Société

L'Ermitage ne croule pas sous l'affluence des plagistes

Trois semaines d'interdiction aux Roches Noires et à Boucan Canot aura sûrement eu une influence sur les comportements des plagistes adeptes de la trempette. Mais à entendre les habitués du lagon, aucune affluence démesurée n'est constatée depuis. Tour d'horizon des observateurs du lagon.


Le drapeau vert et le risque requin absent dans le lagon n'y font rien : l'Ermitage reste une plage où l'on pique-nique avant tout
Le drapeau vert et le risque requin absent dans le lagon n'y font rien : l'Ermitage reste une plage où l'on pique-nique avant tout
 
Le malheur des commerçants de Boucan et des Roches Noires fait-il le bonheur des commerçants de l'Ermitage ? Pas vraiment à en croire les intéressés. La principale raison évoquée par un serveur tient en une phrase : "le public traditionnel de l'Ermitage est familial. C'est donc un public qui apporte souvent de quoi grignoter et dépense très peu". De nouvelles têtes sur les plages de l'Ermitage ? "A vrai dire non, ceux qui aiment Boucan parce qu'il ont de l'eau qui leur arrive à la taille ne viendront pas ici, ils attendront que ces plages soient de nouveau autorisées"

Parmi les observateurs incollables sur le front des plages : les maîtres nageurs sauveteurs de l'Ermitage évoquent pour leur part une densité comme à la normale. "Mais il est difficile d'y répondre car l'Ermitage s'étend sur plusieurs kilomètres", précisent-ils. Contrairement à Boucan ou aux Roches où la concentration est immédiatement visible, "les familles peuvent décider d'aller se baigner hors de notre zone de surveillance". Aujourd'hui, le drapeau est pourtant vert et les vacanciers sont là.

Devant le poste des sauveteurs justement, à peine cinq ou six marmailles barbottent entre les bouées délimitant la "zone de baignade", celle où la sécurité des baigneurs est assurée en priorité.

Au final, tous les acteurs de la plage, qu'ils soient dans le privé ou chargés de la surveillance, s'accordent à dire que l'actualité ne fait pas évoluer l'attrait vers le lagon mais qu'il faut en trouver les causes réelles du côté de la météorologie. "Sans un beau soleil, les gens restent chez eux", en rigole un vendeur ambulant. "Seuls les touristes sont contraints de venir vers l'Ermitage car ils n'ont pas le choix et ont très peu de temps devant eux". A l'inverse, "Trou d'eau est une plage qui accueille de plus en plus de visiteurs", estime Sébastien, MNS à Saint-Paul depuis quatre ans.

Malgré l'interdiction de baignade des autres plages de l'Ouest, l'Ermitage ne semble donc pas prête de perdre si facilement son titre de plage familiale où l'on mange sous les filaos plus que l'on y baigne. "L'effet requin" ne bénéficie donc pas tantq que ça à l'Ermitage.
Mardi 11 Octobre 2011 - 18:31
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1935 fois




1.Posté par nrj le 11/10/2011 18:43
Il fait encore un peu froid , et entrer dans l'eau risque de donner la "grippe" ... Donc prudence !

2.Posté par Gaston la gaffe le 11/10/2011 18:52
Plagiste : exploitant d'une plage payante...
Et sans un beau soleil, rien d'avéré, attendons les beaux jours!

3.Posté par Axel le 12/10/2011 05:41
Quel le but de cet article ? Soutenir une nouvelle fois les commerçants de Boucan qui se sont gavés jusqu'à présent sans la moindre considération pour leurs clients ? Il y quelques jours un article du JIR disait exactement l'inverse, il a 4 fois plus de baigneurs au lagon qu'auparavant... J'ai moi même pu constater cette hausse de fréquentation.

4.Posté par trop de vent le 12/10/2011 08:09
arrêtez de paroder sur les plages. Il fait un temps pourri ou le vent vous glaçe et le sable vous fouette
voilà pourquoi les plages sont dessertes

5.Posté par Yann le 12/10/2011 09:36
@ 3 : d'accord avec vous. J'y étais la semaine dernière, et la plage était bondée !

6.Posté par Edouard le 12/10/2011 14:11
Mr Ludovic GRONDIN, nous n'avons pas le même regard sur les plages de l'Hermitage ! Je me proposai de faire parvenir à Mme la Présidente de l'IRT quelques clichés pris ce wwek end ! Voire pourquoi pas les "envoyer" à quelques Opérators Tours pour "vendre" les quelques kms de plage que la Réunion a reçu de dame nature ! Mais je pense que cela ne serait pas de "nature" à fair venir les touristes qui ne seraient pas des "fana" de la rando ou de la découverte sportive de l'intérieur de notre Ile à gd spectacle et/ou intense!
L'état de nos "dites" plages du lagon ne sont pas des arguments de "vente" ... ou alors les services de l'environnemnt de ST PAUL auront du pain sur la planche et pourraient avoir à faire des"miracles" !
Mais ce n'est qu'un avis le mien et jele respecte!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales