Social

L'AGS bouc-émissaire du Département ?

Plus de 200 ex-salariés de l'Arast retiennent le directeur de l'AGS, Éric Marimoutou, et l'avocat de l'Association pour la Gestion du régime de garantie des créances des Salariés (AGS), Me Rive Rabenanto Andro, dans l'hémicycle du Conseil général. Ils attendent depuis ces derniers jours leurs indemnités de licenciement ou encore leurs congés payés. Indemnités que l'AGS ne peut pas verser tant que le mandataire liquidateur, Me Badat, ne leur remettra pas les relevés de créances salariales détenus par le Conseil général.


"C'est une honte", s'est exclamé Me Rive Rabenanto Andro, avocat de l'AGS. L 'Association n'a rencontré aucun élu du Conseil général pour traiter du sort des licenciés de l'Arast, soit 800 salariés. L'AGS attend les relevés de créances salariales que doit remettre le Conseil général au liquidateur judiciaire Me Badat. En clair, tant que ces documents ne seront pas remis à l'AGS, pas d'indemnités quelles qu'elles soient.


Un salaire sera versé pour le mois de décembre

Un salaire, ou plutôt un salaire partiel, sera versé aux salariés pour le mois de décembre, une décision prise par le directeur de l'AGS, Eric Marimoutou, conscient de la situation critique dans laquelle se trouvent tous les licenciés de l'Arast. "Nous avons de bonnes raisons d'agir comme nous le faisons", indique-t-il, insistant sur le fait que l'AGS "n'a pas vocation pour le moment à payer les indemnités" et rappelant comme une évidence que l'Arast a été "torpillée"...

Pour l'heure, le directeur de l'AGS, Eric Marimoutou, et l'avocat de l'AGS, Me Rive Rabenanto Andro, sont toujours retenus dans l'hémicycle du Conseil général, sans qu'aucun élu de la Collectivité ne soit venu autour de la table.
Mardi 29 Décembre 2009 - 17:15
Karine Maillot
Lu 2314 fois




1.Posté par mwa la pa di le 29/12/2009 18:14
Pierrot, ancien conseiller prud'homal de St Pierre, je ne comprends pas la position de l'AGS, les salariés de l'arast sont bel et bien licenciés et ont droit aux indemnités, cela d'autant qu'il n'y a pas reprise des salariés par un repreneur. Le CG propose un CDD. Il faut que les anciens de l'arast obtiennent leur droit! Le TA ou les Prud'hommes sont pour cela

2.Posté par Payeur le 29/12/2009 18:16
Il a raison le directeur de l'AGS de ne pas vouloir payer
1/ Les anciens salariés de l'ARAST veulent des indemnités de licenciement
2/ Ces mêmes salariés veulent un nouveau contrat de travail en CDI
Et qui paye la note? Nous les salariés qui cotisons
Soyons sérieux, ces gens méritent d'être repris dans une autre structure, mais il s'agit en fait d'une continuation du contrat de travai. Alors ne jouons pas sur les mots, dans ce cas pas d'indemnité de licenciement en plus
J'en ai marre d'être toujours le payeur

3.Posté par Furax le 29/12/2009 18:43
Ces gens sont des escrocs ... ils mènent en bateau les salariés de l'Arast depuis des semaines.

Lorsque vous cotisez à une assurance automobile et que vous avez un accident : votre assureur vous rembourse votre véhicule avant de se retourner vers l'éventuel responsable de l'accident si ce n'est vous.

Les salariés de l'ARAST ont cotisé durant des année à l'Assurance Garantie de Salaire, ils sont licenciés et ont droit à des indemnités de licenciement.

Libre ensuite à l'AGS de se retourner contre qui (le Conseil Général, ou les dirigeants de l'Arast) qui elle considère responsable du licenciement.

Aujourd'hui ces deux messieurs qui refusaient jusque là de rencontrer le Conseil Général ont fini par accepter de se déplacer et leurs mensonges ont été mis à jour par les salariés qui les retiennent au sein de l'hémicycle afin d'avoir ce à quoi ils ont légitimement droit : une indemnisation de leur licenciement et leur salaire de décembre !!!

4.Posté par speudo jeutable le 29/12/2009 18:49
1200 personnes ont reçu une lettre de licenciement en date du 21 et 25 décembre, donc pour moi c’est un fin de contrat de travail à compter du 26 /12/09. Comme depuis plus d’un an, nos politiques jouent avec les salariés de l’Arast ? Ce n’est pas moi, c’est lui et après ? Elle est où notre Présidente UMPSCR ? Moi ex salarié, je trouve dommage qu’il ait fallu attendre fin décembre pour se rebeller. A partir de maintenant, il faudrait faire la même chose chez Badat et à la rue l’escouble avec plus de personnes et durcir ce mouvement trop mou à mon gout.
Bravo aux ex arast.

5.Posté par darkalliance le 29/12/2009 18:50
@2 : tu as bien raison. On se trompe de cible, mais où sont les coupables qui ont entrainé la ruine de l'ARAST ? encore en train de festoyer sur le dos de la bête morte ? Pire : on prend les même et on remet le couvert !!!!

6.Posté par la lumière le 29/12/2009 19:42
les vrais coupables , demande t-on : les élus qui ont abondé à chaque fois que l'association réclamait des rallonges en retour des substantiels concours apportés sur un plateau pour se faire élire; A travers des compromissions de toute tendance pour pouvoir occuper des postes qu'on appelle les alimentaires. les personnes concernés devront passer à table et éclairer les salariés et la population comment celà s'est passé dans les sombres couloirs; et c'est ainsi qu'on a trouvé l'élection de divers élus qui n'avaient qu'une compétence: torpiller l'emploi de milliers de modestes salariés et leur famille. Les plaintes se préparent, on attend que çà dans certains palais: l'antichambre de DOMENGEOD

7.Posté par nono le 29/12/2009 20:47
En réalité, les DINDAR (la droite Sociale !!! mdr), ANNETTE et VLODY festoient joyeusement après avoir mis à mort l'Arast. Ils s'en contrefichent. La liquidation de l'Arast coûte beaucoup plus que la subvention qui était demandée au Conseil Général. Mais l'objectif est atteint : créer une nouvelle structure pour CONTROLER les travailleurs sociaux et les familles bénéficiaires. Quelle Honte !

8.Posté par pseudo jetable le 29/12/2009 21:13
Depuis le 28 novembre vos chefs, vos élus, vous ont demandé de faire du bénévolat auprès des personnes âgées. Sauf qu’a ce jour le bénévolat ne paye pas et ne fait pas bouillir la marmite. Pour le mois de décembre vous pouvez vous rapprochez des CCAS, vos maires par ailleurs conseillers généraux ont prévu une enveloppe pour les ex arast. C’est la seule reconnaissance que vous aurez en cette fin d’année après 10, 20 ou 30 ans aux services des plus démunis. Pour les personnes qui ont déjà signée le fameux CDD du cg, ils n’auront rien jusqu’au début effectif du contrat au mois de janvier 2010.

9.Posté par Mwa la di le 29/12/2009 22:43
Post 1, Pierrot mi invite à ou à revoir oute copie car c'est stricement faux ce que ou écrit surtout en oute qualité d'ancien conseiller prud'homal.

Selon les dispositions de l’article L.1224-1 du Code du travail dans sa note « Poursuite et reprise de l’activité », il en résulte : « l’interruption pendant 5 mois de l’activité de l’entreprise postérieurement à sa liquidation judiciaire, ne fait pas échec à l’application de l’article L.1224-1 du CT (Cass.Soc. 28 mai 1997, BC V n°195) ». C'est une disposition qui implique obligatoirement une reprise d'activité par le Conseil Général en sa qualité de repreneur et de financeur.
Article L.1224-3 : « lorsque l’activité d’une entité économique employant des salariés de droit privé est, par transfert de cette entité, reprise par une personne publique dans le cadre d’un service public administratif, il appartien à cette personne publique de proposer à ces salariés un contrat de droit public, à durée déterminée ou indéterminée selon la nature du contrat dont ils sont titulaires ».

Dispositions confirmées par la Cour de Justice des Communautés Européennes.



10.Posté par Patricia le 30/12/2009 08:57
Je rends réponse à "payeur" qui je pense s'est régalé de passer des fetes de fin d'année avec la panse bien remplie...Monsieur,comme vous nous avons cotiser pendant des années,il n'y a pas que vous qui travaillez toujours qui cotise. Nous faisons que demander notre du Monsieur je sais tout et qui comprend rien a notre situation, et quand on raconte n'importe quoi il serait bon de la fermer...Merci.

11.Posté par Cambronne le 30/12/2009 09:38
sans qu'aucun élu de la Collectivité ne soit venu autour de la table.

Tous des lâches je Vlody moi monsieur excusez moi je vous le dis rien que des couards pourtant certains sont fort en gueule d'habitude pour venir parler du social

Un élu Réunionnais ça sert à quoi au juste ?

lorsque l'on découvre les chiffres inquiétants du Pôle Emploi

car qui sera le héros pour conbattre le fléau depuis novembre le Pôle Emploi compte plus de 115 200 inscrits.
des chiffres qui s'affolent et ne cesse de grimper. . Plus alarmant, sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi est en hausse de 22,8%, soit deux points de plus qu’en métropole.

Ziskakan mon pays bato fou

12.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 30/12/2009 14:43
Mwa la di : Il faudrait pour cela que L'ARAST ait été déclaré d'intéret public et en prenne le statut, hors cet organisme Associatif n'est pas d'Etat, il est "sous traitant" Départementale...
Sauf erreur, il est du Domaine privé subventionné...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales