certains vous volent votre marchandises , d'autres ne viennent travailler que quand cela les arrangent et font leur propre horaire, au détriment du planning de travail.
arrêt de maladie après 15 jours d'embauche , pendant 6 semaines, alors que le gamins fait du scotters en ville et la fête avec ses potes. Aucun respect, des profiteurs comme leur ainés

ensuite ils vont se plaindre à la mission locale d'être des esclaves, des domestiques et au final vous les virez tous, c'est ce qui m'est arrivée il y a deux ans , après 6 mois de galère avec la mission locale sud, et les 4 jeunes engagés en CDI et au bout de 6 mois, dehors

depuis on embauche des matures, 30 / 40 ans, qui connaissent leur travail et qu'est ce qu'on est zen
ca ne vole pas, ca respect le planning de travail, ca ne se plaint pas.

pauvre jeunesse qui prend exemple sur leurs parents , tonton , tata qui attends le RSA, RMI , les aides de la caf. Comment voulez vous donner l'exemple a cette jeunesse , qui n'a pas envie de travailler

bonne chance.

de toute façon 85% de ces jeunes ont des emplois précaires en collectivités. Dans le privé , il faut de la rentabilité et ca les jeunes ne comprennent pas

2.Posté par je dis nimporte koi le 19/02/2015 07:44
ce ne sont pas tous les commerces qui sont concernés monsieur le député, mais seulement ceux qui n'ont pas de salariés...donc ça ne fait pas 17 000 commerces de concernés...!!

3.Posté par R I P O S T E le 19/02/2015 11:45
Pas de croissance , pas de boulot pour le reste un p'tit contrat ce n'est pas un emploi pérenne .

Les charges sociales , fiscales sont trop lourd , la FRANCE est un enfer fiscal

On est tous pris à la gorge par les impôts et autres taxes

4.Posté par William le 19/02/2015 12:55
C'est la merde !
le chômage ne se résorbera pas avec des contrats bancales comme ça...
Ce n'est pas ce qu'attendent les entreprises.

5.Posté par Recuperation le 19/02/2015 13:41 (depuis mobile)
Trop fort la récupération !
Celui qui a tout fait pour ce résultat c'est bien Ibrahim PATEL le président de la CCI !!!

6.Posté par cgpme le 19/02/2015 17:28
5.
non c'est plutôt la CGPME..patel ferait mieux de s'occuper du harcèlement moral à la CCIR, ainsi que de faire évoluer le merdier que constitue le RSI..

7.Posté par Papangue le 19/02/2015 18:12
Encore un député socialiste qui finira son mandat avec un triste bilan.

8.Posté par "VIEUX CREOLE " le 22/02/2015 12:27
A LIRE CERTAINS COMMENTAIRES ,il n'y aurait aucune solutions pour lutter contre le chômage et, "ces commentateurs avisés"n'en proposent aucune !!! C'est "parler pour ne rien dire"! Certes, les contrats d'avenir ne sont pas des" emplois pérennes " mais faut-il laisser nos jeunes désœuvrés , sans aucune activité et être entraînés vers la violence ? Connaît-on beaucoup de patrons de chefs d'entreprises qui embauchent en masse à la Réunion ?? Le conseil régional et le conseil général qui étaient contre" les emplois d'avenir" et pour" les contrats d'apprentissage "n'ont jamais été capables de donner la liste des patrons susceptibles d'accepter des jeunes chez eux !! Monsieur Ibrahim Patel a proposé que "les contrats d'avenir non utilisés par le Département (!!!) soient orientés vers le commerce ...Cette proposition a été reprise par Vlody : ILS A ONT RAISON TOUS LES DEUX !!! Quel(le) est le (ou la )Secrétaire d’État U.M.P. qui a "soufflé" au Ministre d'Outre mer( U.M.P.) qu'il (elle) accueillait à Gillot : je vous préviens ,ils ne sont jamais contents" : ils pleurent tout le temps ! Si j'ai bonne mémoire , je crois que c'est madame Brigitte Girardin accueillant François Baroin alors Ministre des D.O.M- T.O.M.( on ne disait pas alors Ministre des Outre-Mer " ! Merci au journaliste de la télé qui a su capter cette "conversation OFF" à SON MICRO !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales