Société

L'Agorah a tenu un conseil d'administration "serein et constructif"

Voici le communiqué du conseil d'administration de l'Agorah (Agence pour l'Observation de la Réunion, l'Aménagement et l'Habitat) qui s'est tenu ce jour. Ses membres reviennent notamment sur les orientations ainsi que le personnel l'agence et estiment que ce conseil fut "serein et constructif pour mener les projets utiles pour La Réunion".


L'Agorah a tenu un conseil d'administration "serein et constructif"
"Le Conseil d’Administration de l’Agorah, dont la tenue et l’ordre du jour étaient prévus de longue date, s’est réuni ce jour dans les locaux de l’Agence.

Ce fut l’occasion de faire un point sur les missions dévolues à l’Agorah et les nouvelles orientations qui trouvent application. Au-delà des missions classiques d’observation et d’expertise qui sont pérennisées, les acteurs de l’Aménagement se félicitent que le suivi du SAR ait été confié à l’Agorah, approuvent la création début 2012 de l’observatoire des risques naturels et du système d’information géographique performant et moderne.

En outre, le Ministère de l’Outre-mer, vient de confier à l’Agorah une mission sur les niveaux et les évolutions des loyers dans le secteur privés sur l’ensemble des cinq départements d’Outre-mer en collaboration avec l’OLAP.

Les travaux de l’Agorah ont, par ailleurs, été reconnus lors des rencontres Réunion/Maurice sur le développement durable. Les méthodes d’expertises et d’observations, et plus généralement l’outil Agorah, ont fortement intéressé les Ministres et Institutionnels Mauriciens, renforçant ainsi la coopération régionale et inter-îles.

Les nouvelles responsabilités et actions de l’Agence démontrent ainsi que la refondation était nécessaire et que l’Agorah devient désormais un outil performant et reconnu.

La tenue du Conseil d’Administration a également permis de faire un point sur le personnel de l’Agorah.

Pour mémoire, suite à l’audit critique sur la gestion de l’Agorah avant 2011, l’Agence a fait l’objet d’une refondation courant 2011 et d’une nouvelle gouvernance. Elle a vu ses effectifs augmenter en 2012 avec le recrutement de cinq personnes dont :

1 chargé d’études Risques, 1 géomaticienne, 1 chargé d’études Economie, 1 Doctorante chargée d’étudier les corridors et la continuité écologique.

L’Agorah compte désormais 15 salariés et 1 stagiaire et la forte implication et la motivation de l’équipe ont été saluées par les membres du Conseil d’Administration. La montée en puissance des activités, reconnue et appréciée des partenaires nécessite de renforcer les moyens humains de l’Agence. Il a donc été décidé de procéder au recrutement dans les semaines à venir :
- d’un(e) chargé(e) d’études pour l’observatoire des déchets,
- d’un(e) chargé(e) d’études pour l’observatoire des transports,
- d’un(e) Directeur(trice).

Enfin, l’Agorah entend préciser qu’elle continuera à défendre les valeurs qui sont les siennes et qui mettent un terme à des pratiques contestables, pratiques trop longtemps cautionnées par ceux qui refusent le développement de La Réunion. L’Agorah avance et participe pleinement aux nouvelles orientations, au développement et au rayonnement de la Réunion.

Le Conseil d’Administration
www.agorah.com de l’Agorah."
Vendredi 26 Octobre 2012 - 16:40
.
Lu 1201 fois




1.Posté par darkdelonious le 26/10/2012 18:38
la conclusion aurait pu être évitée, madame FCS. elle ne vous honore pas.

2.Posté par Ago-rats le 26/10/2012 20:38
"Conclusion" : C'est-à-dire ? L'agorah continuera la discrimination fondée sur les origines ? Discrimine-t-on (ouvertement) les domiens en métropole dans les administrations ?

La République est une et indivisible : on ne peut pas manger à tous les râteliers !

3.Posté par éric le 27/10/2012 06:53
racisme anti zoreil donnons leur indépendance comme ça ils resterons en créole.

4.Posté par biloute le 27/10/2012 09:00
il serait temps de recruter quelqu'un sur les transports étant donné les nombreuses problématiques d'aménagement qui y sont liées, en espérant qu'ils réussiront à rédiger le bon profil de poste

5.Posté par ladalle le 27/10/2012 09:02
holala les ti zoreil qui vienne poster leur frustration

6.Posté par Abominablog le 27/10/2012 09:34
"Pour mémoire, suite à l’audit critique sur la gestion de l’Agorah avant 2011" .... Cet audit est-il public ? Peut-on se le procurer ?

Pour mémoire, qui dirigeait l'AGORAH à cette époque ??? Ne serait-ce pas l'un des deux Matamores de bac à sable qui brigue la présidence de l'Univervité ?????

7.Posté par Hors la loi le 27/10/2012 10:14
Le racisme anti blanc ce n'est pas que des insultes ...c'est aussi de ne pas appliquer la loi....., ce sont ces associations toujours muettes lorsque la victime a un certain profil !!!


Article 225-1 du code pénal
(Loi nº 2001-1066 du 16 novembre 2001 art. 1er Journal Officiel du 17 novembre 2001)
(Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 4 Journal Officiel du 5 mars 2002)
Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap,de leurs caractéristiques génétiques, de leurs moeurs, de leur orientation sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.
Constitue également une discrimination toute distinction opérée entre les personnes morales à raison de l'origine, du sexe, de la situation de famille, de l'apparence physique, du patronyme, de l'état de santé, du handicap, des caractéristiques génétiques, des moeurs, de l'orientation sexuelle, de l'âge, des opinions politiques, des activités syndicales, de l'appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée des membres ou de certains membres de ces personnes morales.

8.Posté par Opale le 27/10/2012 15:27
Mais au fait qu'en est-il de la dame choisie par Mme Couapel pour le poste de direction qui est venue puis repartie ? A-t-elle été indemnisée ? Si indemnisation il y a eu , au nom de la transparence sur l'utilisation des fonds publics revendiquée par Mme Couapel, nous sommes en droit de savoir en tant que contribuables, quelle suite a été donnée à cette affaire.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales