Politique

L'ACC'DOM réagit aux réprimandes de la Cour des comptes

Eugène Larcher, président de l'Association des Communes d’Outre Mer fait face aux critiques appuyées de la Cour des comptes dans son rapport sur l'état financier des communes d'outre-mer.
Pour l'ACC'Dom, dont le vice-président n'est autre que Roland Robert, maire de la Possession, représentant la Réunion, "la situation des communes d'outre-mer ne doit pas être comparée à celle des communes métropolitaines", avant d'en venir à une contre-proposition : la dotation de "rattrapage" au bénéfice de ces mêmes collectivités.


L'ACC'DOM réagit aux réprimandes de la Cour des comptes
La publication du rapport sur la "situation financière des communes des départements d’outre-mer" fait réagir l'’Association des Communes d’Outre Mer. Le rapport, publié le mercredi 13 juillet par le premier président de la Cour des comptes, n'y était pas allé de main morte sur la situation financière peu enviable d'une bonne majorité des communes ultramarines.

Eugène Larcher, le président de l'ACC'Dom et maire en Martinique, trouve "anormal de comparer les communes d'outre-mer à celles de métropole, qui ont plusieurs siècles d’existence et qui ont connu un développement et une évolution dans un contexte différent, avec celles de nos territoires" dans un communiqué adressé aux médias.

Un séminaire de réflexion pour rendre utile ce rapport

Pour lui, l'état des lieux dressé par la Cour des comptes n'est finalement pas une grande surprise. L'ACC'DOM propose même d'apporter son concours pour tenter de mettre à plat la gestion financière des communes des DOM. "Notre association attire l’attention des pouvoirs publics depuis de nombreuses années sur la situation et les besoins spécifiques de nos collectivités. Loin de jeter la pierre aux maires des communes et aux présidents des intercommunalités, l'ACC'DOM souhaite que ce rapport soit l’occasion d’approfondir la réflexion pour une prise en compte réelle de leurs difficultés".

L'ACC'DOM réagit aux réprimandes de la Cour des comptes
Plus loin, l’ACCD’OM réaffirme sa demande d’une "dotation spécifique de rattrapage au bénéfice de ces collectivités".

En conclusion d'un rapport peu flatteur, Eugène Larcher propose "d’organiser un séminaire de réflexion avec les associations départementales des maires et les associations nationales d’élus afin d’analyser le contenu du rapport et poser les bases d’une évolution positive de la situation financière des collectivités ultramarines", poursuit le communiqué.

Créée en 1991, l’Association des Communes et collectivités d’Outre Mer regroupe aujourd’hui 90 communes, sur les 214 que compte l’outre mer, ainsi que douze groupements de communes et deux collectivités. La totalité des communes de Mayotte et de la Réunion sont représentées au travers des groupements de communes.
Mercredi 20 Juillet 2011 - 07:29
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1589 fois




1.Posté par TANGO le 20/07/2011 08:45
Eugène Larcher, le président de l'ACC'Dom et maire en Martinique, trouve "anormal de comparer les communes d'outre-mer à celles de métropole, qui ont plusieurs siècles d’existence et qui ont connu un développement et une évolution dans un contexte différent, avec celles de nos territoires".

Si on applique cette analyse à toues les situations départementales, nous devrions avoir aussi des soins de qualité différentes voir moindre, accepter les importantes différences liées aux coûts de la vie, ne plus faire aucune comparaison analytique et quantitative entre la Métropole et la Réunion....

Dans ce cas ne comparons plus, restons cimenter dans une vision et gestion administrative complètement anarchiste et cela au détriment de l'ensemble des Réunionnais pour sauvegarder voir légaliser les ingérances politique.

2.Posté par noe1000000000000000 le 20/07/2011 10:06
On doit pouvoir noter les performances partout et surtout les performances des gens qui "jouent" avec le fric des contribuables (les élus) ...Le peuple ne voit que ce qu'on veut lui montrer (le haut de l'iceberg) le reste est dans la pénombre , le trou noir ...

Les recommandations ne suffisent pas , il faut des sanctions ... c'est pour cela que la Cour des Comptes semble lointaine et inutiles ...ça cause , ça recommande sans plus ...

3.Posté par sgeg le 20/07/2011 11:58
nono , obscur fon parasitaire sur-rémunéré se soucie du gaspillage de l'argent public...pffffff !

4.Posté par JORI le 20/07/2011 12:51
Qu'il s'agisse d'une commune de la Creuse ou d'un DOM, où est la différence de gestion?. Preuve en est Larcher propose de mettre les choses à plat, cela veut bien dire qu'il y a soucis. Doit on aussi donner une "dotation spécifique de rattrapage " au bénéfice des collectivités de la même Creuse, Ardéche,...?.

5.Posté par ptitpoule le 20/07/2011 12:58
Il faudrait que l Accdom soit contrôlé par la CRC et on serait informé de l utilisation des fonds publics dans cette assos qui ne reçoit que des fonds publics des mairies: cette boite sert à voyager, à se restaurer et à faire des réunions qui n'ont aucune importance pour la gestion même de la collectivité adhérente :" cessons de gaspiller des fonds publics des communes de l'outre-mer " avec l'ACCDOM.

6.Posté par Jean Paul FOIS le 20/07/2011 13:48
Eugène LARCHET ou Roland ROBERT, des maîtres en langue de bois !
Le rapport de la Cour des Comptes pointe de graves problèmes de transparence et de gestion, en particulier le clientélisme outrancier à travers la pléthore d' emplois communaux non qualifiés et des dérives financières qui en résultent.
La seule réponse de l'ACC'Dom est de dire que "la situation des communes d'outre-mer ne doit pas être comparée à celle des communes métropolitaines", le cynisme allant même jusqu'à réclamer une dotation de "rattrapage" au bénéfice de ces mêmes collectivités. Comme si la bonne gestion avait des principes différents suivant les horizons !



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales