Santé

L'Etat débloque 200.000 euros contre la dengue aux Antilles

Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-Mer, a annoncé que l'Etat va débloquer 200.000 euros supplémentaires dans la lutte contre l'épidémie de dengue qui touche les Antilles.


L'Etat débloque 200.000 euros contre la dengue aux Antilles







Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, et Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-Mer, ont rencontré en Martinique, à Fort-de-France, les acteurs de la lutte contre l'épidémie de dengue qui touche actuellement les Antilles et qui a provoqué la mort de 13 personnes en Martinique depuis février.

La ministre de l'Outre-Mer a déclaré que "nous nous sommes rapprochés de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) avec Jean-Louis Borloo, pour que les moyens des agences régionales soient renforcés et qu'une enveloppe de 200.000 euros leur soit attribuée", cette somme sera répartie entre la Guadeloupe et la Martinique.

Cette enveloppe supplémentaire sera dédiée, essentiellement, au traitement des carcasses de véhicules abandonnées le long des routes et qui constituent un vecteur de prolifération du moustique Aedes Aegypti.

Volontaires du service civique

Roselyne Bachelot a annoncé que "le président de l'Agence nationale du service civique, Martin Hirsch, est intervenu pour que 150 volontaires soient affectés en Martinique et 150 en Guadeloupe". Ce programme devait être mis en place seulement à la mi-septembre en France.

Des voix s'élèvent aux Antilles

En Guadeloupe, Victorin Lurel, député et président PS de la Région, a réclamé une "mobilisation plus efficace de l'Etat", qui déplore la réponse tardive de l'Etat face l'épidémie.

Pour les deux ministres : "Vous savez, juguler une épidémie de dengue, ça ne signifie pas dresser des administrations ou des responsables les uns contre les autres. C'est au contraire oeuvrer tous ensemble", réfutant une intervention tardive de la part de l'Etat.

La mobilisation générale a été décrétée par l'Etat la semaine dernière, avec le soutien d'une soixantaine de militaires du 33e RIMA et du service militaire adapté. Cette nouvelle aide a permis de produire des effets significatifs, puisque la ministre de la Santé s'est réjouie du dernier bulletin épidémiologique de la cellule interrégionale épidémiologique (Cire), qui a souligné "une nette baisse de l'épidémie entre la deuxième et la troisième semaine d'août".

Depuis le mois de février, près de 25.000 personnes ont contracté la dengue en Martinique et 33.000 en Guadeloupe. Le préfet de la région Martinique, Ange Mancini, a lui même été hospitalisé après avoir contracté le virus.
Dimanche 29 Août 2010 - 17:01
Julien Delarue
Lu 1260 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales