Economie

L'Artania en escale à La Réunion

Lundi 28 Novembre 2016 - 09:51

C'est la huitième escale de la saison. Le bateau de croisière Artania a accosté au Port ce lundi matin, aux alentours de 7 heures.

En provenance de l'île Maurice, il transporte 1056 passagers, pour la plupart germanophones, et compte 518 membres d'équipage. Durant cette escale, 30% des croisiéristes, qui constituent une clientèle très aisée, resteront à bord.  

Le navire repartira à 18 heures, direction Madagascar. 
Lu 2364 fois



1.Posté par thierry3468 le 28/11/2016 10:23

Joli nom pour notre ile qui compte de nombreux consommateurs d'Artane...Y a l'effet ou pas?

2.Posté par gerard le 28/11/2016 10:44

a quand le zamalia?car y en a plus du tout.

3.Posté par cmoin le 28/11/2016 12:29

Les passagers vont rester peu de temps ici,peu dépenser car trop cher et pas de bureau de change à proximité et personnes qui parlent leurs langues.

4.Posté par Antoine le 28/11/2016 13:14

Toujours un apport intéressant d'avoir des touristes de croisière! Si on peut les fidéliser, et les faire revenir par avion après, ce serait génial!

5.Posté par Pipa le 28/11/2016 13:14

C'est un plus dans l'économie de l'île quand les bateaux de croisières font escale

6.Posté par noé de la plaine des palmistes, en récré le 28/11/2016 13:23

oté! ca bato la commune!

7.Posté par Mathis le 28/11/2016 13:32

Les croisières font maintenant partie du paysage touristique de l'île. On a eu des gens qui se sont battus pour faire de la Réunion une escale dans l'O.I., il serait bien qu'on étoffe les offres spécifiquement pour ces touristes de passage.

8.Posté par COSTA le 28/11/2016 13:39

En décembre, nous attendons le RIVOTRILIA et le HEROÏNA de Madagascar....

9.Posté par sophia le 28/11/2016 14:36

t' it pas les bateaux de croisières faut honneur à l' île même pour si peu de temps.

10.Posté par Kélonia le 28/11/2016 15:28

Bienvenue à ces touristes , j'espère que cette escale va leur permettre de découvrir l'île et surtout notre petit fruit rouge de la saison .

11.Posté par Thierry Massicot le 28/11/2016 18:35

Punaise! Doit pas être trop rentable cette croisière :1056 passagers/518 membres d'équipage...Bon j'espère que c'est une coquille, sinon cette entreprise va prendre l'eau et ce n'est jamais bon si l'on est une compagnie maritime

12.Posté par DUDULE974 le 28/11/2016 20:29

post 11 Au prix du philippin,la main d'oeuvre est trés bon marché.C'est assez pittoresque de faire voyager les plus riches servis par les plus pauvres dans un décor grandiloquent.Cela nous rappelle une époque pas si lointaine à la Réunion .Certes, on peut s'extaser devant ces bateaux pour clients fortunés mais la réalité sociale n'est pas aussi glamour.Cela fait bien longtemps que la croisière ne m'amuse plus....

13.Posté par cheche le 29/11/2016 09:52

Comment des croisieristes peuvent visiter notre ile intense,avec seulement quelques heures devant eux,? impossible pour faire le volcan,maido (et encore),Salazie,..ou alors si en helico...ce qui fait qu'il n'y a aucune retombée economique. bref trop de km,relief montagneux,voir embouteillages..Il faudrait que les escales durent 48h au moins mais alors pourquoi il n'en est pas ainsi?

14.Posté par wtf le 29/11/2016 12:02

Et niveau accueil au sens réception ? ils ont prévu quelque chose ou comme d'hab y a rien pour les encadrer, les faire visiter l’île de façon structurée et organisée.

il suffirait simplement, que les compagnies de transports bus locaux, avec les agences de tourisme, boutiques, restaurateurs, points de change monnaie, se mettent d'accord sur une organisation (heures, points de rdv, jours, lieux) pour prendre en charge ces gens. De telle heure à telle heure, tel parcours. Pause à tel autre heure pour visiter tel site, suivi d'un repas dans tel ou tel autre restaurant (on changerai de façon à partager le gâteau) puis retour au bateau.

Avec un accompagnateur dans chaque bus parlant au moins l'anglais et rien que ça, ça serait une avancée qui en emménagerai d'autres.

Au lieu de ça on dit "ou vient ou vien pas, moin lé pa là ek ça, si ou veut change oute billet ou acheter local, en sorte à ou", car si c'est pour deux trois tondus et trois pelé, mi bouge pas !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >