Société

L'AJFER remet ses propositions pour l'emploi local en préfecture


L'AJFER remet ses propositions pour l'emploi local en préfecture
L'appel à la mobilisation générale devant la préfecture de Saint-Denis, lancé par l'Alliance des jeunes pour la formation et l'emploi à la Réunion (AJFER), a réuni environ 300 personnes ce matin.

"Priorité à l'embauche des Réunionnais", tel était le mot d'ordre de cette mobilisation où sont venus plusieurs élus et personnalités. Dockers, syndicalistes de la CGTR , des élus du PCR (Paul Vergès, Maurice Gironcel...), Jean-Bernard Caroupaye ou encore la plate-forme Rezistans'  ont répondu à l'appel de l'AJFER.

Une délégation a ensuite été reçue par la sous-préfète de Saint-Benoît, Hélène Rouland-Boyer. Un entretien qui a duré une heure. Gilles Leperlier, président de l'AJFER, a remis une pétition et un manifeste pour "la priorité à l'embauche des Réunionnais d'ici et d'ailleurs". "Elle nous a écoutés mais la prochaine fois, nous attendons des propositions", souligne Gilles Leperlier, joint par téléphone.

"La Réunion fait face à un taux de chômage record. Il faut des mesures d'urgence car des personnes souffrent de cette situation. Il faut qu'on se rassemble, au delà de nos clivages", ajoute-t-il. "On va continuer à faire signer le manifeste et essayer d'amplifier la mobilisation", conclut Gilles Leperlier.

Voici les propositions de l'AJFER qui figurent dans le manifeste :

Dans le secteur public :
- La totale transparence des recrutements de la fonction publique
- Adapter le nombre de postes ouverts aux concours en fonction des besoins réels de l’île dans tous les domaines.
Chaque année sur 1 000 embauches dans l’Education Nationale, seulement 100 réunionnais sont recrutés. Cette situation n’a que trop duré. Avec l’augmentation de la population d’ici à 2020, aucun poste dans la fonction publique ne doit être mis au mouvement national.
- Changer le système de mutation des fonctionnaires ultramarins pour faciliter leur retour dans leur pays.

Dans le secteur privé :
- La totale transparence des recrutements afin de garantir l’égalité des chances
- Obligation pour tous les employeurs de déposer leur offre d’emplois au Pôle Emploi.
Aujourd’hui, 55% des offres d’emplois de La Réunion ne passent pas par le Pôle Emploi. Le reste des offres passent par les boîtes d’intérim ou le « bouche à oreille », alors que le Pôle Emploi n’a aucune difficulté à répondre au 45% des offres d’emploi qu’il reçoit. Une fois l’offre déposée au Pôle Emploi, libre ensuite à l’entreprise de la publier ailleurs.
- Faire délivrer par le Pôle Emploi une « attestation d’absence de compétence locale » avant d’embaucher à l’extérieur. A compétence égale, la priorité doit être donnée aux Réunionnais. L’employeur doit justifier de sa recherche localement avant de chercher à l’extérieur. Libre ensuite au demandeur d’emploi de refuser le poste. Cela suppose une adaptation des moyens humains et matériels du Pôle Emploi (Embauche de personnel, ouverture de guichet de proximité Pôle Emploi).

-Répertorier les Réunionnais partout dans le monde afin de pouvoir les informer des
postes disponibles localement, correspondant à leur profil.

- Prioriser les sociétés locales. Faire délivrer par la Chambre de Commerce ou la Chambre des Métiers une « attestation d’absence de compétence locale » avant de solliciter une entreprise extérieure.

- Dresser les besoins en emplois des secteurs publics et privés sur au moins trois ans afin d’ouvrir les concours aux nombres de places disponibles et de mettre en place des formations adaptées, aboutissant à l’emploi.

- Faciliter la création d’activité à travers une simplification des démarches de création d’organisation à but lucratives.

- Mettre fin à la précarisation de l’emploi dans les secteurs public et privé.Donner la possibilité aux travailleurs de construire leur projet de vie.
Lundi 20 Mai 2013 - 16:08
Lu 2257 fois




1.Posté par jason bourne le 20/05/2013 17:30
200 personnes en soutien aux dockers 300 à,l'AJFER....il est clair que la cgtr et le pcr mobilisent les foules !!!!!


en ce qui concerne le recrutement concours national donc recrutement national point barre au même titre que la corrèze ou le nord-pas de calais .....sinon il reste l'indépendance il est clair que le train de vie de Madagascar fait envie !!

2.Posté par GroKafrine le 20/05/2013 17:48
In bann bra kassé. Va alé loin ek sa...

3.Posté par pour le plaisir le 20/05/2013 18:20
Ba ouais quoi, on va tout de même pas continuer les recrutements sur les compétences et indépendamment de critère aussi subjectif que le lieu de naissance ou la couleur de peau:
Allons mettre des cadres qui ne savent pas lire et écrire, nous irons encore plus vite dans le mur et pourrons instaurer une dictature communiste plus vite!

Proposition: demandons à l'Etat français d'en faire autant sur le territoire métropolitain: et Hop! ilico presto nos pauvres policiers Réunionnais retourne au pays! bon d'accord, il n'aurait plus de boulot et seulement dans la police s'ils viennent faire les gros bras bénévolement aux prochains meeting...voir même pour les plus dévoués, il est possible de-'envisager un poste au SDIS avec rémunération à la tronche et hors de toutes légalité!
Vive la Réunion, vive Paul Verges et vive le communisme!

4.Posté par alex du sud le 20/05/2013 18:34
Crétin! quand on prône la transparence, on se l'applique. Dis moi, camarade, comment as-tu eu ton poste? quels ont été les critères de ton recrutement? et surtout ton salaire....je rigole (même si ça me fait mal au coeur de voir l'argent public gaspillé en salaires déversés sur des pistonnés. Il faudrait que nos journalistes travaillent un peu, et arrêtent d'être gentils avec ces escrocs qui nous gouvernent. Eclairez nous svp!

5.Posté par Le changement commence par soi-même le 20/05/2013 19:06
Voici nos remarques aux propositions de l'AJFER qui figurent dans le manifeste ci-dessus:

Dans le secteur public :
- La totale transparence des recrutements de la fonction publique. Appliquez-vous cette transparence. Pourquoi ne l'avoir pas fait sous la présidence de Vergès, dans la FPT quand il était à la Région ? Une occasion ratée de montrer l'exemple et qui en a profité ? Ah les liens familiaux c'est sacré !

- Adapter le nombre de postes ouverts aux concours en fonction des besoins réels de l’île dans tous les domaines. Chaque année sur 1 000 embauches dans l’Education Nationale, seulement 100 réunionnais sont recrutés. Cette situation n’a que trop duré. Avec l’augmentation de la population d’ici à 2020, aucun poste dans la fonction publique ne doit être mis au mouvement national. Quel est le pourcentage des originaires de l'île dans l'Education Nationale ? 10% ? Vous comprendrez que ce pourcentage est au contraire au bénéfice des Réunionnais, car les Réunionnais sont bien moins de 10% dans les effectifs de l'Education Nationale. Donc si 100 Réunionnais ont un poste sur 1000 à la Réunion, c'est déjà bien. Au fait, d'où sortez vous ce chiffrage et de quelle année, du rectorat ?

- Changer le système de mutation des fonctionnaires ultramarins pour faciliter leur retour dans leur pays. Là on est d'accord avec vous. Mais qui a changé les règles ? l'ancien système était mieux. Mais que faire des 1000 points dont bénéficie le Réunionnais et pas le métroplitain ?

Dans le secteur privé :
- La totale transparence des recrutements afin de garantir l’égalité des chances. Mais qui apportera l'idée, l'industrie et le capital ? Le privé veut dire aussi que le patron peut réserver en toute légalité les postes à sa famille et à ses relations. C'est pour cela que dans le public et les collectivités ces pratiques ne doivent pas exister comme ce fut trop souvent le cas, même sous la présidence de Vergès.

- Obligation pour tous les employeurs de déposer leur offre d’emplois au Pôle Emploi.
Aujourd’hui, 55% des offres d’emplois de La Réunion ne passent pas par le Pôle Emploi. Le reste des offres passent par les boîtes d’intérim ou le « bouche à oreille », alors que le Pôle Emploi n’a aucune difficulté à répondre au 45% des offres d’emploi qu’il reçoit. Une fois l’offre déposée au Pôle Emploi, libre ensuite à l’entreprise de la publier ailleurs. Et libre à lui d'embaucher qui il veut, vous ne pouvez l'imposer.

- Faire délivrer par le Pôle Emploi une « attestation d’absence de compétence locale » avant d’embaucher à l’extérieur. A compétence égale, la priorité doit être donnée aux Réunionnais. L’employeur doit justifier de sa recherche localement avant de chercher à l’extérieur. Libre ensuite au demandeur d’emploi de refuser le poste. Cela suppose une adaptation des moyens humains et matériels du Pôle Emploi (Embauche de personnel, ouverture de guichet de proximité Pôle Emploi).
Je me souviens de l'époque où une offre a été passée par Vergès pour recruter en France plus de 2200 postes via France 2, dans le dossier Tram-train.

- Répertorier les Réunionnais partout dans le monde afin de pouvoir les informer des
postes disponibles localement, correspondant à leur profil. Bref soit au minimum 100 000 Réunionnais expatriés capables de concurrencer les candidats locaux Réunionnais. Bonjour la galère !

- Prioriser les sociétés locales. Faire délivrer par la Chambre de Commerce ou la Chambre des Métiers une « attestation d’absence de compétence locale » avant de solliciter une entreprise extérieure. Et enlever la condition de paiement des cotisations sociales et fiscales afin de répondre aux marchés. Mais que faire des honnêtes entrepreneurs Réunionnais et autres, les expatrier !!!!??

- Dresser les besoins en emplois des secteurs publics et privés sur au moins trois ans afin d’ouvrir les concours aux nombres de places disponibles et de mettre en place des formations adaptées, aboutissant à l’emploi. Pourquoi ne l'avoir pas fait avant. Les besoins en emplois sont impossibles à connaître avec certitude et les formations bidons en sont la conséquence directe. Elles deviennent bidons car ne correspondant plus à la situation d'avant. Les employeurs ont des besoins immédiats ou à court terme. Les besoins dépendent de la situation économique et de la demande. Qui savait en Décembre 2006 ces besoins pour 2007-2008-2009. depuis la crise a frappé. CQFD

- Faciliter la création d’activité à travers une simplification des démarches de création d’organisation à but lucratives. Je suis d'accord avec vous mais Hollande a déjà proposé et va mettre en place le "choc de la simplification". C'est pas bien de copier les bonnes idées aux autres.

- Mettre fin à la précarisation de l’emploi dans les secteurs public et privé.Donner la possibilité aux travailleurs de construire leur projet de vie. Alors là, le pipeau est en bois de frêne. "Les skis au frêne" sont appréciés par les utopistes de votre genre.

Je croyais que vos propositions étaient miraculeuses et intelligentes. Pas un mot sur la surrémunération. Pas un mot sur la légalité des mesures et les préalables législatifs pour les rendre légales ni du temps nécessaire pour arriver jusqu'à là, ni l'avis des entrepreneurs du privé. Serions-nous tombés dans le totalitarisme ? Heureusement que la Réunion n'a pas attendu votre naissance militante pour agir. Amen

6.Posté par vivrelibre le 20/05/2013 19:39
Et les métropolitains qui travaillent à la Réunion portent un brassard bleu, les travailleurs européens un vert, les travailleurs non européens un rouge.
On oblige les entrants sur l'île à prendre un billet aller retour, au cas ou certains auraient l'impudence de vouloir rester sur l'île.
On rapatrie tous les Réunionnais éparpillés sur la planète pour leur travail ou leurs études sur leur île d'origine qui est le seul endroit ou ils puissent être herureux, et on vérifie que les couples réunionnais/zoreils ne sont pas des mariages blancs.

7.Posté par citoyen le 20/05/2013 20:45
"Dénoncer la corruption, oui. Mener les fautifs en prison, oui les Réunionnais souffre de cette corruption sur tout les plans un nettoyage obliger est vite la gangréne ne pardone pas !

tous ensemble c 'est le droit qui doit régné, pas la corruption le plus grand des fleau

8.Posté par pat974 le 20/05/2013 21:59 (depuis mobile)
AJFER a oui l'age de fer ou seulement la vie ne se jouait. qu'entre clan et communaute. Impermeable a toute invasion ou evasion pour ne pas perturber leurs systeme.Heuresement que nous sommes plus nombriliste.
Si aujourd'hui , l'etat arretait le recrutement par concours de Domien. on crieraient:a la descrimination. Et encore aujourd'hui, s'il fallait faire revenir les creole des 3 FP ici .que demain vous serait mort. Et bien trop nombreux ne pourrais toujours revenir. Les postes sur place ne sont que des tirroirs et la ressource sur place n'est plus a la creation par l'etat( cout financier) mais a gestion tendu (reorganisation des moyen )pour un faible cout.
Voila se qu'est lEurope et la mondialisation.. Il va falloir vous y faire.
Si je ne me trompe, il a etait signe dernierement par les etats membre de l'Europe une convention qui stipule qu'un pays peut faire un marche avec des entrepreneurs de la communaute Europeenne et les payers dans les condition de cotisation sociale du pays de lentreprise. vive le liberalisme a dix milles km. Voila ou nous en sommes.
Maintenant a competence egale. Je dis seulement qu'il va falloir bouger d'entreprise en entreprise pour avoir un Cv equivalent.....

9.Posté par le réunionnais le 21/05/2013 07:07
lé bien de soulever la problématique, mais nous lé mort.i faut un grand facteur chance

10.Posté par Bayoune le 21/05/2013 07:24
Comment ce jeune troubadour blanbèk du pcr peut vouloir une chose et son contraire. Çà se voit, comme les pseudo-communistes de 46, il croit encore à la générosité de la France coloniale. Il demande tout et son contraire, il voudrait que l'Etat français continu de subventionner son rêve de "communiste réunionnais" - sans que l'Etat puisse disposer de son bon vouloir. Ou lé zeun mounwar, celui qui pèye lorkès, sé li ki ouvre le bal yorganize la danse - le peuple réunionnais sera toujours le cocu de cette farce de la départementalisation, un acte de forfaiture de tes camarades. Ce que tu demandes AJFER, ne peut trouver de solution sans la responsabilisation du réunionnais. Il ne peut avoir de liberté dans le carcan colonial. Le Polynésie vient d’entreprendre la démarche pour son droit à l'autodétermination, cette démarche a été reconnu par l'ONU. Oserais tu penser que que ton leader-maximo entreprendrai la même démarche - pour que les réunionnais puisse disposer de son avenir. Ou na ankor do lait i koule dann oute nez, demandez à Vergès Paul de t'expliquer la démarche du pcr auprès de l'OUA - qui en son temps s'est prononcé pour l'indépendance de La Réunion à la demande du MIR. Qu'il t'explique la démanche de Ramin et L. Langenier demandant à l’OUA de ne pas s'ingérer dans les affaires du département. Aprè ou poura reprézante oute bann revendikasiyon totalement insensées en tant que citoyen français. Romarke ou in marmaye ou na la sanss, ou lavé pa bezwin alé déor pou trouv in travay, oute plass té atann aou, nos enfants n’ont pas ce même droit. Kisa la osé dire ou sé in privilézié ?

11.Posté par Réunionnais le 21/05/2013 10:20
@ 5 : inutile de pondre un pavé de 500 lignes, personne ne le lira

12.Posté par payet le 21/05/2013 12:17
@ 11, si si moi j'ai tout lu et trouve pertinente cette reprise point par point.
Elle était nécessaire pour en révéler si ce n'est les incohérences, du moins le but recherché. Un "zambrokal à l'andouille mal bourrée" qui doit bien faire rire le monde patronal et les institutions.
Mais en ce qui me concerne, je la résumerai ainsi :"donnez-mi les clés de la maison je m'occupe de tout"
Que ressortirait-il d'un tel "maillage con-sans-gain" ?
Péché de jeunesse sans doute

13.Posté par Jean HOAREAU le 21/05/2013 15:44
apparament le reunionais ou pseudo reunionais ,lé jamais content
moin mi salut cette innitiative ,car i fé un moment ke ça i dure (l'embauche des métropolitains)
en 2011 les 15 agents onf metroplitais recruter sur concours en metropole,zot i trouve ça normal
moin non

14.Posté par Kiri le 21/05/2013 16:41
@ post 5:
- "Sur 1000 embauches chaque année dans l'Education nationale à La Réunion, 900 viennent de l'extérieur", rapport sénatorial en date, de mémoire, de 2009. Les propos sont signés du recteur de l'époque, rapporté par Eric Doligé, sénateur qui a participé à une mission parlementaire sur l'île.
- Pour la FPT, tournez-vous notamment vers le président du CNFPT, Michel Dennemont, il est évident qu'il y a des problèmes.
- Toute la fonction publique ne bénéficie pas des 1000 points et quand bien même, parfois ils s'avèrent insuffisants. Dans certains cas, c'est l'ancienneté administrative qui est prise avant tout en compte.
- On oblige pas les employeurs à embaucher des personnes précises mais on les oblige à déposer leurs offres dans l'institution publique en charge de l'emploi, cad le Pôle Emploi

15.Posté par Vache Qui rit au post 14 le 22/05/2013 20:43
Merci d'avoir répondu, je respecte vos sources car elles sont exactes dans leur provenance:
1. C'est bien de répondre pour donner la source, mais ma remarque portait sur le pourcentage. Y a t-il 10% des Réunionnais dans l'Education Nationale parmi le personnel enseignant ? NON, le pourcentage de Réunion est bien moins que 10%. Donc en ayant 10% des postes pour les locaux à la Réunion, c'est mieux que prévu. Surtout que ces personnes ont passé un concours national et doivent suivre les orientations de leur employeur. Par ailleurs saviez-vous que le solde migratoire est redevenu positif, c'est dire qu'il y a récemment plus de Réunionnais qui rentrent à la Réunion que de Réunionnais qui en sortent
- Dans votre seconde mise au point, content de voir que vous reconnaissez qu'il y a des problèmes. Mais datent-ils d'aujourd'hui ? C'est un peu facile de mettre tout sur Dennemont. Vous esquivez en revanche le pourcentage dédié à la formation (moins de 9% du budget) et surtout les 72% (9 fois plus) consacrés aux transports et aux routes par l'ancienne équipe régionale. Rassurez-vous D Robert ne fera pas mieux, voire pire. Pour information, la meilleure formation est soit l'alternance ou sur le tas. C'est pour cela qu'il est impératif d'informer les jeunes sur les contrats génération, c'est le meilleur passeport pour s'insérer dans la vie professionnelle localement en ces temps de crise.

A votre troisième réponse, ces 1000 points existent et c'est du favoritisme aux yeux du candidat métropolitain. Quant à l'ancienneté administrative qui a remplacé l'ancienneté de la demande de mutation, les ultramarins sont perdants d'office. Il est urgent de revenir à l'ancien système, par défaut.
_Savez-vous combien d'offres d'emploi le Pôle Emploi est capable de traiter ? demandez à un patron qui a besoin d'embaucher ce qu'il reproche 2 fois sur 3 au Pôle emploi ?

A) les candidats expédiés (verbe choisi volontairement) n'ont pas le profil souhaité. Le Pôle Emploi profite de cette occasion pour faire le tri parmi les chômeurs et en radier pas mal. Imaginez que le patron soit exigeant ou trop exigeant, combien de candidats risquent de se retrouver dans les critères de radiation du Pôle emploi ? Au final, même en cas d'échec, le Pôle Emploi aura pu "diminuer" le nombre de chômeurs, et donner l'illusion que le travail a été bien fait. J'en parle en connaissance de cause.

B) Que dire de la lenteur de Pôel Emploi à trouver le candidat type, celui que l'entreprise recherche ? C'est souvent par une autre voie de recrutement que le patron dénichera la perle rare. Le Pôle emploi en tirera malgré tout profit, car la recrue était un chômeur et ainsi l'essentiel est fait : Le pôle emploi a 1 chômeur de moins mais négligé par les services de l'emploi lors du tri.

C) Passer par l'intérim coûte plus cher, mais au moins l'entreprise sait que le candidat, s'il existe, sera déniché très rapidement.

D) En désespoir de cause, faute de trouver des candidats, les employeurs recrutent vers la Métropole. Savez-vous que pour passer une formation pour obtenir un permis poids-lourd, on expédie le Réunionnais en France ou on lui dit que les fonds de la formation sont épuisés ?

E) Savez-vous que des milliers d'offres du Pôle Emploi ne sont pas satisfaites localement (minimum 3000). Est-ce normal avec plus de 132 260 chômeurs ? La faute à qui et pourquoi ce décalage avec les offres du marché ? Notre système scolaire fabrique trop de diplômés inappropriés au marché de l'emploi, ce qui favorise la baisse de offres de salaire supérieures à 1300€ nets par mois. C'est par contrainte que les jeunes acceptent. Et la précarisation s'installe. Car avec un tel salaire, et tant de diplômés, le réservoir des demandes déborde, et les remplaçants ne manquent pas.

Votre combat serait plus juste si vous souteniez toutes les "niches" d'emploi, plutôt que décrier tout ce qui est fait. Rien n'est parfait et aucun homme politique n'a la solution miraculeuse, à moins que les gens s'y intéressent. La preuve ? Savez-vous ce qu'est l'ARA ? figurez-vous que nos politiques ont évité d'en parler. C'est l'ancêtre du RSA qui a existé pendant des années uniquement pour l'Outremer. Qui en a bénéficié ? Demandez-vous pourquoi ce silence sur cette disposition qui permettait à toute personne touchant le RMI de passer en échange à l'ARA pendant 2 ans, à raison de 80% de son RMI (60% en 2012), à condition qu'il devienne salarié ou indépendant, et peu importe le revenu du travail, car l'ARA est acquise pour 2 années. Quand vous trouverez pourquoi vos camarades et les autres politiciens ont gardé le silence, vous saurez pourquoi vous devez vous libérer de vos mentors.

Liens sur l'ARA pour votre gouverne
1 l'ARA en 2012
2; L'ARA stoppée fin 2011 en Outremer

Salut à Kiri, amicalement

16.Posté par Rényoné au post 11 le 22/05/2013 20:59
Je suis l'auteur du post 5 et du post qui précède (Vache QUi Rit). Si j'ai pondu un pavé, c'est que l'AJFER a pondu un pavé et que par respect, je tenais à le lire et à y répondre, point par point. D'où le pavé. Il a été lu par les intéressés et ceux qui s'intéressent à la problématique de l'emploi.
Vous devriez lire ma réponse d'avant, quelques liens vous seront utiles et vous découvrirez qu'il est utile de me lire, trop de choses sont tues ou ignorées. Pour avoir vécu plus de 15 ans au chômage et sans espoir de retraite je me devais de répondre aux privilégiés et aux sourds de notre système. J'en ai assez de voir les drones du PCR ou d'ailleurs venir nous donner des leçons comme si nous étions des demeurés. Si je peux contribuer au débat et apporter ma pierre et aider quelque personnes, j'estime que ma vie aura été utile.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales