Société

L'Eco Cleaner, une machine qui réduit les déchets alimentaires en poudre de compost

Transformer nos déchets de cuisine en fertilisant sous 24h. Le défi a été réalisé par une société française qui lorgne désormais sur le marché réunionnais.


Marc d'Honneur espère pouvoir convaincre les décideurs politiques et les chefs d'entreprise
Marc d'Honneur espère pouvoir convaincre les décideurs politiques et les chefs d'entreprise
Vous connaissez le principe du compostage : laisser dégrader naturellement des déchets organiques pour en faire du compost au bout de plusieurs mois de fermentation. Si la formule peut satisfaire un particulier disposant d'une cour, les déchets organiques alimentaires peuvent s'avérer être une source de dépense énorme - et parfois causer des nuisances olfactives - tant pour les collectivités que pour les entreprises privées.

La société parisienne Green Environnement Technology, ou GET-Innovation voudrait convaincre ces entités à adopter sa drôle de machine. L'Eco Cleaner est un cube métallique qui permet d'engloutir des kilos et des kilos de déchets de cuisine. Tout y passe : légumes et fruits évidemment, poissons, viandes y sont déposés à l'intérieur par une trappe située au-dessus de l'Eco Cleaner. A chaque ouverture ou fermeture de la trappe de chargement, la machine démarre un cycle de 24 heures de brassage des déchets.

Un facteur de réduction des déchets de 97%

Tout est broyé jusqu'à atteindre un taux de compression des déchets de 97% après un cycle de 24h maximum. Pour mieux mémoriser le ratio obtenu, retenons que 40 kilos de déchets deviennent 1,2 kilo de résidu.Les 3% qui ne peuvent être réduits sont donc appelés "résiduels". D'après les tests réalisés par les laboratoires agronomes, le substrat poudreux de type séchât biologique possède les propriétés d'un fertilisant organique naturel. "Il n'est pas extraordinaire mais il peut servir d'apport dans les jardins", complète Marc D'Honneur, représentant de GET Innovation océan Indien.

Selon des chiffres exposés dans un rapport du plan régional d'élimination des déchets industriels spéciaux (PREDIS) de la Région Réunion, les déchets organiques alimentaires produits chaque année à La Réunion oscillent entre 10.100 et 12.400 tonnes. Colossal.

La majeure partie d'entre eux sont "traités" dans un circuit traditionnel très énergivore. Enfouissement, incinération, les solutions sont là mais sont loin de faire l'unanimité, rien que pour le transport qu'elles engendrent. Le compostage, qui peut être présenté comme la solution la plus écologique des trois nécessite néanmoins du temps, de la place et qui plus est, s'avère difficilement conciliable avec le volume de déchets produits par des établissements accueillants beaucoup de public.

"Notre solution réduit ces déchets en 24 heures, sans rejet d’eau, sans odeur, sans rejet de gaz nocifs, sans bruit. Le tout dans un espace réduit puisque l'Eco Cleaner prend peu de place", perfectionne-t-il sa présentation. Techniquement, dans l'antre de la machine, hormis des pâles qui agissent comme un broyeur, "33 types de bactéries thermophiles aérobies sont présentes dans nos machines pour réduire les déchets. L’origine naturelle de ces micro-organismes produit les mêmes effets que ceux existant dans le milieu naturel. En d’autres termes, notre technologie ne pollue pas l’environnement", poursuit son vendeur. Luxe suprême, sa mise en service s'envisage simplement avec un raccordement au réseau électrique, la bête consommerait peu.

L'Eco Cleaner, qui existe en différentes tailles, est essentiellement destiné à des établissements recevant du public et donc produisant des volumes conséquents. Restauration collective, grande distribution, grossistes, professionnels du traitement des déchets, hôpitaux, maisons de retraite, tous sont confrontés chaque jour à l'élimination de restes qui ont un coût, soit pour les contribuables dans le cadre d'une cantine scolaire par exemple, soit pour un gérant de restauration.

Les collectivités territoriales doivent montrer l'exemple, selon Marc d'Honneur. Rien que sur le traitement des déchets produits dans les cantines de la Réunion, la note pourrait être substantiellement réduite grâce à cette machine qui a le mérite de traiter les déchets sur place.  

L'intérêt écologique de la machine peut même se concevoir, selon Marc d'Honneur, autour d'une sensibilisation pour les enfants de l'importance du tri dans le cadre de l'acquisition d'un Eco Cleaner par une école primaire ou d'un collège par exemple. Cette perspective financière et pédagogique a séduit de nombreuses communes métropolitaines comme celle de Romainville, de la région Ile-de-France.

"Il serait dommage que les élus restent insensibles"

Marc d'Honneur conserve d'ailleurs toutes les découpes de presse vantant le mérite de l'Eco Cleaner. Des pays étrangers de la zone océan Indien ont fait savoir leur intérêt pour la machine.

Marc d'Honneur partage simplement le souhait que La Réunion devienne une base arrière du développement de GET Innovation et de son Eco Cleaner dans la zone OI. "En fonction des commandes, l'idée serait de pouvoir les fabriquer ici", prospecte le représentant de GET Innovation. Au début du mois de juin, la chambre de commerce de La Réunion l'invite d'ailleurs à présenter sa machine lors de la visite de l'ambassadeur d'Inde ainsi que d'une délégation à La Réunion.

"Il serait dommage que les élus de notre département restent insensibles aux arguments de l'Eco Cleaner, surtout lorsque l'on connaît le coût du traitement des déchets pour les collectivités mais aussi sur la saturation des sites d'enfouissement", défend Marc d'Honneur.

www.get-innovation.fr
Mercredi 28 Mai 2014 - 06:35
LG
Lu 2180 fois




1.Posté par timoun le 28/05/2014 10:12
eco quoi ? elle tourne comment la machine à la force des bras ?

2.Posté par Schmiddt le 28/05/2014 10:16
Avant on donnait simplement à manger aux cochons...ou est le progrès ?

3.Posté par A mon avis le 28/05/2014 13:04
@ post 2 Schmiddt : vous avez parfaitement raison !
La technologie moderne qui se dit "écologique" a court-circuité des maillons de la chaîne alimentaire naturelle !

4.Posté par Moreau le 02/06/2014 23:57 (depuis mobile)
Bravo, mais 97% de diminution ! Merci de m''en apporter la preuve scientifique ! De plus que faites vous de l''obligation d''hygièniser les SP 3 ??? Aucun retour à la terre n''est possible dans cela. ! Comment répondez vous a la législation.

5.Posté par Moreau le 03/06/2014 17:41
Bonjour,

Je viens de téléphoner à la mairie de Romainville qui m'informe que c'etait simplement un test et que la machine est retirée fin juin, le test ne semble pas concluant, trop cher, problèmes d'odeurs et que faire de ce qu'ils ont appelés "l'engrais"
pouvez-vous me tenir informé de la suite ???

cordialement

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales