Politique

Koopérative Ecologie mise à la porte d'Europe Ecologie Les Verts

Climat de tension au sein du mouvement écologique, qui n'arrive plus à recoller les intentions de chacun. Au cœur de la nouvelle dissension qui ronge le parti écologique et ses mouvances, l'intégration de membres de la Koopérative Ekologie Réunion (KER), mouvement né de l'appel de Daniel Cohn-Bendit du 22 mars 2010. Une dissension en interne qui s'est matérialisée par le refus de renouvellement d'adhésion des deux militants que sont Leïla Djarallah et Raliha Dubois. Il leur est reproché notamment une usurpation du terme Europe Écologie pour la première et son rapprochement avec l'Alliance pour la seconde.


Leïla Djarallah, présidente de KER se voit mise à la porte d'Europe Ecologie présidé par Yvette Duchemann
Leïla Djarallah, présidente de KER se voit mise à la porte d'Europe Ecologie présidé par Yvette Duchemann

C'est un refus de renouvellement d'adhésion au parti Europe Ecologie Les Verts (EELV) qui vient jeter le trouble sur les rapports qui semblent régner en interne du mouvement écologique, déjà marqué par une campagne des Régionales houleuse. Parmi ces mouvements écologiques : la Koopérative Ekologie Réunion (KER), mouvement né de l'appel de Daniel Cohn Bendit appelant à un large rassemblement en vue de 2012. Un mouvement présidé par Leïla Djarallah, membre des Verts-Réunion depuis 2007 et ancienne Secrétaire du Groupe Local des Verts de l’Ouest.

Cette dernière ne comprend pas ce refus d'adhésion acté en décembre dernier lors d'une assemblée générale du Conseil Fédéral Transitoire d'EELV Réunion. Le motif du refus est édicté dans un courrier adressé à l'intéressée : "insultes et critiques publiques de membres d'Europe Écologie et des Verts et utilisation abusive du nom Europe Écologie à travers l'association KER".

KER est-il d'Europe Ecologie ?


Un affichage "susceptible d'altérer la sincérité du scrutin des cantonales, élections pour lesquelles la KER affirme positionner ses propres candidats" et qui "crée volontairement une confusion dans l'esprit des électeurs et des électrices et cause dommage à Europe Ecologie-Les Verts", notifie Yvette Duchemann, la Présidente d'Europe Ecologie Les Verts Réunion, dans son courrier en date du 7 janvier (voir plus bas).

Devant ces accusations d'usurpation et de propos critiques à l'égard d'EELV, Leïla Djarallah, la présidente de KER, se réfugie dans la lecture des statuts. "Ce refus d'adhésion s’inscrit pleinement dans la méconnaissance des statuts et le non-respect des droits de l’adhérent : en effet, selon les décisions du Bureau Exécutif Transitoire du vendredi 19 novembre 2010, (…) il est possible de devenir adhérent/e ou coopérateur/trice d'EELV en cotisant pour devenir adhérent/e ou coopérateur/trice jusqu'au 31 décembre 2011".

La "stratégie gagnante" pour les cantonales aux oubliettes

Raliba Dubois, de son côté, a sans doute payé son implication dans les dernières Régionales en gagnant les rangs de l’Alliance. Une liste sur laquelle elle occupait une position éligible en sixième position. Le 3 mars 2010, après une période de silence, celle-ci avait fustigé la liste portée par Vincent Défaud : "Sa liste n'est pas celle de l'ouverture, Europe Ecologie Réunion a totalement échoué", annonçait-elle ([voir notre précédent article]urlblank:www.zinfos974.com/Rahiba-Dubois-la-verte-de-l-Alliance-sort-de-son-silence_a15316.html ).

Au-delà des motifs évoqués, la méthode déployée est également jugée irrecevable par KER puisqu'il s'agissait d'un renouvellement d'adhésion. Pour la présidente de KER, son refus de prolonger son adhésion aurait dû lui être signifié afin de lui accorder un droit d'explication contradictoire devant l’instance régionale mais surtout que l'instance "apporte les preuves des faits reprochés".

Un climat tendu en interne d'autant plus étonnant que la "famille écologique" semble encore partie pour aborder une campagne électorale divisée, comme lors des dernières Régionales et le départ de membres vers l'Alliance. En novembre dernier pourtant, par l'intermédiaire d'un courrier des lecteurs, un panel de représentants des mouvances écologiques s'était pourtant prononcé "pour une stratégie gagnante" à l'amorce des cantonales (voir la pièce jointe plus bas).

La signification du refus de renouvellement d'adhésion à Europe Ecologie à destination de la présidente de KER
La signification du refus de renouvellement d'adhésion à Europe Ecologie à destination de la présidente de KER

Koopérative Ecologie mise à la porte d'Europe Ecologie Les Verts
Vendredi 4 Février 2011 - 14:11
Ludovic Grondin
Lu 3076 fois




1.Posté par noe974 le 04/02/2011 14:47
Ah les femmes en écologie... ils faut toujours qu'elle se crêpent le chignon: à qui sera la plus bio, la meilleure appellation d'origine contrôlée!
Résultats des comptes: encore une belle rouste aux prochaines élections.

2.Posté par macadam cowboy le 04/02/2011 15:03
euh...c'est ceux-là qui sont censés " sauver le monde " ?.....on est pas sortis de l'auberge !
lol

3.Posté par CANDIDE le 04/02/2011 18:06
Que veulent-elles une place dans le Kolkhose de la rivière des galets ?

4.Posté par canalhistoriquedesverts le 05/02/2011 00:12
Reponse à Candide, justement en ce qui concerne la première zarabe Leïla n'a aucune ambition politique et pour cause elle ne brique aucun mandat contriarement aux autres, son seul but est de faire avancer l'écologie politique. Apparememnt ça marche parceque KER represente le rassemblement à la Reunion . Quant à la seconde zarabe , elle a déjà de quoi faire avec sa famille, son travail et ses mandats ! la aussi contrraiement aux autres ele n'a pas d'ambition d'apareil sinon, il y a bien longtemps qu'elle aurait pris le pouvoir avec ses 14 % !!! SCORE HISTORIQUE !!! Avant tous ne pas oublier que c'est les citoyens qui votent sur un programme crédible et réalisable correspondant aux valeurs d'EUROPE ECOLOGIE.

5.Posté par Gajik le 05/02/2011 18:16
Je fais partie de ces millions de gens qui, en 2012, s'abstiendront et laisseront donc au Front national sa chance de prendre une extension en France. Face à un ennemi clair qui aura tombé le masque de la respectabilité perverse des bourgeois de Neuilly, seule une une résistance radicale pourra bloquer la machine infernale du néo-libéalisme qui s'est emparée de cet Etat.

S'il faut prendre les armes en 2012 contre une dictature issue d'une alliance Droite-Extrême Droite, ou Socialo-Extrême Droite, au moins, comme en Tunisie, la situation va s' éclaircir. C'est désormais la seule chance de stopper les vendus au Capitalisme sauvage qui dirigent notre Etat. Ils ont même assassiné De Gaulle qu'on arrive à trouver sympathique. Ils ont même fini par nous faire regretter Chirac et presque Pasqua !

Les média, la télé, les journaux servent tous la soupe à cette médiocratie française en voie de décomposition, et les veaux franchouillards étanchent leur soif de mensonges à l'abreuvoir Socialo-UMP. Rien , plus rien n'est possible sinon une révolution populaire. Quand on voit ces pauvres écolos de salon se diviser comme des crétins chasseurs de strapontins, il y a de quoi vous donner envie de vous sacrifier avec une ceinture d'explosifs ! Certes sans tuer quiconque : une belle explosion dans un temple de la Grande Distribution, au milieu des fruits et légumes, en pleine nuit : un seul mort : moi et quelques choux, des tomates éventrées pour rajouter au spectacle ! en rêvant que çà serve à quelque-chose, ce qui n'est pas sûr, car on dira que j'étais un psychopathe dépressif

Souvenez vous de celui qui s'est immolé par le feu en Tunisie : voyez l'acte auto-sacrificiel déclencheur salutaire de l'explosion tant attendue par ce Peuple.

Il faut vraiment être écoeuré par tous ces c... de Cohn Bendit à Borloo, pour se mettre en tête la conviction profonde que JAMAIS plus la voie des urnes ne re-donnera à ce pays sa démocratie originelle.

Continuez ainsi, minables groupuscules écolos, minables socialos supporters du FMI et de la Banque Mondiale. A force de prier dans vos chapelles pour vos places juteuses de conseillers et de députés , le dieu du Commerce finira de s'approprier les richesses communes du Monde.

En vérité, quelle différence de fond entre tous ces rigolos de l'extrême droite à l'extrême gauche, désormais ?

6.Posté par canalhistoriquedesverts le 09/02/2011 22:49
"Ils ont beau ne pas être nombreux ! Il y a autant de coups tordus et de crocs-en-jambe chez les Verts " (EELV REUNION) que dans les "grands" partis politiques... a l'époque ces pseudos écolo étaient une vingtaine seulement ... et encore ce chiffre était gonflé ...
Pour info, en 2007 : http://run.blogs.com/pierrotdupuy/2007/03/marieccile_seig.html
L'histoire se répéte, aucune originalité , pathetique et minable.

7.Posté par verte de honte le 18/02/2011 21:25
Le FN a trouvé pire que lui : attention à la concurrence...

http://www.fdesouche.com/174311-europe-ecologie-accuse-de-sectarisme-anti-maghrebins#comments.

Même le FRONt NATIONAL critique EELV ( REUNION en particulier).
Et dire que pouir les cantonales ils ont l'intention de presenter des candidats , c'est la porte ouverte à toutes derives extremistes et xénophobes.
Tout être humain qui se respecte devrait boycotter les candidats EELV REUNION.


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales