Santé

L'EPRUS fait face aux crises sanitaires mondiales


 
Thierry Couderc, directeur général de l'Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS), est en visite à la Réunion pour présenter cette structure et les actions menées par cette dernière. Une visite qui s'inscrit dans le cadre d'un tour de France des régions en partenariat avec les Préfectures et les ARS (Agence régionale de Santé). "Nous sommes en tournée dans les capitales régionales en liaison avec les préfets et les ARS pour mieux sensibiliser les professionnels du milieu sanitaire", explique Thierry Couderc.

L'EPRUS a été mis en place par le gouvernement en 2007 après l'épisode de canicule qu'avait connu la France métropolitaine, mais également après la crise du chikungunya qui avait durement frappé la Réunion. "Nous avons dans notre genèse, un peu de la Réunion", souligne Thierry Couderc. L'EPRUS est un établissement public placé sous la tutelle du ministère de la Santé et qui doit répondre avec efficacité aux menaces dites "sanitaires". Deux missions principales résultent de l'action de l'EPRUS, dans un premier temps, la mise en place et la gestion administrative, financière et opérationnelle d'une réserve sanitaire de l'Etat.

"Actuellement à la Réunion, 39 dossiers de professionnels de santé sont en cours d'homologation, explique-t-il, on a tout intérêt à avoir le maximum de professionnels sur le terrain de l'engagement". L'EPRUS n'a pas d'objectif quantitatif : "le plus possible c'est le mieux", lâche Thierry Couderc. Il faut savoir que l'EPRUS, en terme de moyen humain, peut se servir également dans un vivier de personnes à la retraite depuis moins de cinq ans et dans les étudiants en fin d'étude.

Quantité de médicaments disponibles en cas de crise : "secret-défense"

La réserve sanitaire concerne l'ensemble des professionnels de santé et est composée de citoyens s'engageant volontairement pour trois ans. Actuellement, des professionnels de santé sont déployés un peu partout dans le monde, à Benghazi, en Cote d'Ivoire, au Japon à Fukushima… "On vit au rythme des malheurs du monde", reconnait-il.

Autre objectif de l'EPRUS, la gestion des stocks stratégiques de santé et de l'eau à savoir les antiviraux, les antidotes, les dispositifs médicaux. Mais attention sur la quantité et les réserves disponibles à la Réunion, c'est "secret défense"….

Pour le moment, la Réunion n'a plus connu de crise sanitaire majeure depuis la crise du chikungunya de 2007, "nous n'avons pas fait face aujourd'hui à une situation où l'ARS était débordée", souligne la directrice générale de l'ARS, Chantal de Singly. En attendant, cette nouvelle structure permet de mieux mobiliser et répondre plus rapidement face aux crises sanitaires, qu'elles soient nationales ou mondiales.
Vendredi 28 Octobre 2011 - 17:30
Lu 1551 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales