Politique

L’Entre-Deux vote un budget de raison, sans augmentation d'impôts

Le conseil municipal de l’Entre-Deux a validé hier soir son budget primitif 2013. Un budget dont le principal enseignement reste, et les contribuables s'en réjouiront, la stagnation des taux d'imposition.


L’Entre-Deux vote un budget de raison, sans augmentation d'impôts
Taxe d’Habitation, taxes foncières bâtie et non bâtie se maintiennent donc aux taux de l'exercice 2012, tout en présentant un niveau d’investissement quasi équivalent à celui de l'an dernier se félicite la majorité municipale emmenée par Bachil Valy. Le produit fiscal attendu cette année s’élèvera à  1.1 million d'euros.

Le budget de la collectivité s'élève quant à lui à 13 millions d'euros dont 9 millions en section de fonctionnement et un peu moins de 4 millions en section d'investissement.

Les recettes supplémentaires, rendues possibles grâce à l'augmentation de l’assiette des impôts, de la taxe sur les carburants, de l'octroi de mer et de la dotation forfaitaire en légère hausse, ne permettent pas à la collectivité de fanfaronner.

"La volonté reste plus que jamais de réduire les dépenses en maintenant un niveau d’intervention au plus haut des capacités, pour garantir une qualité de service public essentielle en ces temps de crise" mentionne le document préparatoire de cette délibération.

Saluant une baisse des charges à caractère général (de l'ordre de 30.000 euros), le seul petit écart de maîtrise budgétaire est à dénicher au sein de la section de fonctionnement. Une légère augmentation par rapport à l’an dernier - la commune passe de 9,187 millions d'euros à 9,343 millions - est à relever.

Le cadre budgétaire fixé par la collectivité permettra de "maintenir l’enveloppe d’intervention en matière de solidarité" souligne le document. Les subventions aux associations passent de 794.000 euros en 2012 à plus de 820.000 euros cette année, offrant notamment un soutien appuyé aux projets d’insertion par l’activité (Jades, OMAG, OT, Planète des Enfants,..).

Réduire au maximum le recours à l’emprunt, maîtriser les dépenses de fonctionnement, pérenniser les investissements sans augmenter la dette : le maire de l'Entre-Deux a mis au vote hier un budget contraint par le contexte national dont la seule folie tiendra dans la modernisation de sa piscine municipale (976.000 euros dont 720.000 euros provenant du plan de relance régional.
Vendredi 29 Mars 2013 - 07:52
LG
Lu 778 fois




1.Posté par SKIPP le 29/03/2013 10:36
bravo MR LE MAIRE

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales