Social

L’Etat est prêt à prolonger la hausse des salaires en Outre-mer au delà des trois ans

Cette information donnée par l’AFP a été confirmée par Yves Jégo, secrétaire d’Etat à l’Outre-mer. “Le gouvernement est prêt à se substituer aux entreprises si nécessaire, pour maintenir les 100 € d’augmentation de salaire accordé dans le cadre du RSTA”.


L’Etat est prêt à prolonger la hausse des salaires en Outre-mer au delà des trois ans
Pour rappel l’accord Bino signé entre le LKP, le patronat guadeloupéen et l’Etat, prévoit une hausse de salaire de 200 € financés comme suite : 100 € de l’Etat, 50 € des collectivités locales et 50 € du patronat.
L’article 5 du protocole prévoyait que les employeurs reprendraient à leur charge les 100 € de l’Etat. C’est sans doute pour cette raison que le Médef avait refusé de signer le document.
Aussi, le gouvernement a préféré retirer cet article 5 avant la publication du décret au Journal officiel hier. L’extension de l’accord à toutes les entreprises de Guadeloupe se fera mais le patronat n’aura pas à payer les 100 €, après trois ans.
C’est sans doute pour inciter et motiver le LKP de la Guadeloupe et le Collectif du 5 février de la Martinique, à participer aux Etats généraux sur l’Outre-mer que le gouvernement fait un geste. “Nous sommes prêts à prolonger au delà des trois ans les 100 € du RSTA de l’accord Bino, aux quatre Dom”, a indiqué Yves Jégo à l’AFP.
“On est prêt à prolonger le RSTA pour ne pas priver les salariés dans trois ans de cette ressource (de 100 euros) si les entreprises ne peuvent pas se substituer à nous”, a confirmé le secrétaire d’Etat.
Cette proposition va-t-elle convaincre Elie Domota et le LKP et le Collectif du 5 février, à prendre part aux Etats généraux, ne serait-ce que pour entériner cette décision ?

Samedi 11 Avril 2009 - 09:53
Jismy Ramoudou
Lu 396 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/04/2009 11:12
les entreprises n'ont qu'à répercuter cette hausse ! un entrepreneur doit tenir compte des contraintes qui s'exercent sur son entreprise. déjà qu'il bénéficie d'exonération de charge sociale alors qu'il paie bien souvent ses salariés dans la limite du plafond de salaire lui faisant bénéficié du maximum d'exonération...rappelons, et c'est écrit noir sur blanc sur le site de l'agence de développement, que les économies au titre de ces exonérations, représentent 3800 euros pour un smic ! les ressources financières existent, les entrepreneurs n'ont qu'à se faire payer des formations de gestionnaire !

2.Posté par Pierre Dupuy Junior le 11/04/2009 13:44
Je trouve ca superbe... Ca veut dire en gros que l'argent public va financer des hausses de salaires qui seront absorbees par les grands patrons locaux dans leurs benefices en remontant leurs prix d'ici trois ans... Et je vous parle pas du deficit public que ca va produire.

3.Posté par boyer le 11/04/2009 15:33
Entièrement d'accord avec nicolas de launay de la perriere (message1)

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/04/2009 17:48
normal que des fonctionnaires d'Etat aient du mal à comprendre ce qu'ils ne connaissent pas, puisque la plupart n'ont pas d'expérience du privé...

5.Posté par Nicolas le 12/04/2009 22:04
Est-ce encore un gouvernement de droite?
J'en doute. Le voila qui va donner 100 € en période de récession et de déficit publique.
Les entreprises vont gagner plus en payant les salariés au smic!
dois-je rappeler que la Réunion est le Département qui paye le plus l'ISF?

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/04/2009 00:03
t'es tu interrogé, nicolas, sur les raisons du constat que tu énumères dans ton post ?

7.Posté par Pierre Dupuy Junior le 13/04/2009 10:53
5. il me semblait que c'était une légende urbaine cette histoire... Source?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales